• - Bruxelles au centre de la stratégie de la terreur (Giulletto Chiesa)« Ce nouveau massacre à Bruxelles, avec des actions terroristes aussi coordonnées que sanguinaires, c’est-à-dire avec des bombes à fort potentiel et non des kamikazes, ressemble fort à la poursuite d’un plan bien précis.

    Mais de qui ? Et contre qui est-il dirigé ? Personne ne sait qui est le sancta sanctorum, le chef d’orchestre qui se cache derrière ce chaos, et donc, toutes les hypothèses sont aussi irrecevables les unes que les autres. Ceux qui avancent immédiatement l’hypothèse d’une « riposte » de Daesh à la capture du dernier terroriste survivant des attentats de Paris en novembre dernier ne font que se ridiculiser.

    Une petite frappe comme ce Salah, depuis longtemps sous la surveillance des services secrets… impliqué par le passé dans le trafic de drogue et de prostituées dans la maison de passe dénommée « La Béguine » située dans le quartier de Molenbeek, et qui réussit à passer sans encombre au travers de 4 contrôles de police avant d’aller se réfugier dans ce même quartier où il a toujours vécu, ce type ne peut être pas le cerveau de quoi que ce soit.

    Ces attentats étaient prévus depuis longtemps, par je ne sais quel organe spécialisé dans la provocation de grande envergure.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Passons à la vitesse supérieure !Le début de la mobilisation

    Le mouvement contre la loi travail a commencé depuis moins de deux semaines. Nous en tirons plusieurs observations qui doivent nous permettre d’amener le mouvement à une étape supérieure.

    Les premières manifestations du 9 mars ont vu beaucoup de travailleurs et travailleuses se mobiliser, et notamment de nombreuses boites du privé. Les lycées et facs se sont mobilisés également mais en moindre nombre. Les cortèges étaient bien fournis, plus que ce que nombreux et nombreuses espéraient. En gros, depuis les retraites, on n’avait pas vu une mobilisation étendue à tout le territoire d’une aussi grosse ampleur. 

    A partir du 9 mars, le travail de mobilisation et d’information a commencé. Les organisations étudiantes et lycéennes ont appelé à une journée de manifestation le 17 mars. La mobilisation de la jeunesse lycéenne, étudiante, apprentie s’est alors développée. Des travailleurs et travailleuses ont également participé à ces manifestations, mais en moins grand nombre, notamment à cause du manque de mobilisation des centrales syndicales.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Réforme pénale : un pas de plus vers la dictature politiqueLes députés débattent à partir d’aujourd’hui de la réforme pénale destinée à « renforcer la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement et améliorer l’efficacité et les garanties de la procédure pénale » comme son intitulé l’indique. Un texte à haut risque pour les libertés publiques selon le défenseur des droits, Jacques Toubon, qui redoute un abaissement de la démocratie et des droits fondamentaux. 

    En effet, il ne s’agit ni plus ni moins que de constitutionnaliser l’état d’urgence en inscrivant certaines de ses dispositions, propres à la lutte antiterroriste, dans le droit commun pour faire en sorte que l’exception devienne la règle. Même le député Les Républicains Patrick Devedjian s’est inquiété d’un texte qui banalise la surveillance de masse des citoyens et donne des pouvoirs exorbitants à la police administrative.

    Mais l’exécutif pourra sans nul doute compter sur la grande majorité des élus de l’UMPS pour valider une réforme dont la fonction première est de museler la contestation sociale, à l’image de l’état d’urgence.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - A PROPOS   DU TEXTE "POUR CONSTRUIRE UNE AUTRE SOCIETE  LA FRANCE DOIT AGIR  POUR UN AUTRE MONDE"A propos du texte « Pour construire une autre société, la France doit agir pour un autre monde » du groupe « Faire vivre et renforcer le pcf » daté du 21 Mars 2016.

     

    Précisons immédiatement que depuis son adhésion totale aux thèses énoncées par N. Kroutchev lors du 20ième congrès du Parti Communiste de l’Union Soviétique en 1956, le parti soi-disant communiste français a scrupuleusement appliqué sur les questions nationales comme internationales une ligne de capitulation totale face à notre bourgeoisie et face à l’impérialisme.

     

    Ce parti n’a cessé, soit en son nom soit à travers la direction de la CGT et autres organisations sous son contrôle, d’affaiblir les capacités de combat du prolétariat et du peuple de France.

     

    De grèves purement économiques ultra-contrôlées en manifestations, d’élections en collaboration avec les socialistes français ; force nous est de constater – et TOUT LE MONDE peut le constater ! – que depuis les années 1960, tout ce que le prolétariat et le peuple français avaient arraché à la bourgeoisie à la fin de la guerre, TOUT a été ou est en cours de phase finale de destruction (accès à la santé, droit du travail, éducation …).

     

    Il n’y a pas besoin d’être un grand théoricien pour comprendre cela ! Il suffit de faire ses courses, de regarder son bulletin de salaire, de passer par Pôle emploi ou l’hôpital …. Bref, il suffit de vivre à coté du prolétariat et du peuple de notre pays !

     

    Voilà où nous a mené la ligne politique de ce parti qui se prétend communiste. Alors résolument nous disons : nous ne voulons pas « faire vivre le pcf, ni le renforcer ».

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nous avons assez concédé au capital.

    La grande bourgeoisie s'engraisse sur le fruit de notre travail et veut encore plus, toujours plus...

    Bientôt il ne nous restera que nos larmes pour pleurer !

     

    Ça suffit, passons à l'offensive, union du prolétariat à la base, luttons jusqu'au retrait et plus si nous le pouvons...

    Nous savons par expérience que les ultra riches qui possèdent tout nous reprendrons nos droits dès qu'ils le pourront.

     

    La seule solution c'est l'abolition de la propriété privée des moyens de production et d'échange, l'expropriation sans indemnité des 500 familles, la socialisation, la démocratie prolétarienne, l'économie et la politique aux mains des travailleurs et répondant aux besoins du peuple et non plus au profits capitalistes !

    Bloquons le pays ! Ne nous laissons plus faire ! Déjouons les magouilles des syndicats réformistes et des partis soi-disant "de gauche", imposons le pouvoir des travailleurs partout jusqu'à la révolution du prolétariat !

     

    Libérons-nous de l'esclavage salarié !!!

    - Loi "travail" - ON CONTINUE JUSQU'AU RETRAIT ! Et plus encore...

    Quelques sites d'informations révolutionnaires :
    http://agauchetoute75.jimdo.com
    https://bourgoinblog.wordpress.com/
    http://ciml.250x.com/index_french.html
    http://www.communisme-bolchevisme.net/
    http://www.communisme-bolchevisme.net/livres_crise_economique.htm
    http://www.communisme-bolchevisme.net/marxisme_en_bref.htm
    http://polpresse.blogspot.fr/

    La suite des articles, page suivante...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Loi Travail : ça ne fait que commencer !Un début et des suites

    La première journée de mobilisation contre la loi « Travail » a clairement été une réussite. De ce que nous avons pu observer dans les cortèges de différentes villes, il ne s’agissait pas que d’une mobilisation des permanents syndicaux et des salariés du public.

    De nombreuses boites du privé ont également bougé, y compris des TPE/PME. Les lycées et universités se sont également mobilisés en nombre. Pour une journée de chauffe, c’est positif. D’autant que, fait notable, c’est sous la pression de la base que cette journée de lutte a été appelée. C’est un signe encourageant.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Après le succès incontestable du 9 mars ... la suite jusqu'à la victoire !Personne ne peux contester l'ampleur des manifestations surtout pour un galop d'essai qui aux dires de plusieurs commentateurs surpasse les premières manifestations qui ont enclenché les luttes et la victoire du CPE il y a 10 ans.

    Plus de 200 manifestations, des centaines de milliers de manifestants mêlant jeunesse étudiante, salariés, précaires, sans emploi ...

    De quoi donner du tonus pour faire monter la pression dans les jours qui viennent face à un gouvernement inquiet mais qui va manoeuvrer en s'appuyant sur les syndicats soumis, CFDT en tête.

    Déjà l'UNEF annonce une journée nationale d'action dès le 17 mars...

    - Après le succès incontestable du 9 mars ... la suite jusqu'à la victoire !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La loi "Travail" El Khomri, n'est que la suite logique de ce que les patrons mettent en place depuis les années 45 : la casse de toutes les conquêtes sociales durement obtenues.

    Depuis les trahisons révisionnistes des syndicats et du PCF qui datent de 1936 (Rappelez-vous le fameux appel de Thorez "il faut savoir terminer une grève quand on a  gagné sur l'essentiel" - Alors que l'époque et les conditions étaient mûres pour une révolution prolétarienne) et depuis le retour du capitalisme en URSS dès 1956 et surtout depuis la fin "officielle" de l'URSS en 1991, la bourgeoisie se sent libre comme l'air et en demande toujours plus.

    Aujourd'hui, les patrons accélèrent et espèrent ainsi pouvoir revenir au capitalisme du 19ème siècle où les travailleurs n'avaient aucun droit.

    Il est du devoir de tou(te)s les exploité(e)s de faire barrage et d'obtenir le retrait de cette loi ignoble... Mais cela suffira-t-il ? Bien évidemment non.

     

    Le temps n'est plus aux "Aménageons le capitalisme", "Rendons-le plus humain d'abord", "Partageons les richesses"... Ce temps est révolu.

    Face à l'offensive du capital, plus un pas en arrière, il est temps pour les exploités de passer à l'offensive pour en finir une bonne fois pour toute avec ce système capitaliste pourrissant et fauteur de guerre et de misère.

    Le retrait sera un premier point d'appui, mais il faudra aller plus loin, passer outre les tripatouillages des appareils syndicaux et politiques et imposer un changement radical de société : instaurer le socialisme est la seule voie de salut !

    - Plus un pas en arrière, passons à l'offensive !!!

     

    Comme le dit TML dans un récent article :

    "De El Khomri à Le Pen, en passant par le Nobel Tirole,

    ils n’en ont jamais assez…!

    1 MILLION de signatures Ne leur suffisent pas pour lâcher le projet de loi scélérate destiné à dépouiller le prolétariat et le peuple jusqu’à l’os, de leurs dernières protections sociales. 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • RETRAIT DE LA LOI "TRAVAIL" - El Khomri

     

    MERCREDI 9 MARS 2016

    MANIFESTATION à 12h 30 du siège du MEDEF (Métro Ecole Militaire, Pont de l'Alma ou La Tour Maubourg - 55 Avenue Bosquet, 75007 Paris) au ministère du travail

    puis RASSEMBLEMENT

    14 h à RÉPUBLIQUE

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

     

     - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

     

     - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

     

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!! 

    En réponse à la campagne anti-communiste (cf l'émission Apocalypse Staline), pour faire trembler les bourgeois !!!

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

     

     - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

     

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!! 
     

     

       
         

    RETRAIT DE LA LOI "TRAVAIL" - El Khomri

    MERCREDI 9 MARS

    MANIFESTATION à 12h 30 du siège du MEDEF au ministère du travail

    puis RASSEMBLEMENT

    14 h à RÉPUBLIQUE

     

    - Un peu d'humour révolutionnaire, que diable !!!

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Pour gagner, "Tous ensemble" le 9 mars et après« Nous sommes en guerre » affirmait il y a quelques semaines le premier ministre entre deux coups de menton... Il avait raison. Ce gouvernement, directement aux ordres du Medef et de l'UE, livre une guerre sans limite contre tous les acquis que le peuple avait su arracher lors de luttes mémorables et de rapports de force solidement installés, mettant sur la défensive le pouvoir patronal en 1936, en 1944- 45 ou encore en 1968.

    Tandis que les grosses entreprises et les gros actionnaires sont gavés de subventions publiques et autres exonérations, l'agriculture familiale comme l'artisanat sont laminés et les classes populaires condamnées à la dégradation continue de leurs conditions de vie : emploi, salaires, santé, logement, éducation, transports, culture, associatif, tout est passé à la moulinette euro- patronale pour construire une société du profit et de l'opulence d'un côté et pour le plus grand nombre de la précarité, de l'insécurité, de l'isolement, de la misère. Et les travailleurs comme ceux d'Air France ou de Goodyear qui entendent faire respecter leurs droits sont pourchassés, arrêtés et condamnés !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Manuel Valls, l’homme de fer du MEDEFPar Nicolas Bourgoin

    Joël Moreau, un militant et responsable local de la CGT a été condamné ce vendredi à 250 euros d’amende plus 500 euros avec sursis, pour « outrage » envers des forces de l’ordre et le Premier ministre à l’occasion d’une manifestation à Mulhouse (Haut-Rhin). Le syndicaliste, après avoir passé 48 heures en garde à vue, comparaissait en procédure de reconnaissance préalable de culpabilité. Quels faits lui étaient reprochés ?  Avoir « haussé la voix, dénoncé le projet de loi, les attaques contre les acquis sociaux » dans le cadre de la manifestation organisée devant une agence Pôle emploi où avait lieu la visite gouvernementale.

    Cette criminalisation de la parole syndicale rappelle évidemment l’épisode Goodyear où l’on a vu huit salariés accusés de séquestration condamnés à des peines de prison ferme, fait inédit dans l’histoire des luttes sociales des dernières décennies.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires