• - Vive la Guerre Populaire en Inde ! Liberté pour Ajith !Le mouvement révolutionnaire en Inde est à l'heure actuelle le plus important au niveau international. Dirigée par le Parti Communiste d'Inde (maoïste), la Guerre Populaire s'étend sur un tiers du territoire de cet immense pays, comptant près de 1,3 milliard d'habitants.

    La victoire de la révolution en Inde aurait un impact au moins similaire à celui de la révolution des soviets de 1917 et à celle de la Chine en 1949.

     

    La Guerre Populaire en Inde, c'est la construction vivante de gouvernements populaires dans les zones libérées par l'Armée Populaire ; c'est un développement répondant aux besoins des parties exploitées et opprimées de la population ; c'est la lutte contre le déplacement des populations imposé par le gouvernement indien au profit de l'exploitation des sous sols par les multinationales ; c'est la lutte pour une nouvelle culture populaire débarrassée des vieilles pratiques réactionnaires des classes dominantes (intouchables, oppression des femmes, servage, etc.).

    En bref, c'est la reprise en main de la société par celles et ceux qui en constituent aujourd'hui la base.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Wesley Clark

    Le général américain Wesley Clark a une solution toute prête pour combattre les Américains «déloyaux»: tout simplement un placement en camp d'internement.

    Les dernières déclarations de Wesley Clark, par ailleurs ancien candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2004, ont comme un petit goût de revival de la Seconde Guerre mondiale. 

    Lors d'une interview, il a en effet déclaré: «Si quelqu'un supportait l'Allemagne nazie aux dépens des Etats-Unis, nous ne disions pas que c'était là un droit à la liberté d'expression, nous le mettions dans un camp d'internement et il était prisonnier de guerre».

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La scopolamine, drogue du violeur, a été approuvée par la FDALa scopolamine, drogue qui prive le sujet intoxiqué de son libre-arbitre et de sa capacité à discerner le bien du mal, a été approuvée par la FDA pour le développement d'injection et de timbre dermique...

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Unknown

    CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

    Je me suis toujours intéressée au trouble du spectre de l’autisme. Les personnes qui en souffrent m’apparaissent très sensibles, isolées et coupées des autres non pas parce qu’elles ne sont pas intelligentes, bien au contraire, mais parce qu’elles apprennent différemment des autres 99 % qui constituent la majorité et qu’on appelle les « normaux ». Mon article s’est nourri principalement de l’excellent reportage sur le sujet paru dans la revue Québec-Science d’avril-mai 2015.

    Le terme « autisme » fut utilisé pour la première fois en 1911; le mot provient du grec autos qui signifie « soi-même ». La classification des troubles autistiques a maintes fois évolué. Si avant on l’associait aux troubles envahissants du développement, actuellement, on parle de trouble du spectre de l’autisme reflétant ainsi la variété des formes cliniques et des degrés d’atteinte. Cependant, les différentes formes ont des points en commun, soit la présence d’un trouble de la communication sociale ainsi que des comportements et intérêts restreints et répétitifs.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par "Les Pacifistes de Tunis" *

     - Médias de masse arabes : du pluralisme à la manipulation  occidentale

    Les États-Unis avaient lancé la chaîne Al Horra ("La Libre") émettant depuis le centre de l'Empire pour casser le monopole de la ré-information faite par Al Jazeera à ses débuts quand elle magnétisait les foules, que Gaddafi s'y invitait joyeusement le mardi soir avec son animateur vedette pour démolir la Ligue "arabe" et que cette chaîne avait une correspondante à Damas, c'est-à-dire à l'époque de celui qui était le plus souvent désigné sous l'épithète de tyran sanguinaire, Hafez Al Assad.

    Puis on a même eu droit à des Al Horra adaptées aux différents pays en « transition ».

    Mais tout cela n'a pas eu d'impact sur le public arabe qui continuait à se méfier tant de ses médias gouvernementaux que des médias occidentaux.

    Alors, enfin, ils ont trouvé la solution : laisser les chaînes se reproduire à l'infini au point où nous avons aujourd'hui un millier de chaînes arabophones sur NileSat et ArabSat, principalement.

     * Les Pacifistes de Tunis : Un collectif de citoyens, en majorité des femmes, ayant décidé de réagir à la guerre menée contre la Libye en 2011. Du Zimbabwe à Cuba, de la Syrie au Nicaragua, de l'Iran au Liban et en Palestine, les Pacifistes de Tunis soutiennent le principe du droit des peuples et des Etats à leur souveraineté et à leur indépendance sur une base qui conjugue respect de l'islam, principes de progrès social, respect du pluralisme de l'information et liberté de pensée.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - GRECE : tragédie ou comédie ?Dans son livre "Le 18 Brumaire" K. Marx écrit : "Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d'ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce."

     

    Il nous aura donc été donné de voir en ce début de juillet 2015, et pour ceux qui connaissent un peu l'histoire du peuple grec, la deuxième partie de l'écrasement d'un peuple. Au sortir de la deuxième guerre mondiale les monarcho-fascistes soutenus militairement par les anglo-américains n'hésitèrent pas à organiser une guerre sans pitié contre ce peuple qui ne demandait qu'à vivre libre, hors de toute tutelle.  La tragédie était jouée.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - Arménie : les révolutions de couleur. Autopsie et travaux pratiques. Ou comment les USA essaye de remodeler le monde à leur profit !

    Par Joaquin Flores

    La protestation Erevan électrique nous fournit une excellente occasion de revoir certains des mécanismes de base sous-jacents et la psychologie de la tactique des Révolutions de couleur

    Il est important de les partager publiquement, car il est en effet probable que cette tactique sera de plus en plus employée dans le monde comme un hybride de soft/hard power.

    Un principe moral soutenu par Gene Sharp, l’un des principaux développeurs de la tactique, était que la violence n’est pas nécessaire pour la révolution.

    Ce qui est étrange, contradictoire, et même malhonnête ici, c’est que, avec ce principe, la violence est réduite à la seule violence physique des forces de sécurité de l’État contre les civils. Mais nous savons que la violence prend de nombreuses formes.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La réponse ne nous est pas parvenu par un quelconque réseau de comploteurs. Ni l’Iran et le Mossad ne nous ont refilé le tuyau.

    Nous avons lu un excellent livre : "Le temps des décisions", par Hillary Clinton - Juin 2014 

       
    L'ancienne chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, y annonce que c'est bien l'administration américaine qui a créé DAECH (abréviation arabe de l'État islamique en Irak et au Levant-EIIL).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires