• - Un pas de plus vers l’État policier : Viol de Théo et loi sur la sécurité publique...Le projet de loi relatif à la sécurité publique a été adopté en première lecture par le Sénat le 24 janvier dernier et va être soumis au Parlement en procédure accélérée dans les jours qui viennent.

    Il vise à renforcer les pouvoirs et la sécurité de la police en diminuant ceux du simple citoyen.

     

     

    En assouplissant les contraintes régissant la possession ou l’usage d’une arme :

    • Les forces de l’ordre pourront ouvrir le feu après sommations.
    • Les agents de sécurité privée ont la possibilité d’être armés quand ils protègent des personnalités exposées à des risques exceptionnels.
    • Les policiers municipaux armés pourront faire usage de leur arme quand des atteintes à la vie ou à l’intégrité physique sont portées contre eux ou contre autrui (cette dernière disposition a été supprimée du projet de loi).

    En protégeant les policiers des retombées liées à l’usage de la force :

    • Afin de garantir leur anonymat, les gendarmes et policiers pourront être autorisés à s’identifier par un numéro d’immatriculation administrative et non par leur état civil.
    • En cas d’outrage aux personnes dépositaires de l’autorité publique, les peines encourues seront doublées pour les aligner sur celles prévues en cas d’outrage à magistrat.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L'arrivée de Donald Trump au pouvoir aux USA n'est pas un hasard :

    L'impérialisme américain avait besoin de s'adapter au nouveau rapport de force mondial : construction d'un nouveau pôle impérialiste à l'est (Chine, Russie, Inde...), éclatement inévitable de l'impérialisme Européen (La sortie de l'Angleterre de l'UE est dû au fait que le Royaume uni à compris qu'il devait redevenir une puissance impérialiste forte et indépendante pour survivre...)

    Et ce n'est que le début (de nombreux pays de l'UE vont faire de même dans les mois à venir), contradictions inter-impérialistes qui poussent les pays alliés des USA à se questionner sur leur avenir, etc.

    Voici donc plusieurs articles très intéressants (+ une vidéo) qui analysent ce fait et donnent des informations précieuses pour comprendre ce qui est en train de se jouer :

    Trump et la question du fascisme par Par Gearóid Ó Colmáin, le 28 janvier 2017

    - L'IMPÉRIALISME AMÉRICAIN ADAPTE SA STRATÉGIE AU NOUVEAU RAPPORT DE FORCE MONDIAL !Les élites européennes n’apprécient pas la victoire de Donald Trump. Les « gauchistes » universitaires pleins de suffisance en sont tout aussi malheureux. Le faux journal de gauche français Libération a dénommé le Président élu Trump « American Psycho« . Ils sont terriblement déçus que le politiquement correct puisse devenir passé de mode.

    Leurs sophistes professionnels ont été rameutés pour clarifier les choses. La liberté d’expression, écrivent-ils, n’est pas la liberté d’exprimer votre pensée mais le devoir de respecter les pensées des autres que soi : ainsi, je ne peux dire que ce qui plaira aux autres, ce qui n’offensera ou ne blessera personne.

    Nous sommes tout au fond de la poubelle intellectuelle libérale. Les lecteurs de Bret Easton Ellis seront surpris du choix d’ « American Psycho » pour décrire Trump.

    Dans le roman d’Ellis, Patrick Bateman est un banquier psychopathe de Wall Street dont le passe-temps est le meurtre – ça ressemble davantage à Hillary Clinton qu’à Donald Trump! En ces temps de ténèbres, se diffuse la sensation étrange du pressentiment de Macbeth : « Rien n’est, que ce qu’il n’est pas. »

     Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le lien ci-dessous :

    https://globalepresse.net/2017/02/02/trump-et-la-question-du-fascisme/

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Face à la gauche de l'arnaque, reconstruire une gauche prolétarienne !« Gauche » de l’arnaque ou Gauche prolétarienne ? La question de volonté politique…!

     

    Démagogie du « revenu universel », manipulation médiatique à grande échelle à l’appui, l’enfumage du « socialiste de gauche » Hamon à réussi au delà de toute attente à renflouer le grand magasin failli des illusions perdues qu’est devenu le PS…


    Le projet « revenu universel » est incontestablement, de l’avis même de tous les « experts médiatiques » la marchandise vedette de cette vitrine « réenchantée » par le spectacle du pantin Hamon, dernier bateleur ressorti des coulisses pour cette foire d’empoigne.

     

    Mais la caractéristique essentielle d’une arnaque réussie, comme celle de Benoit Hamon, jusqu’à présent, c’est de donner l’illusion de répondre à un besoin. Et avec la crise, le besoin est grand, et porte même précisément sur l’essentiel, le moyen de survivre à la précarité


    Faire accepter la précarité, et payer la paix sociale le moins cher possible, et voire même, extraire encore un profit de ce « nouveau contrat social », tel est la problématique du système capitaliste.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - REVENU UNIVERSEL, LOI TRAVAIL, COMPÉTITIVITÉ : LA GRANDE OFFENSIVE DES PATRONS ! 

    Avec 

    Un excellent article après ce premier sur le

    Taux de profit, le revenu universel et le surnuméraire en système capitaliste...

     

    Par une série de faux-fuyants, en grande partie entretenus par les médias, Hamon continue à faire avancer l'idée du "revenu universel" dans la société française.

     

    Secouru, en outre, par un quarteron d'"économistes distingués"... c'est à dire essentiellement par le système, même si ce sont plutôt ceux qui se font parfois les portes-paroles des critiques petits bourgeois du capitalisme, visant à le "réformer", précisément, au sens de leur intérêt de classe.

     

    L'"utopie" ainsi relookée permet de maintenir l'attention du public, mais devient à géométrie variable, selon les objections, le plus souvent de simple bon sens, qui lui sont opposées.

     

    Mais, en réalité, la dernière "mouture", sortie à l'occasion du débat d'entre deux tours, n'en contient pas moins les mêmes aberrations que les précédentes, reposant d'entrée de jeu, dès sa "première phase", sur une coupe sombre des budgets sociaux, y compris en matière d'allocations familiales et d'allocations logement.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • NI AUSTÉRITÉ DE DROITE, NI AUSTÉRITÉ DE GAUCHE… BOYCOTT DES PRÉSIDENTIELLES !Par le "Collectif défense "

    L’élection présidentielle de 2017 consistera une fois de plus à faire désigner par les électeurs le principal représentant de la bourgeoisie au pouvoir.

    La constitution de la 5e République attribue au Président de la République des pouvoirs très importants, mais, quelle que soit son étiquette, il ne pourra pas faire une autre politique que celle que lui dicte la classe capitaliste.

    Pour masquer cette dictature de l’oligarchie financière, un pluralisme de façade est entretenu au niveau des partis et des candidats du système. Or, aucun parmi eux ne remet en question le système économique capitaliste qui enfonce le monde entier dans la crise et accroît les dangers de guerre.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • De la signification des nouveaux "éloges de la pauvreté"…Une introduction de Nicolas Bourgoin :

    Comment l’impérialisme parvient-il à faire accepter à l’immense majorité des conditions de vie toujours plus dégradées alors que les profits capitalistes sont en progression continue ? Il y a la manière forte : lois sécuritairesréduction des libertés publiques et violences policières. Il y a aussi la manière « douce » plus insidieuse et finalement plus efficace : formatage idéologique, désinformation et abrutissement culturel. La propagande déversée par les medias dominants a pour fonction d’amener les peuples à se satisfaire de leur sort, aussi dur soit-il. La pédagogie de la tempérance est la dernière mode médiatique destinée à faire passer un partage des richesses toujours plus inégalitaire : aux riches, le luxe, aux pauvres la sobriété. Elle est professée par des intellectuels et des personnalités des arts et des spectacles. Vincent Gouysse en a sélectionné deux, Pierre Rabhi et ZAZ, dans son article que nous présentons ici.

     

    De la signification des nouveaux "éloges de la pauvreté"…

     

     

    Notre époque voit les masses populaires longtemps privilégiées des pays impérialistes en déclin "goûter" à l’amer cocktail des plans d’austérité, mesures de rigueur et autres "réformes" structurelles au demeurant assez comparables aux plans d’ajustement structurels (P.A.S.) d’habitude concoctés et dictés via le FMI par les impérialismes dominants à leurs intermédiaires bourgeois-compradore des pays dépendants placés sous leur tutelle. Après avoir été d’abord élaborées pour être servies aux travailleurs des pays coloniaux et semi-coloniaux, ces recettes doivent aujourd’hui être servies à un prolétariat ayant bénéficié, plusieurs décennies durant, de chaînes dorées et autres "acquis sociaux".

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La « Loi El Khomri » s’invitera-t-elle aux Présidentielles ?« La loi Travail, je le sais, fera partie de ce débat », a fort benoîtement déclaré Myriam El Khomri, en présentant sa candidature à la 18ème circonscription de Paris, pour en devenir députée PS…
    Candidature finalement adoubée par 89 encartés locaux de ce parti, pour cette circonscription qui compte près de 65 000 électeurs inscrits…
    C’est la « démocratie », (en marche…?) version PS…


    Il y a à peine un an, le mouvement de résistance contre cette loi a démarré avec une pétition qui a été l’expression d’un refus majoritairement exprimé à travers tous les sondages, pourtant fort peu complaisants, sur le sujet…

    Aujourd’hui, dans le contexte « électoral », il peut paraitre dérisoire d’en reformuler une nouvelle, d’ébaucher une nouvelle tentative de résistance, et pourtant…

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 1972-2017 : USA Chine Russie... Survol au dessus d’un nid de vautours…En quoi Trump est-il réellement un président « novateur » pour les USA? Est-il cet espèce d’anar de droite, « anti-système », qu’il promettait d’être pour rendre les USA « great again », selon sa formule…?

    Jusqu’à un certain point, on ne peut pas dire qu’il ait renié ses promesses… Son rapprochement avec la Russie semble se traduire dans les faits, et même au delà de ce qui est « acceptable », selon l' »establishment » et selon une bonne partie des autorités US, même dans son propre camp…

    Son attitude critique vis à vis de la Chine a déjà également déclenché des remous diplomatiques dépassant largement les bornes du jeu de rapport de forces habituel, depuis plusieurs décennies, entre ces deux économies fortement interdépendantes…

    Pour le reste, pour ce qui est d’une attitude « anti-système » dans la préparation de son gouvernement, en dehors du fait qu’il opère depuis sa tour « privée », mais précisément un symbole du capitalisme le plus agressif, c’est exactement tout le contraire… La très prochaine administration US sera entièrement gérée par des éléments clefs des plus grands lobbys financiers et militaires, d’une manière encore plus ouvertement affichée que d’habitude… ( 1 )

    Paradoxe?

    Voyons ce qu’il en est…

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - RÉPONSE DU COLLECTIF DÉFENSE À UNE INVITATION DE LA FÉDÉRATION DU TARN DU PCFSuite à la réception d’une invitation à un débat organisé à Albi pour soutenir la candidature de Mélenchon et reconstruire la gauche, nous avons adressé le courrier ci-dessous :

    Chers Camarades,

    nous vous remercions de votre invitation. Malheureusement, nous devons la décliner, car nous ne nous inscrivons pas du tout dans cette démarche qui vise encore une fois à sauver la social-démocratie et à éloigner la perspective de la construction d’un véritable parti communiste et de la révolution socialiste.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le programme de François Fillon pour les élections présidentielles ne déroge pas à la règle : « libéralisme » signifie en réalité plus de libertés pour la finance et le patronat et moins pour les citoyens ordinaires. À chaque fois qu’un gouvernement dérégule l’économie et fait des cadeaux aux actionnaires, il promulgue de nouvelles lois liberticides et serre le verrou sécuritaire. Sarkozy avait en son temps usé sans vergogne de cette politique : bouclier fiscal pour les riches, matraques pour les pauvres. C’était sous son quinquennat, particulièrement féroce pour le monde du travail, qu’avaient été votées le plus grand nombre de lois sécuritaires : exactement 62, soit une tous les deux mois.

    François Fillon n’a pas oublié les recettes politiques de celui dont il a été Premier ministre : comment faire accepter aux populations une baisse de leur niveau de vie avec la hausse de la TVA ? un recul des services publics avec la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires ? une dégradation du système de santé avec le sabordage de la Sécurité sociale ? une hausse de la durée de travail jusqu’à 48 heures par semaine ? un recul de l’âge de départ à la retraite synonyme de baisses de cotisations ? Réponse : par la fiction d’un État protecteur au service de la sécurité des citoyens. Plus concrètement, en agitant des menaces médiatiquement grossies sur fond de crise identitaire et annoncer en même temps de nouvelles mesures pour y faire face. Et au besoin, les moyens investis dans l’appareil de répression seront toujours utiles  pour mater la contestation sociale que cette politique ultra libérale ne manquera tout de même pas de provoquer…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - ALEP LIBÉRÉE !!! (ALEP : PEAU DE CHAGRIN… DE L'IMPÉRIALISME !)

    Croyant à nouveau se refaire une santé politico-économique sur le dos du peuple syrien, comme ils avaient déjà tenté de le faire en ravageant la Lybie, les impérialistes avaient recyclé, pour la forme, quelques déchets djhadistes islamistes notoires en prétendus « rebelles modérés » pour pouvoir s’emparer de la Ville d’Alep et contrôler ainsi une partie essentielle de la Syrie.

    A la manœuvre, l’impérialisme français était un des plus accrocs à ce dépeçage, espérant remettre la main sur son ancienne colonie, à travers un hypothétique gouvernement aussi fantoche que fantôme, et promulgué  « conseil », « coalition nationale », « démocrates », « modérés », alors qu’il ne s’agissait, au bout du compte, que de façades pour les terroristes « recyclés » à leur solde…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pour l’Unité des Communistes ML, Une autre contribution au débat, de la part du nouveau groupe UP M-L, rassemblant des exclus de l’OCML-VP, et republiée ici sans que cela n’engage le ligne éditoriale du blog.

    Voici la déclaration fondatrice de l’Union Prolétarienne M-L , organisation créée après la scission de l’OCML VP.

    La déclaration expose quelques caractéristiques de la situation internationale, nationale, nos axes de travail, notamment l’unité des communistes.

    C’est enfin un appel au courant communiste M-L ; nous sommes collectivement intéressé(e)s aux remarques, critiques, commentaires que vous ferez.

    L’Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste appelle à l’unité des communistes :
    construisons le parti révolutionnaire !
    – septembre 2016 –

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • rte-de-santiago-2

    Aujourd’hui on estime que plus de 4 millions de Cubains sont descendus dans les rues, sur le parcours des cendres, pour cet hommage à Fidel Castro.

    (Sur une population à peine supérieure à 11 millions, au total…)

    Ceux qui n’ont pas pu y venir, dans les endroits trop éloignés du parcours, lorsqu’ils ont pu s’exprimer sur les médias occidentaux qui les ont visité, sont allés également dans ce sens, sans nier pour autant les difficultés qui ne sont pas encore surmontées.

    Dans chaque quartier, dans chaque localité, il y a les Comités de Défense de la Révolution, où les cubains ont la possibilité de discuter de ces problèmes concrets et de faire remonter leurs revendications en matière de besoins sociaux.

    En somme, ce genre de « dictature » qui se préoccupe des conditions de vie des plus humbles, et tente d’y répondre au mieux avec les moyens disponibles, ne serait-ce pas une forme de ce que Marx appelait précisément la « dictature du prolétariat » ?

    C’est le fond du débat sur ce point. Sur les diverses formes qu’elle peut prendre selon les conditions concrètes de chaque pays, ce n’est que l’histoire qui tranchera le débat, et en ce qui concerne Cuba, on voit bien que la messe est loin d’être dite, en dépit des diverses visites papales…

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Suivi de "Cuba, Castrisme, Socialisme, Anti-impérialisme, de quoi parle-t-on ?"

    - Le castrisme  est-il ou non  une forme  d’anti-impérialisme?Le mouvement de masse en faveur de la mémoire de Fidel Castro en impose tellement que les médias ne peuvent que rabaisser leur arrogance réactionnaire habituelle au service de l’impérialisme.

    Dans la foulée, tout ce que la « gauche » compte d’opportunisme petit-bourgeois semble s’enflammer d’un réveil de nostalgie « révolutionnaire » et y va de sa larmichette pseudo-humaniste « populaire »…

    Cela n’empêche pas quelques esprits chagrins de continuer à dénigrer tout héritage progressiste au castrisme en prétendant en faire une critique « de gauche »…

    Et de lui nier, par voie de conséquence, toute fonction « anti-impérialiste »…

    Alors qu’à l’évidence, l’unité largement majoritaire exprimée très librement par le peuple cubain est un pied de nez massif aussi bien à l’Oncle Sam relooké en Trump-père fouettard, qu’au reste de l’occident, voire à certains « grands alliés » qui seraient tenté de le considérer comme un peuple mineur, sinon un vassal ou une simple « utilité » diplomatique aux portes de l’Empire…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Cuba : qui a changé ?Un article de l'OCF* pour comprendre l'enjeu Cubain dans le nouveau partage impérialiste du monde. (PDF à télécharger en fin d'article).

     

     

     

    Il ne se passe pas de semaines sans que la presse salue le "dégel" des relations entre le U$A et Cuba. Et - grande victoire - le drapeau étasunien flotte à nouveau sur l'ambassade U$ de la Havane. Il était absent depuis 54 ans.


    L'impérialisme étasunien a-t-il changé ? Il y a 53 ans les U$A imposait un embargo de fer au peuple cubain, lui qui avait osé nationaliser et donc exproprier les compagnies étasuniennes (23 février 1962).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • NDLR : la publication de ce texte n’engage pas la ligne éditoriale du blog, et notamment concernant les éléments d’appréciation concernant l’influence du PS et du PCF sur la classe ouvrière. Le débat est ouvert...

    - La conscience de classe et le parti révolutionnaire (Une contribution au débat,  de la part du camarade V)Aujourd’hui en France il n’y a pas une organisation politique communiste.

    Cependant, il y a des milliers des communistes militants dans divers partis et groupes. Il y en a un nombre important qui ne trouvent pas d’organisation conforme à leurs idées.

    Le PS est un parti bourgeois avec encore une base électorale de travailleurs.

    Le PCF qui maintient encore une certaine base militante de travailleurs (inférieure à sa composante petite bourgeoise) est passé depuis longtemps au service de la bourgeoisie tout en gardant une image de gauche et même communiste dans certains secteurs.

    Son enracinement dans la classe ouvrière est un atout électoral et potentiellement militant qu’il conserve encore.

    LO est un groupe centriste, qui se prétend trotskyste sans l’être et qui pratique une forme d’anarcho-syndicalisme. Politiquement, depuis quelques années, ils dérivent à droite.

    Le NPA est un groupe pro-impérialiste en politique internationale et social- démocrate de gauche en interne, avec divers courants internes, quelques uns d’un discours acceptable mais qui cohabitent avec des secteurs très à droite.

    Le POI, divisé pratiquement en deux, passe d’un courant purement syndicaliste à un courant confus où se mêle le nationalisme à une forme abstruse de dogmatisme autoritaire en interne et sectaire en externe avec des courants de droite municipale. L ‘autre groupe qui se revendique de cette tradition et de ce nom, ne fait pas mieux.

    Tous ces groupes plus ou moins importants se réclament, à tort, il faut le reconnaitre, des diverses chapelles du trotskisme.

    Tous ces partis, sauf le Socialiste et le Communiste (sauf quelques unes de ses fractions plus ou moins intégrées ou en dehors du parti) présentent des déformations organisationnelles et/ou une interprétation totalement dévoyée du centralisme démocratique.

    Comme conséquence de la pression bourgeoise, la plupart pratiquent un système autoritaire, abusif, qui a empêché et/ou réprimé toute discussion et ainsi saboté le travail, déformé la pensée et permis le travail de tous les opportunistes.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • "Le suffrage universel ne me fait pas peur, les gens voteront comme on leur dira" disait le royaliste Alexis de Tocqueville.

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     "La discussion fut ajournée, mais le suffrage universel immédiatement proclamé. Il fallait en effet calmer des insurgés menaçants et contrebalancer des mesures d’austérité." Cette citation de Monsieur le Professeur de science politique Alain Garrigou, tirée de son article au "Monde diplomatique" sur le suffrage universel, pourrait résumer la réponse que je fais ici à ce même article.

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     La société est un supermarché, et le "Président de la République" est un employé du service des réclamations : il est là pour prendre les coups à la place du capital. Les vrais chefs ne sont jamais élus. Les patrons de la France sont les patrons. D’ailleurs, ce sont eux qui, en finançant les campagnes électorales dans un sens plutôt que dans l’autre, choisissent le président du service des réclamations. Nous n’avons même pas "la liberté de choisir l’étendard de notre future désillusion" (Higelin).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - L'URSS de Khrouchtchev était-elle Impérialiste ?L'URSS de Khrouchtchev était-elle Impérialiste ? Question qui a son importance...

    Parmi les groupes qui se réclament du marxisme-léninisme, les positions divergent à ce sujet. Ce n'est pas anodin.

    Certains, comme le PRCF et l'URCF (devenu depuis PCRF), considèrent que l'URSS de Khrouchtchev était toujours socialiste (Le PRCF pense la même chose de la Chine aujourd'hui...).

    Télécharger « ReconstitutionBourgeoise.pdf » (Le texte du camarade Jean-Luc Sallé †)

    D'autres, comme l'OCF, considèrent que cette URSS révisionniste n'était plus socialiste et affirment qu'elle était déjà arrivée à un stade impérialiste puissant.

    Télécharger « Ce_que_sont_les_amis_de_l_URSS.pdf » (Le texte du camarade Vincent Gouysse)

    D'autres camarades, comme TML, tout en considérant que cette URSS n'était plus socialiste, en était à un stade impérialiste en construction, donc pas encore abouti dans sa forme puissante, monopoliste... (Voir plus bas sa contribution, ainsi que celle du camarade WH)

    La rédaction de "Reconstruction communiste" est très proche de l'OCF avec quelques réserves sur l'appellation "sociale-impérialiste" ou "social-fasciste" de l'URSS de Khrouchtchev.


    On peut caractériser l'URSS de Khrouchtchev comme désagrégation progressive du socialisme et reconstitution progressive du capitalisme et de l'impérialisme en notant que dès Khrouchtchev a eu lieu le bon qualitatif qui faisait que l'URSS ne peut plus être qualifiée de socialiste. Elle était donc capitaliste. (Effectivement, notre stade historique de développement ne comporte que deux possibilités : capitalisme ou socialisme-communisme).

    Mais comment qualifier le stade de capitalisme et d'impérialisme qui s'est instauré à cette époque et comment a-t-il évolué de nos jours ? Voilà la vraie question si on veut avoir une vision exacte de la réalité...

    Il est clair que c'est déjà une forme de capitalisme et d'impérialisme même si embryonnaire. C'est en cela que nous ne sommes pas d'accord avec le texte de Jean-Luc Salé (URCF) qui considère que c'est toujours du socialisme et que du coup nous sommes plus proche de celui de Vincent Gouysse même si nous ne partageons pas tout.


    Il faut aussi prendre en compte que même si cette URSS révisionniste n'était pas encore à un stade impérialiste avancée, elle se comportait vis à vis des autres pays frères comme une puissance impériale, dominante, qui dictait ses exigences et faisait pression sur eux si ceux-ci rechignaient. A ce titre le texte de Hoxa "Les khrouchtcheviens - souvenirs" est tout à fait parlant, même si ici nous ne partageons pas tout non plus.

    Télécharger « Enver_Hoxha_Les_Krouchtcheviens_Souvenirs.pdf » (Le texte du camarade Enver HOXA)


    Bref, si on veut avancer, sans mettre de côté ce qui nous différencie, voyons déjà ce qui peut nous réunir et avançons prudemment, sans sectarisme et avec un esprit ouvert sur ce qui nous différencie... Seule la vérité est révolutionnaire et c'est cela que nous devons rechercher.

    Ce qui importe aujourd'hui, c'est que tous ceux et toutes celles qui se réclament du Marxisme-Léninisme puissent continuer à dialoguer, se rencontrer et construire ensemble.

     

    VOICI LA CONTRIBUTION DU CAMARADE TML (suivie par celle de WH) :

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Abstention : l'arme que redoute tous les politiciens !
    Ils sont illégitimes !

    Un spectre hante l’esprit des partis de gauche comme de droite, celui de l’abstention.

    Le premier ministre MrValls déclare « Voter est un devoir. Ne vous dérobez pas et venez voter pour la République et la démocratie ... Ce qui est aussi en jeu (...) c'est notre modèle de société ».

    Marine le Pen, en bonne républicaine précise : « L'abstention est notre pire ennemie. Nombre de Français pensent que c'est en restant chez eux qu'ils enverront un message à leurs dirigeants. Ils se trompent, a lancé Marine Le Pen. Dites-le et faites-le dire. Un seul mot d'ordre, le bulletin de vote FN- RBM ».

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Maoïsme et/ou marxisme-léninisme ? (Inédit de Mao : "voie chinoise" ou révisionnisme?)Contrairement à une idée reçue, Mao Zedong a soutenu la politique de Khrouchtchev concernant la liquidation des Stations de Machines et Tracteurs en URSS…

    Si par la suite le PCC s’est officiellement opposé à la ligne du XXème Congrès du PCUS, il n’en avait pas moins commencé par s’opposer encore plus nettement, en ce qui concerne la construction du socialisme, à la ligne du XIXème, où Staline et les marxistes-léninistes ont défendu la survie des SMT comme élément essentiel du développement économique socialiste.

    Contrairement à une idée également très répandue, en 1952, à la veille du XIXème Congrès, la domination de la ligne marxiste-léniniste était loin d’être assurée en URSS… Les propositions faites à cette occasion et les débats du congrès en attestent. A peine plus de 10 ans après l’invasion fasciste hitlérienne, l’URSS n’en était pas moins déjà redevenue une des premières puissances mondiales.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Face aux mascarades médiatiques qui entretiennent la confusion, il est grand temps de remettre les pendules à l'heure : Etre antisémite et être anti-sioniste, ce n'est absolument pas la même chose...

    Un antisémite est quelqu'un qui est contre les juifs à cause de leur religion, comme certains seront contre les musulmans à cause de leur religion.

    Etre anti-sioniste c'est être contre un mouvement politico-religieux à caractère fasciste, capitaliste et impérialiste.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - 60 millions de Français désormais sous surveillance... Tout en protégeant les vrais "assistés"Dans un silence médiatique assourdissant, le gouvernement vient d’autoriser la création d’un monstre informatique recensant les données biométriques de 60 millions de Français : le fichier des Titres Électroniques Sécurisés.

    Regroupant toutes les données à caractère personnel communes aux passeports et aux carte d’identité, comme les empreintes digitales, le domicile, l’adresse de messagerie électronique ou encore les coordonnées téléphoniques de (presque) l’intégralité de la population française, et accessible à tous les services administratifs, il est le rêve absolu de n’importe quel État policier…

    Combattu par le Parti Socialiste quand il était dans l’opposition, le fichier TES a finalement vu le jour. Le décret, publié en plein week-end de la Toussaint, est passé totalement inaperçu des médias (à l’exception du site Nextinpact). Il est pourtant lourd de menaces pour la protection de la vie privée et des libertés publiques, légalisant ni plus ni moins la surveillance globale de tous les citoyens.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • - Lénine : Impérialisme, stade suprême du capitalisme... 1 Siècle après…, « ringard » ou « visionnaire »?Écrit en 1916, un an avant les bouleversements révolutionnaires en Russie, et au cœur de la tourmente guerrière mondiale déclenchée en 1914, l’essai de Lénine sur le thème de l’impérialisme, pour bref qu’il soit, n’en continue pas moins de soulever des controverses, un siècle après…

    Alors, « ringard » ou « visionnaire »?

    De quoi s’agit-il? En 1914-1916, il est clair que la 1ère guerre mondiale, comme à la suite la seconde, parait avoir pour but, à première vue, l’expansion territoriale à grande échelle…

    Pourtant Lénine, en allant aux racines de ce phénomène impérialiste utilisant désormais les moyens militaires produits par la grande industrie, nous met rapidement en garde contre cette lecture simpliste, et, progressivement, nous amène à comprendre les mécanismes financiers et économiques qui y président, en sous main.

    Sur ce seul thème, l’histoire nous montre donc, malgré son décès prématuré en Janvier 1924, qu’il avait déjà plusieurs longueurs d’avance…

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Marx et Engels étaient-ils des proto-fascistes? Une réponse à la « Stalin Society of North America »Après la publication de la deuxième partie de cette série, la « Stalin Society of North America » [Société Stalinienne d’Amérique du Nord, SSNA, NdT] a réagi de façon vindicative, diffamatoire et réactionnaire face à mon appréciation critique de leurs opinions anti-marxistes concernant la sexualité.

    Ce qui suit constitue ma réponse.

    Lorsque l’on entreprend de remettre en cause la validité des attitudes bourgeoises vis-à-vis de la sexualité, l’on peut s’attendre à être vilipendé – tout particulièrement quand il s’agit d’une idéologie aussi politisée que l’homosexualité.

    Je m’aperçois que je suis, à beaucoup d’égards, à contre-courant du consensus à ce sujet mais je crois également que cela va changer, une fois que les cinq parties de cette série auront été lues et digérées.

     

    (Référence de l'article en question >> http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/comment-le-mouvement-lgtb-nous-trompe-non-a-la-theorie-des-genres-avec-a126841556 - Homosexualité et décadence bourgeoise: réflexions sur le massacre d’Orlando, troisième partie d’une série de cinq articles)

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Le pouvoir veut créer une Garde nationale contre-révolutionnaire

    En avant propos, un commentaire de Nicolas Bourgoin :

    La fascisation est le mouvement vers le fascisme qui se développe de l’intérieur même de la démocratie bourgeoise en crise et qui consiste en une succession de réformes laminant les droits démocratiques et sociaux par lesquelles la sociale-démocratie fraye la voie au fascisme. La politique actuelle en apparence démocratique mais en réalité fasciste peut être qualifiée de « sociale-fasciste ». Démocratie bourgeoise et fascisme assurent tous deux la même dictature du capital impérialiste mais la première n’est durablement efficace que lorsque la bourgeoisie a les moyens de lâcher des « miettes » et de faire des concessions à la classe dominée. La seconde survient quand elle n’a plus de grain à moudre et que les contradictions produites par la crise deviennent insurmontables par les méthodes démocratiques. Nous y sommes." (https://bourgoinblog.wordpress.com/2016/10/15/le-pouvoir-veut-creer-une-garde-nationale-contre-revolutionnaire/)

    L'article du camarade "DO" :

    Reuters : « La France va créer une Garde nationale constituée de réservistes pour répondre au désir d'engagement exprimé par de nombreux Français et le besoin accru de sécurité sur le territoire. »

    Traduction par "DO" du mot "France" utilisé ici : « La classe dominante française ».

    Traduction de la phrase complète : La classe dominante française va créer une garde nationale pour se protéger contre les tentatives de révolution de la classe dominée.

    Reuters : « Le Conseil des ministres doit entériner mercredi 12 octobre 2016 la création en France d'une Garde nationale, vivier de réservistes désireux de contribuer à la protection du pays aux côtés des forces de l'ordre traditionnelles. »

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Vous croyez encore que Mélenchon est un révolutionnaire ?

    Mélenchon, (celui là même qui permit à Hollande de se faire élire en 2012 !) essaie de nous vendre une 6ième république à venir, mais...

    - Ancien trotskiste Lambertiste (Traître à la classe ouvrière)

    - Membre des Francs Maçons au Grand Orient de France (Agence du capitalisme)

    - Apparatchik du PS pendant 37 ans sans qu'il soit gêné par la fonction social-traitre de ce parti

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La police prédictive débarque en FranceMercredi 15 avril, 16 heures 05. Assis dans la salle de réunion en compagnie d’une quinzaine de ses collègues, l’agent Murder écoute le sergent faire son rapport sur les incidents de la matinée. Et elle est déjà bien remplie : deux agressions avec arme, une tentative de viol, trois cambriolages et cinq vols de voiture.

    D’un coup de télécommande, le sergent allume un écran d’ordinateur dont l’image est projetée au mur et apparaît alors un plan détaillé de la ville, sur lequel on distingue dix petits carrés rouges : un carrefour, un square, un centre commercial, un terrai de sport… Ce sont les « hot spots », les points chauds à surveiller en priorité.

    D’après l’ordinateur connecté au système PredPol (contraction de Predictive Policing) les délits ont une forte probabilité de se concentrer, au cours des douze prochaines heures, dans ces carrés de 150 mètres carrés représentant une infime fraction de la superficie de la ville…

    Le sergent zoome sur la carte pour indiquer aux différentes patrouilles les quartiers qui leur reviennent. L’ordinateur affine ses prédictions et affiche cinq carrés PredPol  par secteur, classés par ordre de priorité. Samantha demande à quoi correspond l’un des carrés au milieu de sa zone. En un clic, une photo panoramique du carrefour apparaît dans toute sa précision. Rien d’étonnant à ça : PredPol est connecté à Google Street View.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Position du Collectif DÉFENSE sur l’Union Européenne et sur l’élection présidentielleDans l’article «le Brexit et l’U.E.» du 3 juillet, le Collectif DÉFENSE mettait en garde contre la tentative d’axer les luttes des travailleurs sur une rupture avec l’Union Européenne et de conditionner la lutte pour le renversement du capitalisme à la réalisation préalable de cette étape.

    Plusieurs organisations se référant au communisme présentaient en effet le vote britannique comme une victoire de la classe ouvrière et appelaient les travailleurs de France à emboîter le pas au peuple d’outre-Manche.

    La déclaration du 7 septembre de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe, tout en expliquant que les politiques et les soi-disant alternatives prônées par les tenants de l’U.E. visaient à accroître l’exploitation des travailleurs et le pillage des pays dominés par les grands centres impérialistes, rappelait que l’objectif premier des forces communistes et révolutionnaires restait le renversement du capitalisme :

    "Aujourd’hui, le résultat du référendum britannique sur la sortie de l’Union Européenne a fait remonter à la surface les contradictions entre les divers centres impérialistes quant à l’avenir et aux perspectives de l’UE. Le problème principal dans la controverse au sein de la zone euro et dans l’Union Européenne demeure le type de gestion bourgeoise, entre la stabilité fiscale et la surveillance des États membres par les mécanismes de l’UE d’une part, et d’autre part l’assouplissement de l’ajustement budgétaire pour libérer des fonds d’État pour soutenir les monopoles. Ce différend est étranger aux intérêts populaires, parce que dans les deux cas cela se fera sur le dos de la classe ouvrière et des couches populaires pauvres et que dans les deux cas cela présuppose l’aggravation de l’offensive anti-populaire. (...)

    Malgré le fait que bon nombre de sommets et de réunions de haut niveau entre « les dirigeants des pays du Sud » aient lieu, malgré le grand nombre de discours pompeux sur le « redémarrage » de l’UE, l’UE n’en deviendra pas plus favorable aux peuples, elle ne pourra que devenir pire pour les peuples, pas plus que le système capitaliste, qu’elle sert, ne pourra « s’humaniser ».

    L’espoir est dans la lutte des peuples pour renverser la barbarie capitaliste ! "

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ? Comprendre pour agir !AVEC LA CHUTE DE L’URSS, LE COMMUNISME N’A-T-IL PAS ECHOUE ?

    C’est ce qu’affirme la bourgeoisie, cette même bourgeoisie qui estime que sa « démocratie », elle, « fonctionne » ! A quel prix : labeur abrutissant, chômage, misère, guerres de rapine (brigandage impérialiste) sont le lot quotidien de milliards d’êtres humains ! Mais il est vrai que pour quelques dizaines de millions d’exploiteurs privilégiés, le capitalisme fonctionne réellement « à merveille » ! En face de ce constat, quelles sont les réalisations économiques et sociales du socialisme ?

    A la tête des communistes russes, Lénine a conduit la révolution socialiste d'Octobre.

    En 1917, pour la première fois, les travailleurs d'un pays ont retourné victorieusement leurs armes contre les exploiteurs. Ils se sont alors constitués en nation. Il faut d’abord souligner que jusqu’à présent les pays où le socialisme a triomphé ont été des pays arriérés économiquement, qui avaient hérité un grand retard de siècles de domination étrangère. De plus, au moment du triomphe des communistes, la bourgeoisie internationale a tout fait pour détruire par les armes les premiers îlots du socialisme triomphant. Non seulement des difficultés intérieures inouïes se posèrent par exemple aux communistes russes (un pays qui sortait à peine du Moyen-âge et ruiné par des années de guerre mondiale), mais encore fallut-il rapidement faire face à l'intervention armée de la bourgeoisie internationale coalisée en 1918-1921 (la campagne churchillienne des 14 Etats).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - La drôle de grève ! Que faire pour gagner contre la Loi Travail et toutes les attaques du patronat ?Entre fin 1939 et début 1940 où éclata la guerre, il y eut en Europe une guerre idéologique de mensonges et de manipulations. On appela cette période : « la drôle de guerre ». Après ce fut : la guerre !

    Pour ceux qui ont connu Mai-Juin 68, Mai-Juin 2016 ressemblent à un doux divertissement. En 68, 10 millions de grévistes bloquaient le pays, plus d’essence, radios et télés se sont tues. L’Etat brulait des documents dans ses ministères, De Gaulle s’assurait le soutien de l’armée.

    Depuis plus de 3 mois certains se mobilisent contre la loi El Khomri. Ouvriers, étudiants, paysans en train de crever sur leurs exploitations et ce dans la plus grande désorganisation et surtout en restant très minoritaires et divisés.

    Mais qui, aujourd’hui, est gêné par les grèves, les manifestations.... ? L’essentiel des trains circulent, les voitures ont de l’essence, les villes sont ravitaillées, l’énergie n’est pas coupée, la coupe de foot a eu lieu ....

    Télés et radios font le maximum pour passer en boucle des images de violences, de cheminots bloquant les trains....

    Les débats hystériques de « politiques » et de journaleux complices n’en finissent plus de nous dire que ce pays est au bord ... de la révolution.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique