• La NSA vous surveille de près grâce à la fibre optique...

     

    La NSA vous surveille de près grâce à la fibre optique...Parmi les 33 pays partenaires de la NSA, certains ont été enrôlés dans un programme spécial donnant aux agents américains un accès direct à leurs réseaux fibre optique. C’est le cas du Danemark et de l’Allemagne.

     

    Dans l’univers de la surveillance numérique, c’est l’union qui fait la force. Et tout particulièrement quand il s’agit de fibre optique. Plusieurs articles publiés cette semaine par le site américain The Intercept, le magazine allemand Der Spiegel et le journal danois Dagbladet Information montrent, sur la base de documents d’Edward Snowden, que la NSA a noué des partenariats secrets avec certains pays amis pour pouvoir siphonner les données directement dans leurs réseaux backbone.

    Le programme de surveillance en question s’appelle Rampart-A. Il est proposé exclusivement aux « pays partenaires tiers », un niveau de collaboration qui se trouve juste en dessous de celui des Five Eyes (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni). Selon un document daté de 2013, on dénombre 33 pays parmi ces seconds couteaux, dont d’ailleurs la France. Mais, visiblement, seule une élite peut accéder au partenariat Rampart-A. Deux pays ont pu être identifiés à ce jour : le Danemark et l’Allemagne. Ce dernier formerait d’ailleurs, selon Der Spiegel, une véritable tête de pont d’espionnage en Europe continentale.

    Conformément au programme, ces deux pays « fournissent un accès aux câbles [de fibre optique] et hébergent des équipements des Etats-Unis », permettant à la NSA d’intercepter les appels téléphoniques, les appels VoIP, les fax, les emails, les chats ou les flux VPN. On ne connait pas, à ce jour, les autres pays qui figurent dans le programme Rampart-A, mais on sait que celui-ci permet à l’agence américaine de récupérer trois térabits de données chaque seconde. Soit l’équivalent de 5.400 films en HD DVD par minute.  
    Evidemment, il y a une contrepartie. En échange de l’accès aux fibres optiques, la NSA permet aux partenaires d’utiliser ses équipements d’espionnage. En d’autres termes, ils peuvent analyser les flux qui passent dans leurs réseaux (au travers d’outils tels que XKeyscore par exemple), mais à l’exception des données qui concernent les citoyens américains. Inversement, les agents américains s’engagent à ne pas surveiller les citoyens de l’état collaborateur. Mais rien n’empêcherait, à priori, les agents américains de contourner ces règles de bon voisinage de manière indirecte. Par exemple, en surveillant les citoyens allemands depuis le Danemark, et inversement.
     
    Si l’on ne connait pas les autres pays partenaires de Rampart-A, ni leur nombre, les documents d’Edward Snowden précisent que ce programme gère au moins une petite dizaine de sites dans le monde, permettant d’avoir la main sur au moins 70 réseaux de fibres optiques différents. L’analyse des données interceptées se ferait généralement sous la couverture de centres de transmission de satellites. Ces sites sont facilement reconnaissables, par la présence d’antennes paraboliques et de radômes. En Allemagne, l’un des sites de la NSA est par exemple le centre de transmission de Bad Aibling en Bavière.
     
    La France, fait-elle partie du programme Rampart-A ? Impossible de le savoir à l’heure actuelle. Mais il est évident qu’un partenariat avec l’Hexagone serait d’une grande valeur pour la NSA étant donné la position géographique du pays et de ses nombreux « sites d’atterrissage » de câbles sous-marins.
     
    Lire aussi :
    Notre dossier sur Edward Snowden, un an après  
     
    Source : http://www.01net.com/editorial/622380/vous-avez-de-la-fibre-signez-un-partenariat-secret-avec-la-nsa/
    et The InterceptDer SpiegelDagbladet Information
     
     
    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi...
    « Pour le 70ème ANNIVERSAIRE de la Libération de Paris et de sa Banlieue, allons fleurir la stèle FTP/MOI au cimetière du Père Lachaise à Paris.Obama joue à la roulette russe avec la participation des pays de l'Union européenne »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :