• - Grève générale en GuyaneLa Guyane est paralysée par une grève générale. Depuis une semaine, de larges grèves et des blocages touchent ce département d'outre mer pour dénoncer les problèmes en matière de santé, d’éducation, d'économie, de sécurité et de logement... Des manifestations regroupent les salariés des secteurs de la santé, des transports et de l'énergie… Ils revendiquent des augmentations de salaire, plus d'emplois, et une amélioration des services publics. Les agriculteurs manifestent en solidarité avec les travailleurs. A Kourou le lancement de la fusée Ariane 5 n'a pas pu se dérouler.

    L'aéroport, le Grand Port Maritime, les collectivités territoriales, la préfecture, les axes routiers sont bloqués. Les écoles, collèges et lycées sont fermés Les étudiants ont rejoint le mouvement.

    Les chiffres clés pour comprendre la situation en Guyane

    La grève est l'expression d'une profonde colère sociale. Dans ce département, qui compte plus de 200.000 habitants, le taux de chômage est de 22%, les jeunes de 15-24 ans sont les plus touchés 46 % des chômeurs.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Le bipolarisme de la dictature du capital est en danger: les élections de 2017 vont régénérer le mécanismePar notre camarade JD

    « Le complément naturel des tendances économiques et politiques du révisionnisme a été son attitude à l’égard du but final du mouvement socialiste. Le maître mot de Bernstein “le but final n’est rien, le mouvement est tout” traduit mieux la nature du révisionnisme que de longues dissertations. Définir sa conduite en fonction des circonstances, s’adapter aux évènements du jour, à la versatilité de menus faits politiques, oublier les intérêts vitaux du prolétariat et les traits essentiels de l’ensemble du régime capitaliste, de toute l’évolution capitaliste, sacrifier ces intérêts vitaux au nom des avantages réels ou supposés de l’heure : telle est la politique révisionniste-opportuniste ». VI Lénine « Marxisme et révisionnisme ».

    1- Le bipolarisme de la dictature du capital

    Le mode de production capitaliste connaît une grave crise et qui n’a jamais été aussi longue dans le temps. La crise que nous subissons actuellement est moins brutale que celle de 1929 (qui a déclenché la Seconde Guerre mondiale), mais elle confirme l’aspect parasitaire et pourrissant du mode de production capitaliste arrivé au stade du capitalisme monopoliste : l’impérialisme.
    Ce capitalisme néfaste, parasitaire et pourrissant retarde le développement des forces productives, nécessaire pour la bonne marche de l’humanité.

    La crise du mode de production capitaliste touche tous les domaines : culturel, le mode de vie, la politique, l’économie (et non l’économie uniquement comme aiment à le dire les économistes opportunistes).
    Mais la classe capitaliste n’est pas touchée par cette crise du capital étant donné qu’elle est la classe exploiteuse et qu’elle empoche les profits créés par la force de travail exploitée : c’est donc le prolétariat qui est la principale victime de cette crise. Seul les révolutionnaires peuvent structurer, organiser, regrouper le prolétariat pour renverser les citadelles du capitalisme, mais le mouvement révolutionnaire éprouve lui aussi des difficultés immenses à rompre avec l’opportunisme.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon (par Attilax  jeudi 16 mars 2017)Et voilà, la nouvelle est tombée, terrible pour le "peuple de gauche" (je ne parle pas des socialistes) qui s'apprêtait à voter pour la France Insoumise : Tu ne sortiras pas de l'Union Européenne, même en cas d'échec des négociations que tu as prévues. Dixit toi même à Rome il y a quelques jours : ton plan B, c'est le plan A avec ceux qui voudront bien !

    J'ai failli en tomber de ma chaise. Qu'est-ce que ça veut dire en clair ? Ça n'a aucun sens ! Je n'étais déjà pas chaud à l'idée d'entamer dix ans de fastidieuses négociations n'ayant quasiment aucune chance d'aboutir avec 27 pays, mais si tu n'envisages même plus de quitter le bidule, quel va être ton moyen de pression ? tu pars totalement désarmé ! t'es dingue ! Tu te rends compte que c'est en contradiction avec le slogan que nous sers depuis des mois "L'Europe, on la change ou on la quitte" ? Et maintenant c'est : "on la change ou on la change" ? Qu'est-ce que tu racontes, nom de dieu ?!

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - DÉCRYPTAGE : Avec quelles techniques Mélenchon manipule l’opinion et contourne savamment la question fondamentale de l’Europe dans la perspective de 2017Introduction : Mélenchon à Berlin

    Jean-Luc Mélenchon a tenu à Berlin, le vendredi 23 septembre 2016, une conférence de presse sur l’Union européenne. À ses côtés se tenait Sarah Wagenknecht, présidente du groupe « Die Linke » au Bundestag, l’équivalent français de notre Assemblée nationale.

    Dans une vidéo de 3 minutes , Mélenchon a résumé devant les caméras ce qu’il était venu faire à Berlin, avec ses collègues de « Die Linke ».

    Cette vidéo est tout-à-fait intéressante à visionner de très près, car elle nous révèle de façon limpide les procédés rhétoriques et les ruses politiciennes que Mélenchon utilise pour manipuler l’opinion publique.

    Le décryptage minutieux du discours de Mélenchon auquel je me livre ci-dessous – à partir du verbatim exact de ses propos – démonte pas à pas comment Mélenchon s’ingénie à tromper les électeurs, en leur faisant miroiter des perspectives qu’il sait, en son for intérieur, impossibles à réaliser, et en leur suggérant de croire à des promesses qu’en réalité il ne leur fait même pas.

    Ce morceau d’anthologie de la manipulation politicienne devrait être visionnée au calme et l’analyse que j’en fais devrait être méditée par le plus grand nombre.

    Ceux qui jugeront que « c’est trop long » ou qui refuseront tout bonnement d’en prendre connaissance ne devront pas se plaindre, en juin 2017, lorsqu’ils découvriront qu’ayant voté Mélenchon, ils se retrouvent avec Juppé ou Sarkozy à l’Élysée.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - LA RÉÉCRITURE DE L’HISTOIRE (Ex d'HISTORIA Magazine sur son N° CIA et Union Européenne)LA RÉÉCRITURE DE L’HISTOIRE EN MARCHE : La direction du magazine HISTORIA censure son propre numéro 675 de mars 2003 sur le rôle de la CIA dans la construction européenne et met en demeure l‘UPR d‘en supprimer la reproduction...

    Par une mise en demeure du 17 mars 2017, l’avocat de Sophia Publications, la société éditrice du magazine Historia, a exigé que nous retirions du site Internet de l’UPR la reproduction de l’article « Quand la CIA finançait la construction européenne » de Rémi Kauffer, figurant dans le numéro 675 (mars 2003), que François Asselineau a montré en direct dans le journal de 20h de TF1 du 13 mars. La loi nous oblige à obtempérer.

    Nous signalons que ce texte était vieux de 14 ans (édition de mars 2003) et qu’il figurait depuis plusieurs années sur le site Internet d’Historia, auquel notre article renvoyait.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Sécurité : le programme très vallsiste d’Emmanuel MacronMoins d’État signifie en réalité moins d’État social et plus d’État répressif, le programme (très) libéral d’Emmanuel Macron se charge de nous le rappeler.

    Partisan d’une dérégulation accrue de l’économie avec une nouvelle loi travail encore plus destructrice que la précédente pour les droits des salariés, il prévoit de nombreuses mesures destinées à renforcer l’arsenal répressif et la surveillance des citoyens : nouveaux pouvoirs donnés à la police (dont les effectifs seront fortement augmentés dans un contexte de suppression massive de fonctionnaires), agrandissement du parc pénitentiaire, durcissement de la cybersurveillance, alourdissement des sanctions contre les fraudes, effort accru en faveur de la défense nationale, priorité donnée à la lutte antiterroriste avec la mise sur pied d’une task-force de renseignement…

    Le projet sécuritaire d’Emmanuel Macron se borne en réalité à confirmer la politique menée pendant cinq ans par Manuel Valls.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Dépénalisation du droit des affaires : La justice de classe officialisée !La dépénalisation du droit des affaires initiée sous la présidence de Nicolas Sarkozy est en bonne voie.

    Elle rappelle, si besoin était, que notre justice est une justice de classe que l’on peut résumer ainsi : tolérance zéro pour les crimes ou délits typiques des classes populaires, impunité maximale pour la délinquance en col blanc.

    Cette inégalité de fait est de toute façon inscrite dans le fonctionnement de la justice qui donne à la bourgeoisie les moyens de se défendre plus efficacement, notamment par le biais d’un bon avocat.

    Elle devient maintenant officielle grâce à la loi votée par les députés qui réduit les délais de prescription pour les faits de délinquance économique… mais l’augmente pour les crimes et délits de droit commun.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires