• - MAO – LIN BIAO, LE PREMIER CRASH D’UN MYTHE

    Ou les trois premières morts de Mao Zedong, ressuscité par Xi Jinping !

    - MAO – LIN BIAO, LE PREMIER CRASH D’UN MYTHEPar notre camarade TML.

    Quelques réflexions à propos du texte de Cajo Brendel, reçu de la part de Gérard Bad, en quelque sorte en réponse à nos récentes publications sur la Chine et la GRCP…

    CAJO BRENDEL – 1967 – CHINE

    Ce texte est daté de 1967, or, en ce qui concerne la GRCP cela manque de précision par rapport aux événements importants.

    Hors les « gardes rouges » semi-officiels dévoués au culte néo-religieux de Mao, le mouvement de masse réel prend corps précisément fin 1966 et se déploie, sous diverses formes, durant 1967. Le conflit politique et social, multiforme, est le plus souvent entre « rebelles révolutionnaires » et « comités révolutionnaires » (maoïstes officiels) . 1968 étant dès le début l’année de la répression violente, notamment à partir du discours social-fasciste de Kang Cheng, encore actuellement relayé par les maoïstes français, jusque dans la « gauche » du PCF !

    KANG CHENG CONDAMNE SHENGWULIAN – 24-01-1968

     

    Cajo Brendel, dans son long et laborieux pensum, n’évoque pas réellement les mouvements de masses. En eut-il connaissance? Cela reste une question.

     

    Son analyse des conflits internes de la bureaucratie laisse elle-même beaucoup à revoir, et pas seulement faute d’infos…

     

    Comme on l’a vu au cours des récents débats, en très résumé, et surtout à partir de 1949, sous l’autorité de Mao la bourgeoisie nationale s’est scindée en trois, une part rurale, déjà directement unifiée avec lui, une autre part avec le Kuomintang, qui s’est effectivement retirée à Taiwan, pour l’essentiel, et une troisième part, industrielle et urbaine, restée dans l’attente, « neutre », pourrait-on dire… Pour l’essentiel elle a fusionné, à partir de 1949, avec le Parti et l’administration maoïste. Rong Yiren en étant l’archétype.

     

    Le capitalisme d’État (*), en Chine comme ailleurs, est l’un des modes de développement du capitalisme, mais pas davantage un système en soi. Le pouvoir du PCC réside dès 1949 dans une coalition de fractions nationales bourgeoises et bureaucratiques, dont celle de Mao, auréolé de sa victoire militaire, mais totalement incompétent sur le plan économique, comme le démontrera brutalement le Grand Bond en Avant.

     

    Mais dans le sillage des « gardes rouges » devenus en grande partie incontrôlables, les masses populaires et prolétariennes profitent, lors de la GRCP, du conflit interne de la bourgeoisie bureaucratique pour faire irruption sur la scène politique. Une irruption en réalité appréciée ni des uns ni des autres… Les diverses factions bourgeoises bureaucratiques se trouvant, dans un premier temps, tentées de manipuler ces mouvements pour régler leurs comptes internes. Pour Mao, c’était en quelque sorte: « …puisque ces choses là nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs! »

    D’où une démagogie populiste opportuniste et récupératrice qui a vite trouvé ses limites, pour se transformer en moyen efficace d’amorcer la répression, particulièrement violente à partir de 1968, tout d’abord essentiellement pour écraser les gardes rouges rebelles révolutionnaires qui avaient pris les paroles de Mao au sérieux, puis contre toute forme d’opposition au maoïsme, en s’appuyant sur le fanatisme religieux induit par le « petit livre rouge », missel de ces temps obscurs, dont les marques profondes dans le subconscient du peuple chinois sont encore effectivement entretenues et même renouvelées par le pouvoir actuel de Xi Jinping!

    Les « sources » françaises sur la GRCP sont archi-polluées par les préjugés idéologiques des « maoïstes un jour – maoïstes toujours ! », que l’on retrouve dans toutes les sphères de la vie politique et sociale française. Autres sources polluées, les versions semi-officielles chinoises, genre Hongsheng, qui circulent encore, relayées par les mêmes.

    Les sources en langue anglaise sont nettement moins polluées. Il faut quand même bien chercher…

    Le livre de Yiching Wu, dont nous publions à la suite un nouvel extrait, concernant la période 1968-1978, reste une des sources les plus sérieuses et les plus remarquables, montrant notamment, à travers le vécu des travailleurs chinois, la désillusion brutale que fut la fin de la GRCP, et le choc psychologique que représente le crash de Lin Biao, qui est en fait le crash final de ce qui restait encore de réellement vivant du mythe de la GRCP.

    Ainsi brutalement révélés, malgré les précautions rhétoriques du pouvoir maoïste, les règlements de comptes au sommet de l’Etat et du parti chinois apparaissaient de façon flagrante pour ce qu’ils étaient vraiment, même pour ceux qui avaient encore quelques vagues illusions.

    C’est, en quelque sorte, la « première mort » politique de Mao Zedong, qui était supposé avoir en Lin Biao un « héritier spirituel », autant que politique.

    La « deuxième mort » politique de Mao Zedong, précédant encore de quelques mois sa mort physique, est concrètement celle de Zhou Enlai, dont les funérailles permettront de fait au peuple chinois de s’exprimer sur le vrai bilan de la GRCP par un deuil massif, mais finalement violemment réprimé par la « gauche maoïste » encore brièvement au pouvoir.

    En Chine comme ailleurs, les masses populaires et prolétariennes apprennent à utiliser toutes les brèches ouvertes par les contradictions internes du système pour tenter de faire irruption en temps que force sociale en soi et pour soi, pour assumer, tôt ou tard, leur destin historique dans la lutte des classes.

    Source de l'article : https://tribunemlreypa.wordpress.com/2019/07/16/mao-lin-biao-le-premier-crash-dun-mythe/

    SUR LA CHINE, AUTRES ARTICLES SIMILAIRES :

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/a-propos-du-maoisme-et-de-la-chine-un-nouvel-echange-avec-m-drweski-a166344092

     

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/notre-grande-serie-d-etudes-mao-declassifie-critique-marxiste-leninist-a106751412

     

    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/janvier-1968-revolution-culturelle-dans-le-hunan-la-gauche-proletarien-a166223112


    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/la-chine-est-elle-capitaliste-ou-socialiste-video-en-fin-a165756624


    http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/maoisme-et-ou-marxisme-leninisme-inedit-de-mao-voie-chinoise-ou-revisi-a127378626

    « - A PROPOS DU MAOÏSME ET DE LA CHINE: UN NOUVEL ÉCHANGE AVEC M. DRWESKI- Les 3.520 ménages les plus riches de France planquent… 140 milliards d’euros dans les paradis fiscaux ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :