• AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ? Comprendre pour agir !AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ?

    C’est ce qu’affirme la bourgeoisie, cette même bourgeoisie qui estime que sa « démocratie », elle, « fonctionne » ! A quel prix : labeur abrutissant, chômage, misère, guerres de rapine (brigandage impérialiste) sont le lot quotidien de milliards d’êtres humains ! Mais il est vrai que pour quelques dizaines de millions d’exploiteurs privilégiés, le capitalisme fonctionne réellement « à merveille » ! En face de ce constat, quelles sont les réalisations économiques et sociales du socialisme ?

    A la tête des communistes russes, Lénine a conduit la révolution socialiste d'Octobre.

    En 1917, pour la première fois, les travailleurs d'un pays ont retourné victorieusement leurs armes contre les exploiteurs. Ils se sont alors constitués en nation. Il faut d’abord souligner que jusqu’à présent les pays où le socialisme a triomphé ont été des pays arriérés économiquement, qui avaient hérité un grand retard de siècles de domination étrangère. De plus, au moment du triomphe des communistes, la bourgeoisie internationale a tout fait pour détruire par les armes les premiers îlots du socialisme triomphant. Non seulement des difficultés intérieures inouïes se posèrent par exemple aux communistes russes (un pays qui sortait à peine du Moyen-âge et ruiné par des années de guerre mondiale), mais encore fallut-il rapidement faire face à l'intervention armée de la bourgeoisie internationale coalisée en 1918-1921 (la campagne churchillienne des 14 Etats).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La drôle de grève ! Que faire pour gagner contre la Loi Travail et toutes les attaques du patronat ?Entre fin 1939 et début 1940 où éclata la guerre, il y eut en Europe une guerre idéologique de mensonges et de manipulations. On appela cette période : « la drôle de guerre ». Après ce fut : la guerre !

    Pour ceux qui ont connu Mai-Juin 68, Mai-Juin 2016 ressemblent à un doux divertissement. En 68, 10 millions de grévistes bloquaient le pays, plus d’essence, radios et télés se sont tues. L’Etat brulait des documents dans ses ministères, De Gaulle s’assurait le soutien de l’armée.

    Depuis plus de 3 mois certains se mobilisent contre la loi El Khomri. Ouvriers, étudiants, paysans en train de crever sur leurs exploitations et ce dans la plus grande désorganisation et surtout en restant très minoritaires et divisés.

    Mais qui, aujourd’hui, est gêné par les grèves, les manifestations.... ? L’essentiel des trains circulent, les voitures ont de l’essence, les villes sont ravitaillées, l’énergie n’est pas coupée, la coupe de foot a eu lieu ....

    Télés et radios font le maximum pour passer en boucle des images de violences, de cheminots bloquant les trains....

    Les débats hystériques de « politiques » et de journaleux complices n’en finissent plus de nous dire que ce pays est au bord ... de la révolution.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - L'URSS de Khrouchtchev était-elle toujours socialiste ?La plupart des groupes se réclamant du Marxisme-Léninisme continuent d'affirmer que l'URSS à partir de Khrouchtchev était toujours socialiste.

    Voyons de quoi il retourne...

     

    Posons-nous cette question : Qu'est-ce que le socialisme ?

     

    Le socialisme, tel qu'il a été défini par Karl Marx, c'est tout à la fois la socialisation des moyens de production et d'échange ET la dictature du prolétariat. Ces deux aspects sont indissociables.

    Le but est l'abolition de l'exploitation de l'Homme par l'Homme et donc l'abolition de l'esclavage salarié.

    (On trouvera aussi en fin d'article : des PDF et des liens, ainsi qu'un commentaire du camarade TML)

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - LENINE : LE PROGRAMME MILITAIRE DE LA REVOLUTION PROLETARIENNE

    Un texte très important de Lénine écrit en 1916 !

    En Hollande, en Scandinavie, en Suisse, parmi les social-démocrates révolutionnaires qui combattent le mensonge social-chauvin de la «défense de la patrie» dans la guerre impérialiste actuelle, des voix se font entendre qui proposent de substituer à l'ancien point du programme minimum social-démocrate : «milice» ou «armement du peuple», un point nouveau intitulé : «désarmement».

    La Jugend-Internationale a institué un débat sur cette question et publié dans son No 3 un éditorial en faveur du désarmement. Dans les thèses récentes de R. Grimm, nous trouvons malheureusement aussi une concession à l'idée de «désarmement». Les revues Neues Leben etVorbote ont ouvert une discussion.

    Examinons de plus près la position des défenseurs du désarmement.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Titre original : 1949-1960, Chine-URSS, Marx au banc d’essai de l’Histoire… ( Contre la wertkritik, 3ème partie )

    Dans ce troisième volet, nous comprendrons quelle est la différence fondamentale entre socialisme et capitalisme d'un point de vue économique, et comment les révisionnistes en ne suivant pas les lois de l'économie socialiste ont détruit celui-ci !

    - Pour se libérer de l'esclavage salarié : bien comprendre l'économie capitaliste et la pensée de Marx, contre les dérives néo-gauchistes - 3Il fut donc un temps où les intellectuels au service du système capitaliste avaient décrété la fin de l’histoire, au motif de l’effondrement de l’URSS…

    L’horizon idyllique de ce mythe s’étant révélé être un approfondissement de la crise, après quelques « bonnes affaires » d’une opportunité éphémère, il leur faut maintenant tenter d’inventer un autre mythe, pour rendormir les consciences réveillées par la violence du réel, décuplée par les maîtres de ces charlatans.

    Et pourquoi pas la fin de l’économie ? Selon Goebbels, « Plus un mensonge est gros, plus il a de chance d’être cru ». Leur ancêtre en manipulations peut être fier de sa descendance, fut-elle à priori très indirecte.

    - Pour se libérer de l'esclavage salarié : bien comprendre l'économie capitaliste et la pensée de Marx, contre les dérives néo-gauchistes - 3

    L’économie politique est en panne d’inspiration pour résoudre la crise du capitalisme? La lutte de classe risque-t’elle à nouveau de le remettre en cause ? N’y pensez surtout pas…! Pour abolir le capitalisme ?

    Allons, allons… Plus simple : abolissons l’économie politique, et le capitalisme ne sera plus un problème, il sera simplement dépassé, si… si…, puisqu’on vous le dit! De plus « on » a lu Marx, et même relu, et re-relu, à tel point qu' »on » en est devenu « marxiens », comme les experts stipendiés du système qui ont déjà organisé la comédie de la « fin de l’histoire » pour relancer un temps les affaires… C’est vous dire…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Gearóid Ó Colmáin

    - Le communisme et la révolution sexuelle... Comment le mouvement LGTB nous enfume !!!Homosexualité et décadence bourgeoise, réflexions sur le massacre d’Orlando – dernière partie d’une série de cinq articles

    Au long de cette série d’articles j’ai plaidé que la vision marxiste de l’homosexualité en tant que décadence bourgeoise – un phénomène ayant une origine sociale plutôt que biologique – a été corroborée par les recherches de psychologues bourgeois.

    J’ai démontré que le mouvement LGBT, plutôt que de représenter une espèce d’alternative radicale au statu quo, est un symptôme de la pathologie impérialiste occidentale.

    Par conséquent, les communistes devraient soumettre le mouvement LGBT à une rigoureuse analyse de classe, plutôt que de se laisser effrayer par la propagande agressive pro-homosexuelle des officines médiatiques alternatives libérales, corporatistes et « bourgeois-bohème ».

    Le mouvement LGBT est un élément central de la guerre des classes. Aux jours de Marx et d’Engels celui-ci était encore précoce et n’était guère digne d’une attention particulière. Mais la volonté, comme le disait Engels, de « transformer le vice en théorie » a, depuis l’essor de la Nouvelle Gauche (impérialiste) dans les années 1970, connu un succès retentissant.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Présidentielles 2017 : Le piège se referme sur les travailleurs !A 8 mois de l’élection Présidentielle, les sondages sont dans le flou. 4 ans après avoir été élu contre Sarkozy, Hollande est aujourd’hui discrédité, les sondages le donnent sous la barre des 20%. Quelle dégringolade en si peu de temps !

     

    Ce ne pouvait être autrement, car derrière Hollande comme derrière Sarkozy, les grands groupes capitalistes tirent les fils de ces deux marionnettes.

     

    Sont réellement aux commandes ceux qui possèdent le pouvoir économique et financier et donc le pouvoir politique.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Luis BASURTO

    - Vive le capitalisme... ! Parole d’actionnaire : 372 milliards d’euros de dividendes au 2ème trimestre 2016Et non, non, non... détrompez-vous ! Ce n'est pas win-win ! Dans ce bas-monde il y a des gagnants... parce qu’il y a des perdants ! Ces actionnaires et patrons heureux sont l'oligarchie planétaire, la nomenklatura capitaliste, la classe dominante bénéficiant de plus de quarante ans de néolibéralisme rampant, conquérant et triomphant. [1% de la population mondiale !!! NDLR]

    Les dividendes des actionnaires dans le monde sont en hausse en 2016. Donnant 372 milliards d’euros pour le deuxième trimestre de cette année (1). Un montant que nous pouvons extrapoler pour trouver une somme annualisée de 1 488 milliards d’euros, pas moins.

    La société de gestion d’actifs à l’origine de ce calcul trimestriel, Henderson Global Investors, annonce cependant pour toute l’année 2016 une hausse de dividendes de 3,9%, prévoyant "seulement" 1 180 milliards de dollars usd pour cette année. Retenons le calcul le plus haut pour de comparaisons pédagogiques.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Racisme, sexisme… et burkini (par Caroline Andréani)Militante communiste [ membre du CN du PCF "le parti soi-disant communiste Français" - NDLR ], féministe et antiraciste, l’affaire du burkini – qui dans un premier temps m’avait abasourdie tellement elle suintait la manipulation politique grossière – me laisse aujourd’hui une impression glaçante.

     

    Que quelques dizaines de femmes, à l’échelle d’un pays de 65 millions d’habitants, choisissent d’aller à la plage avec un vêtement qui leur couvre le corps, voilà de quoi créer une polémique nationale ! Dans les années 60-70, la polémique portait sur les femmes seins nus sur les plages. À cinquante ans de distance, quelques maires, Les Républicains comme socialistes, désignent à la vindicte populaire des femmes dont le crime est de vouloir profiter des plages sans s’exposer.

    Dans notre société de consommation qui se prétend moderne, pour vendre un déodorant, du dentifrice, des cônes glacés, le principal vecteur publicitaire est… la femme la plus dénudée possible. Le message subliminal est tellement habituel qu’il ne choque plus personne.

     

    - Racisme, sexisme… et burkini (par Caroline Andréani)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Suite du premier volet... (2ème partie)

    - Pour se libérer de l'esclavage salarié : bien comprendre l'économie capitaliste et la pensée de Marx, contre les dérives néo-gauchistes - 2Sous la logorrhée « marxienne » de la « wertkritik », qui tente de refiler, sinon d’imposer, sa propre schizophrénie à tout ce qui ose contester la domination du capitalisme, c’est bien d’une négation, contre l’évidence, de la lutte des classes, qu’il s’agit. Derrière le jeu ubuesque de la « contradiction » « Marx ésotérique/Marx exotérique » le poisson, mal noyé, et pour cause, remonte à la surface :

     « La reconnaissance de l’impossibilité de l’affirmation du prolétariat comme solution de la crise capitaliste a pour corollaire une définition du communisme qui, passant par la négation du prolétariat et n’ayant donc aucune base actuelle, doit nécessairement rester beaucoup plus abstraite que les formulations reposant sur l’affirmation du prolétariat.

    Dans les conditions actuelles, toute recherche d’une définition du communisme doit résolument rompre avec toutes les catégories qui servent à analyser et critiquer le mode de production capitaliste.  »

    http://serpent-libertaire.over-blog.com/2016/02/le-communisme-tentative-de-definition-bruno-astarian.html

    Peut-on être plus clair ?

    En même temps, c’est la reconnaissance d’une dissimulation « nécessaire » de cette « théorie » fumeuse… On comprend aisément pourquoi !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le titre original de cet article du camarade TML est "Contre la schizophrénie néo-gauchiste de la wertkritik, Lénine, 1 Marx et ça repart !!"... Mais le trouvant assez obscur, je propose le titre plus explicite "Pour se libérer de l'esclavage salarié : bien comprendre l'économie capitaliste et la pensée de Marx, contre les dérives néo-gauchistes" [Avec des PDF à télécharger en fin d'article]

    Il devrait y avoir une suite... Donc voici la partie N° 1 :

    - Pour se libérer de l'esclavage salarié : bien comprendre l'économie capitaliste et la pensée de Marx, contre les dérives néo-gauchistes - 11…, 2…, 3 Marx ! ? A chacun son Marx ?

    A peine jeté aux oubliettes de la prétendue « fin de l’histoire » de 1989-90, voilà qu’il en ressort comme un diable de sa boite, avec la crise financière des années 2007-2008…! Tant, il est vrai, la science économique semble ne pas pouvoir se passer, pour analyser ses propres « ratés », de l' »outil » théorique forgé par Marx …

    En réalité, la plupart des économistes avisés ne l’avaient guère lâché, en sous-main, pour tenter d’y voir plus clair dans leurs propres affaires, et sans l’avouer publiquement, espéraient ainsi pouvoir conjurer cette fatalité de la crise systémique rampante, déjà enracinée depuis longtemps.

    « Marx contre Marx », déjà, en quelque sorte…!

    Mais à ces économistes « marxiens », et non « marxistes », évidemment, selon leur propre terminologie, est venu s’ajouter tout un ensemble de courants « critiques » du capitalisme se déclarant également « marxiens », pour être sûr de ne pas être confondus avec les héritiers, même lointains par l’esprit, de l’URSS et des « marxistes » qui gravitaient autour …pourtant à une distance « respectable », et que le temps n’avait fait que rendre de plus en plus « élastique » à tous égards…

    Il y eut bien, un temps, la thèse du « jeune Marx », contre le « vieux Marx », oubliant simplement que la théorie marxiste n’avait pu jaillir d’un trait de la cervelle du penseur, mais avait assez naturellement nécessité l’évolution de toute une vie, dans tous les domaines, philosophiques, politiques, économiques, etc…

    Le côté « insécable » de cette pensée, pourtant foisonnante, c’est bien ce qui l’empêche de passer à la trappe de l’histoire. Encombrante, elle doit donc, pour les défenseurs du capitalisme, être détournée de son but, qui est la transformation concrète de la société…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Guerre à l’Islam : Diviser les classes populaires pour régner sur les profits capitalistes !Par Nicolas Bourgoin

    La psychose anti-burkini a au moins un mérite : démontrer par l’absurde la stratégie du pouvoir visant à attiser les communautarismes.

    Diviser les classes populaires en désignant un bouc émissaire est toujours une recette utile à l’heure où  la France comme le reste de la zone euro est plus que menacée par la récession économique.

    Parallèlement au front géopolitique (guerre militarisée contre la Syrie) et au front national (lois discriminatoires anti-musulmans), un troisième front s’est même ouvert : celui des municipalités qui légifèrent contre le burkini présentée comme une menace pour la sécurité (!), l’arrêté pris en Corse semblant faire boule de neige.

    Et les deux derniers fronts ont fusionné, Manuel Valls ayant apporté son soutien aux maires qui veulent chasser des plages de France le burkini (et les musulmanes qui le portent par la même occasion), en affirmant que le burkini était la traduction vestimentaire d’un projet politique dangereux. Emboîtant ainsi le pas à la ministre du droit des femmes, Laurence Rossignol, en guerre contre la mode pudique qui permet aux femmes musulmanes de se vêtir conformément à leurs valeurs. Les mêmes arguments faisant toujours recette, Manuel Valls a enfoncé le clou en assimilant burkini et asservissement de la femme.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La Chine devient le leader mondial du brevet des semences en achetant SyngentaLa Chine a acheté Syngenta, le premier producteur au monde de semences qui l’est devenu en privatisant et brevetant toutes les semences mondiales ! Et qui ne se prive pas d’attaquer en justice Kokopelli, et autres vendeurs de semences agricoles.

    La Chine a acheté Syngenta suisse pour 43 milliards de dollars, l’un des plus gros monstres égal à égal avec Monsanto américain et Bayer allemand !

    La Chine veut diriger le monde. Et elle le montre clairement en achetant le plus gros breveteur de semences mondial qu’est le Syngenta.

    https://www.capgemini.com/news/syng…

    Avec cela, La Chine met tous les agriculteurs du monde entier en otage et obligé de lui payer pour chaque utilisation de semence.

    Derrière chaque fortune, il y a des milliards d’affamés.

    La multinationale ChemChina la plus grosse entreprise de Chine (fortune 500) qui finance tous les politiciens en Chine et donc dicte la politique a acheté Syngenta :

    ChemChina est un conglomérat de chimie chinois, la plus grosse multinationale de produits chimiques et agrochimiques en Chine et fait partie du rang des FORTUNE 500 dirigé par le PDG Ren Jianxi, membre du Parti communiste chinois qui fait partie des familles régnantes en Chine.

    https://hbr.org/product/chemchina/a…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Refusons la marche à la guerre

    Par Gérard Collet

    2014 : Innombrables commémorations de la Grande Guerre, multiples interrogations. Les plus jeunes, ébahis et incrédules, se demandent comment une telle ineptie funeste à été possible. La croient d’un autre siècle.

    Mais les commémorations, devenues rituelles, ne sont que pures conventions et ne délivrent qu’une version aseptisée et consensuelle. L’histoire officielle qu’elles véhiculent n’aide en rien à comprendre la mécanique qui a broyé l’Europe et ses peuples.

    Dans le pire des cas elle présente la guerre comme un grand malheur, une fatalité, et conclue que « plus jamais ça ». Mais elle ne précise pas plus jamais quoi.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le lâche attentat perpétré à Nice est le produit direct d’une guerre qui ravage depuis plusieurs années tout le Moyen et Proche Orient.

    C’est dans cette région du monde, région particulièrement riche de pétrole, riche aussi de grands développements économiques et située au cœur d’un axe stratégique mondial, c’est donc dans l’ensemble de cette région que s’affrontent les grands groupes capitalistes mondiaux, ceux des Etats-Unis en tête, ceux de l’Union Européenne avec la France et l’Allemagne en particulier, ceux d’Israël, ceux des grands groupes capitalistes de l’Arabie Saoudite, du Qatar, des Emirats Arabes Unis, de la Jordanie…

    Une guerre d’une telle dimension mondiale qui ravage les peuples de Syrie, d’Irak, du Liban, de Lybie et d’autres encore ne peut être réduite à une simple guerre de religion. C’est une guerre inter-impérialiste pour la conquête de cette région du monde.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un Monde de fous…  ?

    «  On est presque soulagés…  » décrète, sur France Info, un de ses «  grands spécialistes  » médiatiques, suite à la revendication par Daech de l’horrible attentat de Nice  !

    Ainsi, ce n’est plus «  un simple déséquilibré  » surgit de nulle part, mais un «  soldat de Daech  », qui a fait ce coup sordide et monstrueux. Nos journaleux se retrouvent ainsi rassérénés, en terrain connu, pour faire la propagande guerrière pour laquelle ils sont rémunérés…

    En effet, comment expliquer à tout un chacun que le monde est devenu une sorte de roulette permanente où à tout instant votre voisin de palier, le quidam que vous croisez au volant, peut, sans le moindre signe précurseur, se révéler être une bombe vivante, une arme fatale improvisée, avec un minimum de moyens, constamment disponibles autour de lui…

    Le nombre de fous agressifs aurait-il cru brutalement, de façon quasi-exponentielle, en quelques mois, telle une maladie mentale contagieuse faisant brusquement épidémie  ? Et de plus une maladie transformant les fous agressifs en meurtriers de masse  ?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Nicolas Bourgoin

     

    La fin de l’état d’urgence était prévue pour le mardi 26 juillet, sauf « évènement exceptionnel ».

    Instauré après les attentats du 13 novembre et prolongé à deux reprises (dont la dernière en mai dernier pour assurer la sécurité de L’Euro de football et du Tour de France), ce régime d’exception en matière de sécurité donnait une plus grande latitude au procureur et à la police juridique pour, notamment, prononcer des assignations à résidence ou des interdictions de manifester, fermer certains lieux et mener des perquisitions de jour et de nuit.

    Hasard de calendrier, ce que les médias appellent « l’attentat de Nice » fournit un énième prétexte à l’exécutif pour reconduire une nouvelle fois pendant 3 mois ces dispositifs liberticides totalement inefficaces face au risque terroriste (la preuve vient d’en être faite) mais très efficients pour mater la contestation sociale.

    L’opération sentinelle, tout aussi inadaptée à un risque imprévisible et multiforme, est également reconduite. Déclenchée en janvier 2015 après les attaques de Paris, elle permet de mobiliser 10.000 militaires en plus des gendarmes et des policiers.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A propos de la nouvelle scission de l’URCF d’avec le groupe « Communistes »-PRC (et ses implications pour la reconstruction d'un authentique PC M-L)

    - Un Parti Révolutionnaire en Septembre…?  Lettre ouverte à l’URCF  « nouvelle »…

    Malgré une apparente radicalité de la part de deux grandes centrales syndicales, CGT et FO, malgré un fort soutien populaire, l’issue politique de la lutte contre la loi El Khomri est des plus incertaines…

    En effet, si elle a contribué à balayer définitivement les illusions sur un éventuel reste de « progressisme » du PS, elle contribue en fin de compte à garantir sa défaite en 2017, mais elle n’offre actuellement encore aucune réelle alternative politique crédible au système capitaliste, et n’ouvre la voie, à gauche, qu’à une nouvelle mouture d’opportunistes « de gauche » prêts à raviver de nouvelles illusions, mais en outre, incapables de s’emparer du pouvoir à cette courte échéance…

    Concrètement, garantir la défaite du PS en 2017, c’est assurer le retour de la droite, et en fait, repousser le problème, sans solution visible.

    Plutôt que de construire une contre-offensive prolétarienne massive, les dirigeants syndicaux se sont contentés de surfer sur la vague anarcho-syndicaliste venue de leur base, en espérant manoeuvrer en coulisse, lors d’une éventuelle reprise de négociations, pour sauvegarder les fondements juridiques et administratifs de leurs bureaucraties, menacés par cette réforme de style quasi-féodal.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    L’histoire de l’Otan et ses activités actuelles permettent de comprendre comment l’Occident a construit ses mensonges et pourquoi il en est désormais prisonnier. Les éléments contenus dans cet article sont choquants, mais il est impossible de démentir les faits. Tout au plus peut-on s’accrocher aux mensonges et persister à s’y tenir.

    Lors de la réunion d’Istanbul, le 13 mai 2015, les dirigeants de l’Otan terminent un repas bien arrosé. Ils se moquent des crétins qui croient en leur discours de paix en chantant « We are the world ». On reconnait sur cette indécente vidéo le général Philip Breedlove, Jens Stoltenberg, Federica Mogherini et de nombreux ministres de la Défense.

    Le sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Otan vient de se tenir à Varsovie (7 et 8 juillet 2016). Ce devait être le triomphe des États-Unis sur le reste du monde, ce fut en réalité le début de la débâcle.

    Rappelons ce qu’est l’Alliance atlantique.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Photos de la manifestation pour Georges Ibrahim Adballah du 19 juinBeaucoup de monde à cette manifestation.

    Georges Abdallah, militant maoïste, est injustement condamné. Toutes les preuves ont été fournies qui démontrent son innocence !

    Son maintien en prison depuis plus de 30 ans montre la vrai visage de la justice bourgeoise : une justice en faveur des riches et contre les combattants de l'abolition de l'exploitation de l'Homme par l'Homme !

     

     

    Il y a une semaine, dimanche 19 juin, a eu lieu une manifestation pour exiger la libération de Georges Abdallah (appel pour la manifestation du 19 juin, voir aussi l’appel de la campagne unitaire pour le meeting du 19 mars) à l’appel de la Campagne unitaire pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Nicolas Bourgoin.

    - Manifestation interdite : un pas de plus vers la dictature.Après les coups de matraque, l’interdiction.

    La fuite en avant sécuritaire dans lequel le gouvernement s’est engagé ne faiblit pas. Incapable de faire taire les voix qui contestent la funeste et bien mal nommée « loi travail », l’exécutif n’a plus que les rapports de force pour faire passer la casse du droit du travail : 49-3 à l’Assemblée et interdiction de manifester dans la rue.

    Cette décision a évidemment suscité un tollé dans le monde syndical, même la CFDT pourtant signataire du texte s’en est émue. Comme avec la circulaire Valls contre Dieudonné, la menace de « trouble à l’ordre public » est une fois de plus mise en avant pour justifier une mesure autoritaire et liberticide.

    Et dans ce cas comme dans l’autre, l’interdiction qui risque fort de faire jurisprudence est lourde de conséquences pour l’avenir des libertés publiques…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par le "Collectif défense" (suivi de "Les preuves que le pouvoir est de plus en plus aux abois face à l’ampleur des mobilisations qui se multiplient" par le Collectif Intervention Communiste et de "Loi travail: Durant votre sommeil, le Sénat a durci l'article 2 et supprimé les 35 heures")

    - LUTTONS POUR LE RETRAIT DE LA LOI EL KHOMRI ET NOS REVENDICATIONS, PAS POUR RÉFORMER UN SYSTÈME À BOUT DE SOUFFLE !- LUTTONS POUR LE RETRAIT DE LA LOI EL KHOMRI ET NOS REVENDICATIONS, PAS POUR RÉFORMER UN SYSTÈME À BOUT DE SOUFFLE !

    Les travailleurs de nombreux secteurs sont en lutte: cheminots, éboueurs, personnels du transport aérien, de la Poste, de la Banque de France, du raffinage… selon les formes qui permettent la participation du plus grand nombre avec le minimum de perte de salaire.

    Des caisses de solidarité ont d’ailleurs été instituées; des milliers de travailleurs, souvent les plus précaires, des retraités, citoyens, petits commerçants, apportent leur soutien à la lutte contre cette loi de régression de civilisation.

    À la SNCF, la direction a cédé sur quelques revendications afin de faire cesser la grève, mais la division de la SNCF en trois entités, la liquidation du statut Cheminot (le RH0077) et l’élaboration d’une convention collective en lieu et place de celui-ci ne sont pas remis en cause, et l’article 49 du projet d’accord reprend le contenu de l’article 2 de la loi El Khomri: les organisations syndicales l’ayant signé pourront négocier des aménagements du temps de travail moins favorables aux travailleurs que ce que la loi permet.

    Les cheminots ne s’y trompent pas et votent massivement la reconduction de la grève.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Puissance de la manifestation à Paris, traitement scandaleux de l'information et... Casseurs au service de qui ?Hier nous avons été confrontés à une vaste série de manipulations pour escamoter l'ampleur de la manifestation et en ternir l'effet auprès de la population.

     

    L'ampleur et la puissance de la manifestation

    D'abord cette "querelle" de chiffres reprise en coeur par tous les médias, France Inter par exemple reprenant elle tout de go sans aucune espèce de commentaire carrément le chiffre de la police de 80.000 manifestants !!!

    Alors qu'ils savent pertinement que dans une manifestation à Paris où les participants doivent stationner plusieurs heures en faisant du surplace, c'est par centaines de milliers qu'il faut compter.

    D'autant que nombre de manifestants découragés par l'attente n'ont même pas démarré de la Place d'Italie.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - LOI TRAVAIL : ON PEUT ET ON DOIT GAGNER !!!

     

    - LOI TRAVAIL : ON PEUT ET ON DOIT GAGNER !!!

    PDF A TÉLÉCHARGER >>  Télécharger « Tract_14juin-IC.pdf »

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - L'Ex URCF se sépare du PR-C et envisage la fondation d'un parti communiste de type bolchevik !Un échec qui doit être surmonté

    Le 20 juin 2015, les organisations Communistes et L'Union des Révolutionnaires Communistes de France (URCF) annonçaient qu’elles devenaient le Parti Révolutionnaire-Communistes en entamant un processus d’unification. Moins d’un an après, nous nous voyons contraints, élus au Comité National du nouveau parti sur la proposition de l’URCF, d’annoncer au prolétariat, aux masses populaires de notre pays, au Mouvement Communiste International, l’échec de ce processus et notre retrait du Parti Révolutionnaire-Communistes.

    Comment en est-on arrivé là et en si peu de temps ?

    C’est en septembre 2014 qu’après avoir, pendant plus de dix ans, refusé d’envisager toute action commune et discussions réelles, que Communistes a proposé à l’URCF de s’unifier étant donné « le large accord sur toutes les grandes questions et par conséquent l’inutilité qu’il y ait deux partis communistes dans le pays, étant évident que l’URCF s’apprêtait à se transformer en Parti ». Malgré le fait que cela signifiait que Communistes s’estimait déjà le parti, c’est avec enthousiasme que nous avons accepté la proposition.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Face à la montée du fascisme, préparons la guerre populaire ! (Par le PCm)L’assassinat de Clément Méric par un groupuscule d’extrême-droite, les démantèlements des camps de migrants, la montée de l’islamophobie, de la haine anti-rroms et de l’antisémitisme, les partis de droite et gauche s’alignant de plus en plus sur l’extrême-droite qui, elle-même, s’est ancrée comme force montante dans le jeu des élections…

    Tous ces éléments font qu’aujourd’hui la majorité des militants et militantes sont obligés d’admettre qu’il y a bel et bien une montée du fascisme en France. Il n’est pas dur de voir non plus que cette montée du fascisme est loin de ne concerner que la France.

    Si ces éléments permettent justement de sentir cette montée du fascisme, à partir du moment où l’on veut combattre le fascisme, il faut plus que des bons sentiments : il faut une définition claire et précise de ce qu’est le fascisme pour pouvoir lui opposer une stratégie adaptée qui, elle seule, pourra nous mener à la victoire.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Disparition de l’argent liquide et puçage de masse : vers la dictature intégrale.A côté de la société de demain, le cauchemar d’Orwell risque fort de ressembler à une aimable plaisanterie. Dans l’indifférence générale, l’oligarchie est en train de dresser les plans d’un monde totalement transparent où nul citoyen ne pourra échapper au regard intrusif de l’État. Et ses deux piliers sont déjà en place : la puce RFID sous-cutanée et le paiement digitalisé.

    Vivre avec une puce électronique sous la peau, c’est désormais possible et même recommandé à en croire ses promoteurs. Le stockage de données personnelles  permettrait d’améliorer nos capacités d’êtres humains par la biotechnologie et d’optimiser notre rapport à l’environnement, en bref nous faciliter la vie et nous rendre plus efficaces. Plus besoin de badge pour s’identifier, de code pour déverrouiller son smartphone ou son ordinateur ni de carte bancaire pour payer.

    Le paiement sans contact qui acte de la disparition programmée des espèces est vanté par des arguments du même type : commodité et économie. Epargner les frais de la traque de la fausse monnaie ou les coûts de fonctionnement des distributeurs de liquidités, entraver les opérations illicites (drogue, prostitution, commerce des armes, évasion fiscale et travail au noir) et faciliter les paiements sont les principales raisons avancées par les décideurs financiers et politiques.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • (NDLR: Cet article est le résumé d’une conversation que nous avons eue, avec le camarade Viriato, lors de la manifestation d’hier, 26 Mai, à Lyon.) 

    Suivi d'un article des camarades du PCM en fin, intitulé 

    "Loi « Travail » : Une étincelle peut mettre le feu à toute la plaine !"

    - Anti-loi El Khomri: Le point de la situation actuelle, après le 49-3 !Les manifestations contre la loi El Khomri laissent apparaître la situation suivante :
    Un rejet massif de cette loi de la part de l’ensemble de la population salarié. Cela signifie un rejet direct de la politique de Valls et d’Hollande.

    La droite et le Front National ont beaucoup du mal a capitaliser ce refus massif de la population salariée contre la Loi du Travail . La « gauche de la gauche » tente d’occuper ce vide politique, mais en ordre dispersé et sans présenter la moindre perspective crédible.


    Il y a un réveil syndical encore insuffisant mais constant d’une partie de la classe ouvrière, de ses secteurs les plus militants, se développant rapidement comte tenue du passé récent.


    Il est apparu, pour disparaître presque aussitôt, une forme d’expression sous prolétaire, lumpen-prolétaire, ainsi que de toute petite bourgeoisie, politique (même s’ils se défendent d’en faire), les « Nuits Débout ». Sans aucune perspective réelle, elle a tout donnée, c’est à dire, rien, avant de disparaître pratiquement. Les « intellectuels » qui s’y sont joints, n’ont pas soulevé le moindre intérêt parmi les travailleurs qui manifestent.

    Leur public est composé des jeunes dans l’enfance de la prise de conscience, des militants gauchistes et/ou anarchistes les plus déboussolés, des intellectuels en mal de renommée. Leur action se limite à bavarder de tout et de rien, en se prenant pour la forme la plus démocratique d’organisation et d’action. Leur faible bilan, que le gouvernement encourage en sous main, est parfaitement nul. Ex nihilo nihil.


    Les « casseurs » (dont on ne distingue plus les provocateurs de la Préfecture des ingénus ou détraqués, des enfants politiques) sont une expression constante à double caractère, d’un côté ils font le jeu du gouvernement, de l’autre ils apprennent les rudiments de la lutte des rues par la pratique. Il résulte presque toujours que cet apprentissage est le facteur le plus important.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A DIFFUSER SANS MODÉRATION !!!

     

     

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

     
     

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

     
      Pour aller plus loin : http://www.marxisme.fr/marxisme_en_bref.htm  

     

    Pour contacter l'OCF (Organisation des Communistes de France) >> ocf@kominform.org

    Document PDF à télécharger et à diffuser :

    Télécharger « ocf_mai_2016.pdf »

     

    Et histoire d'en rire... même si la réalité est catastrophique...

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le point confédéral de la CGT au soir de l'action et des manifestations du 19 mai [Ou, quand la CGT prend le train en marche, poussée par la base...]

    Par ailleurs nous reviendrons sur l'utilisation par le pouvoir de l'action des casseurs et de sa volonté manifeste de tenter d'interdire les manifestations en utilisant les violences qui sont organisées à leurs marges.
    _________________
     
    Journée d'action du 19 mai

    Jeudi 19 mai, près de 400 000 personnes ont rejoint les manifestations contre la loi Travail, soit près du double de mardi dernier, des dizaines de milliers d'autres étaient sur les barrages et les piquets de grève. 6 raffineries sur 8 sont arrêtées ; la grève est reconduite dans des ports comme Nantes-Saint Nazaire ou Rouen ;
    1 cheminot sur 3 est en grève ; chez Rhodia, 16 sites sur 18 sont en grève, les salarié-e-s des aéroports de Paris sont en grève reconductible, la mobilisation des routiers s'étend... Et ce ne sont que quelques exemples !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique