• - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo & PDF)

    Leçon et examen de maladies infectieuses à propos du COVID-19

    Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents ! Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection Pr Jean-Christophe Lagier, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'IHU

    https://youtu.be/qejCC2R9zAU

    Est-il déjà trop tard ?

    Didier Raoult considère au sujet de la crise que nous traversons, que la vraie question à se poser, celle dont les réponses permettraient de connaître une partie de la vérité sur cette fausse pandémie et ses milliers de personnes âgées qu’ils ont laissées mourir faute de soin, est celle des deux fausses études publiées par les journaux NEJM et The Lancet.

    Deux questions pour connaître la vérité Selon lui, savoir pourquoi ces deux revues prestigieuses se sont fourvoyées dans la publication de fausses études scientifiques (dont le seul but était de dire que « scientifiquement » l’hydroxychloroquine n’était pas efficace dans le traitement de pneumonies hivernales de l’hiver 2019-2020, et qu’il fallait en interdire son utilisation), permettrait de connaître les ressorts cachés de cette fausse pandémie et des drames humains qui l’accompagnent.

    Pour notre part, nous pensons que la question à se poser est la suivante : pourquoi en France, un « médicament essentiel à l’humanité » (selon l’OMS d’avant), l’hydroxychloroquine, a-t-il été classé substance vénéneuse mi-janvier 2020, d’après un décret qui aurait été préparé en octobre 2019 ?

    L’hydroxychloroquine, seul obstacle à la future vaccination obligatoire voulue par les néonazis du Nouvel Ordre Mondial !

    Rappelons qu’il y a plusieurs décennies que l’hydroxychloroquine a été classée par l’OMS, avant que cette dernière ne devienne la plus importante organisation criminelle internationale, « médicament essentiel à l’humanité ».

     

     

    C’est un dérivé de la quinine (la quinine est extraite de l’écorce du Quinquina, Cinchona officinalis, un arbuste originaire d'Amérique du Sud). La quinine contenue dans l’écorce de l’arbre est utilisée depuis plusieurs siècles et la quinine sous forme de comprimé a sans doute été consommée par plus d’un milliard d’individus (homme, femmes, femmes enceintes, enfants, malades, bien-portants), depuis près de 70 ans.

    Le CDC - Center for Disease Control and Prevention (agence fédérale américaine sur les maladies et leur prévention), a publié une plaquette de présentation de l’hydroxychloroquine à l’intention des voyageurs qui se rendent dans les zones tropicales. Que nous dit le CDC au sujet de l’hydroxychloroquine ? Que c’est un médicament dangereux ? Que c’est une substance vénéneuse ? Qu’il vaut mieux éviter d’en consommer ? La plaquette de présentation de l’hydroxychloroquine du CDC précise que ce médicament peut être prescrit aux adultes et aux enfants de tout âge, qu’il ne présente aucun danger pour les femmes enceintes et les femmes qui allaitent et qu’il est recommandé de le prendre à titre préventif.

    La réalité illustre les recommandations du CDC dans cette plaquette : en 65 années de commercialisation aux États-Unis, ce médicament a été consommé à des centaines de millions de doses par des Américains, sans que jamais le CDC ne change sa plaquette.

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)


    La plaquette de présentation et de recommandation aux voyageurs de l’hydroxychloroquine diffusée par le CDC Depuis 2020, il est fait faussement état d’effets secondaires et de contre-indications quant à la prescription de ce médicament, il s’agit de désinformation au service du Nouvel Ordre Mondial Depuis la fausse pandémie, en France, des sites aux mains des mondialistes et des fonctionnaires, comme Wikipédia (qui est devenue l’encyclopédie en ligne sous contrôle des fonctionnaires de l’Éducation nationale, c’est-à-dire de l’État), ne cessent d’y adjoindre des tas d’effets secondaires et de contre-indications qui n’ont absolument aucune raison d’être et que la pharmacocinétique n’a jamais relevés au cours des 7 décennies précédentes.

    Par ailleurs, il est scientifiquement documenté que l’hydroxychloroquine est efficace pour soigner les maladies pulmonaires associées aux virus et coronavirus depuis 2002 (plusieurs études que nous avons déjà citées ont été alors publiées).

    Néonazis, vous avez dit néonazis ?

    Rappelons que c’est ce médicament, qui selon le CDC « peut être prescrit aux adultes et aux enfants de tout âge, qu’il ne présente aucun danger pour les femmes enceintes et les femmes qui allaitent et qu’il est recommandé de le prendre à titre préventif », qu’Agnès Buzyn et le gouvernement d’Emmanuel Macron ont classé « substance vénéneuse » mi-janvier 2020 (décret préparé en octobre 2019), alors qu’ils savaient qu’ils pouvaient soigner rapidement les malades atteints des pathologies pulmonaires hivernales.

    À votre avis, pourquoi ont-ils préparé en octobre 2019 le classement de ce médicament parmi les substances vénéneuses, ce qu’il n’est absolument pas ?


    Les corrompus à la solde du Nouvel Ordre Mondial ne renoncent pas à démolir l’hydroxychloroquine et l’azithromycine
    L’ignoble Jean-François Khan, qui estimait en pleine affaire du viol d’une femme de ménage d’un hôtel à New York par le directeur du FMI (Fonds monétaire international), Dominique Strauss Khan, que c’était de la part de son ami « une imprudence, un troussage de domestique », mais pas d’un viol, l’ignoble Jean-François Khan donc, a un frère.
    Il s’agit de l’abjecte mondialiste Axel Khan, l’un des « piliers » du système de la Santé publique « Made in France », qui nie nos droits fondamentaux d’être humain et que nous combattons. Nous sommes, contrairement à lui, partisans de la liberté thérapeutique et définitivement opposés à toute obligation vaccinale.


    Ce notable, haut fonctionnaire qui vit en parasite de nos impôts et taxes, médecin qui ne doit plus savoir depuis plusieurs décennies ce que c’est qu’un patient, y va de sa partition pour démonter Didier Raoult ainsi que le recours à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine pour soigner, et guérir, les personnes atteintes des pneumonies hivernales, comme celles qui ont été associées lors de la fausse pandémie de l’hiver 2019-2020 au prétendu Covid-19.


    Didier Raoult, devient la cible à abattre des corrompus du système de la Santé publique « Made in France », qui touchent des millions d’euros de l’industrie pharmaceutique (avec nos cotisations sociales et nos impôts), pour nous désinformer et nous empoisonner comme avec le Vioxx®, le Médiator® ou les vaccins.


    Rappelons que selon Pubmed (principal moteur de recherche de données bibliographiques en biologie et médecine dans la base de données MEDLINE), Didier Raoult a publié près de 3 000 articles scientifiques, que le site « Expertscape » (publication de statistiques sur les études publiées au cours des 10 dernières années par spécialité scientifique) le présente comme l’auteur ayant le plus publié au monde sur les maladies transmissibles.
    Avant la fausse pandémie, il était également un des piliers de la Santé publique « Made in France », il a d’ailleurs été fait Officier de la Légion d’honneur en 2011 (Chevalier en 2000) et commandeur de l’Ordre national du mérite en 2015 (Chevalier en 1995).


    Didier Raoult est maintenant le premier pilier de la Santé publique « Made in France » dissident.
    Finalement, les premières places et les premiers prix vont bien à ce professeur qui n’a pas oublié, contrairement aux autres, à de rares exceptions, que son travail consiste à sauver des vies et à soigner des malades.



    Fin de partie pour la chloroquine et l’hydroxychloroquine ? Vraiment ?


    Les propos venimeux de l’infecte Axel Khan, qui n’a sans doute jamais sauvé la moindre vie et qui ne doit même pas savoir ce que c’est que de soigner un malade, sont relayés par « Futura Santé » qui est à la santé et à la science ce que l’alcool est aux alcooliques anonymes.


    Dans l’un de ces articles, en paraphrasant Didier Raoult, ce site titre : « Fin de partie pour la chloroquine ».
    À l’appui de leurs attaques, la prétendue « étude scientifique » Recovery (voir ci-dessous), dont les auteurs devraient tous goûter de la prison pour de nombreuses décennies, ou encore des études bidons qui démontreraient que l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine seraient totalement inefficace avec les macaques crabiers et qu’in vitro (dans des tubes à essai), l’hydroxychloroquine ne serait absolument pas efficace sur des cellules rénales de singe auxquelles ont aurait greffé une enzyme présente chez l’humain, la protéase TMPRSS2 (« transmembranaire à sérine 2 », du nom du gène TMPRSS2 qui code une protéine de la famille des protéases à sérine), qui serait impliquée dans de nombreux processus physiologiques, comme avec le métabolisme du fer, ou pathologiques, comme avec les fibroses pulmonaires.


    Ces dernières études ont été initialement publiées par la revue Nature dont la rédactrice en chef est Magdalena Skipper, auteur d’une « carte postale » sur le Forum économique mondial de Davos, l’une des grandes messes de l’Église Mondialiste, édition 2019 (à lire, en pensant à vos préoccupations quotidiennes, manière d’apprécier un éventuel décalage entre ces dernières et celles de « l’élite » « scientifique ») :
    « Mes premières impressions de Davos ? Éblouissant, bouleversant, inattendu, suscitant la réflexion, incroyablement occupé et bien plus encore…

    Après tout, où d'autre aurait-on l'occasion de déjeuner avec le roi de Belgique, un prix Nobel et un chancelier d'université tous à la même table, et ensuite écouter David Attenborough interviewé par le prince William suivi de près par le premier discours international de Jair Bolsonaro, président du Brésil ?

    Le thème de cette année était la mondialisation 4.0 : façonner une architecture mondiale à l'ère de la quatrième révolution industrielle. La durabilité, la sécurité alimentaire, la lutte contre les inégalités, la santé mondiale et l'égalité des sexes figurent en bonne place à l'ordre du jour. Klaus Schwab a souligné que la mondialisation 4.0 doit être centrée sur l'humain, plus inclusive, durable et axée sur la valeur. (…)

    J'ai animé des panels sur l'éthique de la recherche et sur l'avenir de la science et de la technologie dans la société ainsi qu'une session axée sur la participation et sur la longévité saine. Et j'ai assisté à (…) une discussion entre Bill Gates et Susan Desmond-Hellmann sur le rôle des investisseurs dans le soutien des efforts mondiaux de santé. L'un des messages clés que j'ai retenus de cette conversation était que les investissements privés ne peuvent jamais remplacer l'engagement des gouvernements.


    Pour lire la carte postale sur Davos de Magdalena Skipper, cliquez sur « Leurs préoccupations n’ont rien à voir avec nos droits fondamentaux d’être humain ».


    Pour lire la propagande pro mondialiste et néonazie des anti « hydroxychloroquine », mais pro vaccins obligatoires, cliquez sur « Les macaques crabiers instrumentalisés par les agents de propagande à la solde de Big Pharma ».


    Tout était prévu, organisé et budgétisé


    Dans sa dernière vidéo, la Suissesse Chloé F. fait référence à l'Event 201 organisé au Johns Hopkins Center for Health Security le 18 octobre 2019 à New York, par le Forum économique mondial (Davos) et la Fondation Bill et Melinda Gates.
    C’est « Event » (événement), dont l’ordre du jour aurait été arrêté au forum de Davos 2019 (auquel participait la ré dactrice en chef de Nature , Magdalena Skipper, qui se garde bien d’en parler dans sa « carte postale »), était une répétition générale sur les moyens financiers, médiatiques et policiers à mettre en oeuvre pour la fausse pandémie qu’ils ont réussi à nous imposer : confinement des populations, interdiction des traitements efficaces, sur exagération du nombre de victimes (il faut terroriser les populations), port du masque obligatoire et, pour bientôt, « vaccination » obligatoire pour les populations vivant dans des pays dominés par le Nouvel Ordre Mondial, comme c’est le cas en France.



    Les vaccins sont justifiés, car il n’y aurait pas de traitement efficace...


    On comprend mieux l’importance pour les néonazis qui nous gouvernent, d’interdire l’hydroxychloroquine et de la classer en substance vénéneuse (le décret a été préparé en octobre 2019, sans doute suite au fameux Event 201), car depuis 2002 ils savent que l’hydroxychloroquine est réputée être efficace pour traiter les infections pulmonaires associées aux virus et au coronavirus (voir nos précédentes lettres à ce sujet). Nous avons donc la réponse à notre question initiale.
    Pourquoi ont-ils interdit l’hydroxychloroquine ? Pour que les malades décèdent et qu’ils puissent nous terroriser afin de nous imposer la suite : distanciation sociale, port obligatoire du masque, fin de nos libertés individuelles, vaccination obligatoire et puçage 5 G.


    Rappelons que selon le professeur Perronne, un autre « pilier » dissident du système de la Santé publique « Made in France », cette interdiction est la cause de 25 à 35 000 personnes âgées qu’ils ont volontairement laissé mourir en leur refusant les soins (le qualificatif de néonazi nous semble approprié, là encore).


    Pour regarder la vidéo de Chloé F., cliquez sur « Les anticipations de Bill Gates et de ses amis »

    À partir de de la minute 8:39, rappel des anticipations et de l'organisation de la fausse pandémie par l'Église Mondialiste et son grand prêtre Bill Gates.


    Pour lire l'argumentaire du Forum économique mondial , cliquez sur « Ils pensent que notre vie leur appartient »
     


    Des marseillais font trembler le Nouvel Ordre Mondial


    Le 17 mars 2020, sans doute sans s’en douter, l’équipe du professeur Didier Raoult publie une étude qui fait trembler le Nouvel Ordre Mondial et les déflagrations lézardent les récits de l’OMS et du gouvernement français, qui deux mois plus tôt a rendu très compliqué la prescriptions d’hydroxychloroquine (jusqu’alors en vente libre) en la classant mystérieusement parmi les substances vénéneuses.


    Ce médicament, que nous pouvions acheter comme bon nous semblait jusqu’à mi-janvier 2020, ne peut plus être délivré par les médecins de ville à leurs patients, et il est recommandé aux services hospitaliers de ne pas l’utiliser. Or, l’étude publiée par les Marseillais révèle que les malades qui ont bénéficié du traitement recommandé par une équipe chinoise qui a officié à Wuhan, à savoir une prise d’hydroxychloroquine et d’azithromycine (à des doses précises), se rétablissent rapidement et spectaculairement sans avoir à passer par les soins intensifs et sans devoir rester hospitalisé.


    Il est important d’insister sur ce point, l’équipe marseillaise n’a pas joué les apprentis sorciers, des Chinois avaient déjà publié plusieurs études qui démontraient l’efficacité de l’association « hydroxychloroquine – azithromycine » dans le traitement des pneumopathies de l’hiver 2019-2020, d’ailleurs le professeur Raoult s’y était référé. Ces études chinoises n’ont fait l’objet d’aucune polémique, car la Chine c’est loin, et ce qui se publie en Chine ou en Inde ne menace jamais l’industrie pharmaceutique occidentale, hélas.


    Avec la publication de l’équipe du professeur Raoult, le gouvernement français et l’industrie pharmaceutique occidentale n’étaient pas face à eux quelques articles d’auteurs inconnus et publiés sur d’obscurs sites chinois d’hôpitaux et d’universités (et dont personne ne relèverait l’importance en Occident), ils étaient face à une sommité mondiale, l’expert N°1 en microbiologie et donc en virologie.


    Le genre d’individu qu’il est préférable d’avoir de son côté


    En France, Didier Raoult a reçu en 2015 le Prix Louis D de la Fondation (Institut de France), en 2010 il a reçu le Grand Prix Inserm (pour l’ensemble de la carrière), en 2009 il a reçu le Prix Eloi Collery de l’Académie nationale de médecine, en 2003 il a reçu le Prix Jean Valade de la Fondation pour la recherche ; en 1997 il a reçu le Prix Piraud de la Fondation médicale de France, en 1996 il a reçu le Prix de la science et de l’armée française, en 1986 il a reçu le Prix des professeurs associés (Marseille) et en 1985 il reçut le Prix Nourri – Lemarié (Médecine tropicale).


    Son palmarès international est encore plus impressionnant :


    - 2014 Prix Thomas J Marrie- Halifax (Canada) ;
    - 2012 Medical Grand Round, Conférence annuelle Shaia, Virginie (USA) ;
    - 2010 Price Excellence in Clinical Medicine, Nijmegen (Pays-Bas) ;
    - 2009 Khwarizmi International Award (KIA), Téhéran (Iran) ;
    - 2008 Sackler Lecturer Award, Université de Tel Aviv (Israël) ; J.D.
    - 2008. Williams Awards (Royaume-Uni) ; conférence d’introduction
    - 2007 (American Society of Microbiology) ICAAC, Chicago (USA); conférence distinguée 2006 à la Washington State University, Washington (USA) ;
    - 2006 Medical Grand Round, Medical School, Standford (USA) ;

    - 2006 Medical Grand Round, Massachusetts General Hospital, Boston (USA); 2005 Medical Grand Round, Medical Grand Round, Hôpital de Chicago (USA);
    - 2005 Fred Soper Lecture (American Society for Trop Med Hyg) Washington (USA);
    - 2003 J. Smadel Lecture (Infectious Diseases Society of America), San Diego (USA);
    - 2002 Award of Overseas Sciences, Royal Belgian Tropical Medicine Society (Belgique);
    - 2002 Award of Excellence, European Society for Clinical Microbiology and Infectious Diseases;
    - 2002 E. Garner King Memorial Conference, Edmonton (Canada); 2000 Pfizer, IDCP Discovery series.


    Vous l’aurez compris, Didier Raoult est une sommité internationalement reconnue par les institutions et l’industrie pharmaceutique occidentale, il est d’ailleurs classé depuis 2015 par l’agence de presse Thomson-Reuters, parmi les chercheurs les plus importants au monde.


    C’est le genre d’individu qu’il est préférable d’avoir de son côté lorsqu’on intervient dans son domaine d’expertise, car il est sans doute scientifiquement très difficile de le contrer et de l’envoyer balader. La parole de Didier Raoult peut discréditer bien des argumentaires, à moins d’affirmer sans qu’il y ait le moindre doute possible qu’il est neurologiquement diminué ou atteint de folie incurable (il est trop jeune pour que ces ennemis lui fassent subir ce qu’ils font au professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de physiologie 2008, qui se voit régulièrement accusé d’être sénile par les agents de propagande de l’industrie pharmaceutique vaccinale).


    Deux tableaux accompagnent l’étude des Marseillais :


    Patients traités seulement avec de l’hydroxychloroquine (tracé rouge) et patients qui ne l’ont pas été (tracé noir)

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

    Patients traités avec de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine (tracé vert), patients traités avec seulement de l’hydroxychloroquine (tracé bleu) et les patients qui n’ont reçu aucun de ces traitements (tracé noir)

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

     

    Auteurs de l’étude Philippe Gautret, Jean-Christophe Lagiera, Philippe Parolaa, Van Thuan Hoanga, Line Meddeba, Morgane Mailhea, Barbara Doudiera, Johan Courjone, Valérie Giordanengoh, Vera Esteves Vieiraa, Hervé Tissot Duponta, Stéphane Honoréi, Philippe Colsona, Eric Chabrièrea, Bernard La Scolaa, Jean-Marc Rolaina, Philippe Brouquia et Didier Raoult.


    Pour voir l’étude sur le site de l’IHU, cliquez sur le PDF ci-dessous :

    L’étude qui lézarda l’OMS et l’État français PDF >> Télécharger « Hydroxychloroquine_final_DOI_IJAA.pdf »



    Les Chinois de Wuhan et l'équipe médicale du professeur Raoult ne sont pas les seuls à observer les résultats spectaculaires de l'association hydroxychloroquine et azithromycine dans le traitement des pneumonies hivernales 2019 2020


    En France plusieurs médecins confirment l'efficacité de cette association médicamenteuse, mais ils
    seront vite sommés de se taire par leurs ordres professionnels, ce qu'ils feront en bons soldats obéissants à
    l'État (et tant pis si leurs paroles publiques auraient pu sauver des milliers de vies, l'important est d'obéir
    sagement à l'Ordre des médecins excepté le professeur Perronne de Garches , le deuxième dissident du
    système de la Santé publique « Made i n France »


    Aux États Unis, fin mars 2020 , le médecin Vladimir Zelenko écrit à ses collègues pour les informer
    qu avec son équipe ils ont traité avec succès 200 patients grâce à l association « hydroxychloroquine et
    azithromycine » à laquelle ils ont ajouté du sulfate de zinc


    Sur les 200 patients , six seulement ont dû être hospitalisés et deux ont dû être intubés (aucun décès sur
    les 200).


    Et les études menées par des médecins de terrain qui ont le droit de prescrire ces médicaments ne
    cessent d'être rendues publiques , comme l'étude chinoise du 10 avril 20 20 ou celle de Robin Armstrong,
    directeur médical d’un asile au Texas États-Unis publiée à la même date.


    Citons également l'étude brésilienne du groupe « Prevent Senior » à Sao Paulo ( Brésil publiée le 18
    avril 2020 et basée sur le nombre d'hospitalisations en cas de pneumonies : seul 1,17% des patients du groupe
    qui ont suivi un traitement à base d'hydroxychloroquine et d'azithromycine moins de 7 jours après les
    premiers symptômes ont dû être hospitalisés et l'on passe à 3,2% pour ceux qui ont commencé le même
    traitement après 7 jours et à 5,5% pour les patients qui ont refusé ce traitement.

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

    Et il y en a encore d'autres : Costa Rica, Maroc, Inde, etc.

    Un graphique en forme de réquisitoire les principaux dirigeant s de l'Un ion Européenne ont préféré laisser mourir les malades que de les soigner avec de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine

    - Mieux comprendre le covid-19 et les étapes de soins (Vidéo)

    Résistons,


    refusons d'être testés, n'oublions pas que de porter un masque est dangereux pour notre santé... toutefois mieux vaut se soumettre quelques minutes plutôt que d'être verbalisé ou en situation de confrontation avec des tiers...

    Seules des actions collectives importantes avec plusieurs milliers de personnes peuvent nous permettre de ne pas nous soumettre à cette nouvelle tyrannie de type néonazie), défendons notre peau et préparons nous au pire !

    Pierre Lefevre
    Libre Consentement Éclairé

    Le PDF de LCE >> Télécharger « 200810 DIDIER RAOULT CIBLE PDF.pdf »

    « - Ouvrir les cages du prolétariat par une recomposition politique radicale (Avec PDF)- L'industrie pharmaceutique nous impose ses solutions inefficaces et chères ! 3ème partie »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :