• - Le camarade Osman est décédé : nous avons perdu un bon camarade

    - Le camarade Osman est décédé : nous avons perdu un bon camaradeNous l’avons connu avant même que le parti frère de Turquie se soit réorganisé et qu’il ait pris sa place dans le processus qui a donné naissance à la Conférence Internationale des Partis et Organisations Marxistes Léninistes. Il n’était pas seulement « le » traducteur : c’était un camarade qui s’est forgé et s’est formé en tant que dirigeant de son parti et en tant que un de ses représentants au niveau international.

    Nous avons souvent discuté de la situation dans chacun de nos pays et de la situation internationale. Il avait une grande maîtrise de notre langue, et il nous surprenait souvent par sa capacité à traduire et à expliquer la position de ses camarades de façon synthétique.

    Il avait entrepris d’apprendre l’espagnol et il y est parfaitement parvenu : c’était pour être en mesure de mieux expliquer la position de son parti aux partis et organisations qui s’expriment principalement en espagnol, et aussi pour mieux comprendre leurs analyses et leurs positions.

    Nous avons perdu un camarade.

     

    Nous avons dit notre peine à ses camarades de Parti, à sa compagne, à sa famille.

    Nous reproduisons l’hommage que lui a rendu, au nom de la CIPOML, son comité de coordination.

    En mémoire du camarade Osman

    La triste nouvelle du départ du camarade Osman nous remplit de peine.

    Communistes de Turquie, révolutionnaires prolétariens, nous qui militons dans les partis et organisations membres de la CIPOML, tous nous perdons la contribution et la détermination d’un militant de valeur.

    Le camarade Osman était membre du Parti du Travail de Turquie (EMEP) ; c’était un militant et un dirigeant qui travaillait à la grande tâche d’organiser la classe ouvrière et les peuples de Turquie ; un communiste qui consacra ses capacités et ses jours à la construction du Parti ; un révolutionnaire prolétarien qui affronta la répression avec courage et valeur.

    Dès les débuts de la constitution de la CIPOML, nous avons pu compter sur les apports d’un internationaliste éminent qui, représentant son Parti, ne ménagea pas ses efforts pour le renforcement de l’unité des communistes à l’échelle internationale.

    Osman était un camarade fraternel et solidaire ; il rassemblait dans sa pensée et son action les qualités d’un révolutionnaire prolétarien dévoué et persévérant ; il accomplissait ses responsabilités avec bonheur, il communiquait son enthousiasme pour organiser la révolution.

    Nous, Partis et Organisations membres de la CIPOML, exprimons aux dirigeants et militants d’ EMEP notre peine et notre solidarité ; nous exprimons ces sentiments aux proches du camarade, à sa compagne et à ses enfants.

    Nous saluons l’exemple d’Osman, son engagement pour dédier ses capacités, son dynamisme et son enthousiasme à la lutte pour la révolution internationale, à la cause du communisme.

    Juillet 2019.

    Comité de Coordination de la Conférence Internationale des Partis et Organisations Marxistes-Léninistes – CIPOML

    Source >> http://www.pcof.net/le-camarade-osman-est-decede-nous-avons-perdu-un-camarade-qui-nous-etait-cher/

    « - Une si blanche préhistoire- JANVIER 1968, RÉVOLUTION « CULTURELLE » DANS LE HUNAN : LA GAUCHE PROLÉTARIENNE ÉCRASÉE PAR LE POUVOIR MAOÏSTE ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :