• - Humain 2.0, ce qui nous attend ! Le fascisme mondialiste en marche !

    « Et si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire tout ce que vous voulez. »
    Hermann Göring – Responsable de la création de la Gestapo

     

    Êtes vous prêt à devenir un Humain 2.0 ? Ou allez-vous résister ???

    Vidéo (Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la vidéo)

    https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/185/les-prisons-secr-tes-des-mondialistes-n-onazis/

    Texte en français de la vidéo du docteur Carrie Madej – Traduction de L’Anglo-Normand :

    Alors, que pensez-vous de passer de l'humain version 1.0 à l'humain version 2.0 ? Et qu'est-ce que cette question veut dire ? Passer de l'humain tel que nous le connaissons à l'humain version 2.0 a quelque chose à voir avec le  "transhumanisme".

    Si vous n'êtes pas familiers avec ce terme, le transhumanisme consiste à prendre des humains tels que nous les connaissons et de les fusionner à de l'intelligence artificielle. Un peu comme être dans le film « The Matrix », si vous avez déjà vu ce film.

    Ça peut vous sembler cool, nous pourrions avoir des capacités surhumaines, peut être penser à quelque chose et que cette chose se produise, peut être avoir des capacités physiques qui seraient presque surhumaines.

     

    C'est ça l'idée, c'est ce que vous voyez dans les films de science-fiction. Pour ma part, en réfléchissant à ce sujet, je me dis : « bon, j'ai du temps, je pense que ça ne verra pas le jour avant de nombreuses années ». Cependant, cette question, cette idée, est présente maintenant et nous devons nous positionner. Et j'ai découvert qu'il fallait se positionner sur cette question, car j'ai fait des investigations sur le vaccin proposé pour la COVID-19. Et cette vidéo est mon cri d'alarme au monde. J'ai examiné les « pour » et les « contres », et cela m'effraie.

    Et je veux que vous sachiez, vous devez être très bien informés parce que ce nouveau vaccin n'est pas comme votre vaccin contre la grippe habituel. Il est très différent, est totalement nouveau. C'est quelque chose de complètement expérimental pour la race humaine. Et ça n'a rien à voir avec être un nouveau vaccin de plus. Il y a des nouvelles technologies qui sont en train d'être introduites avec ce vaccin qui peuvent changer comment nous vivons, qui nous sommes et ce que nous sommes, et très rapidement.

    Il y a certaines personnes dont vous connaissez peut-être le nom : - Elon Musk, qui est le fondateur de Space X et Tesla Automotive - Ray Kurzweil, qui est un des dirigeants de Google Ce sont des transhumanistes autoproclamés. Ils pensent que nous devrions passer à l'humain version 2.0 et sont de très grands promoteurs de cette idée.

    Il y a beaucoup d'autres personnes dont vous reconnaîtrez peut-être les noms, qui sont aussi impliqués dans tout ceci. Je vous invite à faire des recherches de votre côté. Je pense que la manière la plus simple de vous expliquer tout ça, c'est de prendre un des leaders dans la course à la fabrication du vaccin et d'étudier un peu son histoire et comment il souhaite fabriquer le vaccin. Je pense que cela en dira long.

    Donc, par exemple, Moderna, est un des leaders dans la course à la fabrication du vaccin. Il faut savoir que Moderna a été fondée par une personne de Harvard, Derek Rossi, et ce chercheur a réussi à prendre de l'ARN modifié et de reprogrammer une cellule souche dans le corps et changer la fonction de cette cellule souche. Il l'a modifié génétiquement. Il a donc prouvé que vous pouvez modifier génétiquement quelque chose en utilisant de l'ARN modifié.

    Ils ont donc fondé l'entreprise Moderna sur ce concept. C'est un petit nouveau, qui n'existe pas depuis très longtemps. D'ailleurs, Moderna n'a jamais fabriqué de vaccins destinés aux humains auparavant, elle n'a jamais fabriqué de médicaments destinés aux humains auparavant. Ce vaccin sera leur première tentative.

    Vous devez savoir que Moderna a récemment été à la une, car comme toutes les entreprises qui fabriquent le vaccin [contre la COVID], Moderna a accéléré le processus de fabrication du vaccin. Elle passe de la phase 1 à la phase 2 très, très rapidement. D'ailleurs, elle est passée de la phase 1 à la phase 3 dans ses essais entre Mars de cette année à aujourd'hui.

    C'est incroyable. Cela prend généralement 5 ou 6 ans. Comment en sont-ils capables vu les niveaux de sûreté et d'efficacité requis ? Il faut savoir qu'en phase 2, ils n'utilisent qu'entre 30 et 45 humains [pour les essais]. Moderna a utilisé 45 humains. Et dans le groupe test avec le vaccin à forte dose, 100% des humains dans le groupe ont développé des effets secondaires systémiques. 100%. Et nous ne parlons que d'effet secondaire à court terme.

    Dans le groupe test avec le vaccin a faible dose, 80% ont eu des effets secondaires systémiques. Nous n'avons aucune idée des effets secondaires à long terme, il faudrait beaucoup plus de temps pour ça, n'est-ce pas ? Peut-être des années. Mais nous savons, sur base d'études menées sur des animaux soumis à cette technologie, que nous pouvons nous attendre à une possible augmentation des taux de cancers, un accroissement de gènes mutés (ou mutagenèse), et de réactions auto-immunes.

    Par exemple, dans certaines études menées sur des furets [les scientifiques] ont constaté que lorsque le furet a été mis en présence du virus duquel [les scientifiques] essayaient de le protéger, après que le furet ait reçu le vaccin contre ce virus, le furet a développé une réaction immunitaire excessive causant une souffrance chez [l'animal]. Le furet avait plus d'inflammation pulmonaire, plus de liquide pulmonaire, et même des problèmes au foie.

    Le vaccin les a abîmés, ils ont eu une réponse [immunitaire] moins bonne. Ça, ce sont des réactions à long terme, et cela pourrait se voir avec ce vaccin [contre la COVID-19] mais nous n'avons pas encore les données. Donc ça n'est pas sans risque.

    Et comment font-ils ça ? Ils proposent d'utiliser une plateforme. P

    ermettez-moi de vous expliquer comment ils vont administrer le vaccin. Il y a une idée qui s'appelle Plateforme à micro-aiguilles. Cela a été développé par le MIT (Massachussetts Institute of Technology) et ils ont dit que cela pouvait être fabriqué en masse très facilement. C'est pour ça qu'ils proposent cette technologie [pour l'administration du vaccin], et plusieurs millions de vaccins pourraient être fabriqués rapidement.

    Les vaccins] pourraient également être autoadministrés. L'idée est de prendre un pansement, que l'on achète pharmacie, il peut vous être expédié par Amazon ou UPS, ou un autre service d'expédition. Vous sortez [le pansement] du paquet, vous le posez sur votre main comme ceci, vous enlevez l'autocollant, et voilà, vous êtes vacciné.

    Comment cela est-il possible ?

    Dans ce pansement se trouvent de minuscules spicules, de toutes petites aiguilles, élaborées sur l'exemple de la morsure des crochets de la vipère. Dans ces petits spicules (ils disent que vous ne sentiraient presque rien), il y a de l'hydrogel. Dans cette substance Hydrogel, vous trouverez de l'enzyme Luciférase et plus du vaccin lui-même. C'est quoi [tous ces termes] ?

    Tout d'abord, vous recevez le vaccin qui est de l'ARN modifié ou de l'ADN modifié. MODeRNA: MODified RNA (ARN modifié).

    Dans cet ARN modifié, l'idée est que les microaiguilles vont percées vos membranes cellulaires, et ce morceau d'ARN synthétique, qui un code pour la partie du virus (ils pourront également utiliser de l'ADM synthétique pour coder la partie du virus) entrerait dans votre nucleus, et votre corps commencera à transcrire [le code], le lire, et fabriquer plus de cette partie du virus. Pourquoi voudrions-nous fabriquer plus de ce virus, ou de cette partie du virus ?

    L'idée est que votre corps saurait comment fabriquer des anticorps et aurait une meilleure réaction immunitaire. Et donc, quand vous le rencontrerez de nouveau à l'avenir [le virus], votre corps saurait comment le combattre. Et la réponse immunitaire serait meilleure. C'est ça l'idée.

    Le problème avec ça, c'est qu'ils utilisent un processus appelé « Transfection », et la Transfection est une manière avec laquelle nous fabriquons des organismes génétiquement modifiés. Je pense que vous connaissez ces fruits et légumes [OGM], ils ne sont pas aussi sains que la version naturelle [non-OGM] de ces fruits et légumes. On pourrait potentiellement extrapoler cela à l'homme. Si nous devenons génétiquement modifiés, nous ne serons pas aussi sains.

    Nous n'avons dans tous les cas pas d'études à long terme sur cela, c'est incroyable ! Et les fabricants de vaccins ont fait cette déclaration : « Ceci ne modifiera pas notre ADN, notre génome. » Moi, je dis que ça n'est pas vrai. Parce que si nous utilisons ce processus [de Transfection] pour créer des organismes génétiquement modifiés, pourquoi cela ne ferait-il pas la même chose chez l'homme ?

    Je ne sais pas pourquoi [les fabricants de vaccins] disent ça. Si vous regardez la définition de Transfection, vous lirez qu'il peut y avoir un changement temporaire de la cellule. Et je pense que les fabricants de vaccins misent là-dessus, sur le fait que c'est temporaire. Mais, il est possible que [le changement] se stabilise, soit intégré dans le génome, et devienne si stable qu'il commencera à se répliquer quand le génome se réplique. Ce qui veut dire que [ce changement] devient une partie intégrante du génome. Ce le risque que nous prenons. Il pourrait être temporaire ou permanent. Et nous ne le saurons pas avant des années plus tard, honnêtement.

    Donc voilà, nous avons quelque chose qui peut altérer notre génome. C'est une possibilité. Et un autre point là-dessus : s'ils modifient le génome, quels en seraient les effets ?

    Je vous ai mentionné tout à l'heure certains des effets secondaires, mais nous devons aussi savoir qu'il s'agit d'un morceau d'ADN or d'ARN synthétique. Et s'il est absorbé par le génome d'un humain, c'est synthétique, ça n'est pas issu de la nature.

    Et si vous regardez l'arrêt de la Cour Suprême de Justice sur l'ADN ou les gènes synthétiques, ça peut être breveté. Et les brevets ont des propriétaires. Donc qu'est-ce cela veut dire pour nous ? Et si cela rentrait dans notre génome ? Est-ce que cela voudrait dire que Moderna, ou la Fondation Bill et Melinda Gates, ou le ministère de la Défense, toutes ces personnes impliquées dans les brevets, vont-ils en quelque sorte posséder une partie de notre génome ?

    C'est une possibilité, il faut que vous le sachiez. Donc cela n'est qu'une partie des éléments de livraison [du vaccin]. Juste une.

    Laissez-moi maintenant passer à la prochaine. Le prochain élément est une enzyme Luciférase. Ils l'ont nommé, ils l'ont breveté Luciférase. Je n'aime pas ce nom. Luciférase parce que [l'enzyme] a des propriétés bioluminescentes, ce qui veut dire qu'elle peut produire une lumière ou qu'elle a une source de lumière. Tout ceci serait sous la peau et vous ne pourrez pas le voir [à l'oeil nu].

    Le Luciférase est une idée pour qu'ils puissent s'assurer que vous êtes vaccinés. Ils ne font pas confiance aux dossiers médicaux ni à votre parole que vous avez été vacciné, ils veulent en être sûrs. Ils veulent s'assurer que [le vaccin] a été réussi. Une transfection réussie, une modification du génome réussie. Donc quand vous avez le Luciférase [sous la peau], avec un iPhone (ou autres smartphones), ou une application spéciale sur le smartphone, vous scannez au-dessus de la zone [où le Luciférase a été injecté] et un code numérique, une empreinte numérique, un motif numérique s'affiche, quelque chose qui puisse confirmer que vous avez été vacciné. C'est votre carnet de vaccination.

    Ça donne également un moyen d'identification, un numéro, un code-barre, une marque, peu importe ce que vous voulez l'appeler, un tatouage... C'est la même chose.

    Dorénavant, vous êtes devenu un « produit ».

    Donc, nous avons ça.

    Le troisième élément que j'ai mentionné, c'est l'Hydrogel.

    L'Hydrogel est en fait une invention de DARPA (Department of Advanced Research Projects Agency) l'Agence des Projets de Recherche Avancée. C'est un peu un groupe de science-fiction au sein du Département de la Défense, au Pentagone, du gouvernement des États-Unis. Ils font des inventions fantastiques. Et l'une d'entre elles est l'Hydrogel.

    « Hydrogel », vous pouvez regarder sur YouTube, « Profusa ». Profusa est l'une des entreprises. « DARPA ». Vous trouverez des petits clips de deux minutes où ils décrivent [la technologie de l'Hydrogel]. L'Hydrogel est de la nanotechnologie. Des petits robots microscopiques. Et ces petits robots (et je sais que ça paraît fou, je trouve ça encore fou moi-même, mais ça existe), ils peuvent se désassembler, réassembler, s'assembler, et fabriquer différentes choses.

    Donc avec cet Hydrogel, c'est concrètement de la nanotechnologie, donc c'est quelque chose de robotique ou quelque chose qui est de l'intelligence artificielle. Il a la capacité de se connecter avec de l'intelligence artificielle. Donc ça veut dire qu'un humain peut maintenant se connecter directement et recueillir de l'information de nos corps, se connecter avec son Smartphone, avec le Cloud, avec un autre appareil intelligent [« Smartware »]. Et une fois que c'est en place, ça sera 24 heures/24, 7jours/7, 365 jours par an.

    Pensez-y. Pensez combien cela pourrait modifier immédiatement notre vie privée, notre autonomie, nos libertés.

    Cette technologie peut recueillir des données telles que votre glycémie, votre oxygénation, votre pression artérielle. Toutes ces choses semblent géniales. Mais ça peut aussi recueillir de nombreuses autres choses.

    Ça peut recueillir, d'après ce qu'ils disent, vos émotions, votre cycle menstruel, votre activité, si vous êtes tombé, les nutriments dans votre corps, si vous avez un médicament. Cela a le potentiel de voir si vous avez pris une liste de substances.

    Ça a le potentiel de voir presque n'importe quoi de ce qui se passe dans votre corps. Et toutes ces informations vont où ?

    Cela n'a pas été abordé. Qui protège cette information ? Dans quels buts s'en servent-ils ? C'est vraiment très sérieux, les gars. Ils proposent de dévoiler [toutes ces technologies] dans le prochain vaccin.

    Une autre chose à savoir avec cette nanotechnologie, l'Hydrogel, la connexion à l'intelligence artificielle, tout comme votre portable, vous pouvez envoyer un texto, envoyer un e-mail, mais aussi, vous pouvez en recevoir en retour.

    Donc ça veut dire que nous pouvons recevoir de l'information. Quelles informations allons-nous réceptionner en nous ? Est-ce qu'elles pourraient affecter notre humeur, notre comportement ? Est-ce qu'elles affecteraient notre manière de penser, nos souvenirs ?

    Si vous n'avez pas regardé le film « Matrix », je pense que vous devriez, je pense qu'il y a des vérités dans ce film.

    Je vois tellement de choses mauvaises avec ce vaccin, et je vois que nous n'en parlons pas dans les grands médias.

    Et j'ai le sentiment que ces entreprises [qui sont impliquées dans la fabrication du vaccin] sont carrément en train de nous mentir quand ils disent que ça ne peut pas affecter notre ADN, car sur la base de toutes les définitions qu'ils utilisent, cela peut affecter notre ADN. Donc, les gars, je voulais que cette vidéo soit courte, car je voulais vous faire passer un message, je voulais que vous fassiez vraiment vos propres recherches.

    Donc, sachez qu'il y a énormément de risques que nous voyons ici, il faut vraiment que nous sachions si nous souhaitons passer de l'Humain version 1.0 à l'Humain version 2.0.

    Et laissez-moi aussi vous dire qu'il y a des noms très connus derrière ces vaccins. Vous allez toujours voir le Département de la Défense du gouvernement des États-Unis, parfois DARPA comme je vous l'ai dit.

    Pourquoi l'armée est-elle impliquée dans nos vaccins ?

    Vous voyez la Fondation Bill et Melinda Gates partout. Si vous cherchez, vous trouverez ce nom quasiment toujours.

    Revenons à la Fondation Bill et Melinda Gates. Regardons l'historique, regardons ce que cet homme représente. Sa famille vient d'une famille d’eugénistes.

    Que-ce que veut dire eugénique ? Contrôle de population. C'est-à-dire qu'il y a trop de personnes sur cette planète. Il est important de le savoir.

    Il a été filmé en train de dire qu'il pense qu'avec un très bon nouveau vaccin, nous pourrions réduire la population terrestre de 10 à 15%.

    Donc qui va rester et qui partira ? Et qui est-il pour décider ? Il n'a aucune formation médicale, aucune formation en épidémiologie, aucune formation scientifique, il n'est pas médecin. Une formation de technicien informatique. Voilà ce qu'il a.

    J'aimerais également que vous réalisiez, je regarde toujours qui a un intérêt direct, quelles sont leurs motivations ? Quelle est la motivation [de Bill Gates] ? Nous connaissons déjà son historique familial. Ce qui m'inquiète le plus, c'est que DARPA, cette agence militaire, en plus de la Fondation Bill et Melinda Gates, sont très intéressés par la recherche « Gene Drive », ou la Technologie « Gene Drive ». Ou la Technologie « Gene Extinction ». Et c'est exactement ce que ça semble être.

    En utilisant des mutations génétiques, par le biais de la Transfection par exemple, vous pouvez exterminer toute une espèce de la planète.

    Il propose d'utiliser [cette technologie] sur les moustiques en Afrique, par exemple. Mais, les gars, notre monde est un écosystème délicat. Qui peut dire qu'une espèce doit disparaître ?

    En détruisant une espèce, vous pouvez affecter tout un écosystème. Donc quand vous exterminez toute une espèce, vous allez affecter tout un écosystème.

    C'est un équilibre très délicat. Qui peut dire qui doit rester et qui doit partir ? Qui a cette connaissance ? Pourquoi n'en parlons-nous pas ?

    Eh, les gars, si nous pouvons le faire à un insecte, nous pouvons le faire à un animal, nous pouvons le faire à un humain.

    Je soulève ce point, car si ces agences, qui sont derrière le vaccin, soutiennent également ça, leur faites-vous confiance avec votre santé, leur faites-vous confiance avec votre famille, leur faites-vous confiance avec nos enfants ?

    Un autre point est que nous précipitons la production [du vaccin]. Quelle est la motivation derrière ça ? Il faut vraiment y réfléchir.

    J'ai aussi déclaré dans le passé que nous devons savoir, au moins aux États-Unis, qu'il a y des articles de loi qui ont été passés qui font que les fabricants de vaccins sont libres de toutes responsabilités, aucune responsabilité pour des dommages faits à un humain.

    Si des personnes sont tuées, blessées, paralysées, mutilés à vie, ça n'a pas d'importance. Vous n'avez aucun recours et eux se font encore tous leurs profits.

    Donc ils n'ont aucune incitation à rendre [le vaccin] sûr.

    Je veux aussi que vous sachiez qu'un des articles dans la loi sur la protection civile, qui dit qu'ils peuvent nous imposer un vaccin, [stipule qu'ils ne peuvent nous imposer un vaccin s'il y a un traitement viable pour la COVID-19. Et je veux que vous sachiez que des docteurs à travers le monde sont censurés à propos d'options de traitement pour la COVID-19 ou de prévention contre la COVID-19. Parce que s'il y a un vrai traitement ou une vraie prévention, alors ils ne peuvent pas nous imposer ce vaccin. Je veux soulever ce point, car quelle peut être la motivation pour faire cela ?

    Est-ce vraiment pour notre bonne santé à tous ?

    En tant que docteur, je ne vois pas comment ceci est pour la bonne santé du monde entier. Je pense qu'il y a une autre motivation, un autre programme en cours.

    Plus j'examine la question, plus ça saute aux yeux. Donc je vais vous laisser avec ça. Je voulais faire court et simple pour que vous puissiez le digérer et y penser.

    Voulez-vous vraiment passer à l'humain version 2.0 ?

    Je ne pense pas que ça soit la fantaisie que vous voyez dans les films. Il faut que nous nous rassemblions, et que nous unifiions nos voix parce que des personnes à des postes de pouvoirs qui s'occupent de notre santé n'agissent pas dans nos meilleurs intérêts.

    Mais ensemble, nous avons du pouvoir. Ensembles et unis, notre voix est forte.

    Donc je vous encourage à faire preuve d'esprit critique, faites vos propres recherches, rejoignez des groupes dans votre État, allez à la législature de votre État, et dites leurs "Non". Non à ces expérimentations sur des humains, non à la violation de la vie privée, non à la censure.

    Nous sommes des âmes humaines souveraines et nous devons reprendre nos droits. Merci de m'avoir écouté. Et, vous savez, je dis toujours dans mes vidéos : avec le plus grand amour et la plus grande paix, je vous remercie.

     

    « - Près de 34 000 décès par an sont liés aux médicaments en France- Septembre 2020, une Rentrée… dans le mur ! (Avec vidéos) »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :