• La cinquième république se meurt... Mélenchon en propose une 6ème !!!La cinquième république se meurt. 

    Minée par les scandales, la corruption de ses serviteurs, le vieux régime républicain imaginée par De Gaulle en 1958 pour instaurer un régime politique stable (profitable aux affaires du Capital) s’effrite sous nos yeux. « L’Homme Providentiel », cher à ceux qui y croient, n’émerge décidément pas.

    Que faire ? Si nous sommes à 5 républiques, pourquoi pas 6 !         

    L’essentiel c’est que, de la première à l’actuelle, les banquiers puissent continuer à spéculer, les industriels à exploiter, que des politicards ramassent les miettes, que les médias continuent à servir docilement qui les paye et que le « bon » peuple continue, comme d’habitude, à courber l’échine tout en votant quand il faut, tout en servant de chair à canon quand il le fallut.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • C’est l’automne, les promenades peuvent reprendre ...Dans un de nos articles précédant nous avions fait remarquer que, d’un commune accord, gouvernement et syndicats avaient suspendus leurs discussions pour l’été.

    Les intermittents étaient alors en grève, les cheminots avaient repris le travail et ceux de la SNCM ne savaient pas à quelle sauce ils allaient être mangés ....

    La rentrée fut molle, mais là ça y est ! Ça repart. Manif le 16 Octobre car, a déclaré la CGT « Le pouvoir confirme le « cap de l'austérité » dans ses choix économiques. ».


    Le parcours est standard : Nation/République à Paris. Mais tous les manifestants ainsi que ceux qui ne participent plus à ces mascarades savent que les revendications avancées sont de pures fantaisies.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Faut-il avoir confiance dans la loi sur la « confiance » ?Les réformes par ordonnances sur le code du travail ont mis au second plan une loi votée par l’assemblée nationale destinée à renforcer la « confiance dans la vie politique ».

     

    La fameuse promesse de « moraliser la vie politique » faite par à peu près tous les candidats aux élections présidentielles se traduit par un texte adopté le 9 août.

     

    Faut-il avoir confiance dans une loi dont ils n’ont pas envie de parler ?

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires