• Obama joue à la roulette russe avec la participation des pays de l'Union européenne

    La cause est entendue, les ennemis de la démocratie et du monde occidental ont tenté d'envahir l'Ukraine pour venir en aide aux terroristes mais les preux chevaliers de Svoboda et du bataillon Azov ont valeureusement mis en déroute les forces du mal.

    Jeudi 15 août, vers 17 heures, l'information prétendant qu'une importante colonnes de blindés russes qui aurait traversé la frontière ukrainienne a été détruite par l’artillerie ukrainienne est relayé par plus de 1000 sites d'information.

    À l'origine de cette information : des journalistes du Guardian, de la BBC et du Telegraph qui auraient donc aperçu des dizaines de véhicules de transport de troupes blindés franchir la frontière, ce que l'OTAN et la Lituanie ont ensuite confirmé.

     

    Le journaliste du Guardian explique que la colonne s'est d'abord arrêtée pour attendre la tombée de la nuit sur le côté de la route. Au crépuscule, elle s'est ébranlée pour emprunter une piste et passer à travers une brèche dans les barbelés.

     

    Des militaires russes entrent en Ukraine à la tête d'une colonne de chars, le tout en agitant les bras pour bien se faire repérer par les "journalistes" anglais.

    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/six-questions-sur-l-attaque-des-vehicules-blindes-russes-en-ukraine_670661.html

    Et d'un coup de baguette magique, l’artillerie ukrainienne a détruit des blindés russes, en tout cas, c'est qu'affirme le président ukrainien Petro Porochenko à David Cameron qui s'empresse de convoquer l'ambassadeur russe.

    Si il n'y avait pas des milliers de morts civils, cela serait comique.

    Donc les russes envahiraient l'Ukraine avec colonne de chars qui à profité d'une brèche dans les barbelés. Car c'est bien connu, les barbelés arrêtent les chars !

    Et les ukrainiens qui sont incapables de prendre Donetsk depuis un mois déjà, auraient détruit cette colonne de blindés sans coup férir et sans que les russes réagissent.

    Mais alors comment expliquer que pas une photo, pas une vidéo des carcasses des blindés calcinés, ni des morts et blessés, n'attestent ces faits alors que les journalistes étaient présents ?

    L'armée ukrainienne, dont nous avons pu constater l'incroyable efficacité, a réduit ces chars en cendres en quelques secondes. Un peu comme l'avion du Pentagone !

    "Les initiatives appropriées ont été prises et une partie (de la colonne) n'existe plus", a précisé Andreï Lisenko, porte-parole de l'armée ukrainienne, en s'adressant à la presse.

    Comment croire que des blindés russes aient franchi la frontière ukrainienne et se soient laissés volatiliser par l'artillerie de Kiev sans laisser de trace ?

    Et qu'est devenu le reste de la colonne ? Pas un prisonnier à exhiber devant les caméras ?

    La vérité des faits n’intéresse visiblement pas les ''chefs du monde occidental'' quand on constate avec quelle célérité ils reprennent à leur compte les assertions de Kiev : ''Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne réunis vendredi ont demandé le retrait des forces russes de la frontière''.

    ''Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont « pressé » vendredi la Russie de « stopper immédiatement toute forme d’hostilités » à la frontière avec l’Ukraine''.

    "Je peux confirmer que la nuit dernière (de jeudi à vendredi, NDLR) nous avons observé une incursion, une traversée par les Russes de la frontière ukrainienne", a affirmé le responsable danois lors d'une conférence de presse à Copenhague''.

    ''Hollande « appelle la Russie à respecter l’intégrité de l’Ukraine »''

    ''Réunis à Bruxelles pour un point sur les crises irakienne et ukrainienne, les ministres appellent aussi la Russie à « retirer ses forces de la frontière »''

    « Toute action militaire unilatérale de la part de la Fédération russe en Ukraine sous quelque prétexte que ce soit, y compris humanitaire, sera considéré par l’UE comme une violation majeure du droit international », ont ajouté les ministres européens.

    « Je suis alarmé par les informations » sur une entrée de blindés russes en territoire ukrainien, « s’il y a des véhicules ou du personnel militaires russes en Ukraine ils doivent être retirés immédiatement ou les conséquences seront très sérieuses », a déclaré le ministre britannique des Affaires Etrangères, Philip Hammond. « C’est une situation potentiellement très dangereuse », a-t-il ajouté.

    « Il s’agit d’une violation majeure » du droit international, a pour sa part lancé son homologue suédois, Carl Bildt. Le ministre danois, Martin Lidegaard, s’est également dit « profondément inquiet de l’attitude russe ces derniers mois mais aussi ces dernières heures ». « Les autorités russes doivent avoir conscience que, tant dans l’UE qu’aux Etats-Unis, nous sommes très engagés à répondre à toute agression de la Russie », a-t-il ajouté.

     

    Il est légitime de s'interroger sur les raisons de cette nouvelle offensive me(r)diatique contre la Russie et son gouvernement alors que parallèlement ils ne cessent de proclamer la victoire contre les séparatistes et la prise imminente de Donetsk, depuis bientôt un mois !

     

    En fait, la réalité sur le terrain semble bien différent malgré qu'une grande partie du territoire ''des rebelles séparatiste'' ai été repris par l'armée de Kiev. Cela aurait-il été le cas si les russes livraient armes et troupes aux séparatistes comme ne cessent de le répéter Kiev et ses commanditaires.

     

    En réalité cette armée est au bout du rouleau tout comme le régime de Kiev. On assiste à un véritable effondrement économique et politique du pays, sa monnaie n'a plus aucune valeur.

    Et malgré la cécité des journalistes et le silence des mé(r)dia, nous savons que la population sous le contrôle de Kiev s'oppose à l’enrôlement dans l’armée de Kiev, par exemple à Odessa, 300 réservistes sont traînés devant les tribunaux pour avoir refusé d'obéir à l'ordre de mobilisation générale pour aller combattre dans le Donbass.

    Les Ukrainiens enrôlés dans l'armée régulière se rendent aux russes ou désertent. Hier encore 15 soldats ont passé la frontière pour se réfugier en Russie.

    Kiev et ses commanditaires sont aux abois et ne peuvent plus compter que sur les mercenaires de Blackwater, dont la présence n'est plus mise en doute, et sur les milices nazis de Sbovoda, secteur droit, les bataillons du type bataillon Azov, qui sont composés de nazis provenant de divers états européens, dont la France , qui ne se cachent plus et revendiquent ouvertement une obédience nazi.

     

    Il est urgent pour Kiev et ses commanditaires de briser la résistance des séparatistes avant que la contestation sociale ne prennent plus d'ampleur dans le reste de l'Ukraine confrontée aux exigences du FMI. Kiev va bientôt avoir besoin de ses escadrons de la mort face à la contestation sociale.

    C'est pourquoi il est vital d’empêcher l'arrivée du convoi humanitaire russe qui permettrait à la population de Donetsk de résister quelques semaines de plus aux assauts des milices de Kiev.

    Mais la situation ukrainienne ne se résume pas à la volonté du pouvoir en place à Kiev de mater sa population.

    Derrière les marionnettes de Kiev se devine les agissements de Washington qui utilise la crise ukrainienne crée de toute pièce afin d'abattre Poutine et son régime qui ont le tort impardonnable de s'opposer aux visées de l'empire étasuniens.

    Poutine n'ignore pas que le sort de la Russie n'aura rien à envié à l'Irak et à la Libye si d'aventure les russes cédaient aux pressions '' du monde libre ''.

    Mais Poutine n'ignore pas non plus qu'un moindre faux pas de la part de la Russie, prétexte sera trouvé pour déclencher un conflit dont les conséquences sont incalculables.

    Et quoi que l'on puisse penser de la Russie et de Poutine, si nous ne sommes encore de plein pied dans une guerre mondiale, ce n'est pas à Obama et à ses putes européennes que nous le devons, mais à la retenue des russes malgré les provocations, les dénigrements et les vexations dont ils été l'objet de la part du '' monde démocratique''.

     

    Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/obama-joue-a-la-roulette-russe-155554

     

     ET VOICI LA RÉALITÉ...

     

     

    Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne»

     

    Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne ».

     

    Le rapport des forces militaires de l’Ukraine, qui affirment avoir détruit il y a deux jours une colonne de blindés russes, ne reflète pas la réalité des faits.

     

    « Quand  de la désinformation flagrante est diffusée par les médias, je crois que tous les adultes sont en mesure de distinguer les faits de la fiction »-a déclaré le ministre à des journalistes à Berlin. « Par exemple, les articles qui ont été émis après les entretiens entre le Président de l’Ukraine Petro Poroshenko et le  premier ministre britannique David Cameron, ont signalé que les forces de sécurité ukrainiennes avaient détruit une colonne militaire avançant en Ukraine depuis la Russie. Ces articles sont faux." 
     "Ce qui s’est réellement passé : une colonne militaire ukrainienne, qui se déplaçait vers la région de Lougansk, apparemment dans le but de couper la voie à l’acheminement de l’aide humanitaire, a été détruite par les milices séparatistes. C’est ce qui s’est passé",  a déclaré Lavrov.

     

     "Si ces événements sont présentés comme des exploits de la courageuse armée ukrainienne, bon, si ça leur fait plaisir . Mais qu’ils ne fassent pas  tomber sur nous le blâme pour leurs actions, "a ajouté le ministre des affaires étrangères.

     

    D’ailleurs vous remarquerez que cette affaire que les médias ne mettaient pas en doute le moins du monde a disparu du jour au lendemain… personne ne met en doute la crédibilité de notre cher allié, ni celle du premier ministre britannique.

     

    Autre disparition étonnante, celle du boeing  malaysien. On pourrait presque se dire qu’il  a été abattu une première fois au-dessus de l’Ukraine et il semble qu’il ait disparu une autre fois effacé par le désintérêt soudain des médias… Moscou qui s’est vu imposer des sanctions avant même toute enquête sur seule déclaration de l’intime conviction d’Obama, envisage  de demander un rapport d’enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l’est de l’Ukraine, C’est ce qu’a  annoncé lundi aux journalistes le représentant de la Russie auprès de l’ONU, Vitali Tchourkine.

     

    "Nous demanderons au secrétariat d’organiser un point de presse consacré à l’application de la résolution 2166", a déclaré le diplomate.

     

    Selon M. Tchourkine, un mois s’est écoulé depuis la catastrophe de l’avion de ligne malaisien. Le paragraphe 13 de cette résolution engage le secrétaire général de l’Onu à rendre compte du déroulement de l’enquête.

     

    "J’espère que le rapport sera présenté ce soir", a indiqué l’ambassadeur russe à l’Onu.

     

     

    Source : http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/18/nouvelle-reflexion-de-lavrov-la-colonne-de-blindes-que-les-autorites-de-kiev-revendiquaient-avoir-detruites-appartenaient-a-l-armee-ukrainienne/

     

     

    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi...

    « La NSA vous surveille de près grâce à la fibre optique...Le vrai visage de la C.E.S. (la CGT y est adhérente... la honte !) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :