• Il est de plus en plus clair que les Etats-Unis veulent entraîner l’Europe dans un conflit avec la Russie - La 4è guerre mondiale en préparation - Suite

    D'après le ministre de la défense US, c'est la Russie qui voudrait la guerre, cependant tout démontre que ce sont les impérialistes US, Allemand, Français et Anglais qui veulent la guerre en poussant l'impérialisme Russe à réagir aux provocations en Ukraine...

     

    Il est de plus en plus clair que les Etats-Unis veulent entraîner l’Europe dans un conflit avec la Russie - La 3è guerre mondiale en préparation - Suite"C’est un moment très important en Europe, probablement le plus important depuis la fin de la guerre froide, surtout en raison des récents changements provoqués par la Russie," a dit Breedlove au Pentagone.

    "Dans cette opération, nous allons continuer à démontrer notre engagement continu à la sécurité collective de l’OTAN et son dévouement à une paix durable et à la stabilité dans la région, à la lumière de l’intervention russe en Ukraine, en particulier," a déclaré le général quatre étoiles.

    Breedlove explique que la Russie a fourni aux séparatistes des armes anti-aériennes, chars, transports de troupes et autres armes lourdes. Il a dit qu’il y a « une très grande probabilité » qu’une artillerie antiaérienne ait été utilisée pour abattre un avion ukrainien de transport le 14 juin (en fait il s’agit de transport de troupes).

    « Les Forces irrégulières russes sont très actives à l’intérieur de l’Ukraine orientale, » a déclaré Breedlove. « Les forces soutenues par la Russie sont actives à l’intérieur de l’Ukraine orientale. Et le financement russe est très actif à l’intérieur de l’Ukraine orientale. »

    La Russie a nié les accusations. « C’est totalement absurde, il n’y a pas de forces spéciales, unités spéciales ou d’instructeurs dans l’est de l’Ukraine, » a déclaré en avril le Président russe Vladimir Poutine .

    Breedlove fait cette annonce avant que de nouvelles violences aient éclaté après l’expiration d’un cessez-le-feu.

    « La phase active de l’opération de lutte contre le terrorisme a repris ce matin, » le Président du Parlement ukrainien, Oleksandr Tourtchynov, a dit aux législateurs. « Nos forces armées sont sur les bases et les avant-postes des terroristes. »

    Poutine a critiqué la reprise des actions militaires du gouvernement Poroshenko à Kiev.

    « Malheureusement, le Président Poroshenko a résolu de reprendre l’action militaire, » a déclaré Poutine lors d’une réunion organisée à Moscou pour les ambassadeurs russes. « Nous n’avons pas à le convaincre que la route vers une paix sûre, stable et inviolable ne peut venir par la guerre.

     

     

    Source : http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/07/05/il-est-de-plus-en-plus-clair-que-les-etats-unis-veulent-entrainer-leurope-dans-un-conflit-avec-la-russie/

     

    Des troupes américaines vont s’installer en Pologne : le Washington Post

    La Pologne et les Etats-Unis annonceront la semaine prochaine le déploiement des forces américaines au sol en Pologne dans le cadre d’une expansion de la présence de l’OTAN en Europe centrale et orientale en réponse aux événements en Ukraine. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la défense de Pologne, Tomasz Siemoniak, qui a visité The Post, vendredi, après une réunion avec le Secrétaire à la défense Chuck Hagel au Pentagone jeudi.

    Siemoniak a dit que la décision a été prise sur le plan politique et que les planificateurs militaires travaillent sur les détails. Il y aura également une coopération renforcée dans la défense aérienne, de forces spéciales, de cyberdéfense et d’autres domaines. La Pologne jouera un rôle de premier plan dans la région, "sous le patronage des Etats-Unis," dit-il.

    Mais le ministre de la défense a également expliqué qu’au-delà de la réponse immédiate de l’OTAN à l’agression russe en Ukraine, bien qu’importante, correspondait à un changement à long terme dans les positions de la défense de l’Europe et d’Amérique. Les États-Unis, après avoir annoncé un « axe » vers l’Asie, doit « se ré-axer vers l’Europe, a -t-il dit, et les pays européens qui ont prévu de rogner sur les dépenses de défense devront inverser la tendance.

    « L’idée, jusqu’à tout récemment, c’était qu’il y avait plus de menaces en Europe et pas besoin de plus de présence américaine en Europe » a déclaré Siemoniak. "Les événements montrent que ce qui est nécessaire est une de se ré-axer, et que l’Europe serait sûre parce que l’Amérique était en Europe."

    Quelle est la probabilité d’une telle une inversion sur les dépenses de défense ? Siemoniak a dit qu’il y avait eu une large approbation lors d’ une récente réunion des ministres de la défense européenne. « Maintenant, ils vont revenir vers leurs présidents, leurs premiers ministres et leurs ministres des finances et cela cessera d’être facile » admet-il. « Mais l’impulsion est très forte. »

    La plus forte impulsion, dit-il, n’a pas été le fruit de l’annexion illégale de laCrimée par la Russie , mais le fait que le Président Vladimir Putin a exposé une nouvelle doctrine de la Russie lui permettant d’intervenir dans un pays où les populations russophones sont, du point de vue de la Russie, sous la menace. Cela constitue un danger potentiel pour les nations baltes, qui sont membres de l’OTAN, et encore plus pour la Moldavie, la Biélorussie et les pays d’Asie centrales qui n’y sont pas, dit-il.

    Comme le président Obama, Siemoniak a dit qu’il est trop tôt pour juger que l’ accord conclu jeudi à Genève peut désamorcer les tensions. Il a dit qu’il croit que pour la Russie « l’opération spéciale dans l’est de l’Ukraine ne s’est pas déroulée comme prévue » et que Poutine pourrait décider de jouer à un jeu plus long.

    « Il détient différents leviers qu’il peut utiliser pour influer sur les événements en Ukraine, » a déclaré Siemoniak. Poutine gardera en réserve l’option d’une incursion militaire pure et simple, « mais les coûts politiques, militaires et financiers serait gigantesques. » Le ministre âgé de 46 ans a pensé que, jusqu’à récemment l’OTAN se demandait quelle mission elle aurait, le cas échéant, une fois que ses troupes seraient rentrées d’Afghanistan.

    "Nous avons désormais la réponse à cette question."

     

    Source : http://www.washingtonpost.com/blogs/post-partisan/wp/2014/04/18/u-s-ground-troops-going-to-poland-defense-minister-says/?wpisrc=nl_hdln

     

    Lire aussi :

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/la-guerre-arrive-sur-le-territoire-russe-la-3e-guerre-mondiale-en-prep-a108420494

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/l-allemagne-livre-120-panzer-leopard-2-a-la-pologne-pour-renforcer-le--a108388666

    - http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/les-etats-unis-d-amerique-ont-commence-a-preparer-les-groupes-neo-nazi-a108350512

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/pourquoi-slaviansk-n-est-pas-madrid-et-pourquoi-donbass-n-est-pas-l-es-a108210222

     

     

    ===

    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi...

    « Crise au Vénézuela après la lettre critique de l'ex-ministre Jorge Giordani : pour les communistes, l'occasion d'ouvrir le débat pour approfondir la révolution socialisteLe Donbass : le premier soulèvement populaire post-soviétique »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :