• - L’ONU DÉCLARE OFFICIELLEMENT LA « GUERRE ÉCONOMIQUE » ! (MAJ 29-05-2021) Avec pétition !

    Un second article à la suite :

    Vaccin obligatoire : comment Macron va le mettre en place

     

    Et pétition : Interdire L'OBLIGATION de la Vaccination Anti covid 19 (en fin d'articles)

    ---

    1er article :

    Par le camarade Luniterre

     

    L’ONU DÉCLARE OFFICIELLEMENT LA « GUERRE ÉCONOMIQUE » …CONTRE LES PEUPLES, EN RÉALITÉ, ET POUR LE COMPTE DES BANCO-CENTRALISTES !

     

    "Virus : pour l’ONU, le monde doit entrer "en économie de guerre"

    Le chef de l’ONU Antonio Guterres a appelé le monde à aller au-delà de la solidarité et entrer en "économie de guerre" contre la pandémie de coronavirus, à l’ouverture de l’Assemblée mondiale de la Santé lundi 24 mai 2021, au moment où l’Inde devient le troisième pays à franchir le seuil des 300.000 morts.

    La pandémie a fait au moins 3.465.398 morts - un chiffre qui pourrait aller, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), jusqu’à "environ 6 à 8 millions" de décès directs et indirects - et contaminé 166.741.960 personnes dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP lundi.

    "Nous sommes en guerre contre un virus. Nous avons besoin de la logique et de l’urgence d’une économie de guerre", a déclaré Antonio Guterres à Genève (Suisse)."

    https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/virus-pour-l-onu-le-monde-doit-entrer-en-economie-de-guerre-e0a519b627878129872b1c5d04ddc576

    ---

    En réalité, donc, en faisant mine de s’apitoyer sur le sort des peuples, le représentant stipendié de l’ONU tente de relancer la campagne de vaccination à l’échelle mondiale, alors que le constat est de plus en plus évident, selon lequel, s’il y a une relation entre vaccination et "nouvelles vagues" de virus, c’est bien plutôt dans le sens ou les nouvelles campagnes ont en fait précédé l’apparition des nouvelles vagues, et non l’inverse.

     

    De plus l’état de chaos dans lequel se trouvait déjà le système sanitaire en Inde, et encore récemment aggravé par les cyclones saisonniers, montre que la retombée rapide de la "nouvelle vague" est simplement due au cycle naturel de la maladie et du virus, et non aux pathétiques efforts des soignants.

    En Inde la vaccination a commencé en Janvier 2021, alors que le taux de mortalité par le virus est l’un des plus bas au monde, précisément "malgré", ou plus vraisemblablement, à cause du fait que les restrictions n’y ont, pour l’essentiel, pas été concrètement suivies d’applications sérieuses, sur le terrain, notamment du fait des pratiques religieuses traditionnelles, impliquant des rassemblements massifs de millions de personnes, sans "respect" des "gestes barrières", port du masque, et autres simagrées dictatoriales.

    La dernière "vague" du virus en Inde, qui est donc en train de retomber aussi vite qu’elle est montée, même si elle est bien la pire, en intensité, que ce pays ait connu, reste malgré tout en dessous, même au moment de son pic, du taux de mortalité observé dans la plupart des autres pays dont la France, qui entreprend donc de "déconfiner", en réalité, à un taux de mortalité qui est précisément celui du pic de la "vague indienne" !!!

     

    La "Guerre Économique" pour la vaccination est donc bien, en réalité, une guerre mondiale contre les peuples, et simplement dans le but de parachever leur soumission et de tenter de soumettre ceux qui résistent encore, passivement ou activement, au nouvel ordre mondial banco-centraliste.

    Bien entendu les gémissements du leader de l’ONU sur la prétendue "casse économique" paraissent, comme d’habitude et à première vue, contradictoire avec les intérêts supposés de la classe dominante, mais il suffit de jeter un simple coup d’œil sur les graphes quotidiens des principaux indices boursiers pour se rendre à l’évidence que, bien au contraire de ces jérémiades, la classe dominante a non seulement continué à engranger des milliards de profits financiers, mais a même encore battu tous les records mondiaux dans ce domaine !

    Dans le même temps, par contre, la dette mondiale, tant privée que publique, a également continué sa course ascensionnelle vers de nouveaux records, ce qui est, précisément la marque et la caractéristique du basculement de l’ordre capitaliste "classique" ancien vers le nouvel ordre mondial banco-centraliste !

     

    EN RÉSUMÉ, POUR CEUX QUI N’ONT PAS ENCORE COMPRIS :

    .

    >>> LE MONDE CAPITALISTE, C’EST UN MONDE OU LE CAPITAL CROÎT EN MÊME TEMPS QUE LES FORCES PRODUCTIVES, ET OU IL CROÎT PLUS VITE QUE LA DETTE QUI L’A GÉNÉRÉ.

    LE MONDE DU CAPITALISME EST UN MONDE OU LE CAPITAL S’ACCUMULE DAVANTAGE ET PLUS VITE QUE LA DETTE.

     

    >>> LE MONDE BANCO-CENTRALISTE, C’EST UN MONDE OU LES FORCES PRODUCTIVES ET LE CAPITAL CONTINUENT DE CROÎTRE ET DE S’ACCUMULER, MAIS MOINS VITE QUE LA DETTE QUI LES A GÉNÉRÉ.

    LE MONDE DU BANCO-CENTRALISME EST UN MONDE OU LA DETTE S’ACCUMULE DAVANTAGE ET PLUS VITE QUE LE CAPITAL.

     

    C’EST UN MONDE OU LE POUVOIR RÉEL APPARTIENT A LA FRACTION BANCO-CENTRALISTE DE LA BOURGEOISIE QUI CONTRÔLE LA DETTE MONDIALE, CONSTITUÉE ESSENTIELLEMENT DES CINQ PRINCIPALES BANQUES CENTRALES, FED-USA, BCE-UE, PBoC-PC CHINE, BoE-GRANDE-BRETAGNE, BoJ-JAPON.

    C’EST LE MONDE DU XXIe SIÈCLE, C’EST LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS.

    Luniterre

    URL source de l'article >> http://mai68.org/spip2/spip.php?article8833

    ---

    NDLR : C'est donc une évolution du système de domination de classe qui place les banques centrales aux commandes. Cela ne retire rien, bien évidemment, au pouvoir de nuisance et d'exploitation des industries et de la finance capitalistes classiques.

    Cependant cette évolution donne une clef de libération qui peut entraîner toutes les autres :

    La nationalisation des banques et de tous les systèmes de crédit sous contrôle populaire peut ainsi être une revendication minimum qui nous permettra de reprendre le pouvoir sur l'usage de nos vies !

    Elle peut surtout permettre de rassembler et ensuite, dans et par les luttes, d'accroitre la conscience de classe du prolétariat et faire surgir les autres revendications pour avancer vers la révolution socialiste :

    Socialisation de tous les moyens de production et d'échange, pouvoir aux travailleurs (briser l’État bourgeois), contrôle de la base sur le sommet, révocations des dirigeants pourris, kollabos, profiteurs, révisionnistes, sortir de l'UE, l'Otan, le FMI, la Francafrique, l'OCDE... (En faite, toutes les instances multinationales impérialistes), etc.

    Développement des forces productives pour satisfaire les besoins du peuple, dans une optique non productiviste donc, et respectueuse de l'environnement et des vies humaines, etc.

    ***********

     

    POUR ALLER PLUS LOIN :

     

    Mort cérébrale du capitalisme, mort cérébrale de la gauche !

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article8724

     

    “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article8195

     

    « Great Reset » : le banco-centralisme est-il un « complot pervers » ou simplement la conséquence incontournable d’une évolution systémique ?

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article7752

     

    « Merveilleux » Monde d’Après : face à l’émergence du banco-centralisme, quelle forme de Résistance ?

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article6329

     

    Covid-19 et crise économique : un lien de cause à effet, …ou pas ???!

    https://storage.canalblog.com/05/30/1716556/129066600.pdf

     

    « Vous avez aimé la première vague et le confinement… ?

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article7055

     

    URL de cet article >> http://mai68.org/spip2/spip.php?article8833

    ---

    Second article :

    Vaccin obligatoire : comment Macron va le mettre en place

     

     

    Le vaccin obligatoire n'était pas pour la France avait juré ses grands dieux Emmanuel Macron à l'automne. Mais peu à peu, selon la technique du curiaçage, on comprend qu'il y mettra le temps qu'il faudrait, mais l'obligation vaccinale s'imposera de fait. Voici les ruses et astuces que le pouvoir exécutif utilise ou va utiliser pour préparer cette décision à laquelle les Français sont largement opposés.

    Intervention de Macron le menteur du 24/11/2020

     

     

    Macron avait expliqué qu’il était hostile au vaccin obligatoire. Mais, fidèle à une habitude de mensonge utilisé comme technique ordinaire de gouvernement (qu’il a théorisée par le « en même temps », qui aurait à dire tout et son contraire), le Président laisse filer une stratégie de petits pas pour faire le contraire de ce qu’il avait promis. Voici comment va se mettre en place le vaccin obligatoire en France. 

     

    Le vaccin obligatoire par le curiaçage

    Pour mettre en place le vaccin obligatoire, Emmanuel Macron ne sortira pas de son chapeau l’un de ses flashs totalitaires, comme celui qu’il a utilisé pour le pass sanitaire, où une mesure venue de nulle part est brutalement imposée sans crier garde. Pour le vaccin obligatoire, il a choisi de recourir au curiaçage (la technique utilisée par le dernier des Curiaces pour combattre les Horaces, à savoir passer à l’offensive étape par étape, petit pas par petit pas). 

    En l’espèce, l’offensive a commencé depuis plusieurs mois, avec l’annonce d’un renoncement à l’obligation vaccinale. Après cette promesse ferme et claire de la fin novembre 2020, Macron a fait le choix d’avancer masqué et de préparer progressivement l’opinion à un revirement de dernière minute. 

     

    L’instrumentalisation de la science

    Pour opérer ce revirement, Macron compte bien s’appuyer sur la voix des scientifiques (qu’il a foulée aux pieds sur la question du pass sanitaire), qui eux-mêmes procèdent par curiaçage. Ainsi l’Académie Nationale de Médecine a-t-elle opéré hier un premier curiaçage en demandant l’obligation de vaccination pour certaines professions et pour les enfants

    Cette mesure n’est sanitaire qu’en apparence, puisque le COVID ne menace pas les enfants, et puisque le vaccin n’a qu’un effet de moyenne durée (quelques mois au plus). L’objectif est évidemment de banaliser, dans les esprits, l’obligation vaccinale pour justifier plus facilement sa généralisation dans quelques mois. 

    Et voici comment des scientifiques, qui sont souvent des ayatollahs du Big Pharma (grâce auxquels ils arrondissent régulièrement leurs fins de mois), se prêtent volontiers au jeu de la politique : en « installant » la question de la vaccination obligatoire dans le débat public. 

     

    La marginalisation progressive des réfractaires

    L’autre volet du curiaçage en cours consiste à marginaliser progressivement tous ceux qui ne sont pas vaccinés. Entre le pass sanitaire pour le passage des frontières, le cahier de rappel obligatoire dans les restaurants, et les campagnes publiques pour la vaccination obligatoire, ceux qui auront échappé au vaccin seront très isolés, et même privés d’une vie normale. 

    Facialement, il restera possible, pendant quelques mois, d’échapper au vaccin. Mais la punition sera celle d’un bannissement d’un grand nombre de lieux publics. 

     

    URL de cet article >> https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/27/vaccin-obligatoire-comment-macron-va-le-mettre-en-place/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=proto_493

    ---

    Signez la pétition

    Interdire L'OBLIGATION de la Vaccination Anti covid 19

    >> https://www.mesopinions.com/petition/sante/interdire-obligation-vaccination-anti-covid-19/146603

    « - Palestine : Discours prononcé par le représentant du Front Populaire de Libération de la Palestine (MAJ 27-05-2021 - VIDÉO)- La presse française et la question Biélorusse (PDF) - MAJ 05-06-2021 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , ,