• - Sécurité Sociale Professionnelle, 32h, Revenu Universel: trois pièges réformistes pour sauver le capital.On assiste actuellement à un dévoiement par les réformistes des revendications des travailleurs en matière de salaire, de droits à la sécurité sociale et de temps de travail.

    Les candidats aux présidentielles rivalisent aussi en habileté pour présenter aux électeurs comme des conquêtes sociales des mesures réactionnaires qui liquideraient pour de bon les acquis et le statut de salarié et déréglementeraient encore plus le «marché» du travail.

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Un pas de plus vers l’État policier : Viol de Théo et loi sur la sécurité publique...Le projet de loi relatif à la sécurité publique a été adopté en première lecture par le Sénat le 24 janvier dernier et va être soumis au Parlement en procédure accélérée dans les jours qui viennent.

    Il vise à renforcer les pouvoirs et la sécurité de la police en diminuant ceux du simple citoyen.

     

     

    En assouplissant les contraintes régissant la possession ou l’usage d’une arme :

    • Les forces de l’ordre pourront ouvrir le feu après sommations.
    • Les agents de sécurité privée ont la possibilité d’être armés quand ils protègent des personnalités exposées à des risques exceptionnels.
    • Les policiers municipaux armés pourront faire usage de leur arme quand des atteintes à la vie ou à l’intégrité physique sont portées contre eux ou contre autrui (cette dernière disposition a été supprimée du projet de loi).

    En protégeant les policiers des retombées liées à l’usage de la force :

    • Afin de garantir leur anonymat, les gendarmes et policiers pourront être autorisés à s’identifier par un numéro d’immatriculation administrative et non par leur état civil.
    • En cas d’outrage aux personnes dépositaires de l’autorité publique, les peines encourues seront doublées pour les aligner sur celles prévues en cas d’outrage à magistrat.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L'arrivée de Donald Trump au pouvoir aux USA n'est pas un hasard :

    L'impérialisme américain avait besoin de s'adapter au nouveau rapport de force mondial : construction d'un nouveau pôle impérialiste à l'est (Chine, Russie, Inde...), éclatement inévitable de l'impérialisme Européen (La sortie de l'Angleterre de l'UE est dû au fait que le Royaume uni à compris qu'il devait redevenir une puissance impérialiste forte et indépendante pour survivre...)

    Et ce n'est que le début (de nombreux pays de l'UE vont faire de même dans les mois à venir), contradictions inter-impérialistes qui poussent les pays alliés des USA à se questionner sur leur avenir, etc.

    Voici donc plusieurs articles très intéressants (+ une vidéo) qui analysent ce fait et donnent des informations précieuses pour comprendre ce qui est en train de se jouer :

    Trump et la question du fascisme par Par Gearóid Ó Colmáin, le 28 janvier 2017

    - L'IMPÉRIALISME AMÉRICAIN ADAPTE SA STRATÉGIE AU NOUVEAU RAPPORT DE FORCE MONDIAL !Les élites européennes n’apprécient pas la victoire de Donald Trump. Les « gauchistes » universitaires pleins de suffisance en sont tout aussi malheureux. Le faux journal de gauche français Libération a dénommé le Président élu Trump « American Psycho« . Ils sont terriblement déçus que le politiquement correct puisse devenir passé de mode.

    Leurs sophistes professionnels ont été rameutés pour clarifier les choses. La liberté d’expression, écrivent-ils, n’est pas la liberté d’exprimer votre pensée mais le devoir de respecter les pensées des autres que soi : ainsi, je ne peux dire que ce qui plaira aux autres, ce qui n’offensera ou ne blessera personne.

    Nous sommes tout au fond de la poubelle intellectuelle libérale. Les lecteurs de Bret Easton Ellis seront surpris du choix d’ « American Psycho » pour décrire Trump.

    Dans le roman d’Ellis, Patrick Bateman est un banquier psychopathe de Wall Street dont le passe-temps est le meurtre – ça ressemble davantage à Hillary Clinton qu’à Donald Trump! En ces temps de ténèbres, se diffuse la sensation étrange du pressentiment de Macbeth : « Rien n’est, que ce qu’il n’est pas. »

     Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien ci-dessous :

    https://globalepresse.net/2017/02/02/trump-et-la-question-du-fascisme/

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Face à la gauche de l'arnaque, reconstruire une gauche prolétarienne !« Gauche » de l’arnaque ou Gauche prolétarienne ? La question de volonté politique…!

     

    Démagogie du « revenu universel », manipulation médiatique à grande échelle à l’appui, l’enfumage du « socialiste de gauche » Hamon à réussi au delà de toute attente à renflouer le grand magasin failli des illusions perdues qu’est devenu le PS…


    Le projet « revenu universel » est incontestablement, de l’avis même de tous les « experts médiatiques » la marchandise vedette de cette vitrine « réenchantée » par le spectacle du pantin Hamon, dernier bateleur ressorti des coulisses pour cette foire d’empoigne.

     

    Mais la caractéristique essentielle d’une arnaque réussie, comme celle de Benoit Hamon, jusqu’à présent, c’est de donner l’illusion de répondre à un besoin. Et avec la crise, le besoin est grand, et porte même précisément sur l’essentiel, le moyen de survivre à la précarité


    Faire accepter la précarité, et payer la paix sociale le moins cher possible, et voire même, extraire encore un profit de ce « nouveau contrat social », tel est la problématique du système capitaliste.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires