• Les Etats Unis d’Amérique ont commencé à préparer les groupes néo-nazis en Ukraine depuis la moitié des années 1990

    Les Etats Unis d’Amérique ont commencé à préparer les groupes néo-nazis en Ukraine depuis la moitié des années 1990« Stringerskoe » Bureau International d’enquête a conclu que les combattants du « secteur droit » représentent la seule vraie force, contre les milices d’autodéfense.

     

    L’OTAN a formé en ce sens des instructeurs pour former les combattants  depuis les années 1990 et l’aide financière provenant d’outre atlantique, continue de croître, plongeant le pays dans la guerre civile.

    Le « secteur droit » idolâtre Stepan Bandera et vante les meurtres qu’il a commis. Ils multiplient les vidéos avec des scènes de fusillades et ils reçoivent un salaire d’instructeurs américains. Leurs camps d’entraînement se trouvent tout au long de l’Ukraine sur des bases militaires sur les anciens camps de pionniers abandonnée. Ils reçoivent une formation conçue pour les tueurs-combattant : exercice avec un couteau, le combat sans armes, la survie, le tir.

    Le bureau Stringerskoe des enquêtes internationales a étudié "secteur de droite" et a mis en lumière sa connexion avec les États-Unis.

    Les bénévoles du Bureau ont rencontré le chef du quartier général du Jura de Kiev, "Vietnamien". Dans son bureau est accroché au mur un drapeau rouge et noir de l’armée insurrectionnelle ukrainienne et le portrait de Bandera. "Vietnamien", avec impatience nous a dit qu’il avait reçu ce surnom pour services rendus au Vietnam, il a répondu aux questions au sujet de l’organisation. Selon lui, ils ont déjà des dizaines de bases où ils entraînent les gens à lutter contre les séparatistes. Les bases leur ont été remises immédiatement après l’arrivée au pouvoir des opposants de Ianoukovitch.

    "Vietnamien", sans vergogne rappelle comment les partisans du « droit » ont lancé des cocktails Molotov sur les forces spéciales « berkut » et estime que l’ensemble du pays devrait mettre les choses en ordre, à partir de l’est : "nous sommes prêts à aller jusqu’au bout. Si nous devons détruire la totalité de la population-nous la détruirons. Les combattants de « secteur droit » sont en effet prêts à tout. Et ceux qui ne sont pas prêts, rejoignent la police. « C’est quelque chose comme la Gestapo, » dit le "vietnamien". Vous pouvez croire en notre détermination. "

    Il ne tient pas à parler de financement. Il Indique simplement qu’il y a des investisseurs étrangers qui aident à la formation des instructeurs.

    Répondant aux questions, il commence à s’empêtrer : "nous avons seulement une motivation idéologique. Il y a un salaire, mais d’abord l’idéologie. Il n’y a aucun mercenaires ici. Seulement des instructeurs d’Outre-mer ? Outre-mer aussi, mais je ne peux pas en parler. "

    Cependant, pour beaucoup d’ukrainiens les « commanditaires » du secteur droit- sont un secret de Polichinelle. "

    Le chef de la Brigade « Kiev Sviatoslav Stecen Légion » le dit plus crûment: « le secteur de droite » "se trouve sur la feuille de paie américaine. L'éducation des combattants ukrainiens par les États-Unis a commencé il y a longtemps : "la plus ancienne mention des camps de préparation des saboteurs ukrainiennes se retrouve à la moitié de l’année-1990".

    Le modèle en est la police locale en Afghanistan, armés et entraînés par les américains, plutôt que le gouvernement national. L’accent est mis sur l’idéologie. Aux États-Unis on balance une propagande massive, sur le fait que l’Ukraine est le dernier bastion démocratique de l’Europe devant la Russie, qui dort encore et est enserrée dans l’obscurité sans fond de l’âge des troubles.

    Commence une légalisation à grande échelle des nationalistes et la popularisation de la Bandera. Le travail dans les mentalités s’opère surtout dans le cerveau de ceux qui ont grandi après l’effondrement de l’Union soviétique. En parallèle, est menée la formation au combat. Parmi les instructeurs on trouve quelques militaires retraités.

    Pendant deux décennies les États-Unis ont ainsi poussé l’Ukraine à la situation actuelle, et le déclenchement de la guerre civile est une conséquence directe de cette activité.

    Afin de séparer l’Ukraine de la Russie, les Américains sont prêts à tout. Les instructeurs ne sont plus confinées : le « secteur droit »a été pris récemment en main par des mercenaires des sociétés privées militaires américaines, qui avaient auparavant participé aux campagnes afghanes et irakiennes.

    Cependant, leur action en Ukraine n’est pas aisé : environ quatre cents soldats ont subi des pertes importantes dans la région de Donetsk. C’est peut-être pourquoi le département d’Etat s’était opposé à l’enquête sur les incidents dans le sud-est de l’Ukraine. Les diplomates aux Etats-Unis se sont limités à une déclaration sur le fait que les actions de la milice prokievskih étaient légitimes.

    Le Cessez-le-feu en Ukraine peut intervenir, il suffit seulement que Washington cesse de payer le secteur de droite. Mais aux États-Unis il n’en est pas question. Maintenant que les milices nationalistes constituent le principal outil de gouvernance. Les Bénévoles du bureau Stringerovskogo ont dit que les nazis étaient dans leur poche.

    5 milliards de dollars investis dans l’avenir "démocratique" de l’Ukraine, Le chef adjoint du département d’Etat Victoria Nuland, a laissé filtrer le chiffre et ce n’est que le début. le Flux de trésorerie augmente. Des centaines d’organisations sans but lucratif des États-Unis fonctionnent comme des pompes, pompage d’argent en faveur des organisations nationalistes de l’Ukraine et « samostijnye ».

    Ce que ces gens provoquent est exprimé par Andrei vice-premier ministre de Donetsk "lorsqu’au début de juin, ces sous-hommes tentaient de capturer le Krasny Liman, la dernière ville, à l’hôpital local, ils ont trouvé des dizaines de blessés. Beaucoup d’entre eux avaient été victimes de l’attentat. Sans regret, ils ont tué les enfants et les personnes âgées. Achevés, moqués, tués ".

    "Ce sont des gens qui sont prêts à toutes les bassesses pour leurs idéaux. L’Ukraine Nazi » !

    Source – http://ruspravda.info

     

    Lire aussi :

     

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/pourquoi-slaviansk-n-est-pas-madrid-et-pourquoi-donbass-n-est-pas-l-es-a108210222

     

    « Le document secret qui prouve que le « printemps arabe » a été provoqué par les Etats-UnisL'émir du Qatar reçu par Hollande : des contrats en Rafale pour oublier son soutien aux djihadistes »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :