• Le capitalisme c'est la mort !

    Le capitalisme c'est la mort !Voici la comptabilité des morts du capitalisme...

     

    Par ordre chronologique :

     

    De la Traite des Noirs à la 1ère guerre du Golfe.

    Traite des noirs aux 17e et 18e siècles : 10 000 000
     
    Liquidation des indiens d’Amérique de 1500 à 1860 : 70 000 000 (1)

    Guerre de crimée : 252 000 (Fr et Gb contre Russie) en 1854 dont Russes : 100 000 Français : 93 000Anglais : 22 000Trucs :
    35 000 piémontais : 2 000
     
    Guerre de Sécession américaine 1860-1865 pour l'instauration du capitalisme aux amériques : 617 000
     
    Guerre de 1870 (Fr. contre Allemands) : 220 000
     
    Ecrasement de la Commune de Paris en 1871 : 20 000
     
    Colonisation de l’Algérie, par les Fr. en 1840 : 10 000
     
    Colonisation de l’Afrique, par les Fr au 19e siècle : 112 000
     
    Colonisation du Congo, par les Belges au 19e siècle : 1 000 000
     
    Guerre Etats-Unis - Espagne en 1898 : 100 000
     
    Guerre des Boers en Afrique du Sud en 1900 : 57 000 dont Boers : 35 000 Anglais : 22 000
     
    Guerre 1914-1918 : 13 000 000 (morts directement dûs à la guerre, et plus de 10 millions des suites de la guerre)
     
    Guerre d’Espagne 1936-1939 : 410 000
     
    Guerre 1939-1945 : 80 000 000 (dont plus de 25 millions de soviétiques et près de 20 millions de Chinois)
     
    Répression de l’armée fr à Madagascar en 1948 : 80 000
     
    Guerre d’Algérie : 380 000 Dont algériens : 350 000 Fr : 30 000
     
    Guerre d’indépendance du Vietnam : 3 107 000 dont* contre les fr Vietminh : 500 000 Fr : 100 000 Civils : 1 000 000* , Puis contre les américains Vietcong et nord vietnamiens : 750 000 Américains : 57 000 Sudistes : 200 000 Civils : 500 000
     
    Répression anti-communiste en Indonésie en 1965 : 500 000
     
    Répression mai 68 en France : 4
     
    Massacre d’étudiant à mexico avt J.O. de 1968 : 400
     
    Guerre de Biafra 1966-1969 : 1 000 000
     
    Dictature au Chili 1973-1990 : 3167
     
    Dictature en Argentine 1976-1982 : 30 000
     
    Escadrond de la mort : 50 000 Guatemala et Slavador
     
    1975 - 2000 guerre des malouines : 1005
      
    Usine explosée à Bhopal (Inde) en 1984 : 2900
     
    Guerre du Golfe en 1991 : 160 022 dont Irakiens : 160 000 Alliés : 22

    Total : 147 387 051, au moins

     

    Cette comptabilité n’inclut pas :

    Les morts aux travail dus aux cadences infernales, au manque de sécurité, à l'esclavage salarié (des dizaines de milliers chaque année)

    Les suicides dus à l'extrême précarité, la pauvreté, les licenciements et le stress au travail (idem)

    Les millions de morts de faim du tiers-monde (La communauté européenne détruit des stocks de nourriture) : 5 millions d’enfant meurent de faim chaque année. 1 toutes les 6 secondes. C’est cela le système capitaliste.

    Dans le tiers-monde, les morts de misère et la criminalité induits par les "mesures de redressement" du front Monétaire International (pas de chiffres), les mafias (seconde économie du capitalisme)

    Les morts explosés sur les mines fabriqués par des industries capitalistes

    Les 100 000 morts et plus de la guerre civile colombienne qui dure depuis 1948

    Les dizaines de milliers de morts de la révolution française, révolution bourgeoise par excellence

    Les millions de morts des guerres impérialistes de Napoléon 

    Les millions de morts de la partition de l’Inde en 1947

    Ni les 800 000 morts de la guerre irak-Iran de 1980 à 1988, guerre soit-disant religieuse et nationaliste, mais mue par les intérêts pétroliers

    Ni la guerre Israel-Arabes, guerre impérialiste sioniste par excellence

    Ni les morts de la guerre civile en Irlande de 1920 à nos jours

    Ni les morts du mondial 2014 : Au Qatar, le « mondial de la honte », au moins 1 400 ouvriers déjà morts sur les chantiers, et ce n'est pas terminé

    Ni les guerres actuelles menées par les impérialistes US, Français, israéliens et autres en Afrique et au Moyen-orient, en Amérique latine et ailleurs...

    Ni les contre-révolutions fascistes en Europe alimentées par les USA, la France, l'Allemagne et l'Angleterre...

     

    et n’oublions pas :

    Le million de morts de la révolution mexicaine de 1911, longue révolte paysanne écrasée par les oligarques. (Dont 200 000 combattants, et 800.000 civils, pour une population de 16 millions d'habitants en 1910).

    Les millions de morts (chaque année) du paludisme, de la maladie du sommeil et du sida en Afrique et ailleurs, évitables si les laboratoires pharmaceutiques occidentaux distribuaient gratuitement les vaccins et traitements au lieu de les faire payer cher à des malades qui n’ont pas les moyens. 
     
    Les centaines de milliers de morts (dans le monde et par an) en bagnole à cause des moteurs non-bridés par des industriels irresponsables, et par le choix des industries pétrolières qui préfère la route au détriment du ferré, et parce que les accidents de voiture ont souvent plusieurs causes inextricablement mêlées (mauvais entretien du véhicule du à leur cherté, mauvais état des routes du à l'abandon des services publics et la diminution des fonds alloués, cherté des réparations, etc.). 
     
    La dure décolonisation hollandaise en Indonésie en 1947, et les guerres de décolonisation des portugais en Afrique de 1964), 1974 (Angola, Mozambique, Guinée Bissau, parce que les chiffres manquent :"Plusieurs dizaines de milliers de tués".

    Pour la même raison, les morts de la guerre russo-japonaise de 1905 : "Plusieurs dizaines de milliers de tués".

    Pour les mêmes raisons, les victimes des atrocités japonaises en Chine de 1931 à 1941 : "Plusieurs centaines de milliers de tués".

    Ni les morts dus à la crise de 1929 : on ignore le nombre des suicides.

    Ni la guerre de Corée de 1950 à 1953, déclenchée par l'impérialisme américain.

    Ni les centaines de milliers de morts des guerres civiles dues aux contre-révolutionnaires lors de la révolution socialiste en URSS et la guerre de libération nationale en Chine.

     

    Holocaustes :

     

    D’innombrables pages ont été écrites sur ce sujet.

    Des centaines d’aspects de cette question peuvent être débattus, mais les mots, aussi nombreux soient-ils, ne peuvent cacher la réalité glaciale que, parmi les innombrables atrocités de ces derniers siècles, la plus importante a été de loin le génocide des Indiens d’Amérique (l’ampleur de cet holocauste est estimée par David Stannard dans son livre American Holocaust, 1992, pp. 74-75, p.151). Selon le recensement de 1909, le nombre des Cherokees était de 369,035, les Navajo de 225,298, les Sioux de 107,321, les Apaches de 53,330, les Cheyenne de 11,809 et Comanches de 11,437. Dans les années 1910, la population totale des Indiens d’Amérique du Nord était de 400,000, alors qu’elle était de 18-19 millions en 1492.

    Ce génocide est de 100 millions de personnes dans l’hémisphère et 18 millions de personnes pour la zone au nord du Mexique. 

    Suit le commerce des esclaves (estimé à 28 millions de personnes, cf., Stannard, p. 151), et l’holocauste des Juifs (estimé à 6 millions de personnes). 

     

    Bref, les morts semées par le capitalisme et l'impérialisme (qui n'est que la version moderne du capitalisme) se chiffrent par milliards !

     

    « En relisant Lénine… qui parlait déjà de Chine !Ukraine : combattre à boulets rouges le IV Reich Euro-Atlantique en marche »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :