• Au sujet d'une déclaration honteuse de la CGT sur GAZA : les commentaires de Jean-Pierre PAGE, ancien dirigeant confédéral

    Au sujet de la déclaration de Thierry Lepaon, certains pourraient croire que celle-ci est mieux que rien.

    En fait il faut en prendre connaissance attentivement ! 

    Que peut on lire dans cette prise de positions : 

    1- Elle constate la gravité des bombardements israéliens mais a aucun moment elle condamne la politique, raciste et annexionniste d'Israël 

    2- Elle renvoie dos a dos agresseurs et agressés dans les responsabilités. Alors qu'i s'agit d' une guerre d'annexion  contre la terre de tout un peuple à qui l'on impose un blocus inhumain dans la plus grande indifférence internationale. Gaza n'est rien d'autre qu'une vaste prison ! 

     

    3- On parle d'une situation "terrifiante pour les Palestiniens et aussi pour les Israéliens" comme si leur vécu était de même nature.  D'un côté plus de 600 morts de l'autre 2, d'un côté des destructions sans nom y compris la résidence du consul de France bombardé et détruite de l'autre côté un garage endommagé !  

    4- Lepaon se déclare "opposé à toutes formes de violence d'où qu'elles viennent" comme si la guerre génocidaire et criminelle d'Israël était comparable à la résistance légitime de tout un peuple! 

    5- Il demande l'intervention urgente du gouvernement français auprès d'Israël et de l'ONU, c'est une fois encore se moquer du monde, quand on sait que Hollande  a été parmi les premiers chefs d'état occidentaux à apporter son soutien à Israël et a légitimer son action criminelle ! Il a même fait interdire en France les manifestations et chargé son Premier ministre de la répression, ce même premier ministre qui vient de déclarer "son engament absolu pour Israel" ! D'ailleurs que dit la CGT au sujet de l'interdiction à exprimer sa solidarité avec le peuple de Gaza ? Lepaon lui préfère parler de "l'inertie du gouvernement". Imaginons ce qu'il en serait si cela n'était pas le cas ? 

    6- Quant à l'ONU, il faut lire les déclarations de Ban Ki Moon pour être édifier.  Il appelle les "belligérants" à la retenue et la modération". De plus tout le monde devrait savoir, à commencer par la CGT, qu'Israël depuis toujours ne respecte aucune des résolutions des Nations Unies et qu'elle refuse d'ailleurs en toute impunité de les appliquer, grâce au soutien inconditionnel  dont elle bénéficie de la part des USA comme de l'Union Européenne. Par conséquent invoquer l'ONU c'est, dans ce contexte, ne produire qu'une fiction. Ce qu'il faut c'est exiger des décisions concrètes en particulier sur le boycott d'Israël, ce que Lepaon désapprouve comme il l' a confirmé au CRIF à l'occasion de sa scandaleuse  rencontre avec cette représentation d'Israel en France. il faut revendiquer l'arrêt  de toutes négociations avec Israël en particulier commerciales comme vient de le faire le Chili ou encore plusieurs autres  pays : l'ANC d'Afrique du sud qui a exigé le  rappel de l'ambassadeur israélien, la Norvège, le Venezuela, la Bolivie, l'Equateur qui prennent des mesures identiques. 

    7- Lepaon parle "d'efforts internationaux pour la paix!" Mais quels efforts ? Ceux des Américains ? Du gouvernement français ? Mais là encore on se moque du monde ! En fait les prétendues discussions qu'Israël fait traîner depuis des dizaines d'années ont pour but d'en finir avec la présence des Palestiniens sur leurs terres. La réalité est tout autre que celle décrit par Thierry Lepaon. C'est donc se bercer  d'illusions que d'entretenir ce mirage et au final justifier l'inaction ! 

    8- Enfin la CGT pourrait être à l'initiative de biens des initiatives !  Elle devrait encourager et élargir la campagne de boycott soutenue d'ailleurs par de nombreux syndicats CGT contre l'avis de la direction de la Confédération. Par ailleurs Lepaon se revendique de ses bonnes relations avec la Confédération israélienne : la Histadrout. Qu'attend la CGT pour  les mettre en question et les suspendre au plan bilatéral et l'exiger dans le mouvement syndical international. Ne l'a t' elle pas fait en d'autres temps et avec d'autres ? La Histadrout soutient à fond cette nouvelle agression, il est vrai que son ancien secrétaire général Amir Peretz, était l'ancien Ministre de la défense de Netanyahu jusqu'à  sa cuisante défaite au Sud Liban l'ors de la dernière agression Israélienne. Peretz  est aujourd'hui toujours membre du gouvernement de Netanyahu !  Enfin pourquoi la CGT n'interpelle pas fermement la Confédération syndicale Internationale (CSI) dont elle est membre, tout comme la Histadrout sur la scandaleuse déclaration de la CSI et dénoncer le silence de la CES qui ne s'est pas exprimée sur le génocide du peuple palestinien. Il est vrai que Bernadette Segol la secrétaire général de la CES s'était prononcé il a un an en faveur de bombardements sur la Syrie ! 

    9- Il existe des relations historiques entre la CGT et le Mouvement Syndical Palestinien, tout le Mouvement syndical palestinien, pas une fraction de celui-ci comme c'est le cas maintenant ! Que faut il faire avant que l'on organise depuis les entreprises la solidarité matérielle et militante avec ce peuple martyr ! La CGT l'a toujours fait seul ou avec d'autres. Yasser Arafat et le mouvement syndical palestinien ont toujours été reconnaissant de ce fait ! 

    10- L'internationalisme ce n'est ni un supplément d'âme comme voudrait nous le faire croire Thierry Lepaon. Ce n'est pas non plus de la rhétorique, ou encore une pétition morale , l'internationalisme et la solidarité entre travailleurs du monde n'ont qu'un seul but : servir et contribuer à l'efficacité de leur action pour une société meilleure pour tous les travailleurs et les peuples. Voilà de ce quoi devrait parler la direction de la CGT ! Elle ne le fait pas, assumons nos responsabilités, c'est ce que le peuple de Gaza attend de nous ! 

    Jean-Pierre Page

    ancien responsable du département International et membre de la commission exécutive confédérale de la CGT

    Source : http://www.communcommune.com/article-au-sujet-d-une-declaration-de-la-cgt-sur-gaza-les-commentaires-de-jean-pierre-page-ancien-dirigea-124223957.html

    ------

    Le Communiqué honteux de la CGT

    Thierry Lepaon aux travailleurs de Palestine

    Au nom de tous les militants de la Confédération générale du travail, je tiens à faire part de notre profonde indignation et de notre totale solidarité face aux bombardements meurtriers dont sont victimes les travailleurs et la population de Gaza depuis maintenant une dizaine de jours.

     

    Nous suivons très attentivement l’évolution de la situation, depuis la France, et sommes extrêmement scandalisés par le bilan humain qui s’aggrave d’heure en heure, ainsi que par les informations qui nous parviennent s’agissant, notamment, des importants dégâts causés par les raids israéliens sur près d’une centaine d’écoles, de la suspension des services publics et des sérieuses menaces qui pèsent désormais sur l’approvisionnement en eau des habitants de Gaza.

     

    Nous avons également été choqués d’apprendre que l’un de ces bombardements aurait visé et détruit, le mercredi 16 juillet, la maison de Sami Amassi, Président de la Palestinian General Federation of Trade Unions (PGFTU) de Gaza.

     

    A tous les travailleurs de Palestine, à tous les militants de la PGFTU, à toutes les populations otages de cette situation terrifiante, en Israël comme en Palestine, la CGT réaffirme sa totale solidarité.

     

    Nous avons condamné et continuerons de condamner le déferlement de feu qui s’abat sur Gaza, réaffirmant notre totale opposition à toutes formes de violence, d’où qu’elles viennent. Nous sommes en effet convaincus que l’escalade de la violence menace chaque jour davantage la recherche d’une issue politique au conflit israélo-palestinien, seule capable de permettre aux peuples de la région de vivre en paix.

     

    Signataire de deux appels du Collectif français pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, lancés les 11 et 15 juillet derniers, la CGT a participé à la délégation de ce collectif qui a été reçue, le 11 juillet, au ministère des Affaires étrangères français, pour exhorter notre gouvernement à sortir de son inertie et à intervenir au plus vite auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité de l’ONU.

     

    Mercredi encore, au moment où de nouvelles frappes traumatisaient les populations de la région, tuant encore de nombreuses personnes à Gaza, dont plusieurs enfants, et obligeant des milliers d’autres à fuir leurs habitations, nous avons participé à un rassemblement à Paris qui a été l’occasion d’exiger l’arrêt immédiat des bombardements, l’application des résolutions des Nations unies et la mise en place de sanctions économiques et juridiques à l’encontre du gouvernement israélien qui ne respecte pas le droit international, l’ouverture de négociations sur le démantèlement des colonies et la levée du blocus de Gaza.

     

    Depuis trop longtemps les travailleurs et la population de Gaza subissent en effet un blocus insoutenable qui conduit à l’aggravation du chômage, de la pauvreté et annihile toute perspective d’avenir pour la jeunesse. En violant de façon répétitive et assumée le droit international, Israël tend à faire prévaloir partout une logique de fait accompli, déstabilisant ainsi la région et fragilisant les efforts internationaux pour la paix. La CGT réaffirme son soutien à l’existence de deux états, Israël et Palestine, vivant côte à côte, dans le respect de la souveraineté et de l’indépendance de chacun.

     

    Dans ce contexte, la CGT est aux côtés de toutes celles et ceux qui se mobilisent pour la paix et la justice et fera tout son possible pour peser sur le gouvernement français afin qu’il intervienne en faveur d’une solution pacifique au conflit.

     

    Elle est résolument disponible à vos côtés.

     

    A Montreuil, le 18 juillet 2014

     

    Source :   http://www.cgt.fr/Communique-de-la-CGT,41679.html

     

    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi...

    « 10 août 1944 - 10 août 2014 - L'insurrection parisienne à l'appel des cheminotsMélenchon et le Front de gauche : vrai échec pour le mouvement social ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :