• La dictature du prolétariat contre la dictature de la bourgeoisie : une nécessité pour se libérer de l'exploitation capitaliste !

    La dictature des exploités, du prolétariat contre la dictature de la bourgeoisie "C’est pure folie que de s’imaginer que les capitalistes pourraient se plier de bon gré au verdict socialiste d’un Parlement, d’une Assemblée nationale, qu’ils renonceraient tranquillement, au profit, aux privilèges de l’exploitation.

     

    Toutes les classes dominantes ont lutté jusqu’au bout pour leurs privilèges, avec l’énergie la plus tenace.

     



    [...] Dernier rejeton de la caste des exploiteurs, la classe capitaliste impérialiste surpasse en brutalité, en cynisme, en abjection toutes celles qui l’ont précédée. Elle défendra ce qu’elle a de plus sacré : le profit et le privilège de l’exploitation avec ses dents et ses ongles.

     

    Elle emploiera les méthodes sadiques dont elle a fait montre dans toute sa politique coloniales et au cours de la dernière guerre. 

    Contre le prolétariat elle mettra en mouvement le ciel et l’enfer ; elle mobilisera la paysannerie contre les villes, excitera des couches ouvrières rétrograde contre l’avant-garde socialiste, elle se servira d’officiers pour organiser des massacres, tentera de paralyser toute mesure socialiste par les mille moyens de la résistance passive.

     

    [...] Toutes ces résistances, il faudra les briser pas à pas d’une main de fer en faisant preuve d’une énergie sans défaillance.

     

    A la violence de la contre-révolution bourgeoise, il faut opposer le pouvoir révolutionnaire du prolétariat, aux attentats, aux intrigues ourdies par la bourgeoisie, la lucidité inébranlable, la vigilance et l’activité jamais en défaut de la masse prolétarienne.

     

    Aux menaces de la contre-révolution, l’armement du peuple et le désarmement des classes dominantes.

     

    Aux manoeuvres d’obstruction parlementaire de la bourgeoisie, l’organisation inventive et active de la masse des ouvriers et des soldats. A l’omniprésence et aux mille moyens dont dispose la société bourgeoise, il faudra opposer le pouvoir de la classe ouvrière, décuplé par l’union et la concentration.

     

    [...] La lutte pour le socialisme est la guerre civile la plus fantastique que l’histoire du monde ait jamais connue, et la révolution prolétarienne doit se doter des moyens nécessaires, elle doit apprendre à les utiliser pour lutter et pour vaincre.

     

    (Rosa Luxemburg, "Que veut la Ligue spartakiste ?" décembre 1918)

     

    ===

     

     

     

    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi...

     

    La dictature des exploités, du prolétariat contre la dictature de la bourgeoisie

    « Qu'est-ce que le fascisme ?Grèce : net progrès du KKE qui double ses voix... Syriza perd 652.590 voix »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :