• La cinquième république se meurt... Mélenchon en propose une 6ème !!!La cinquième république se meurt. 

    Minée par les scandales, la corruption de ses serviteurs, le vieux régime républicain imaginée par De Gaulle en 1958 pour instaurer un régime politique stable (profitable aux affaires du Capital) s’effrite sous nos yeux. « L’Homme Providentiel », cher à ceux qui y croient, n’émerge décidément pas.

    Que faire ? Si nous sommes à 5 républiques, pourquoi pas 6 !         

    L’essentiel c’est que, de la première à l’actuelle, les banquiers puissent continuer à spéculer, les industriels à exploiter, que des politicards ramassent les miettes, que les médias continuent à servir docilement qui les paye et que le « bon » peuple continue, comme d’habitude, à courber l’échine tout en votant quand il faut, tout en servant de chair à canon quand il le fallut.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • C’est l’automne, les promenades peuvent reprendre ...Dans un de nos articles précédant nous avions fait remarquer que, d’un commune accord, gouvernement et syndicats avaient suspendus leurs discussions pour l’été.

    Les intermittents étaient alors en grève, les cheminots avaient repris le travail et ceux de la SNCM ne savaient pas à quelle sauce ils allaient être mangés ....

    La rentrée fut molle, mais là ça y est ! Ça repart. Manif le 16 Octobre car, a déclaré la CGT « Le pouvoir confirme le « cap de l'austérité » dans ses choix économiques. ».


    Le parcours est standard : Nation/République à Paris. Mais tous les manifestants ainsi que ceux qui ne participent plus à ces mascarades savent que les revendications avancées sont de pures fantaisies.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Faut-il avoir confiance dans la loi sur la « confiance » ?Les réformes par ordonnances sur le code du travail ont mis au second plan une loi votée par l’assemblée nationale destinée à renforcer la « confiance dans la vie politique ».

     

    La fameuse promesse de « moraliser la vie politique » faite par à peu près tous les candidats aux élections présidentielles se traduit par un texte adopté le 9 août.

     

    Faut-il avoir confiance dans une loi dont ils n’ont pas envie de parler ?

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Plutôt que d’en finir avec soi-même,

    MIEUX VAUT EN FINIR AVEC LE CAPITALISME !!

    - Le capitalisme tue : l'impitoyable loi du marché !REPUBLICATION d’un article anciennement publié sur AGORAVOX, à propos d’une tragédie chez Lidl, et qui faisait la synthèse des différentes approches du problème des relations entre conditions de travail, chômage et suicide, tentées à cette époque sur TML,  SOLYDAIRINFO, VLR et d’autres médias avec lesquels nous avions essayé de communiquer sur ce sujet. 

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-loi-du-marche-impitoyable-en-168293

     

     Pour ne pas oublier, pour aller plus loin et comprendre les enjeux réels de cette tragédie, suite au suicide de Yannick, sur son lieu de travail à Lidl, le 29 Mai (2015, NDTML en 2017…) dernier, et comme préambule à une republication du témoignage de son collègue, Marc C., une première approche sur le lien entre conditions de travail, chômage et taux de suicide. La corrélation est significative de l’évolution de la crise. La riposte dans les luttes sociales doit le devenir aussi, pour ne pas laisser le désespoir gagner.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La Corée du nord n'est qu'une diversion...    Si le magicien agite la main droite, c’est pour que vous ne regardiez pas la main gauche. C’est souvent en détournant l’attention du public que les magiciens réalisent leurs tours. Plus on veut vous faire regarder quelque part, plus on essaye de vous cacher quelque chose ailleurs. Plus ce qu’on vous montre est grave, plus ce qu’on essaye de vous cacher est important.

    La plus grande force de la désinformation, c’est qu’elle est souvent une information. Pour comprendre ce qui se trame derrière le chaos mondial actuel, il faut prendre en compte tous les aspects du problème, ne jamais s’arrêter à la surface des choses. Bien souvent on s’arrête à l’écorce des choses.

    Au lieu de savoir si ce qui se passe est grave, il faut plutôt se demander si c’est réellement important ou non. Si la majorité des gens se posait cette question à chaque fois qu’un sujet d’actualité occupait le devant de la scène, presque la totalité des actes de désinformation seraient déjoués. Bien souvent une information n’est donnée au public que pour en masquer une autre plus importante.

    Donc, si nous devons examiner chaque problème sous tous ses aspects, cela signifie qu’il existe plusieurs niveaux de lecture, que l’on peut approfondir notre compréhension du problème et écarter les idées fausses, les explications faciles et apparentes, qui bien souvent ne contiennent qu’une faible part de vérité. 

    Il faut plusieurs grilles de lecture pour comprendre le monde, car il y a rarement une seule explication, mais souvent plusieurs aspects liés entre eux. 

    1- Le premier niveau de compréhension du problème nord coréen est celui distribué par les médias dominants, qui explique le problème comme l’affrontement de deux fous (les présidents nord coréens et américains). Nul besoin de s’attarder sur ce point de vue ridicule. 

    2- Le deuxième niveau de compréhension consiste à présenter les faits comme étant l’agression typique d’un pays par l’impérialisme américain, sous des prétextes bien connus et mensongers. Il va de soi que la Corée du nord n’a pas les moyens de conquérir le monde et que son arsenal nucléaire est défensif. Mais s’arrêter là, ce n’est pas encore réellement comprendre ce qui se joue. 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - UN SIÈCLE APRÈS LA RÉVOLUTION D’OCTOBRE 1917, COMPRENDRE L’HISTOIRE DE L’URSSSelon la théorie marxiste, il y a un rapport dialectique entre infrastructure et superstructure, mais ce rapport, basé sur l’observation des faits, de l ‘évidence sociale et économique , dit que le mouvement essentiel se fait de l’infrastructure vers la superstructure.

    C’est fondamentalement l’infrastructure, la base économique et sociale, les rapports de productions, qui conditionnent la superstructure, à savoir l’idéologie, la culture, le droit, l’organisation politique, dont l’État, et non l’inverse.

    Évidemment, la dialectique implique aussi un mouvement en sens inverse, à savoir que la superstructure influe en retour sur l’infrastructure, mais ce mouvement n’a que très rarement une influence dominante, et surtout, durable.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - UN SIÈCLE APRÈS LA RÉVOLUTION D’OCTOBRE 1917, COMPRENDRE L’HISTOIRE DE L’URSSLe fait qu’Octobre ait ouvert une période de transformations sociales radicales en Russie et dans les pays qui allaient devenir l’Union Soviétique, c’est le seul point qui permette à tous ceux qui se réclament du communisme de pouvoir, à la rigueur, être d’accord avec la première phrase d’un texte sur le sujet, et encore, à condition de ne pas s’éloigner de considérations très générales…

    Le but du présent texte n’est pas de tenter la gageure tout à fait impossible de remédier à ce problème, mais simplement de tenter de résumer les principales pistes de traverses suivies par les « héritiers d’Octobre » (…)

    Le but n’est pas non plus de tenter de tracer une chimérique et puérile ligne médiane entre ces différentes pistes, mais bien d’en ouvrir une autre !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Le terrorisme de l'Etat français contre sa population...Terrorisme - La prétendue « attaque » de levallois sert à justifier l’état d’urgence contre la révolte du prolétariat.

    Après l’attaque à Levallois, le gouvernement incite l’hystérie sécuritaire (Par Francis Dubois)

    10 août 2017

    Mercredi matin, un groupe de soldats de l’opération « Sentinelle » a été attaqué par un véhicule qui aurait essayé de les faucher à Levallois-Perret à l’ouest de Paris, où ils sont stationnés. Sur la dizaine de soldats du groupe, six ont été blessés dont deux sérieusement, selon les déclarations officielles. Ces soldats sortaient d’un foyer où ils habitent, mis à leur disposition par la ville de Levallois.

    « Sentinelle » est l’opération antiterroriste décidée par l’ex-président François Hollande suite aux attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, qui mobilise mobilise 15 000 militaires à travers toute la France.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Google restreint l'accès à 13 importants sites web socialistes, progressistes et anti-guerreLe nouveau protocole de recherche de Google restreint l'accès à 13 importants sites web socialistes, progressistes et antiguerre

    Par Andre Damon et David North 

    De nouvelles données compilées par le World Socialist Web Site, avec l'aide d'autres sites de nouvelles en ligne et d'experts en technologie de recherche, prouvent qu'une perte massive de lecteurs observée par les sites socialistes, anti-guerre et progressistes au cours des trois derniers mois a été causée par une diminution cumulative de 45 % du trafic provenant des recherches Google.

    Cette baisse a été observée après que des modifications ont été apportées aux protocoles d'évaluation de recherche de Google. Dans un communiqué publié le 25 avril, Ben Gomes, vice-président de l'ingénierie de l'entreprise, a déclaré que la mise à jour du moteur de recherche Google bloquerait l'accès à des sites «offensants» tout en s'efforçant de faire ressortir le «contenu faisant autorité».

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 1917-2017 : Octobre arrive !! Que faire du centenaire ?

    Les travailleurs doivent-ils fêter le centenaire de la Révolution d'Octobre  ?

    (Grosse mise à jour !)

    Même si l’URSS n’a été officiellement créée qu’en 1922, la Révolution d’Octobre en est incontestablement l’acte fondateur.

    Aujourd’hui, l’URSS n’existe plus, mais plus de 55% des Russes, même selon les instituts de sondage US, affirment regretter l'époque de l'URSS de Lénine et de Staline.

    L’URSS, premier pays du socialisme, est née dans une Russie saignée à blanc par la 1ère guerre mondiale, puis par la guerre civile, soutenue en fait par toutes les puissances impérialistes occidentales, dont la France.

     

    Dès 1917, les ouvriers et paysans de l’empire Russe mettaient fin au règne des nobles en déclin, et à celui des capitalistes qui s’apprêtait à les remplacer. Sous la direction des communistes, les peuples de Russie, d’Ukraine, et d’autres nations organisaient ensemble le pouvoir réel des ouvriers et paysans. Pour la première fois, une société était dirigée par les travailleurs eux-mêmes, alors que chez nous « démocratie » rime encore avec ploutocratie, oligarchie et surtout duperie !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Face à l'aggravation de l'exploitation et de la répression, que propose le front social ?France : le terrorisme de classe à l’œuvre

    Depuis le mouvement contre la loi El Khomri, dite aussi loi travail, imposée par le gouvernement de Manuel Valls nombreux sont ceux qui ont découvert, que la constitution française autorisait à passer outre le parlement. Une prérogative que manuel Valls premier ministre va utiliser en faisant jouer l' article 49/3 pour imposer le passage de la loi El Khomri.

    En pratiquant ainsi Manuel Valls finissait d'achever la mandature de François Hollande, qui ne se représentera pas à l'élection présidentielle.

    Le fusible Hollande venait de griller , comme son prédécesseur le fusible Sarkosy.

    La situation devenait tragique, le gouvernement Hollande encourageant sans cesse le nationalisme aidé en la matière par le terrorisme islamique [ Dont on sait qu'il est financé par les agences impérialistes... NDLR ]

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Élection de Macron :

    Une nouvelle étape de la domination politique du capital monopoliste (Extrait du rapport du secrétaire général du PCRF au Comité central du 26 juin 2017)

    (...) La crise politique est la manifestation, au niveau de la superstructure, de la crise générale du mode de production capitaliste sur fond de crise économique de long terme, marquée par la tendance à la surproduction et les difficultés de l’accumulation ; et le fait que les phases aiguës sont de plus en plus rapprochées et surtout qu’il n’y a pas de « période de rémission » : la reprise, annoncée tous les trois quatre matins, n’est pas au rendez-vous.

    La croissance est atone, et pour ne prendre qu’un exemple, les différents gouvernements bourgeois, qui truquent le nombre de chômeurs en permanence, en sont, dans des pays où le chômage touche des millions de personnes, à se congratuler quand il y a quelques milliers de chômeurs en moins !

    (...) Tout indique que nous entrons dans un cadre politique nouveau. Il y aura un avant et un après l’élection d’Emmanuel Macron.

    Ce cadre politique nouveau, les conditions dans lesquelles il se construit, doit être analysé avec soin, car s’il est le produit de la lutte des classes, il va bien évidemment en retour impacter la lutte des classes. Dans un contexte marqué par l’absence d’un parti communiste capable de conduire la classe ouvrière pour se défendre, pour préparer une contre-offensive préparant les conditions pour l’affrontement révolutionnaire.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 14 Juillet 2017 : Bienvenue « In the New France », le pays des « gens qui ne sont rien »…Trump est l’invité « d’honneur » de Macron, au motif prétexté de la célébration du centenaire de l’intervention US en France, dès la première guerre mondiale, en 1917.

    Une reconnaissance officielle tardive, en fait, pour ce qui est d’admettre que de « victoire française » dans ce conflit, il n’y eut déjà pas, en réalité, tant cette intervention US fut décisive dans le renversement du rapport de forces.

    Elle consacrait la réalité de l’arrivée des USA au tout premier plan des puissances mondiales, et comme puissance montante dont on ne connaissait pas encore réellement les limites…

    Néanmoins l’historiographie officielle avait, dès 1918, réussi à gommer cette évidence des esprits et des manuels scolaires, tant était encore présent le mythe de la « grandeur française » soutenu par l’Empire colonial encore très solide en termes d’implantation territoriale.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - L'apocalypse en préparation : Les discours de Macron et Philippe, Trump en Europe pour le G20 et le 14 juillet à Paris, les licenciements et les fermetures d’entreprises qui se multiplientMacron devant le congrès

    Le discours de Macron devant les députés et les sénateurs réunis en congrès, se voulait de « haut niveau » : il n’aura été qu’une succession de généralités, de postures, d’envolées, au milieu desquelles il a annoncé des réformes constitutionnelles.

    Avec sa majorité parlementaire pléthorique, le dynamitage des partis traditionnels qui continuent à se diviser, Macron veut engager des réformes rapidement – bouclées avant la fin de l’année- visant à transformer encore plus le parlement en chambre d’enregistrement des lois et réformes décidées par l’exécutif. Le maître mot est d’accélérer les débats, se passer le plus possible de votes au parlement et au sénat et réduire le rôle du parlement à un « contrôle » de l’efficacité des lois.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ? Comprendre pour agir !AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ?

    C’est ce qu’affirme la bourgeoisie, cette même bourgeoisie qui estime que sa « démocratie », elle, « fonctionne » ! A quel prix : labeur abrutissant, chômage, misère, guerres de rapine (brigandage impérialiste) sont le lot quotidien de milliards d’êtres humains ! Mais il est vrai que pour quelques dizaines de millions d’exploiteurs privilégiés, le capitalisme fonctionne réellement « à merveille » ! En face de ce constat, quelles sont les réalisations économiques et sociales du socialisme ?

    A la tête des communistes russes, Lénine a conduit la révolution socialiste d'Octobre.

    En 1917, pour la première fois, les travailleurs d'un pays ont retourné victorieusement leurs armes contre les exploiteurs. Ils se sont alors constitués en nation. Il faut d’abord souligner que jusqu’à présent les pays où le socialisme a triomphé ont été des pays arriérés économiquement, qui avaient hérité un grand retard de siècles de domination étrangère. De plus, au moment du triomphe des communistes, la bourgeoisie internationale a tout fait pour détruire par les armes les premiers îlots du socialisme triomphant. Non seulement des difficultés intérieures inouïes se posèrent par exemple aux communistes russes (un pays qui sortait à peine du Moyen-âge et ruiné par des années de guerre mondiale), mais encore fallut-il rapidement faire face à l'intervention armée de la bourgeoisie internationale coalisée en 1918-1921 (la campagne churchillienne des 14 Etats).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Le monde d'avant et le monde d'aprèsPar notre camarade WH

    Il paraît que Churchill a dit : "Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé." 

    Pour ceux qui suivent un peu l'actualité économique ou mon site, l'idée d'un crash financier n'a rien de surprenante.

    La plupart des gens semblent parfois vivre dans un monde parallèle où la réalité n'existe pas, ils s'imaginent que si quelque chose de grave devait se produire, BFM-TV nous tiendrait au courant immédiatement.

    Nul doute que si l'apocalypse devait arriver demain matin à 8h, le quidam de base s'attend à ce qu'à 8h15 Ruth-el-krief nous fasse un direct avec un plateau d'expert et un joli bandeau rouge "alerte" flotterait sur nos écrans, tandis que toutes les chaînes interrompraient leurs diffusion pour nous informer en direct du cataclysme. 

    Mais l'économie est bien différente du show-terroristo-médiatique auquel nous avons été habitués avec les attentats, avec leur sempiternel cycle alerte-choc-émotion-explications bidons-minute de silence-état d'urgence. L'économie se joue sur le temps long, un temps qui se comprend dans une dimension inaccessible à celui qui réduit la réalité à une série événements médiatisés. 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - LES GUIDES DU PROLÉTARIAT SONT TOUJOURS AVEC NOUS !Tous les PDF à télécharger gratuitement pour s'éduquer et préparer la révolution socialiste :

    Marx, Engels, Lénine, Staline, Hoxa, Louise Michel, Rosa Luxemburg, Paul Lafargue, Docs de l'IC, Clara Zetkin, Gramsci, Le Che, et des plus modernes tels Vincent Gouysse, Jimmy Daleedoo, etc.

    Vous les trouverez sur cette page >> https://agauchetoute75.jimdo.com/formons-nous/

    et ici >> https://agauchetoute75.jimdo.com/formons-nous/formons-nous-suite/

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - LA SIGNIFICATION DE L’ABSTENTION RÉVOLUTIONNAIRE AU COURS DES MASCARADES ÉLECTORALESL’abstention révolutionnaire répudie la mascarade électorale.

    Dimanche, le 18 juin 2017, la classe ouvrière de France a posé un geste de résistance historique. C’est à plus de 70% que la classe a refusé de voter au deuxième tour des élections législatives françaises, cette mascarade électorale que le grand capital français organise régulièrement pour distraire la plèbe.

    Une telle rupture du prolétariat d’avec la petite-bourgeoisie organisatrice électorale du capital et un tel rejet massif du cirque électoral ne sont pas le fruit du hasard et doivent être perçu comme des gestes qui manifestent la maturation de la conscience de la classe qui semble avoir répondu massivement à un mot d’ordre quasi insurrectionnel.

    Certains militent en faveur de l’abstention électorale en espérant servir ainsi une leçon aux crétins parlementaires, et aux électoralistes qui se pavanent à l’occasion de ces parades électorales. Sans le savoir, ceux-là affichent leur adhésion à ce cirque que la bourgeoisie offre régulièrement au prolétariat puisqu’il ne constitue pas une menace à son pouvoir hégémonique. S’il en était autrement, la solution « Allende » serait vite appliquée.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • - Vive l'alimentation Paléo (PDF gratuit et libre de droits à télécharger et des sites en français)Comment j’ai perdu plus de 12 kg et retrouvé la forme…

    Pour retrouver la forme, mangeons plus sain, mangeons comme nos ancêtres !

     

    1- Première chose, modifier son alimentation :  

    En 6 mois j'ai perdu plus de 10 Kg en douceur, sans ressentir la faim et en

    retrouvant une meilleure forme. Et en 12 mois, 14 kg en tout. Je suis donc passé de 86 kg à 72 kg...

    Les principes sont simples...

    Pour lire le document complet, télécharger le PDF ci-dessous (MISE A JOUR) :

    Télécharger « Comment j'ai perdu plus de 12 kg et retrouvé la forme - SN.pdf »

    En complément, Vitamines, Minéraux et produits naturels pour guérir certains maux (Arthrose, Cholestérol, etc.) :

    Télécharger « VITAMINES, MINÉRAUX & OLIGO-ÉLÉMENTS.pdf »

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - Pourvu que Macron échoue !Quand on écoute la télé ou la radio, quand on lit les journaux ; quelle que soit la chaîne, quelle que soit la longueur d’onde, ou quel que soit le titre, tout le monde nous serine : « Souhaitons que Macron réussisse, pour la France » !

    Comme le disait Lao Tseu dans son Tao Tö king : « Tout le monde tient le bien pour le bien, c’est en cela que réside son mal », aussi, me permettrais-je de mettre un peu de yin dans le yang dont on nous abreuve à en dégueuler dans tous les médias principaux.

    Tout le monde souhaite que Macron réussisse, mais personne ne dit ce qu’il doit réussir. Alors je vais vous le dire bien que vous le sachiez déjà, Macron doit réussir à faire en sorte que la bourgeoisie puisse exploiter encore plus qu’aujourd’hui le prolétariat.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - A propos de la démocratie... Une critique de la "démocratie" actuelle et une ébauche de la démocratie prolétarienne à venirI - La "démocratie" actuelle

     

    On entend souvent dire que nous sommes en démocratie, que nous vivons dans un pays libre, etc. Avant toute chose, qu'est-ce que la démocratie ?

    Du grec, demos le peuple et kratos le pouvoir, démocratie se dit donc d'un régime politique dans lequel le peuple exerce le pouvoir. On peut donc se demander s'il a existé un jour un tel régime et si nous vivons nous-même en démocratie.

    Il faut donc faire un pas de côté, se poser quelques instants, et cesser de considérer le régime politique actuel comme une démocratie. Quand le peuple vote non au référundum sur le traité constitutionnel européen de 2005 et que ce même traité passe finalement comme une lettre à la poste au parlement en 2008, on a la preuve que la volonté majoritaire n'est pas celle qui gouverne le pays.

    Quand des élus arrivent avec un programme qu'ils trahissent nécessairement au bout de deux semaines, c'est que nous ne vivons pas en démocratie. Quand le parti qui fait le plus de voies aux élections n'a toujours que deux députés, c'est que nous ne sommes pas en démocratie.

    La volonté majoritaire est sans cesse bafouée, est-ce cela la démocratie ?

    La classe dominante est seulement contrainte de présenter son intérêt comme étant l'intérêt de tous, et donc de porter le masque de la démocratie, mais sous le masque de la démocratie actuelle il n'y a pas la démocratie réelle.

    Il faut aussi cesser de considérer que le contraire de la démocratie est la dictature. La démocratie est elle-même une dictature. Kratos, signifiant pouvoir, dictature, autorité, etc.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • - La stratégie révolutionnaire à l'époque modernePar notre camarade du site "Les prolétaires de fer"

     

    Révolution de type 1 et 2

    Il existe deux types de situations révolutionnaires qui mènent au socialisme. Nous constatons d'abord que le seul pays d'envergure où la révolution socialiste a réussi est la Russie. 

    Nous devons donc éclaircir plusieurs points : 

    - pourquoi la révolution a réussi en Russie et pas en Europe (par exemple) ? 

    - quel type de révolution a réussi en Russie et quel type de révolution a échoué en Europe ? 

    - quel type de révolution devra éclater ici en Europe et dans quelle condition cela se fera, quelles difficulté y aura-t-il à vaincre au cours des prochaines années pour le mouvement communiste ? 

    Nous allons d'abord balayer une première thèse, celle selon laquelle la vision marxiste "orthodoxe" selon laquelle Marx avait affirmé que la révolution aurait lieu d'abord dans les pays capitalistes les plus avancés (Angleterre, France, Allemagne), tandis que les pays retardataires devraient d'abord passer par le capitalisme.

    Il faut comprendre d'abord que Marx a parlé d'un type de révolution socialiste bien précis (et pas de la révolution socialiste en général).

    Deuxièmement nous n'avons encore aucune preuve concrète puisque la seule révolution socialiste qui a eu lieu n'a pas suivi ce modèle, tandis que ce modèle lui-même a subi quelques "contre-temps" fâcheux, dont nous expliciterons plus tard les tenants et les aboutissants.

    Troisièmement, Marx a lui-même corrigé sa propre thèse et a admis la possibilité d'un autre type de révolution, ce que nous aborderons par la suite. 

    La révolution est faite de deux choses : conditions objectives et conditions subjectives.  

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • - SUR LA RECOMPOSITION DES FORCES POLITIQUES DE LA BOURGEOISIE

     

    - SUR LA RECOMPOSITION DES FORCES POLITIQUES DE LA BOURGEOISIE

    Alors que les partis traditionnels du capital PS et Républicains ont été désavoués au 1er tour par les électeurs qui se sont tournés vers des partis se présentant comme contestataires ou ont refusé de voter ou de choisir entre les candidats qui ne remettaient pas en cause le système, la bourgeoisie a réussi à préserver son dispositif de domination en mettant au pouvoir des individus issus directement de sa classe ou s’engageant à la servir.

    Elle a aussi, à travers la recomposition des forces politiques, fait en sorte que se maintienne une social-démocratie autre que le PS et ses appendices PCF, FdG et autres groupes réformistes, à travers la France Insoumise de Mélenchon. La social-démocratie a pour fonction de maintenir la dictature de la classe bourgeoise en dévoyant les revendications des travailleurs et leurs aspirations à un renversement du système.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • "Elaeudanla…

    Sur ma remington portative

    J’ai écrit ton nom Laetitia

    - RÉVOLUTION ou Réévaluation ?  E ou A, une seule lettre peut-elle changer le cours de l’histoire?

     
    OU 

    - RÉVOLUTION ou Réévaluation ?  E ou A, une seule lettre peut-elle changer le cours de l’histoire?

    Elaeudanla Teïtéïa" 

    Dans sa chansonnette de 1963, E et/ou A, la fusion des deux lettres n’était sans doute déjà plus le problème du poète à la dérive…

    LE ou LA, il n’y a aussi qu’une lettre qui change, mais au delà du genre, il y a une infinité de sens aux quels ce qui est un simple article peut renvoyer s’il devient pronom dans la phrase suivante, et si ce qu’il désigne n’y est pas immédiatement contigu.

    Tout dépend du contexte…

    S’il s’agit de préciser le sens de la relation entre divers éléments d’une phrase précédente, LE ou LA ne renverra donc pas au même élément…

    Au point, possiblement, d’inverser carrément les termes de la relation, selon qu’on utilisera l’un ou l’autre…

    Au point d’en inverser également, et radicalement, le sens…

    Au point de changer le cours de l’Histoire…?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - En avant vers le 4e REICH ! (France - 21 mai 2017 - Macron veut livrer les bombes atomiques Françaises à l’Allemagne)Reuters : « La nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard, juge décisif l’effort à entreprendre avec l’Allemagne pour développer la défense européenne, dans un message adressé jeudi aux forces françaises et rendu public samedi 20 mai 2017. »

    Traduction par le camarade "Do" :

    Depuis la seconde guerre mondiale, l’Allemagne n’a plus le droit d’avoir une puissante armée et a encore moins le droit d’avoir des bombes atomiques. D’ailleurs, la population allemande elle-même y est opposée.

    C’est pourquoi la ministre de la guerre nommée par Macron, Sylvie Goulard, aussi germanophile que Laval, le collabo de Pétain, veut fabriquer une armée européenne qui sera dirigée par la Grande Allemagne afin que celle-ci puisse disposer à sa guise de l’armée et des bombes atomiques françaises.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Déclaration du Parti Communiste du Bénin sur les élections en France et sur la poursuite de la FrançafriqueLe dimanche 7 mai 2017, la France a élu le 8ème Président de la 5ème République en la personne d’Emmanuel  MACRON.

    Cinq ans de pouvoir de François Hollande et du Parti Socialiste, ont été un échec dans tous les domaines et ont laissé la France dans une situation catastrophique avec 9 millions de chômeurs et près de 8 millions de pauvres recensés.

    Quand on se souvient des promesses de François HOLLANDE en direction  des classes populaires pendant la campagne électorale de 1912, on comprend leur déception. En effet, ce dernier avait déclaré que l’ennemi, c’est la finance internationale et avait promis une lutte implacable contre elle; or tout son quinquennat a été un quinquennat de cadeaux aux grands patrons, d’augmentation des impôts sur les travailleurs.

    D’autre part, toujours en appui au patronat, tout a été mis en œuvre pour fragiliser les organisations syndicales dans les entreprises afin de laisser les mains libres aux patrons avec la flexibilité qui serait créatrice d’emplois. Tout ceci intervenant après cinq ans de pouvoir de Nicolas Sarkozy, on comprend alors le rejet massif des représentants des vieux partis qui ont dirigé la France depuis 30 ans.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Le marxisme : l'outil de la libération... un aperçu du marxisme en quelques articles clefs...S'appuyant sur l'analyse matérialiste-dialectique de la société capitaliste et des modes de production antérieurs (sociétés primitive, esclavagiste et féodale), Karl Marx a démontré que dans toute société comportant des classes sociales aux intérêts antagonistes, l'État se constitue comme une arme de répression aux mains des classes possédantes.

    Il a démontré de manière scientifique et irréfutable dans ses ouvrages économiques que la société capitaliste est basée sur l'exploitation du travail d'autrui, et que le travail salarié est à la base de cette exploitation.

    La contradiction principale sous le capitalisme est celle entre la bourgeoisie — propriétaire privée de l'outil de production — et le prolétariat — forcé de vendre sa force de travail au patronat qui en retire un surplus : la force de travail est en effet capable de produire plus de richesses que n'en nécessite sa reproduction.

    Le salaire n'est donc pas le prix du travail réalisé par l'ouvrier mais le prix de sa force de travail. De là découle le caractère antagoniste non réformable de la production capitaliste : le travail est social mais l'appropriation du produit du travail reste privée.

    De là provient le fossé entre production et consommation, c'est ce qui est à la base de la misère des larges masses travailleuses et de la richesse des classes exploiteuses, c'est ce qui engendre les crises économiques, le chômage et les guerres de rapine visant à conquérir des marchés et des zones d'influence.

     

    1° Qu’est-ce que le capitalisme ?

    « Le capital, qui a de si "bonnes raisons" pour nier les souffrances de la classe ouvrière qui l'entoure, est aussi peu ou tout autant influencé dans sa pratique par la perspective de la dégénérescence de l'humanité et finalement de sa dépopulation, que par la chute possible de la terre sur le soleil.

    Dans toute affaire de spéculation, chacun sait que la débâcle viendra un jour, mais chacun espère qu'elle emportera son voisin après qu'il aura lui-même recueilli la pluie d'or au passage et l'aura mise en sûreté. Après moi le déluge ! telle est la devise de tout capitaliste et de toute nation capitaliste.

    Le capital ne s'inquiète donc point de la santé et de la durée de vie du travailleur, s'il n'y est pas contraint par la société. A toute plainte élevée contre lui à propos de la dégradation physique et intellectuelle, de mort prématurée, de tortures du travail excessif, il répond simplement : "Pourquoi nous tourmenter de ces tourments, puisqu'ils augmentent nos joies (nos profits) ?" 

    Il est vrai qu'à prendre les choses dans leur ensemble, cela ne dépend pas non plus de la bonne ou mauvaise volonté du capitaliste individuel. La libre concurrence impose aux capitalistes les lois immanentes de la production capitaliste comme lois coercitives externes. » (Karl Marx, Le Capital, 1867.)

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Macron, la réaction dans tout ses états ! Organiser la résistance vers la révolution socialiste !Macron, la continuité réactionnaire à l’Élysée !

    Communiqué du Parti Communiste Révolutionnaire de France :


    Emmanuel Macron, l’homme de la bour­geoi­sie fran­çaise, a été élu Président de la République. C’est le résul­tat d’une for­mi­da­ble mobi­li­sa­tion de l’appa­reil de pro­pa­gande et de com­mu­ni­ca­tion du capi­tal mono­po­liste depuis main­te­nant plus d’un an, et qui a culminé pen­dant l’entre-deux-tours avec la dra­ma­ti­sa­tion de la situa­tion créée par la pré­sence de Marine Le Pen.

     

    Dans ces condi­tions, notre Parti salue toutes celles et tous ceux qui ont refusé de cau­tion­ner la mas­ca­rade Le Pen-Macron en s’abs­te­nant, en votant blanc ou nul ! Leur nombre est un record depuis 1958, et en comp­tant celles et ceux qui ont, de bonne foi, cru voter contre le FN, ce taux témoi­gne que la recom­po­si­tion poli­ti­que a en partie échoué.

    Les 16,1 mil­lions d’électeurs non expri­més repré­sen­tent près de 34% de l’électorat, alors qu’Emmanuel Macron a recueilli 43,69% des ins­crits et Marine Le Pen 22,40%.

    Cela sou­li­gne le carac­tère fon­ciè­re­ment anti-démo­cra­ti­que de la Constitution gaul­liste et de l’élection pré­si­den­tielle, sachant que des mil­lions de tra­vailleurs ne votent pas parce qu’ils ne sont pas ins­crits ou qu’ils ne peu­vent pas l’être, n’ayant pas eu la pos­si­bi­lité d’être natu­ra­li­sés.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Les premières mesures fascistes de Macron !Vous pensiez que Macron serait le barrage au fascisme...

     

    Voici donc les premières mesures d'extrême-droite de Macron tirées de son programme :

    • Impérialisme : En plus de ces mesures et du projet de lancer une « guerre de l’information », Emmanuel Macron développe une vision agressive de l’impérialisme – toujours bien sûr sous prétexte de « guerre contre le terrorisme ».Son programme cite explicitement l’Afrique, la Méditerranée et le Proche-Orient comme zones d’intervention. La présence de la France dans ses colonies comme la Guyane sera aussi renforcée. Un service militaire obligatoire d’un mois sera rétabli, la « garde nationale » gagnera en importance, l’opération Sentinelle sera maintenue, un centre de commandement des opérations à l’intérieur du pays sera mis en place… Et pour tout ça, il prévoit d’augmenter le budget de la défense à 2% du PIB. Bref, renforcement de la dynamique contre-révolutionnaire préventive, militarisation, marche vers la guerre.

    • Droit du travail et cadeaux à la bourgeoisie : Emmanuel Macron défend une « super loi Travail » où les accords d’entreprise primeraient systématiquement sur les accords de branche, et qui serait défavorable en tous points aux salariés. La seule chose qu’il ne veut pas déréguler, ce sont les indemnités prud’hommales : pas question que les entreprises en tort paient trop d’indemnités aux personnes lésées, ces indemnités seront donc plafonnées. On pourra également perde son chômage après un refus de deux offres d’emploi, même si celles-ci sont minables ! Et, bien sûr, toutes ces lois seront passées durant l’été par décret présidentiel pour ne même plus avoir à faire semblant de passer par un processus démocratique.

      Suppression de l’ISF, coupes dans le code du travail, plus de droits pour les directions d’entreprises… Le programme d’Emmanuel Macron a été soutenu par le MEDEF pour des raisons évidentes. Pour nous par contre, c’est le bâton : départ à la retraite retardé, précarisation du travail, vision managériale de la société, affaiblissement du « dialogue social ». Les mesures pour lutter contre la pauvreté font rire jaune, comme la proposition de numériser les documents des personnes vivant à la rue. Il ne leur restera plus qu’à trouver un smartphone !

    • Police : 10 000 policiers et gendarmes seront recrutés, la police pourra interdire des zones à un individu, lui mettre immédiatement des contraventions pour des faits mineurs (possession de drogues illicites…), sera plus lourdement équipée… De plus, un centre du renseignement sous contrôle présidentiel sera mis en place pour surveiller la population. Rassurant.

    • Justice : Suppression de l’appel suspensif. En gros, si vous êtes innocents mais que la justice vous a condamné, vous allez en tôle et vous ferez appel derrière les barreaux ! Idem pour les aménagements de peine : vous pensiez prendre des TIG ? Non, ce sera la prison ferme : plus d’aménagements de peine en dessous de 2 ans. D’où la construction de 15000 nouvelles places de prison, et le recrutement massif de matons.

    • Etat d’urgence : Ayant constaté l’intérêt de l’état d’urgence pour briser les mobilisations sociales, Emmanuel Macron a déclaré que seuls les services de renseignement pouvaient juger d’en sortir. En gros, l’état d’urgence deviendra la norme, en matière de sécurité, de réformes, d’information, bref, de contrôle de la population.

    • Vision d’ensemble : Ce que propose Emmanuel Macron, c’est une société de l’état d’urgence permanent, militarisée, où les prolétaires doivent vivre dans la précarité permanente. Pour cacher ce cauchemar digne de Thatcher, l’accent est mis sur les nouvelles technologies (notamment la numérisation des procédures ou l’emploi de drones) et sur des incitatifs visant à s’assurer le soutien des classes moyennes éduquées. Quand on se rappelle des promesses de François Hollande, et qu’on les compare au bilan désastreux du dernier quinquennat pour notre classe, on ne peut que s’inquiéter d’un programme aussi ouvertement agressif.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - POURQUOI L'UPR A ÉCHOUÉ ?Le 23 avril 2017, à l'issue du premier tour du scrutin des élections présidentielles françaises, ce sont des dizaines de milliers de sympathisants et militants de l'UPR qui ont été sonnés par la sanction sévère des électeurs à l'égard de leur candidat François Asselineau.

    A peine 0,92 % des votes exprimés ont profité à l'UPR, malgré un programme de rétablissement de notre indépendance nationale aux accents quasi-révolutionnaires.

    François Asselineau déclarera alors à l'issue du scrutin : "j'ai fait ce que j'ai pu". Et c'est ici que je compte débuter mon analyse, car le président de l'UPR n'a pas fait ce qu'il a pu, mais ce qu'il a voulu...

    Qu'on s'entende bien ici : j'ai moi-même voté pour l'UPR, et je connais parfaitement son fonctionnement et les idées défendues.

    Je ne blâme pas M. Asselineau d'être la personne qu'il est. Je lui dois - je resterai toujours honnête à ce sujet - mon éveil sur les questions de souveraineté et mon intérêt pour le droit de façon générale.

    Ses conférences ultra pédagogiques sur l'histoire et le fonctionnement de l'U.E et l'euro ainsi que sa volonté d’interagir avec son public en font un homme politique remarquable qui méritait sincèrement un peu plus de reconnaissance des électeurs.

    Même M. Mélenchon accorde moins d'importance au peuple qu'il prétend défendre, en se bornant à donner des meetings avant de s'éclipser laissant ses partisans sur leur faim (ou leur enthousiasme religieux).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique