• - LIBÉRONS DROUET ET TOUS LES  GILETS JAUNES EMPRISONNÉSEt tout de suite, la Libération d’Eric Drouet et de tous les prisonniers Gilets Jaunes !!! (Par TML)

    Dès le départ, ce mouvement GJ est parti un peu dans toutes les directions, et aucune liste revendicative n’en a réellement émergé comme reflétant les aspirations du mouvement.

    Toutefois, ce qui devrait nous réunir tous, aujourd’hui, c’est l’arrestation, particulièrement brutale, d’Eric Drouet, assortie assez vite de fausses accusations… « port d’arme »… une hypothétique matraque qu’il n’avait évidemment pas… Mais cela reste relayé par les médias aux ordres !

    Cette arrestation est l’épreuve réelle de la durabilité ou non de ce mouvement…

    Soit il retrouve l’unité, ou plutôt, y accède enfin, sur le thème de la solidarité et de la Libération d’Eric Drouet et de tous les prisonniers GJ, ou bien il vaut mieux réellement passer à autre chose…

    Les deux pétitions en cours approcheront chacune des 50 000 signatures d’ici peu… soit en une demi journée…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 2 schémas pour comprendre la double exploitation capitaliste et la double libération socialiste.

    Attention, je parle ici du vrai socialisme, pas de la politique du PS qui depuis la trahison social-démocrate de 1914 ne sert que le capital...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - GILETS JAUNES : NON, LE SMIC NE VA PAS AUGMENTER DE 100 EUROS... CE QUE NOUS VOULONS ? TOUT, MAIS D’ABORD, L’ESSENTIEL !"NON, LE SMIC NE VA PAS AUGMENTER DE 100 EUROS"

    Tel était le titre d’un article paru sur « Le Parisien » dès hier soir, à 23h 07, moins de 3h, donc, après l’annonce d’une « concession » apparente de Macron sur les revendications populaires…

     

    En témoigne encore l’URL du dit article (http://www.leparisien.fr/economie/gilets-jaunes-non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros-10-12-2018-7965414.php ), dont le titre est devenu, ce matin, dès 7h 15 : « Smic : ce qui se cache derrière les 100 euros en plus », nettement plus « consensuel » dans le climat d’ « apaisement » voulu par le chef de l’Etat… !

    Néanmoins, et assez courageusement, tout de même, le journal n’a que peu retouché le fond de l’article, sauf pour le chapeau, qui était : 

    « Contrairement à l’idée qui s’est vite répandue, la hausse de 100 euros par mois pour les travailleurs au smic ne concernera que partiellement les salaires. »

    …et qui est devenu :

    « La hausse du salaire minimum de 100 euros par mois annoncée lundi soir par Emmanuel Macron repose notamment sur un coup de pouce à la prime d’activité. »

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Les enseignements essentiels de la crise des "gilets jaunes"Par notre camarade VG :

    Depuis la mi-novembre, le mouvement des gilets jaunes a brutalement fait irruption sur la scène politique et sociale française.

    Ce qui mit le feu aux poudres ? L'annonces de nouvelles augmentations de taxes sur les carburants à partir de janvier 2019 ─ avec respectivement 3 et 6 centimes de plus par litre d'essence et de gasoil. Le samedi 17 novembre, les gilets jaunes mobilisèrent, selon le ministère de l'Intérieur, près de 300 000 personnes au plus fort de la journée, occupant ronds points, péages, zones commerciales, etc.

    Jours et nuits, et ce depuis plus de trois semaines, ils occupent ces lieux pour témoigner de leur détresse financière croissante, de leur ras le bol d'être « rackettés » par un Etat toujours plus inventif quand il s'agit de leur créer de nouveaux impôts, alors même qu'ils ne parviennent déjà plus à boucler les fins de mois sans voir leur compte bancaire virer au rouge...

    Ils sont travailleurs pauvres smicards, chômeurs, femmes au foyer, artisans, retraités, etc., ils sont épuisés par les fins de mois difficiles et ne se voient plus d'avenir, pour eux et leurs enfants, dans un pays où se conjuguent depuis une décennie austérité et pression fiscale croissantes.

    Le peuple a commencé à ressentir, par sa propre expérience et au plus profond de sa chair, que les élites qui gouvernent en son nom constituent une puissance étrangère et hostile à la défense de ses intérêts quotidiens fondamentaux.

    Révolu, le demi-siècle des inoffensives manifestations bon-enfant d'un jour emmenées et encadrées par les cortèges des bureaucraties syndicales liées plus ou moins directement à l'appareil d'Etat bourgeois, organes de collaboration de classe qui aboient plus qu'ils ne mordent. Cette fois, c'est le peuple s'est mobilisé spontanément, massivement et sur la durée.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Mouvement des Gilets Jaunes : Que faire ?Par MaxKo

    Gilets jaunes. D’un mouvement spontané vers un mouvement organisé.

    N’en déplaise aux idéalistes, le mouvement des « gilets jaunes » n’est que le fruit, la réaction organique des masses affectées par la vie chère, le niveau des taxes et la destruction organisée par le pouvoir en place depuis des décennies - et parachevées de manière encore plus brutale sous le règne de M. MACRON - des services publics.

    La cause racine de ce mouvement de masse est la nécessité ; nécessité qui fait loi organique. De même qu’un arbre qui trouverait son sous-sol brutalement asséché par des conditions climatiques subitement nouvelles, verrait alors ses racines plonger, creuser et progresser sous terre jusqu’à pouvoir trouver de l’eau, ou dépérir, de même le prolétariat français s’est mit en mouvement, instantanément, alors qu’il est asséché par des conditions économiques qui, tout aussi subitement- même s’il s’agit du résultat d’un processus lent de délitement des conditions d’existences et de sa paupérisation -, ne permettent plus à sa masse, de satisfaire ses besoins immédiats de survie.  

    La goutte de diesel a fait déborder le vase qui contenait jusqu’alors le prolétariat dans sa misère sociale. Et ce mouvement n’échappe pas à la dialectique de la nature. 

    La nature est en mouvement. On le sait - sauf les idéalistes et les mystiques/religieux -, elle évolue par bonds, et pas autrement. Ces bonds sont quantitatifs, jusqu’à ce qu’ils atteignent un point de rupture, révolutionnaire, qui donne lieu à un bond d’une autre nature, un bon qualitatif

    Ainsi, de même que l’eau que l’on chauffe voit sa température augmenter plus ou moins vite (par une succession de bonds quantitatifs) en fonction de la quantité d’énergie affectée à son réchauffement, sans que ne change son état/structure fondamentale, mais de même que la même eau passe subitement d’un état/structure liquide à un état gazeux lorsqu’elle atteint 100°C, le prolétariat français, dans toute sa masse, se met aujourd’hui à bouillir de toute part, sur tout le territoire, parce qu’il est affecté par des conditions économiques qui à force de se dégrader continuellement, viennent de franchir un seuil qualitatif. Les conditions économiques dans lesquelles vit le prolétariat ne lui permettent désormais plus, subitement, de tenir, c’est-à-dire d’assurer sa survie. 

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée NationaleLa liste des 42 revendications des Gilets Jaunes adressée à l’Assemblée Nationale

    (Voir notes et commentaires en fin de liste, ainsi que l'article intitulé "ET AUSSI LA MARQUISE DANSAIT SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES EN FLAMMES !! EXPLICATION DE TEXTE…"

     

    1. Zéro SDF : URGENT.
    2. Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).
    3. SMIC à 1300 euros net.
    4. Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.
    5. Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).
    6. Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
    7. Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.
    8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).
    9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
    10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.
    11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèquevacances.
    12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
    13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
    14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
    15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
    16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
    17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
    18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.
    19. Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
    20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
    21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
    22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros [mensuel, ndlr].
    23. Que des emplois soient crées pour les chômeurs.
    24. Augmentation des allocations handicapés.
    25. Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
    26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)
    27. Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
    28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
    29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.
    30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
    31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
    32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.
    33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
    34. Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
    35. Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. (L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
    36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
    37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
    38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
    39. Pas de prélèvement à la source.
    40. Fin des indemnités présidentielles à vie.
    41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
    42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Mr le président ne veut pas reculer et son premier ministre ne compte pas « changer de cap » ... !

    En clair, circulez y à rien à voir ! Sauf que depuis le 17 novembre les gilets jaunes gardent une attitude constante. Blocages de route, de dépôts de carburant, de centrales de la grande distribution. Pas un rond-point de villages, pas un jour sans – qu’à travers le filtre étroit de la propagande radio, et télé – de nouvelles forces se lèvent et rentrent dans le mouvement.

    Pire, pour messieurs Macron et Philippe, plus de 80% des français soutiennent le mouvement.

    Ce gouvernement est acculé.

    Les larbins du pouvoir, tous ces députés mal élus, journalistes achetés, étalent leur « incompréhension » sur les médias aux ordres. Classiquement ils déforment les propos, les actions du peuple de France qui serait manipulé par l’extrême droite, l’extrême gauche ..... bientôt l’étranger ....

    Alors il va bien falloir trouver un truc. Mais ce truc tout le monde le connait et lui aussi est condamné d’avance.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires