• (NDLR: Cet article est le résumé d’une conversation que nous avons eue, avec le camarade Viriato, lors de la manifestation d’hier, 26 Mai, à Lyon.) 

    Suivi d'un article des camarades du PCM en fin, intitulé 

    "Loi « Travail » : Une étincelle peut mettre le feu à toute la plaine !"

    - Anti-loi El Khomri: Le point de la situation actuelle, après le 49-3 !Les manifestations contre la loi El Khomri laissent apparaître la situation suivante :
    Un rejet massif de cette loi de la part de l’ensemble de la population salarié. Cela signifie un rejet direct de la politique de Valls et d’Hollande.

    La droite et le Front National ont beaucoup du mal a capitaliser ce refus massif de la population salariée contre la Loi du Travail . La « gauche de la gauche » tente d’occuper ce vide politique, mais en ordre dispersé et sans présenter la moindre perspective crédible.


    Il y a un réveil syndical encore insuffisant mais constant d’une partie de la classe ouvrière, de ses secteurs les plus militants, se développant rapidement comte tenue du passé récent.


    Il est apparu, pour disparaître presque aussitôt, une forme d’expression sous prolétaire, lumpen-prolétaire, ainsi que de toute petite bourgeoisie, politique (même s’ils se défendent d’en faire), les « Nuits Débout ». Sans aucune perspective réelle, elle a tout donnée, c’est à dire, rien, avant de disparaître pratiquement. Les « intellectuels » qui s’y sont joints, n’ont pas soulevé le moindre intérêt parmi les travailleurs qui manifestent.

    Leur public est composé des jeunes dans l’enfance de la prise de conscience, des militants gauchistes et/ou anarchistes les plus déboussolés, des intellectuels en mal de renommée. Leur action se limite à bavarder de tout et de rien, en se prenant pour la forme la plus démocratique d’organisation et d’action. Leur faible bilan, que le gouvernement encourage en sous main, est parfaitement nul. Ex nihilo nihil.


    Les « casseurs » (dont on ne distingue plus les provocateurs de la Préfecture des ingénus ou détraqués, des enfants politiques) sont une expression constante à double caractère, d’un côté ils font le jeu du gouvernement, de l’autre ils apprennent les rudiments de la lutte des rues par la pratique. Il résulte presque toujours que cet apprentissage est le facteur le plus important.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A DIFFUSER SANS MODÉRATION !!!

     

     

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

     
     

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

     
      Pour aller plus loin : http://www.marxisme.fr/marxisme_en_bref.htm  

     

    Pour contacter l'OCF (Organisation des Communistes de France) >> ocf@kominform.org

    Document PDF à télécharger et à diffuser :

    Télécharger « ocf_mai_2016.pdf »

     

    Et histoire d'en rire... même si la réalité est catastrophique...

    - PS, loi travail et 49-3 : Quand la bourgeoisie enterre sa « démocratie » et montre ce que vaut son « dialogue social »...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le point confédéral de la CGT au soir de l'action et des manifestations du 19 mai [Ou, quand la CGT prend le train en marche, poussée par la base...]

    Par ailleurs nous reviendrons sur l'utilisation par le pouvoir de l'action des casseurs et de sa volonté manifeste de tenter d'interdire les manifestations en utilisant les violences qui sont organisées à leurs marges.
    _________________
     
    Journée d'action du 19 mai

    Jeudi 19 mai, près de 400 000 personnes ont rejoint les manifestations contre la loi Travail, soit près du double de mardi dernier, des dizaines de milliers d'autres étaient sur les barrages et les piquets de grève. 6 raffineries sur 8 sont arrêtées ; la grève est reconduite dans des ports comme Nantes-Saint Nazaire ou Rouen ;
    1 cheminot sur 3 est en grève ; chez Rhodia, 16 sites sur 18 sont en grève, les salarié-e-s des aéroports de Paris sont en grève reconductible, la mobilisation des routiers s'étend... Et ce ne sont que quelques exemples !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • LA DUPLICITE DU PS

    La manoeuvre consistant à annoncer une soi-disant motion de censure de gauche avec juste deux voix manquantes pour empêcher sa présentation n’a guère trompé les travailleurs et les jeunes engagés dans le mouvement de lutte pour le retrait de la loi El Khomri. Le PS, par le biais de ses «frondeurs» qui ne remettent pas en cause la politique voulue par la bourgeoisie (les initiateurs de la motion avortée, qui de toute façon n’aurait pu obtenir les votes de la droite, comptaient sur un débat à l’Assemblée pour amender la loi et la rendre acceptable par les directions syndicales), avait besoin de provoquer une division des voix parlementaires pour se garantir de tout risque de chute du gouvernement.

    Les frondeurs, avec leurs alliés écologistes et du Front de Gauche, contribuent une fois de plus à sauver la social-démocratie. Alors que les institutions de la 5e République ont été mises en place pour maintenir le pouvoir de la bourgeoisie monopoliste, ils sèment, mais avec toujours moins d’efficacité, des illusions sur la «démocratie» et le «modèle social français».

    - CONTRE LA LOI EL KHOMRI, IL FAUT COMBATTRE LE CAPITALISME ET CEUX QUI VEULENT L’AMENAGER

    Le gouvernement accentue la répression et la fascisation de la société. Les casseurs, les provocations policières, ont pour mission de détourner la population de la lutte et aussi de faire diversion en dirigeant les mots d’ordre uniquement contre la répression et non plus contre le capital.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nous reproduisons ci-dessous une analyse des récentes manifestations et sittings qui ont essaimé la France (et d’autres pays en Europe). A contre-courant des discours dominants qui présentent ces mouvements comme totalement spontanés, elle montre le projet caché qui les guide. Comme pour les révolutions colorées, le plus important est ce qui se passe en coulisse, à l’ombre des feux médiatiques…

    866164-prodlibe-manif-loi-travail-nuitdebout

    Manifestations violentes dans les grandes villes, nuit debout et ses tentes en plein cœur de la capitale. On pourrait croire que tout cela est le début spontané d’une révolution « citoyenne ». On pourrait aussi se borner à évaluer le degré de manipulation exercée par les partis politiques à leur encontre, à des fins purement électorales, avec de purs calculs d’appareils.

    Mais ce serait passer à côté de l’essentiel.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Par Jean Ortiz

    - Les bâtisseurs de ruines« Regardez-les travailler », disait Eluard. Je voulais titrer « Ils ont osé » le 49-3, mais ils n’osent rien, ils sont eux-mêmes, « ralliés » avec ferveur au néo voire à l’ultra libéralisme.

    Ils ne font qu’obéir aux marchés et se contorsionnent devant le MEDEF, pensant conserver ainsi voiture de fonction, impunité, coussins et retraites dorés. Ils se veulent les gérants les plus loyaux du capitalisme.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Face au coup de force l'amplification de la mobilisation !

    El Khomri – Valls – 49-3 / La Mascarade « démocratique » est finie !!Le communiqué commun intersyndicale avec 2 autres grèves nationales le 17 et le 19 mai, l'appel à des assemblées générales partout pour envisager la reconduction et la perspective d'une manifestation nationale

    Amplifier la mobilisation : face au déni de démocratie !

    Communiqué commun - Projet de loi travail

    Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

    Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l'obtention de nouveaux droits, alors que l'opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

    Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d'en minimiser les impacts. Le compte n'y est toujours pas !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • MANIF NATIONALE LE 12 MAI !

     

    Sept syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens appellent à une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations le 12 mai, pour réclamer le retrait du projet de loi travail.


    L’intersyndicale ne prévoyait initialement qu’une « journée d’initiatives et d’interpellation des parlementaires ». Les syndicats appellent désormais à une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations le 12 mai contre la loi Travail.

    (...)

    Dans un communiqué, les organisations syndicales régionales Île-de-France de salarié- es, lycéen-nes et étudiant-es, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL « demandent aux salarié-es dans les entreprises et les administrations de multiplier les assemblées générales pour débattre de l’amplification de la mobilisation, y compris par la grève, pour obtenir le retrait d’un projet de loi néfaste pour les jeunes, les salariés. (...)» (L’Humanité.fr avec l’AFP__ Vendredi, 6 Mai, 2016)

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les conditions de l'arrivée d'Hitler au pouvoirNous reprenons ci-dessous l’analyse, remarquable synthèse, du camarade Herwig Lerouge, rédacteur en chef d’« Etudes marxistes », revue associée au Parti du travail de Belgique (extraite du n°101).

     

    « Donnez-moi quatre ans, et vous ne reconnaîtrez plus l’Allemagne »

     

    Le 30 janvier 1933, quand Hitler arrive au pouvoir, commence une ère de crimes contre l’humanité plus horribles les uns que les autres. En douze ans, les nazis ont mis sur pied une dictature sanglante, occasionné une guerre mondiale et la mort de 70 millions de personnes, planifié et exécuté un génocide à une échelle industrielle.

    Dans sa déclaration gouvernementale du 1er février 1933, Hitler promettait au peuple allemand l’amélioration de la situation des travailleurs et des paysans ainsi que le maintien et la consolidation de la paix. « Donnez-moi quatre ans, et vous ne reconnaîtrez plus l’Allemagne », prophétisait-il (1). Après quatre ans de guerre, l’Allemagne, de même que l’Europe, ravagées, étaient en effet devenues méconnaissables.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une intro de Tribune Marxiste Léniniste, suivi d'un article de Mohsen Abdelmoumen et d'un article de Wikipedia  

    - 8 MAI 1945   жжжжж Massacres à Sétif : Sous l’égide du CNR8 MAI 1945 Massacres à Sétif : Sous l’égide du CNR, l’impérialisme français, déjà reconstitué, passe à l’offensive meurtrière…

    … Ou

    quand l’assassinat de 30 000 prolétaires inaugurait les « Jours Heureux » de la collaboration thorézo-gaulliste que certains, à gauche (PRCF...), rêvent de nous faire revivre !!

     

    GLOIRE AUX HÉROS DE LA LIBÉRATION DE L’ALGÉRIE ! GLOIRE AUX COMBATTANTS ALGÉRIENS QUI ONT LUTTÉ CONTRE LE COLONIALISME FRANÇAIS ASSASSIN !

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 8 mai 1945 : victoire contre le nazisme et massacre du peuple algérienLe 8 mai 1945, le général Keitel signait la reddition totale et sans condition de l'Allemagne nazie.

     

    Le jour même, le matin du 8 mai à Sétif, alors que l'Algérie était encore une colonie française, des Algériens se rassemblaient autour de la mosquée, des gens affluaient de toute part. Ceux des douars se rassemblaient à l'entrée de la ville.

    La manifestation prévue était pacifique. Sept à huit mille Algériens défilaient, précédés par les scouts de la ville, drapeau algérien en tête et banderoles déployées avec les inscriptions : « Pour la libération des peuples» ; « Vive l'Algérie libre et indépendante ».

    Malgré l'interdiction de banderoles politiques, le cortège se mit en route. Le sous-préfet donna l'ordre d'enlever les banderoles. La police se mit à tirer, pendant que des européens voulaient empêcher le défilé. Des coups de feu sont échangés. La juste colère des algériens éclate, la gendarmerie intervient. A onze heures, le calme est revenu. La nouvelle du massacre se répand.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La Révélation : Le document qui prouve la réalité des projets de dictature de la FinanceEn démocratie, les citoyens ont droit à une information totale et sincère.

    Nous avons tous entendu parler de projets de l'Union Européenne Nous constatons qu'il existe une concordance entre les réformes qui nous sont imposées et celles qu'ont déjà subies des pays voisins.

    Nous réalisons maintenant que ces réformes présentées comme l'unique condition du progrès vont toujours dans le sens d'une régression sociale. Certains désignent les responsables : le gouvernement, la sociale démocratie, le Medef, l'Union Européenne, peut-être les USA et certainement la meilleure ennemie de François Hollande : la finance internationale.

    Tout cela fait un peu désordre. Les avis les plus tranchés se trouvent sur des sites qui n'ont pas bonne réputation, peu fiables car « probablement complotistes », et il semble aventureux d'en recommander les liens. Là, j'ai envie d'ouvrir une parenthèse en demandant si quelqu'un connaît ceux qui distribuent les certificats de bonne et mauvaise réputation ?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Anti-loi El Khomri : savoir ce que l’on veut, capituler ou vaincre ?URGENT : Bas les masques !!

    Reçu de la part du camarade Do, un point info effectué sur son site VLR, et qui marque bien le tournant actuel du mouvement…

    NOTRE APPROCHE DE CETTE QUESTION URGENTE :

    Veut-on reprendre l’initiative et remporter la victoire nécessaire pour le mouvement ouvrier contre la loi El Khomri, ou bien veut-on attendre passivement que les politiciens de tous bords, mais tous au chevet du capital, et leurs acolytes bureaucrates syndicaux réformistes achèvent de faire leur petite cuisine sur le dos du mouvement de masse?

    Et cela alors que l’immense majorité des travailleurs et de la population, même si elle n’est pas encore passée à l’action, en grande partie paralysée par le contexte de crise, rejette néanmoins ce projet de loi, inique dans son principe, comme l’a prouvé la pétition massive qui est à l’origine du mouvement ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Article par Nicolas Bourgoin

    - État d’urgence, violences policières et criminalisation de l’action syndicale : le retour du social-fascisme ?Fuite en avant ou stratégie délibérée ? Sans doute les deux. L’exécutif a clairement fait le choix de la répression pure et dure face à une situation qu’il peine à contrôler.

    Les violences policières contre les manifestants du premier mai, inédites par leur brutalité, sans parler de celles contre les cortèges des opposants à la loi travail,  montrent si besoin était que le pouvoir socialiste n’a plus qu’une recette pour faire appliquer les diktats du MEDEF et de l’Union Européenne : l’usage immodéré de la matraque.

    L’état d’urgence décrété par le gouvernement renforce considérablement les pouvoirs de la police et celle-ci a désormais carte blanche pour faire usage de la force contre tous ceux qui s’opposent à sa politique : jeunes des classes populaires, syndicalistes et travailleurs subissant de plein fouet la crise du capitalisme.

    On ne compte plus les perquisitions et les assignations à résidence, désormais effectuées sans contrôle judiciaire, ni les interpellations conduisant à des gardes à vue ou même à des incarcérations.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires