• Hollande, Président au service des monopoles...Accusons le capitalisme !

    Hollande, dont la mission est de garantir au Capital la réalisation du profit maximum dans le contexte de la crise mondiale et globale du capitalisme, s’en acquitte sans susciter de riposte à la hauteur de la gravité des coups portés contre le monde du travail. Des contre réformes importantes sont appliquées sans mobilisation conséquente à l’échelle nationale, du fait de l’obstruction des bureaucraties syndicales qui ont plus intérêt à s’intégrer dans le système qu’à menacer son existence.

    Les résistances menées dans quelques monopoles contre les plans de désindustrialisation et les attaques contre les salaires et les conditions de travail (Goodyear, STX, SNCF...) montrent pourtant que la classe ouvrière lutte encore et peut même remettre en cause, à l’occasion, la propriété privée capitaliste, soit en avançant le mot d’ordre de nationalisation sans indemnisation sous contrôle ouvrier, soit sous sa forme inférieure, en proposant une petite propriété de type coopérative.

    La social‐démocratie, qui confirme qu’elle est plus que jamais un parti des monopoles, offre au Capital son « pacte de responsabilité » qui consiste à dispenser une fois de plus le patronat de verser une part des salaires à la Sécurité sociale.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Reporter de guerre anti-impérialiste en Syrie et candidate communiste aux municipales : c'est Sevra Baklaci, en Turquie!Ce 30 mars, ce sont les élections municipales en Turquie où Erdogan est en pleine dérive autoritaire.


    Pour le Parti communiste turc (TKP), il s'agit moins d'éviter le moindre mal que de porter des candidatures indépendantes et rassembleuses.

    Sevra Baklaci a 30 ans. Son nom n'est pas inconnu, même en France, à ceux qui ont suivi de près les événements en Syrie. Reporter de guerre en Syrie depuis près de trois ans, son honnêteté journalistique comme son courage politique lui ont permis de briser le mur du silence médiatique.

    Originaire d'Antioche, ville multi-culturelle arabophone où coexistent Arabes, Turcs, Kurdes, Arméniens, Chrétiens, juifs et musulmans, elle décidait en 2011 de se rendre en Syrie pour perfectionner son arabe... quelques mois avant la guerre civile.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Arrestation de sept dirigeants du Parti Communiste des PhilippinesSamedi 22 Mars, deux dirigeants de haut rang du Parti communiste des Philippines ont été arrêtés lors d’une opération conjointe de la police et de l’armé Philippine à Cebu, à une semaine du 45ème anniversaire du soulèvement populaire de 1969.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Télécharger « Fuck_UE.pdf »

     

    Fuck UE ! Boycott ! 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Jean ORTIZ

     "lorsqu’on ne peut écrire l’histoire pacifiquement, on l’écrit avec son sang".Elle est de "los Nonualcos" NERY DIAZ, et fière de prolonger une histoire rebelle. Cette partie centrale et occidentale du Salvador est la plus indienne (et métissée d’Indien) du pays, le "petit Poucet" du continent. "Petit Poucet". Ainsi l’appela un fabuleux poète , Roque Dalton, au destin tragique et révoltant. Ce barde lumineux, révolutionnaire jusqu’au bout des mots, fut assassiné par ses camarades de l’Armée Révolutionnaire du Peuple (ERP), pour "trahison" : "intelligence" avec la CIA ... et, en toute logique, avec la révolution cubaine !! L’un des dirigeants de l’ERP à l’ époque (1975) où fut commise cette infamie, sur la base de fausses accusations, est devenu le prototype du repenti ; il crache obsessionnellement sur "la révolution", le FMLN, Evo Morales, le Venezuela bolivarien, dans les colonnes de l’organe officieux du PSOE : "El País".

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La plus grande manifestation de l'histoire récente de l'Espagne

    "Le futur ne sera pas capitaliste, il sera ouvrier et socialiste"

     

    Ils sont de l'avis général près de deux millions, plus disent certains médias, comme la Sexta (une chaîne de télévision nationale). Du jamais vu. Une journée historique "qui ne va pas s'achever ce 22 mars" clame le cortège. Beaucoup ont prévu de rester à Madrid et de camper. Par exemple, mille d'entre eux dans le secteur de Recoletos. Des Assemblées Générales, des opérations symboliques ("faire le siège de la Bourse", etc.) sont prévues pour lundi et les jours suivants

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • CGT : lettre des salariés aux lecteurs de la Nouvelle Vie OuvrièreCGT: Les salariés de la NVO (Nouvelle Vie Ouvrière) ne se laissent pas bâillonner

     

    Jeudi 20 mars 2014


    Nous publions ci-joint le courrier des journalistes et employés de la NVO. Ce courrier dont la publication dans la NVO a été interdite par la direction confédérale. Quelques soient les problèmes à résoudre, c'est dans le débat libre que nous avancerons pour une CGT porteuse d'un projet d'émancipation des travailleurs !
    Lettre aux lecteurs interdite de parution dans la NVO N °3512 Puis N°3514

    Chère lectrice, cher lecteur,
    Vous êtes abonné à la Nouvelle Vie Ouvrière (NVO), pour la plupart depuis longtemps. Avec fidélité, vous avez renouvelé votre confiance au journal de la CGT passé d’hebdomadaire à quinzomadaire depuis maintenant quatre ans. Nombre d’entre vous connaissent ses difficultés de diffusion qui pèsent sur le déficit de La Vie Ouvrière, l’entreprise de presse de la CGT. En février 2013 la direction confédérale a lancé une souscription pour lui apporter un ballon d’oxygène.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • USA, UE, URSS, CHINE... vers la guerre Mondiale?Rappelons les faits: des manifestations soutenues par l’UE et les USA (depuis 1991 les États-Unis financent des groupes politiques pro-européens en Ukraine par l’intermédiaire d’ONG comme la Fondation Carnegise) s’appuyant sur un mécontentement populaire réel à l’égard de pouvoir de Ianoukovitch, président démocratiquement élu d’Ukraine (après un scrutin déclaré par l’OSCE« transparent et honnête »), ont dégénéré avec le soutient logistique de la CIA et des « services » européens, avec l’intervention d’organisations d’extrême-droite, nazies, anti-sémites comme Svoboda (qui s’appelait jusqu’en 2004 Parti National-Socialiste !….) qui ont radicalisé l’affrontement avec les autorités légales et ces événements ont pris la tournure d’une insurrection contre-révolutionnaire, essentiellement centrée sur Kiev et qui en aucun cas ne peut prétendre être l’expression de tous le peuple d’Ukraine.

     

    Qui plus est, il y a deux pôles essentiels dans ce pays sur le plan linguistique et politique, Est et Ouest, avec à l’Est une population liée à la Russie (langue russe, religion orthodoxe et surtout, population ouvrière et minière favorable à l’ex-URSS et au PCUS) et à l’ouest des populations plus tournées vers l’Occident, la Pologne, l’Allemagne en particulier (langue ukrainienne et religion uniate-catholique).

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 8 mars : journée internationale des femmesIl arrive parfois, dans l’histoire, qu’une idée juste par son succès, soit récupérée et dénaturée de ses objectifs d’origine. Il en est ainsi du 8 mars, journée internationale de lutte des femmes, devenue dans les pays capitalistes, la " journée des femmes ", sur le modèle mercantile et commercial de la "fête des mères ".

    Le marxisme a été la première doctrine à poser la question de la femme, selon l’approche de classe et sur une base matérialiste. Avec l’avènement des sociétés exploitant les masses opprimées en raison de la division du travail, la femme a été réduite au rôle de mère et de gardienne du foyer. Les religions ont justifié cette inégalité sociale, en arguant de la prétendue " infériorité naturelle de la femme ". Le capitalisme naissant, avide de main d’oeuvre corvéable, va entrer dans le processus de salarisation des femmes. Engels écrira que la femme, en raison de l’inégalité liée au mariage bourgeois (fondé sur l’inégalité sociale, juridique des partenaires), est la "prolétaire de l’homme" mais que, salariée dans les bagnes industriels, elle est " doublement exploitée comme femme et comme prolétaire ". Il y a donc dans la lutte générale anticapitaliste, des revendications féminines spécifiques, formant un des courants du flot général dirigé contre le système capitaliste.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Déclaration du Pôle de Renaissance Communiste en France

    La crise ukrainienne est révélatrice de laventurisme extrême des milieux dirigeants de  leuro-atlantisme.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • En relisant  Lénine… qui parlait  déjà de Chine !Un article de TRIBUNE MARXISTE-LENINISTE :

    Suite à un débat récent avec l’écrivain marxiste-léniniste Vincent Gouysse, nous avons été à nouveau amenés à suspendre nos recherches sur le thème « Mao déclassifié… ». Ce nouveau débat a porté sur d’autres questions importantes pour l’unification des marxistes-léninistes. Il s’est développé par échange de courriers, dans un bon esprit de recherches et d’analyses, en évitant les polémiques, ce qui est à souligner.

    Même s’il n’a pas abouti dans l’immédiat, il a apporté de nombreux enrichissements au débat, et il nous parait juste d’en faire profiter les lecteurs de Tribune Marxiste-Léniniste, afin qu’ils puissent y contribuer, et en prenant le temps de consulter les nombreuses documentations jointes, se former leur propre opinion.

    Le fond du débat touche évidemment à la situation actuelle de la « mondialisation » impérialiste, à l’évolution de sa crise de plus en plus violente, et des rapports de forces qui se sont redessinés depuis l’effondrement de l’URSS, facilitant l’hégémonie US, avec ou  malgré l’émergence do néo-impérialisme chinois… Ce qui nous ramène à nos sujets historiques qui sont les véritables racines de tout ce qui nous concerne aujourd’hui !

    Dès 1916 Lénine avait compris le rôle que pourrait jouer la Chine dans le développement de l’impérialisme à l’échelle mondiale. Mais il escomptait bien que la résistance prolétarienne entrave ce processus :… et ce fut la naissance de l’URSS et trois quarts de siècle de luttes sociales intenses… !

    Un reflux n’est pas forcément une défaite. A nous de savoir tirer les leçons de l’Histoire… !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Démocraties populaires : les coups d'Etat révisionnistesCombattre le révisionnisme et la social-démocratie sont deux conditions pour redonner au prolétariat ses outils révolutionnaires !
     

    La victoire du révisionnisme en Union Soviétique, avec Nikita Khrouchtchev comme dirigeant, impliquait nécessairement d'écraser les forces révolutionnaires des démocraties populaires. L'une des étapes importantes en ce sens fut la dissolution du Kominform, le 17 avril 1956.

    Un tel acte était une grande offensive contre l'histoire même des démocraties populaires. A côté de cela, Khrouchtchev organisa l'alliance avec les forces révisionnistes des démocraties populaires, malgré le fait qu'elles soient orientées vers le nationalisme, et donc tendanciellement vers une certaine rupture avec l'URSS.

    Cependant, le révisionnisme « titiste » ayant existé dans les démocraties populaires avait, au final, la même substance que le révisionnisme de type khrouchtchévien – la dimension de l'URSS mise à part.

    Aussi, après avoir appuyé les révisionnistes des démocraties populaires, le révisionnisme du social-impérialisme soviétique remplacera ceux-ci par des représentants d'une bourgeoisie bureaucratique directement soumise à lui.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • UKRAINE: Après la noce fasciste bourgeoise du Maidan, le peuple passe à la caisse !La presse ukrainienne a révélé ce matin le contenu du projet du ministre des finances de "plan gouvernemental de stabilisation économique". Son contenu est explosif : Iatseniouk prépare la politique la plus antisociale en Ukraine depuis son indépendance, en 1991.

     

     

     

    PHOTO : Pavlo SHEREMET

    Le maïdan qui voulait lutter contre "l'oligarchie corrompue" s'attaque aux... retraités et aux travailleurs. D'ailleurs les premières nomination du nouveau pouvoir l'ont prouvé : les oligarques restent au pouvoir. En effet, la nomination comme gouverneur de la région de Donetsk du milliardaire Sergueï TAROUTA est un signe patent de la gestion du nouveau pouvoir. Tout comme l'est le choix de l'oligarque Petro POROCHENKO comme envoyé de la Rada (le parlement ukrainien) en Crimée la semaine dernière pour essayer de négocier une marche arrière de la part des chefs de la République Autonome, avec affaires juteuses, subventions et prébendes à la clef (il est parti comme il était arrivé).

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cette vidéo a été tournée en 1947 durant la reconstruction de l'URSS après les destructions terribles de la guerre anti-fasciste de 39-45 qui fit plus de 25 millions de morts côté soviétique.

     

    Regardez bien les manifestations populaires et comparez-les avec celles qui suivirent la trahison de Khroutchev, Brejnev et consorts. Plus rien à voir...

     

    Un pur bonheur !

     

     

    Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur la trahison Khroutchévienne >> Télécharger « Khrouchtchev_et_la_desagregation_de_URSS.pdf »

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Série "Problèmes du communisme organisé", par GQ : 1) sclérose des cadresProblèmes du communisme organisé (1) : la sclérose des cadres

     

    Le problème principal numéro 1 du communisme organisé est le suivant :

     

    Pour devenir une force matérielle, la critique prolétarienne doit être portée et cultivée par une organisation de classe, unie et disciplinée pour l’action, sous la direction d’une couche intellectuelle, soit formée exprès pour cela, soit composée de professionnels ralliés formés par l’éducation bourgeoise. Cette unification des volontés sous la volonté générale de la classe prolétarienne dont la stratégie du parti est la forme consciente donne une puissance considérable au prolétariat et c’est ce qui lui permet parfois de vaincre la bourgeoisie, et de conquérir le pouvoir d’État, qui est indispensable à la réalisation d’une société sans classes.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Problèmes du communisme organisé (2) : l'oubli de la révolution

     

    Une action politique révolutionnaire ne doit pas évoquer la révolution de manière verbale et incantatoire, comme un spectre, mais elle ne doit pas non plus oublier la révolution, rupture du temps et du droit, qui n’est pas à un horizon théorique indistinct, mais qui doit toujours être pensée comme à porté sinon de la main,  mais à moyen terme, dans l’échelle de temps des projets humains les plus matures, mettons dix à vingt ans. Qu’elle se produise effectivement dans ces délais, c’est une autre chose. Il faut agir dans ce sens avec cette logique, et si les dirigeants ont échoué à procurer des progrès dans ce délai tout de même long, il leur faut passer la main à d’autres.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Problèmes du communisme organisé (3) : la productivité

     

    Cette productivité n'est pas qu'économique, elle est aussi politique; mais on l'aborde généralement, c'est bien normal, par le coté économique. Je rappelle que la productivité est la valeur de la production des biens divisée par temps nécessaire pour les produire. Le progrès consiste à produire de plus en plus de biens en un temps de plus en plus court, et donc à augmenter la productivité.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais

     

    Près de 100 ans après son écriture en 1916, le livre de Lénine Impérialisme, stade suprême du capitalisme est toujours d’une brulante actualité. Le capitalisme mondialisé a décidé, un peu plus de 20 ans après la chute de l’URSS et du bloc socialiste, d’en finir avec les derniers symboles de la révolution de 1917 pour éliminer des mémoires les 70 années qui l’avaient contraint à employer les pires méthodes pour se débarrasser de cet adversaire de classe.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais

     

    Près de 100 ans après son écriture en 1916, le livre de Lénine Impérialisme, stade suprême du capitalisme est toujours d’une brulante actualité. Le capitalisme mondialisé a décidé, un peu plus de 20 ans après la chute de l’URSS et du bloc socialiste, d’en finir avec les derniers symboles de la révolution de 1917 pour éliminer des mémoires les 70 années qui l’avaient contraint à employer les pires méthodes pour se débarrasser de cet adversaire de classe.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un candidat d'extrême droite évoque l'idée de « concentrer » les Roms dans des « camps »Paul-Marie Coûteaux, souverainiste de droite, candidat aux municipales dans le VIe arrondissement de Paris, sous l'étiquette "Rassemblement bleu Marine". | AFP/FRANCOIS GUILLOT

     

    Absent depuis quelques semaines, le débat sur les Roms est de retour. Paul-Marie Coûteaux, tête de liste FN-Rassemblement bleu marine dans le 6e arrondissement de Paris pour les élections municipales, évoque dans une note de blog l'idée de 

    « concentrer » les Roms « dans des camps ». « ll n'y a pas un endroit dans ce texte où je demande la construction de camps, de barbelés. C'est la forme interrogative », a-t-il  précisé ensuite à l'AFP.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Breaking News

    C’est ainsi que l’on appelle une information urgente, et celle-ci pourrait bien l’être. Le site ZeroHedge[1] a mis en ligne une conversation téléphonique entre Mme Catherine Ashton (représentant l’UE) et le Ministre des Affaires Étrangères de l’Estonie quant à l’origine des snipers qui ont fait une partie des morts lors des manifestations de la place Maidan à Kiev qui ont conduit à l’éviction du Président légal, M Ianoukovitch. On peut y entendre (la conversation est en anglais) :

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Sortir de l’UE par la gauche, les syndicalistes de Grande Bretagne montrent la voie du combat de classeSortir de l’UE par la gauche, les syndicalistes de Grande Bretagne montrent la voie du combat de classe


     Alors que dans un récent document interne, la direction de la CGT assimile la gauche radicalement euro-critique à l’extrême droite, un important syndicat anglais resté fidèle à une approche de classe appelle la Grande-Bretagne à sortir de l’UE par la porte à gauche. Bravo camarades britanniques de montrer le chemin aux syndicats « recentrés » du continent et à tous les progressistes véritables. Non à l’UE, facteur de régression sociale, de destruction de la démocratie et de la souveraineté nationale, fauteur en outre de fascisation et de guerre comme on le voit présentement en Ukraine

    « Le secrétaire général du syndicat RMT Bob Crow a déclaré que alors que l’illusion de « l’Europe Sociale » est désormais totalement discréditée au moment où le chômage dans la zone €uro dépasse désormais 12% et où l’UE installe une austérité sans fin il est temps que le mouvement des travailleurs se réveille.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Juive et anti-sioniste, oui c'est possible !« Moi, Omer Goldman, à 19 ans, j'ai refusé de servir dans l'armée d'occupation israélienne »

     

    C'était il y a cinq ans, déjà. Omer Goldman avait été une des premières non seulement à dire non au service de l'armée coloniale israélienne mais aussi à le faire savoir publiquement, à mener le combat pour la désobéissance des jeunes israéliens, juifs ou non.

    On les appelle les « shminitism », les objecteurs de conscience. Ils étaient quarante lycéens en 2008 à signer une lettre de protestation contre l'enrôlement dans l'armée d'occupation israélienne. Aujourd'hui, ils se comptent par dizaines à refuser le service, âgés entre 18 et 22 ans.

    Omer Goldman fut le visage de ce courage collectif. Elle avait 19 ans en septembre 2008, ses idées fortes contrastant avec ses traits fins. Immédiatement arrêtée, elle a passé plus d'un mois dans les geôles israéliennes comme cadeau d'entrée dans la vie adulte.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • De la "liberté de la presse" sur le front de la « guerre des classes »...A la veille de la crise des subprimes, un certain Warren Buffett ─ à la tête du fonds d'investissement Berkshire Hathaway et aujourd'hui 4ème fortune mondiale et 2ème fortune américaine avec 58,5 milliards de $ US, soit le triple du PIB de l'Afghanistan ─, déclarait sur un ton aussi triomphaliste qu'arrogant qu'

    « Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner ».1

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire

  • Cette guerre que (presque) tout le monde attendElle va bien finir par arriver cette guerre. Nombreux sont ceux qui la redoutent, mais plus nombreux encore sont ceux qui l’attendent. Pas pour les morts bien sûr, ni pour les misères et les destructions qu’elle engendre non plus… encore que ! Car en définitive tout le monde (ou presque) sera satisfait : l économie va enfin pouvoir repartir, et la croissance reviendra après. Je souligne le « ou presque » par acquis de conscience mais c’est bien l’ensemble du monde capitaliste qui s’en portera mieux. Car il est dans la nature même du capitalisme de conduire à la guerre ( vous ne le saviez pas peut-être ?) : comme une « saignée nécessaire pour « relancer la machine »… Imaginez des millions de morts, de blessés, et puis toutes les infrastructures détruites. La conscription, l’état d’alerte ou l’état d’urgence, « l’union sacrée » ! et puis aussi la relance de l’emploi à travers « l’effort de guerre », quelle opportunité pour la « croissance » !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Algérie : dissensions au sein du régime : ce sont les masses populaires qui peuvent sauver le pays de la catastrophe et des plans impérialistesCommuniqué du 

    PARTI ALGERIEN POUR LA DEMOCRATIE ET LE SOCIALISME

    par  William Sportisse

     

    Des querelles se sont exprimées avec rage au sein des hautes sphères de décision du pays depuis que le premier responsable du FLN, notoirement classé dans la catégorie des gangsters d’Etat par son implication dans le détournement de 32 milliards de dinars, s’est publiquement attaqué aux chefs des services de sécurité. Les critiques portées au rôle de ces derniers dans le verrouillage de la vie politique n’apprennent rien au peuple et à ses forces démocratiques et progressistes. Leur rôle dans les pratiques anti-démocratiques du régime tout entier, et non d’un seul de ses segments, est de notoriété publique. Les travailleurs savent par exemple que les responsables du syndicat du pouvoir, l’UGTA, depuis l’Union communale jusqu’à son sommet, ne peuvent être désignés à ces fonctions sans l’aval des services de sécurité pour quadriller, surveiller, brimer, étouffer le mouvement ouvrier, l’empêcher de se constituer en mouvement de classe indépendant qui lutte pour l’abolition du capitalisme, l’instauration d’un pouvoir socialiste révolutionnaire authentique. Ce diktat a été imposé officiellement au début des années 1980 lorsque l’aile réactionnaire du régime a pris le contrôle du pouvoir et institué le fameux article 120 qui interdisait aux non-membres du FLN d’être élus dans une organisation de masse. Cet article avait donné le signal à une vaste chasse aux sorcières dans le syndicat UGTA, l’Union nationale de la Jeunesse, et l’Union des Femmes, pour évincer par la force les éléments démocratiquement élus et étiquetés comme "pagsistes", pendant que le régime et ses appareils sécuritaires encourageaient les intégristes à occuper les mosquées et les campus universitaires.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une image qui parle d'elle même?


    Certes le mouvement contre l'ancienne direction ukrainienne (élue) ne peut se réduire à sa composante nationaliste et d'extrême droite.
    Mais d'une part, l'Occident et ses médias occultent totalement sa présence et, d'autre part, elle est massivement au pouvoir issu du coup de force après les accords non-appliqués du 21 février dernier. 


    L'occident incendiaire a beau jeu à présent de jouer les pompiers de service !

     

    Les fumeux "démocrates" ukrainiens... vrais fascistes

    Ukraine : Le « premier ministre » Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi,

    a droite Vitali Klitschko chef du parti national-libéral Oudar

    et à gauche Oleg Tiagnybok, leader du parti national-fasciste Svoboda.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • "Sviachtchennaïa Voïna (en russe : Свящéнная войнá), ou « Guerre sacrée », est l'un des plus célèbres chants de la Grande Guerre patriotique (1941-1945) en URSS.

    En introduction voici l'annonce officielle de la guerre par le gouvernement soviétique à son peuple fait par le célèbre Lévitan que Hitler a proclamé son ennemi personnel n°1 et a promis de pendre dès que la Wermacht prendrait Moscou. Pour la tête du premier speaker de l'Union Soviétique il a promis une récompense de 250 000 marks.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires