• - CONTRE LA LOI EL KHOMRI, IL FAUT COMBATTRE LE CAPITALISME ET CEUX QUI VEULENT L’AMENAGER

    LA DUPLICITE DU PS

    La manoeuvre consistant à annoncer une soi-disant motion de censure de gauche avec juste deux voix manquantes pour empêcher sa présentation n’a guère trompé les travailleurs et les jeunes engagés dans le mouvement de lutte pour le retrait de la loi El Khomri. Le PS, par le biais de ses «frondeurs» qui ne remettent pas en cause la politique voulue par la bourgeoisie (les initiateurs de la motion avortée, qui de toute façon n’aurait pu obtenir les votes de la droite, comptaient sur un débat à l’Assemblée pour amender la loi et la rendre acceptable par les directions syndicales), avait besoin de provoquer une division des voix parlementaires pour se garantir de tout risque de chute du gouvernement.

    Les frondeurs, avec leurs alliés écologistes et du Front de Gauche, contribuent une fois de plus à sauver la social-démocratie. Alors que les institutions de la 5e République ont été mises en place pour maintenir le pouvoir de la bourgeoisie monopoliste, ils sèment, mais avec toujours moins d’efficacité, des illusions sur la «démocratie» et le «modèle social français».

    - CONTRE LA LOI EL KHOMRI, IL FAUT COMBATTRE LE CAPITALISME ET CEUX QUI VEULENT L’AMENAGER

    Le gouvernement accentue la répression et la fascisation de la société. Les casseurs, les provocations policières, ont pour mission de détourner la population de la lutte et aussi de faire diversion en dirigeant les mots d’ordre uniquement contre la répression et non plus contre le capital.

     

    SOCIALISME OU ALTER-CAPITALISME?

    La bourgeoisie a besoin de la loi El Khomri pour liquider le Code du Travail afin de maintenir ses taux de profits et sa compétitivité. Elle veut réduire au minimum les salaires et les droits des travailleurs. Le seul choix est donc bien entre maintenir le système capitaliste à bout de souffle en proposant des aménagements (Front de Gauche, Nuit debout…), et renverser ce système et le remplacer par le socialisme, basé sur la propriété collective des entreprises et la dictature du prolétariat. Contre les tenants du «dialogue social» qui freinent les luttes, c’est la grève générale en lien avec les revendications des travailleurs (salaires, droits et libertés démocratiques) qui peut mettre en échec la bourgeoisie et son gouvernement.

    Le Collectif «DEFENSE», en appelant les travailleurs à entrer et agir dans tous les syndicats et à y imposer la défense de leurs revendications, et en apportant la perspective révolutionnaire du renversement du capitalisme et de la construction du socialisme, se met à la disposition des travailleurs pour rendre efficaces leurs luttes et construire un parti révolutionnaire.

    Source : https://collectifdefenseblog.wordpress.com/2016/05/17/contre-la-loi-el-khomri-il-faut-combattre-le-capitalisme-et-ceux-qui-veulent-lamenager/

    Jeudi 19 mai à14h00

    de la Place de la NATION à la Place d'ITALIE 

    Unis jusqu'au bout pour le retrait :

    ancrer le mouvement de blocage de l'économie

    et vers une grande manif nationale

    Hollande en digne continuateur des pires traditions socialistes persiste dans sa soumission aux intérêts de la finance, du MEDEF et des directives européennes.!

    En face le mouvement s'ancre.sur le terrain économique dans les régions : blocages dans le Nord Pas-de-Calais, Normandie, Bretagne, Pays de Loire, Aquitaine …

    Secteur des raffineries, transports, ports et docks … les grèves montent en puissance.

    Pour l'emporter le mouvement populaire doit grandir en capacité d'intervention et de blocage de l'économie ET en capacité de rassemblement et d'unité.

    L'histoire sociale de notre pays montre que la bourgeoisie et les gouvernements se sont toujours servis du cycle provocation/répression pour semer la division dans les mouvements qui contestent leur politique afin de les isoler, de les couper du soutien populaire, de jouer sur la peur de la violence. [NDLR : La violence, le chantage et la propagande ont toujours été les armes la bourgeoisie pour nous mâter !!!]

    Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur le dispositif policier mis en place depuis plusieurs semaines et le rôle de certains préfets comme celui de Paris lors des manifestations.

    De fait ce dispositif permet de manière récurrente et scénarisée aux "casseurs" [Made in Préfecture de Police] de prendre la tête des manifs, de s'attaquer aux services d'ordre syndicaux comme le 12 et le 17 mai (à Paris et à Marseille notamment), afin de bloquer les manifestations elles-mêmes, et à la police de procéder au gazage des manifestants qui n'ont strictement rien à voir avec les violences.

    Le pouvoir socialiste en grande difficulté joue avec le feu !

    Il cherche, en utilisant la violence des casseurs et la situation d'état d'urgence, à interdire toute manifestation.

    Plus que jamais le mouvement syndical [et ouvrier à la base] n'en déplaise à ses détracteurs de droite, policier ou soit-disant « autonomes » constitue la colonne vertébrale de l'épreuve de force engagée.

    Ceux qui s'en prennent aux manifestants et aux services d'ordre ne sont au fond que des supplétifs du pouvoir chargés de provoquer les divisions et le trouble !

    Plus que jamais unité des travailleurs, des précaires, des salariés et des sans travail, des centres urbains et des banlieues jusqu'à la victoire !

    Le Front Syndical de Classe

    18 mai 2016

    POUR CONTACTER L'OCF (Organisation des Communistes de France) >> ocf@kominform.org

    - CONTRE LA LOI EL KHOMRI, IL FAUT COMBATTRE LE CAPITALISME ET CEUX QUI VEULENT L’AMENAGER

    « - Révolution colorée en France : répétition générale- Anti El Khomri... Vous avez dit essoufflement ???!!! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :