• La première critique portait sur l'aspect philosophique


    Celle-ci porte sur le "Syndicalisme révolutionnaire"


    L'intérêt de ces critiques est avant tout de remettre les pendules à l'heure sur ce qu'est réellement le Marxisme-Léninisme, tellement il a été galvaudé.

    Par notre camarade WH :

    Concernant le syndicalisme révolutionnaire, ce n'est ni plus ni moins que du réformisme.

     

    A l'époque de Karl Marx, les ouvriers se syndiquaient au début pour la lutte économique isolée, puis ils ont fini par lutter pour maintenir les organisations elles-mêmes, c'est à dire que le syndicat devenait un outil non plus d'ouvriers isolés contre des capitalistes, mais d'une classe toute entière.

    C'est en ce sens que l'organisation pouvait atteindre des objectifs politiques, mais qui lui venaient nécessairement du dehors (les partis). Voir le dernier chapitre de Marx dans Misère de la philosophie. Lénine a plus tard insisté lourdement sur la distinction entre organisations des ouvriers (syndicats, lutte économique) et organisation des révolutionnaires (parti, lutte politique et théorique).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Critique du livre « L’Évangile de la philosophie et de la Révolution »Sur la nature « ontologique » ou épistémologique du matérialisme dialectique

    [NDLR] Une critique du camarade TML sur un livre récent. Il se peut que d'autres critiques viennent s'y ajouter... Peut-être du camarade WH et/ou Vincent...

    Un ouvrage récent, assez pompeusement titré « L’Évangile de la philosophie et de la Révolution », n’avait guère attiré notre attention, jusqu’à ce qu’un camarade nous en demande une lecture critique… Beaucoup plus de maladresse et de confusion que de réelle « hérésie », dans ce nouvel « évangile », mais ce fut néanmoins l’occasion d’une réflexion sur la problématique généralement liée à ce genre d’ouvrage à prétention didactique : quelle nouvelle vision de la réalité veut-on apporter au lecteur ? Veut-on réellement l’aider à décrypter le réel voilé par les médias du système, ou bien veut-on lui suggérer une réalité « alternative » qui n’existe que dans la tête de l’auteur ?

    Autrement dit, et pour aller au fond du problème, le matérialisme dialectique est-il une approche épistémologique pour comprendre la réalité du monde et la transformer, ou bien prétend-t-il nous révéler une science « alternative » décrivant une réalité « ontologique » totalement ignorée par la culture bourgeoise ?

    Mao Zedong, qui voulait voir une telle « essence » des phénomènes dans leur « contradiction interne », nous parlait d’un œuf pour illustrer son propos… L’auteur du nouvel « Évangile révolutionnaire » nous parle d’une poire…

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - Petits propriétaires : l'État capitaliste va prendre votre maison...[Infos que j'ai eu le 02 septembre 2017, mais publiée seulement maintenant]

    Dans les médias nationaux aux ordres des patrons et de son État, les jours se suivent et se ressemblent…

    On dirait que l'actualité Française et Européenne ressemble à un long fleuve tranquille.

    En réalité, les mesures les plus sordides contre les travailleurs et leurs familles se multiplient chaque jour !

    Casse du droit du travail, augmentation de l'impôt sur les retraites, cadeaux fiscaux aux grosses entreprises, répression accrue des luttes ouvrières et populaires, blanc-seing pour nos élus corrompus (la fameuse loi "confiance"), dictature camouflée et état d'urgence permanent, etc.

    Notre pays est devenu un champ de bataille et aucun média officiel ne relaie l'information. Silence on tue... à petit feu...

    Derrière tout cela, deux nouvelles passent encore plus inaperçues :

    - l'autorisation de l'état capitaliste de se servir directement dans les comptes bancaires des Français pour payer la dette.

    - le projet de nationalisation partielle des terrains résidentiels des particuliers. (Depuis septembre c'était le silence radio. Mais depuis quelques jours certains médias commencent à en parler... Une source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/votre-argent/et-si-l-etat-devenait-coproprietaire-de-tous-les-terrains-construits-de-france-1275470.html)

    L'état deviendrait copropriétaire des terrains occupés à titre de résidences par les Français.
    Donc, vous, le propriétaire, devrez payer un loyer à l'état pour avoir le droit d'occuper votre bien dont vous aurez été spolié.

    Et quand le crash boursier arrivera, non seulement l'état capitaliste se servira dans votre compte en banque, mais il pourra aussi vous reprendre votre maison.

    Ce sont bien évidemment les petits propriétaires qui en feront les frais car les gros ont assez de pactole et de "bonnes relations" pour s'en tirer.

    Je pense en particulier à toutes les familles ouvrières et d'employés qui ont bosser dur toute leur vie pour pouvoir s'acheter une maison, souvent en y ajoutant en plus un crédit, et qui vont se retrouver demain complètement spolié, démuni, à la rue... Quand à ceux et celles qui espéraient devenir petits propriétaires...

    Discrètement annoncée, cette information ne provoque pas, pour le moment, une réaction de masse.

    La seule issue possible pour les propriétaires serait-elle de quitter la France ?

    Il est clair que certains gros propriétaires ne vont pas se gêner, réduisant encore ainsi leur participation au financement du pays. Les parasites savent bien se défendre... et nous, les prolétaires, quand déciderons-nous qu'il est temps d'arrêter cette mascarade et ce massacre des innocents ?

    Va-t-on encore accepter de nous faire balader une fois tous les deux ou trois mois au son des sonos assourdissantes ? De laisser les syndicats nous trahir à tour de bras ? De laisser les politiciens de gauche comme de droite nous mener en bateau à chaque élection pour nous "baiser" bien profond dès l'élection passée ? Les exemples de "l'échec" (1) Tsipras en Grèce et Podémos en Espagne ne devraient-ils pas nous réveiller ?

    Ce n'est qu'en prenant en main nous-même notre propre destin que nous pourrons construire une alternative réellement socialiste à la crise endémique du système capitaliste ! Ce n'est qu'en construisant nous-même notre parti que nous aurons les outils pour nous organiser, nous éduquer et nous préparer à la révolution ! 

    NOUS NE SOMMES RIEN, SOYONS TOUT !

    (1) Échec qui était prévisible et n'a été qu'une surprise que pour ceux et celles qui se font encore des illusions sur la social-démocratie et les ex-trotskistes, même parés d'un discours de "gauche radicale".

    PDF à télécharger :

    Le socialisme, seule alternative au capitalisme : 

    Télécharger « le_socialisme_seule_alternative_au_capitalisme.pdf »

    - Petits propriétaires : l'État capitaliste va prendre votre maison...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 1917-2017 OCTOBRE EST LÀ !! …ET SI LE BOLCHÉVISME ÉTAIT ENCORE UNE IDÉE NEUVE ?Célébrer Octobre, ce n’est pas célébrer n’importe quelle révolution…

    C’est célébrer la première alternative au capitalisme enfin réalisée et construite durablement, sur une période et une étendue suffisamment vaste, à l’échelle d’un continent, et largement influente au delà, pour avoir marqué profondément l’histoire de l’humanité.

    La question est donc de savoir si l’on veut se contenter de célébrer les « 10 jours qui ébranlèrent le monde », comme un événement folklorique sur lequel on peut broder n’importe quelle légende de circonstance, au gré des obsessions politiciennes intéressées des uns ou des autres, ou bien si l’on considère que cette voie ouverte vers le socialisme, durant plusieurs décennies, est une première tentative humaine d’envergure et qu’il y a des leçons positives à en tirer pour tenter et réussir une nouvelle…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires