• Syriza, le pillage et l’effondrement: Quand la « gauche dure » épouse les politiques de la droite dure

    (La Direction de l'O.C.F publie cet article avec un total accord sur ce que son auteur analyse). 


    La Grèce a fait les manchettes de la presse financière internationale durant les cinq derniers mois, alors qu’un parti de gauche nouvellement élu, « Syriza », s’oppose ostensiblement aux soi-disant « mesures d’austérité » en confrontant la troïka (le Fonds monétaire international, la Commission européenne et la Banque centrale européenne).


    Dès le début, les dirigeants de Syriza, mené par Alexis Tsipras, ont adopté plusieurs positions stratégiques aux conséquences fatales relativement à la mise en oeuvre de leurs promesses électorales d’élever le niveau de vie, de mettre fin à la vassalité envers la « troïka » et de se doter d’une politique étrangère indépendante.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Nicolas Bourgoin

    - La Grèce, nouveau laboratoire de la stratégie du chocLa « stratégie du choc » est une politique de démantèlement des biens publics et de réduction drastique des libertés menée après une grave crise économique, politique ou environnementale, un attentat ou une guerre.

    Elle s’inspire des techniques de lavage de cerveau et de privation sensorielle employées par la CIA visant à détruire la mémoire du sujet, briser ses capacités de résistance et obtenir une « page blanche » sur laquelle écrire une nouvelle personnalité.

    A l’échelle d’une population, il s’agit de faire « table rase » du passé en réduisant à zéro le patrimoine public d’un pays, ses structures sociales et économiques pour y construire une nouvelle société.

    Privées de leurs points de repères, littéralement en état de choc, les populations victimes de ce traitement se sont vues spoliées de leurs biens publics (éducation, santé, retraites) et de leurs libertés par l’oligarchie et ses élites sans même pouvoir et vouloir se défendre. 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 11 Juin 2015 , Rédigé par Réveil Communiste

    Retour sur l’échec du rassemblement unitaire des Assises du communisme, le samedi 30 mai 2015 à Paris, pour la sortie de l’euro, l’UE et l’OTAN.

    Retour sur l’échec du rassemblement unitaire des Assises du communisme, le samedi 30 mai 2015 à Paris, pour la sortie de l’euro, l’UE et l’OTAN. 

    Ce jugement et cette réflexion d’un participant n’engage que l’auteur, mais je pense qu’il est largement partagé.

    Pour mémoire, les « Assises du communisme » se sont fondées le 28 juin 2013 à Gémenos près de Marseille, au cours d’une rencontre qui se tenait dans l’enceinte de l’entreprise en grève Fralib. Elles concernaient à ce moment là une dizaine d’organisations ou d’associations communistes, toutes issues de différentes générations de l’opposition révolutionnaire interne du PCF. Elles se donnaient pour vocation évidente d’unifier les communistes dans et hors le PCF. Et sur les trois journées la participation avait été très conséquente.

    Mais unifier jusqu’à quel degré de fusion ? That is the question, et cette question n’a pas été tranchée, ni à ce moment là ni depuis.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • machines2Par Robert Bibeau

     La contradiction fondamentale du capitalisme étriqué

     

    Quand le développement des moyens de production – comprenant les forces productives vivantes [le travail] – devient incompatible avec les rapports de production capitalistes (financiers, bancaires, monétaires) le mode de production tout entier est en danger de s’effondrer. Marx a décrit ce postulat de la façon suivante dans le Grundrisse :

     

    « Dès que le travail sous sa forme immédiate [vivante et productrice de plus-value] a cessé d’être la source principale de [création de] la richesse [reproduction du capital], le temps de travail [nécessaire et surtravail] cesse et doit cesser d’être sa mesure [de la reproduction du capital] et la valeur d’échange cesse donc aussi d’être de la valeur d’usage. Ainsi, la production [le mode de production] basée sur la valeur d’échange [commerciale] s’effondre. »

    Plus loin, Marx ajoute « Dès lors, le procès de production cesse d’ être un procès de travail, au sens où le travail en constituerait l’ unité dominante. Aux nombreux points du système mécanique, le travail n’ apparaît plus comme être conscient, sous forme de quelques travailleurs vivants, éparpillés, soumis au processus d’ensemble de la machinerie, ils ne forment qu’un élément du système, dont l’unité ne réside pas dans le travailleur vivant, mais dans la machinerie vivante (active) qui par rapport à l’ activité isolée et insignifiante du travail vivant, apparaît comme un organisme gigantesque. » (K Marx. Grundrisse (1857). Chapitre 3, Le Capital, Édition 10/18, p.328.)

     

    Que doit-on comprendre de cette loi de fonctionnement du mode de production capitaliste ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Saint-Ouen, Le 11 juin 2015

    - DEUX DÉRIVES POLICIÈRES EN DEUX JOURS, LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR DOIT FAIRE TOUTE LA LUMIÈRE SUR CES AFFAIRESVingt-quatre heures après l’arrestation arbitraire et l’agression en pleine nuit au domicile de Pierre Stambul, co-président de l’Union juive française pour la paix, c’est maintenant Jean-Claude Lefort, ex-président de l’association France-Palestine Solidarité, qui est visé.

    Pierre Stambul a été  arrêté en pleine nuit par des agents du RAID suite à une dénonciation dénuée de tout fondement pour meurtre et détention d’armes. Il a été conduit menotté au commissariat pour être relâché après 7 h de garde à vue.

    Le Mouvement de la paix dénonce ces arrestations et ces pratiques discrétionnaires.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Nicolas Bourgoin

    - RFID : la police numérique arrive et ses pouvoirs sont illimités.Vivre avec une puce électronique sous la peau, c’est désormais possible et même recommandé. Les Implant parties fleurissent un peu partout en Europe et l’une est d’ores et déjà prévue à Paris le 13 juin, organisée par le collectif de biohackers suédois Bionyfiken. Au menu : conférences (en anglais) et pose d’implants NFC (garantie indolore).

    Festives et hi-tech, ces soirées vantent les mérites de cette dernière folie technologique : plus besoin de badge pour s’identifier, de carte bancaire pour payer ou de code pour déverrouiller son smartphone ou son ordinateur. La puce permet aussi le stockage de données personnelles directement lisibles sur un terminal de lecture.

    Selon ses promoteurs, il s’agit avant tout d’améliorer nos capacités d’êtres humains par la biotechnologie et d’optimiser notre rapport à l’environnement, en bref nous faciliter la vie et nous rendre plus efficaces.

    Il s’agit aussi de préparer l’opinion publique à ce qui sera demain la norme quand les pouvoirs publics rendront le puçage obligatoire.

     

    (Vidéo en fin d'article)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Красная звезда (Krasnaya zvezda) - L'étoile rouge

    Dans le monde : Chaque année, 1,3 million de personnes perdent la vie dans un accident de la circulation, dont 90% dans les pays en développement. La recherche du profit maximum exige des « compressions de charges et de personnel »…

     

    2,3 millions de personnes meurent chaque année au travail à cause de mauvaises conditions de travail et de sécurité.

     

    Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, plus de 40 millions de personnes sont mortes du fait des guerres impérialistes et colonialistes ainsi que des répressions anti-communistes. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_modernes)

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 1944-2014 : D'un "Programme du CNR" à l'autre EN 1944, le premier, un document historique sur la liquidation de la résistance prolétarienne et la reconstitution de l'impérialisme français.

    Programme du Conseil national de la Résistance

    et les résultats sanglants :

    Le massacre du 8 mai 1945 en Algérie...

    Le 8 mai 1945 ont lieu des manifestations d’Algériens dans plusieurs villes de l’Est du pays (Sétif, et le Constantinois), qui devaient permettre de rappeler leurs revendications nationalistes, de manière concomitante avec la liesse de la victoire. À Sétif, après des heurts entre policiers et nationalistes, la manifestation tourne à l’émeute et la colère des manifestants se retourne contre les « Français » :  Européens et juifs sont assassinés (103 trouveront la mort dans les jours suivants), ainsi que 700 musulmans. La répression de l’Armée française est brutale.

    Officiellement, elle fait 1 500 morts parmi les musulmans, chiffre sous-estimé et probablement plus proche des 5 000 à 6 000 selon Charles-Robert Ageron, voire des 20 000 à 30 000 selon l’historien Benjamin Stora. Le Parti du peuple algérien (PPA) estime qu'il y a eu 45 000 morts. Du fait de la radicalisation qu'ils ont engendrée dans les milieux nationalistes algériens, certains historiens considèrent ces massacres comme le véritable début de la guerre d'Algérie31, opinion qui, pour Charles-Robert Ageron, « ne peut pas être acceptée comme un constat scientifique »

    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_S%C3%A9tif,_Guelma_et_Kherrata)

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Tribune Marxiste-Léniniste

    - Pourquoi la journée du 30 mai 2015 a été un échec ? (anniversaire de la victoire du NON à l'UE impérialiste)...10 ans après la victoire du NON, nouveau tremblement de terre à Paris… l’UE vacille sur sa base …

    La France serait-elle bientôt contrainte d' "en sortir", sous la pression extrême de nos "ultra-Podemos" et plus-à-gauche-que "Syriza" réunis en ce fameux Samedi 30 Mai … ?

    La « Grande Manifestation Nationale », longuement et minutieusement préparée depuis toutes les provinces de France, depuis les « assises du communisme » et depuis plusieurs mois de propagande acharnée a enfin eu lieu !!


    … 500 manifestants « revendiqués par les organisateurs »… sur la placette Edouard Herriot à Paris…


    Ooh !… Et combien selon la police… ?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires