• - PANDÉMIE, LE JOUR D’APRÈS SERA CELUI DES COMPTES, RADICAL ET SANS CONCESSION

     par ANNE-SOPHIE CHAZAUD

    (Suivi d'un article de notre camarade TML et un de notre camarade Vincent Gouysse)

    Le dévoilement : tous les rois sont nus

    - PANDÉMIE : LE JOUR D’APRÈS SERA CELUI DES COMPTES, RADICAL ET SANS CONCESSION (Avec les vrais chiffres en France) - MAJ 29-03-2020

    Ainsi que nous l’avions pressenti, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 est la révélatrice de toutes les autres. Très rapidement, chacun y est allé, à juste titre, de son domaine d’expertise pour considérer l’évidence qui allait promptement s’imposer : remise en question cette fois-ci rédhibitoire d’une Union européenne parfaitement inutile voire nuisible, incapable de protéger qui que ce soit et occupée, pendant que chacun tente de survivre, à intégrer en son sein déjà obèse l’Albanie et la Macédoine du Nord (on comprend vraiment l’urgence du dossier).

    Remise en question du modèle, une nouvelle fois en crise grave, d’une économie mondialisée, financiarisée et déshumanisée, irrespectueuse des peuples, de l’environnement mais aussi source d’insécurité profonde pour ceux-ci.

    Prise de conscience subite, comme d’autres découvrent la lune, des vertus de l’État providence – encore faudrait-il que celui-ci soit aux mains d’hommes d’État dignes de ce nom et non de valets de la finance, lesquels découvrent subitement que le pays tourne encore, malgré le confinement, grâce aux éboueurs, aux personnels soignants, aux caissières, aux livreurs, à tous ceux que l’enseigne Intermarché a récemment et fort justement qualifiés de « héros discrets », sur lesquels le pouvoir macronien n’aura pourtant eu de cesse de taper pendant des mois, depuis la crise des Gilets Jaunes jusqu’aux mobilisations contre la réforme des retraites, et qui continuent de faire tourner la boutique, enfin, pour ceux qui auront réussi à conserver leurs deux yeux.

     

    La fulgurante débandade

    On avait donc rapidement compris que tout allait s’écrouler, mais on n’avait pas imaginé que la débandade serait aussi rapide et fulgurante, quand bien même pour des raisons conjoncturelles évidentes, la machine tient encore debout, rafistolée avec du scotch, comme elle-même placée sous un respirateur artificiel de fortune : la France retient son souffle avant que des comptes soient demandés, rendus et que les responsables soient amenés à répondre de leurs nombreuses et coupables errances.

    Car l’heure viendra de rendre des comptes, quoi qu’en pensent ceux qui tentent, sous prétexte d’une Union nationale qu’ils n’ont cessé de déconstruire méthodiquement (le mot même de nation était devenu péjoratif) de faire taire les esprits libres et critiques et les personnes qui s’efforcent, en dépit des circonstances, de réfléchir.

    Les improvisations n’ont cessé de succéder aux mensonges qui eux-mêmes ont fait place à d’autres improvisations, mises en scènes et choix coupables, dissimulations, manipulations.

    La pénurie de masques, de respirateurs, de protections, de tests est flagrante, quand bien même les habituels amuseurs publics d’un exécutif aux abois se succèdent pour déclarer que tout ceci ne sert à rien et que si les soignants tombent malades c’est certainement à cause des transports en commun.

    La somme des déclarations grotesques, ineptes et coupables est telle qu’on ne saurait ici la restituer dans sa totalité. Sans compter l’appréciation même de l’ampleur de la crise qui vire au grotesque puisque dans notre pays, pour être testé, il faut être soit élu soit quasi mort.

    Les chiffres qui sont donnés sont donc aussi fiables que ceux d’une République bananière, d’autant que, concernant les personnes décédées elles-mêmes, on ne comptabilise ni les membres des Ehpad dont on constate une nouvelle fois l’extrême dénuement, ni les personnes qui décèdent à domicile.

     

    L’Histoire avec sa grande hache

    La désorganisation, l’impréparation, l’absence d’anticipation deviennent chaque jour plus manifestes, alors même que la France possédait l’un des systèmes de santé publique parmi les plus performants du monde.

    On découvre peu à peu l’ampleur des dégâts et l’on hésite, en raison du confinement, entre le rire nerveux et une colère immense qui, peu à peu, en chacun, en chaque foyer, dans chaque maison, est en train de monter et dont on se dit que lorsqu’elle va sortir et s’exprimer, elle risque de laisser quelques traces dans l’Histoire avec sa grande hache, comme disait Perec.

    Ces dégâts étaient pourtant prévisibles et annoncés par les personnels soignants depuis des années, et particulièrement depuis des mois, à qui l’on préférait répondre à grands renforts de gaz lacrymogènes, tant il semblait plus judicieux à cet exécutif de prévoir des stocks de grenades de désencerclement et autres matériels répressifs plutôt que du matériel sanitaire qui, à présent, manque cruellement.

    La bataille autour des travaux pourtant prometteurs et indispensables du Professeur Raoult est un des exemples les plus calamiteux de cette incurie coupable des pouvoirs publics. On déclare l’état de guerre mais on prend des précautions de jouvencelles pour tenter, sans attendre, d’administrer dans de bonnes conditions, de la chloroquine aux patients, si possible avant leur mise en bière (selon le protocole mis au point au CHU de Marseille, et non pas en avalant du produit pour nettoyer les aquariums comme l’ont fait deux imbéciles aux Etats-Unis, ce dont se sont immédiatement et stupidement emparés les détracteurs macroniens de notre original druide marseillais aux allures de Panoramix), que l’on s’arrange dans le même temps pour rendre aussi rare et efficace que l’extrême onction.

    On s’aperçoit que la Nivaquine, distribuée à des milliards de doses depuis plus de 70 ans, a été classée subitement parmi les substances vénéneuses par Agnès Buzyn au début de l’année, au moment même où se déclenchait la crise du coronavirus (il faut croire que l’application du principe de précaution est à géométrie très variable selon les intérêts poursuivis) et sachant que les Chinois étaient sur la piste de plusieurs protocoles incluant cette molécule.

    On découvre par ailleurs que la seule usine française fabriquant ce médicament, FAMAR, près de Lyon, a été placée en redressement judiciaire suite à sa revente par le fonds d’investissement américain KKR, tandis que le seul site européen fabriquant des bouteilles d’oxygène médical, LUXFER, près de Clermont-Ferrand, a quant à lui fermé sur décision de son actionnaire britannique et malgré une activité parfaitement rentable (quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir). Il semble qu’on ait perdu l’intérêt général quelque part dans le vaste delta qui sépare la start-up nation de l’Etat-stratège…

    Aujourd’hui, les membres d’un exécutif qui n’a eu de cesse de mépriser cette économie locale, territoriale, de vanter les mérites d’un néo-libéralisme sans âme, d’une financiarisation brutale de l’économie, de dogmes bruxellois irresponsables et hostiles à toute forme de souveraineté, y compris sanitaire, pharmaceutique, médicale, des États-nations, découvrent subitement les dégâts que causent leurs choix coupables, sans pour autant, du reste, s’en excuser le moins du monde.

    Alors, mentir semble la seule solution. Tenter de décrédibiliser les travaux du professeur de Marseille qui ne goûte pas les joies vaines de la haute administration parisienne, mentir au sujet des protections, mentir sur l’anticipation qui n’a pas été faite, mentir sur les mesures qui n’ont pas été prises. Mentir, aussi, sur les raisons pour lesquelles ces mesures n’ont pas été prises, alors que, comme l’indique Agnès Buzyn elle-même, tout ce qui allait advenir était clair depuis deux mois.

    Tous ceux qui sont responsables de ce délitement et de cette désorganisation demandent désormais, aux abois, de l’aide. Alors, bien sûr, chacun va retrousser ses manches et aider, à sa manière, aider les soignants, aider les agriculteurs, aider de toutes les façons possibles tous ceux qui en ont besoin, mais l’heure des comptes, ensuite, sera de mise. Elle sera radicale et sans concessions.

    Parce qu’il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables du fait qu’en 2020, en France, on ne puisse plus même enterrer dignement ses morts, à l’heure où Georges Steiner et ses Antigones nous ont adressé un dernier salut du monde civilisé.

    Anne-Sophie Chazaud Philosophe, haut fonctionnaire et auteur d’un livre à paraître aux éditions L’Artilleur consacré à la liberté d’expression, à paraître en avril 2020.

    Source de l’article : https://www.vududroit.com/2020/03/p…

     

    Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré :

    Lire ici >> https://fr.sputniknews.com/france/202004011043446279-un-rapport-remis-par-le-pr-raoult-il-y-a-17-ans-predisait-le-chaos-a-venir-mais-le-gouvernement-la/

    Ajout de recocom :

    Pour suivre l'évolution en France (Les morts en Ehpad ne sont pas comptabilisés) :

    >> https://www.worldometers.info/coronavirus/country/france/

     

    Si le nombre des morts s'accroit à ce point en
    France, c'est dû à l'incurie criminelle de nos
    gouvernants aux ordres des grands groupes
    capitalistes multinationaux et de la finance
    mondialisée ! Ils ont détruit la France, aujourd'hui
    ils tuent son peuple !

    NOUS N'OUBLIERONS PAS !



    Reconnaître les symptômes du COVID-19, par Denis Protsenko, Le médecin-chef du principal hôpital COVID de Moscou :


    "La forme grave de la maladie est une combinaison de fièvre, de toux
    sèche sans crachats, d’essoufflement et d’un signe très alarmant : la
    baisse des niveaux d’oxygène dans le sang artériel (saturation). Cela
    se produit parce qu’une très grande quantité de tissu pulmonaire est
    affectée par le virus et cesse de remplir sa fonction principale, à
    savoir transférer l’oxygène de l’extérieur du corps vers les vaisseaux
    sanguins. Par conséquent, il y a un essoufflement car le corps
    manque d’oxygène."


    (Source : https://lecridespeuples.fr/…/securite-depistage-medicament…/)

     

    Perte brutale de goût et/ou d’odorat : la signature du coronavirus

    >> https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/perte-brutale-de-gout-et-oud-223179?utm_source=feedburner&utm_medium=feedutm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

     

     

    Lire aussi :

     

    Coronavirus - Ne pas traiter une maladie facilement soignable est un crime contre l’humanité

    >> http://mai68.org/spip2/spip.php?article5427

     

    Aucune quarantaine n’a vaincu de maladie

    par Thierry Meyssan >> https://www.voltairenet.org/article209482.html

     

     

    ET AUSSI :

     

    Pénurie de masques : les raisons d'un "scandale d'État"

    >> https://www.franceinter.fr/societe/penurie-de-masques-les-raisons-d-un-scandale-d-etat

     

    Covid-19, point vidéo : Pr. Raoult, Hydroxychloroquine + AZT non toxiques ; Le Floch-Prigent : fabriquons des respirateurs en France, c’est possible !

    >> https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/03/24/covid-19-point-video-pr-raoult-hydroxychloroquine-azt-non-toxiques-le-flochprigent-fabriquons-des-respirateurs-en-france-cest-possible/

     

    Covid-19 : Didier Raoult claque la porte du Conseil scientifique de Macron

    >> https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/03/25/covid-19-didier-raoult-claque-la-porte-du-conseil-scientifique-demacron/

     

    Kollabo et/ou Vendu ???

    >> https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/03/24/kollabo-et-ou-vendu/

     

    Coronavirus - Macron s’attaque au code du travail en pleine épidémie

    >> http://mai68.org/spip2/spip.php?article5439

     

    Le confinement protège la classe dominante, mais nuit à la population

    >> http://mai68.org/spip2/spip.php?article5451

     

    Ils avaient été prévenus. Rapport officiel mai 2019

    >> http://amers-cap.com/2020/03/ils-avaient-ete-prevenus.rapport-officiel-mai-2019.html

     

    73% des français pensent que le gouvernement a menti à la population, les chiens de garde médiatiques les accusent de complotisme

    >> https://monde.taibaweb.com/index.php/2020/04/06/73-des-francais-pensent-que-le-gouvernement-a-menti-a-la-population-les-chiens-degarde-mediatiques-les-accusent-de-complotisme/

     

    Pourquoi les autorités ne comptent pas les décès survenus en Ehpad dans le bilan des victimes du Covid-19 ?

    >> https://www.les-crises.fr/pourquoi-les-autorites-ne-comptent-pas-les-deces-survenus-en-ehpad-dans-le-bilan-des-victimes-ducovid-19-par-cedric-mathiot/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

     

    ET AUSSI :

     

    Origines de la pandémie : pourquoi faut-il s'abstenir d'accabler la Chine ?

     

     

    Une vidéo

    Coronavirus : "Il y a des maladies qui sont bien plus mortelles"

    selon Olivier Youinou (Infirmier à l’hôpital Henri-Mondor)

    Ndlr : Par ex. la grippe tue entre 10.000 à 12.000 personnes

    chaque année en France et on ne confine pas ! (Voir ici >> https://www.liberation.fr/checknews/2020/02

    /27/la-grippe-saisonniere-est-elle-plus-mortelle-que-le-covid-19_1779682)

    https://www.youtube.com/watch?v=-utzz5Mz_O4&feature=youtu.be

     

    Si le nombre des morts s'accroit à ce point en France, c'est dû à

    l'incurie criminelle de nos gouvernants aux ordres des grands

    groupes capitalistes multinationaux et de la finance mondialisée !

    Ils ont détruit la France, aujourd'hui ils tuent son peuple !

     

    Par ailleurs l'alliance atlantique vole en éclat : les USA jouent

    maintenant seuls contre leurs "alliés" (lire l'article de libération, cidessous)

    : Une commande française de masques détournée vers les États-Unis

    sur un tarmac chinois >> https://www.liberation.fr/france/2020/04/01/une-commandefrancaise-

    de-masques-detournee-vers-les-etats-unis-sur-un-tarmac-chinois_1783805

     

    La Belgique est déjà officiellement passée à l’hydroxychloroquine

    depuis le 13 Mars, après la preuve de l’efficacité du traitement en

    Chine, en Italie, et les essais en cours dans d’autres pays.

     

    Pétition de soutien au Pr. Raoult pour passer à

    l’hydroxychloroquine en France aussi !!!

     

    POUR SIGNER LA PÉTITION (déjà plus de 100.000 signatures qui s'ajoutent aux

    200.000 de la pétition retirée pour une raison inconnue):

    https://www.mesopinions.com/petition/santé/faut-ecouter-professeur-raoult/82737

     

    Pour suivre les progrès de l'IUH Infection de Marseille >>

    https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

     

    Une nouvelle pétition d'un ensemble de grands

    professeurs pour passer à l’hydroxychloroquine en

    France aussi !!!

    POUR SIGNER LA PÉTITION (déjà plus de 500.000 signatures qui s'ajoutent aux deux

    précédentes):

    https://www.change.org/p/ephilippepm-traitement-covid19-ne-perdons-plus-de-temps-neperdonsplusdetemps

     

    Les articles de nos camarades

    Contre le Pouvoir de la Complaisance Morbide et la Kollaboration de la Délectation Morose ! par TML :

    En réponse au camarade Viriato et à ses nombreux mails relayant le catastrophisme ambiant orchestré par le pouvoir et les merdias à sa botte !

    Bonjour, camarade !

    Tu continues à te complaire dans la morbidité ambiante du système sans voir que tel est précisément son but et son intérêt.

    Pourtant il y a au moins un passage qui aurait pu te mettre sur la voie, dans ton dernier envoi :

    « les répercussions de la pandémie sur l’activité économique, comme nous l’avons dit, sont très importantes. Pour Alicia Bárcena, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), nous n’allons pas pouvoir reconstituer le système économique tel qu’il fonctionnait car « les chaînes de valeur ont été brisées ».

     Selon elle, « l’un des canaux de transmission » pour l’Amérique latine « est le déclin de l’activité économique en Chine, qui était une destination importante pour nos exportations, mais aussi l’un des plus importants pays producteurs du monde (…) En outre, la quasi-totalité du monde importait des pièces et des biens intermédiaires de Chine.

    Il y a donc eu un effondrement ou une interruption des chaînes de valeur mondiales et la reconstruction de ces chaînes va être difficile. »

    Juan Valenzuela

    Il est évident que la stratégie d’ « incompétence » apparente du système s’inscrit en fait délibérément dans une stratégie de guerre économique de l’Occident dominé par le capital financier US contre le nouveau pôle financier social-impérialiste chinois qui tente de drainer vers lui les économies émergentes.

    Le virus, lui, n’est ni de droite ni de gauche, et il faut donc s’intéresser à ceux qui cherchent vraiment des solutions, qu’ils soient en Chine ou aux USA, qu’ils soient chinois, juifs, américains, marseillais ou autres, ce sont des humains pragmatiques qui luttent pour la vie, et ce sont donc eux les progressistes sur le terrain !

    ---

    Quelques réflexions sur le coronavirus, par Vincent Gouysse :

    Nous ne nous attarderons pas ici sur une origine qui pose question, à la vue de son instrumentalisation à des fins de déstabilisation politique contre la Chine et l’Iran par les médias atlantistes dont certains ont par exemple contribué à amplifier les relents racistes nauséabonds évoquant un nouveau « péril jaune ». Sous cet angle, la question « à qui profite le crime » se pose raisonnablement.

    La seule chose que l’on peut dire au stade actuel, c’est que si la transmission du virus à l’homme depuis la chauve-souris via le pangolin est possible, qu’on ne peut pas complètement écarter non plus d’un revers de main la remarque de parlementaires iraniens et russes qui ont déclaré qu’on apprendrait peut-être dans quelques années que l’Occident était derrière sa naissance ou sa propagation, dans une volonté délibérée de mener une guerre biologique moderne contre ses principaux rivaux en Asie et au Moyen-Orient.

     

    La question ferait également rage dans les hautes instances du PCC qui a tout de suite considéré la lutte contre le coronavirus comme une « guerre du peuple ». L’impérialisme en général et les impérialistes occidentaux en particulier n’ont en effet jamais rechigné à utiliser des armes de destruction massives contre des populations civiles, qu’elles soient conventionnelles, nucléaires (Japon), chimiques (Vietnam, Laos), ou même bactériologiques (contre les peuples natifs d’Amérique).

    Or l’Occident est aujourd’hui entré dans la phase terminale de dislocation de sa sphère d’influence au profit de l’impérialisme chinois et de ses alliés. De quoi largement justifier le recours aux moyens de lutte les plus extrêmes, même si le risque de pandémie mondiale existe par la suite.

    On ne peut non plus ignorer que l’Occident possède des laboratoires capables de telles « prouesses ». Si cette hypothèse se révélait un jour être vraie, elle serait lourde de conséquences sur le plan géopolitique.

    Quittons donc le champ du « possible » pour nous cantonner au champ des certitudes. Le 22 janvier 2020, la Chine avait déclaré un peu plus de 500 patients infectés par un nouveau coronavirus, avec à ce moment un peu moins d’une vingtaine de morts.

    Le gouvernement chinois, constatant une expansion rapide du coronavirus, n’en décida pas moins de la mise en quarantaine immédiate des 11 millions d’habitants de la ville de Wuhan, foyer de l’épidémie, accompagnée de la fermeture des écoles, de tous les transports (trains, avions, métro), de l’interdiction des transports individuels non essentiels et enfin du confinement de la population à son domicile couplé à un vaste plan de surveillance et de détection du virus, quartier par quartier.

    En moins d’une semaine, le génome du virus avait également été séquencé et mis à la disposition de la communauté scientifique internationale. Le 12 février, le compte s’approchait des 59 000 cas en Chine. Mais en fait, les mesures radicales et énergiques prises par l’impérialisme chinois avaient permis de contrer la progression exponentielle du coronavirus avant d’aboutir rapidement à son recul.

    La fin du mois de février a en effet vu le nombre de nouveau cas quotidiens reculer aux environs de 500, bien loin des 2 000 à 15 000 milles cas quotidiens rapportés deux semaines auparavant. Début mars, la Chine était arrivée aux environs de 150 nouveaux cas quotidiens.

    Au 6 mars 2020, sur l’ensemble des 80 500 cas recensés en Chine, un peu plus de 3 000 personnes étaient mortes, près de 54 000 autres étaient guéries et on comptait encore un peu moins de 24 000 cas actifs, dont 5 700 jugés sérieux ou critiques. A la fin janvier, la Chine avait débuté la construction deux hôpitaux provisoires totalisant plus de 2 500 lits. Il furent chacun achevés en une petite dizaine de jours... Le premier fût mis en chantier le 24 janvier alors que la Chine compte à peine plus de 800 cas recensés.

    La production chinoise quotidienne de masques dépasse 116 millions d’unités le 29 février. Motivés par le désir de contrer cette menace invisible, des millions de travailleurs chinois de l’ouvrier à l’électricien en passant par le conducteur d’engins jusqu’à l’infirmière et au médecin renoncent à leur congés pour intégrer cet effort collectif et solidaire si peu commun dans les pays bourgeois.

    Grâce à ces efforts multiformes le plus souvent minimisés ou passés sous silence par la presse atlantiste, le développement du virus a été dans sa quasi-totalité stoppé en Chine et l’économie chinoise a déjà commencé à se remettre rapidement en ordre de marche. L’impact économique sera temporaire et négligeable. L’impact démographique également et l’unité nationale du peuple chinois ainsi que la confiance dans son gouvernement ne pourront en sortir que renforcés en dépit des quelques « dissidents » qu’a tenté de mettre en avant l’Occident pour instrumentaliser la crise sanitaire dont rêvait l’Occident afin de déstabiliser Pékin.

    L’impérialisme chinois a ainsi fait montre d’une capacité inégalée à stopper le développement exponentiel d’un virus dans des métropoles étroitement interconnectées au prix d’une mise en sommeil temporaire de plusieurs mégalopoles totalisant tout de même 60 millions d’habitants... Une prouesse à la hauteur du niveau de cohésion, de l’intelligence sociale et de la stratégie long-termiste si caractéristiques de l’impérialisme chinois. Un prix nécessaire pour limiter la propagation du virus autant au sein de ces métropoles que son extension à d’autres métropoles chinoises ou étrangères. Personne ne pourra dire que la Chine n’a pas fait largement sa part pour enrayer cette nouvelle menace.

    Pendant ce temps, l’Occident s’attelait à évacuer et rapatrier ses ressortissants apeurés contre toute logique (à la vue de la grande variabilité de la période d’incubation du virus, avec une moyenne de 5-6 jours mais pouvant parfois dépasser trois semaines), et donc au mépris de l’intérêt collectif qui exigeait qu’ils demeurent en quarantaine en Chine. Comment les autres pays touchés – et en particulier les pays impérialistes d’Occident ont-ils ensuite géré l’arrivée du coronavirus sur leur sol ?

    Quelles leçons ont-ils tiré de la guerre déclarée au virus par les chinois ?

    L’Iran a réagit rapidement. Dès le 22 février, l’Iran annonce les premières fermetures massives d'écoles et d’universités, notamment à Téhéran. L’Iran compte alors une trentaine de cas recensés, dont cinq morts. Début mars, en dépit de la réaction rapide des autorités et face à la progression relativement rapide du virus (plus de 500 nouveaux cas par jour), l’Iran annonce le déploiement de 300 000 Gardiens de la Révolution pour aider à lutter contre l’épidémie. Le 6 mars, le pays compte alors plus de 4 700 cas déclarés.

    La Corée du Sud a également pris des mesures de confinement et de surveillance draconiennes qui lui ont permis de commencer à freiner la propagation du virus en une quinzaine de jours. Le nombre de cas récences passe ainsi de plus de 1 260 le 26 février à près de 6 600 le 6 mars. Surtout durant le début du mois de mars, le nombre de nouveau cas quotidiens commence à marquer une nette décrue, passant de 600-1 000 nouveaux cas, à un peu plus de 300 cas.

    La crise a été gérée de manière tardive pour l’Italie, mais avec des mesures ensuite assez énergiques : isolement des premiers foyers recensés avec le confinement partiel d’une douzaine de villes et de leurs 50 000 habitants dans les environs de Milan le 23 février alors que 152 cas étaient recensés, puis la fermeture générale des écoles et des universités décrétée le 4 mars pour au moins dix jours, le pays comptait alors déjà plus de 3 000 cas recensés. Le 6 mars, le compte en était à plus de 4 636 cas, dont près de 200 morts et plus de 460 cas jugés critiques. Le nombre de nouveaux cas journaliers se monte alors environ à 600-700.

    Aux USA, le Coronavirus est également bien parti pour se diffuser rapidement avec déjà plus de 300 cas recensés au 6 mars. Les USA sont dotés du CDC (Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies), doté d'un budget annuel de 11 milliards de dollars avec 14 000 employés. En 2014, lors de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, virus dont le taux de létalité avoisine 90 %, le CDC met deux mois à identifier et séquencer le génome du virus. En 2009, l’épidémie de grippe porcine (grippe A H1N1) avait touché 55 millions d’américains pour un bilan de 11 000 morts. Le CDC avait eu besoin de plus d'un mois et demi pour mettre au point les kits d’identification... Fort heureusement, le taux de létalité de la grippe A était bien inférieur à celui du coronavirus de Wuhan…

    Mais la palme de l’inefficacité et de l’incompétence revient en fait sans conteste à l’impérialisme français qui a été en dessous de tout :

    la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui a entériné la fermeture des près de 4 000 lits dans les hôpitaux français en 2018 annonce d’abord que le risque épidémique est faible.

    Quelques semaines plus tard, le président Macron annonce que l’épidémie est devenue inévitable... Il faut dire qu’entre le 1er et le 6 mars, la France passe de 130 à 653 cas déclarés.

    Le 26 février, la France laisse même jouer à Lyon un match de football Juventus-OL où affluent plusieurs milliers de supporter italiens alors que l’Italie compte 400 cas déclarés...

    Le 6 mars, le spectacle des « Enfoirés » se tient à Paris devant des dizaines de milliers de personne, comme si de rien était…

    Et que dire des équipements de protection individuels ? Pas de stock pour toute la population de toute façon. Mais pas non plus de fermeture généralisée des écoles et des universités de prévue même si le coronavirus devait circuler largement...

    Le gouvernement dit alors miser sur une quarantaine « à domicile » des futurs élèves touchés... bien que chacun d’entre eux aura eu au préalable l’occasion de contaminer ses camarades de classes et son entourage pendant la période d’incubation...

    Et ne parlons pas des aides à domicile intervenant chez les personnes âgées qui ne disposent aujourd’hui d’aucun moyen de protection individuel. Or le coronavirus n’est pas une simple grippe « traditionnelle », car son taux de mortalité moyen est au moins le décuple. Et pas de vaccin en cours pour les populations sensibles. Or le virus, possède un taux de létalité de moins de 0,2 % chez les 0-39 ans, près de 4 % chez les 60-69 ans, 8% chez les 70-79 ans et même 15 % chez les plus de 80 ans.

    Pas de vaccin en cours et pas de plan de confinement pour éviter la propagation et protéger les personnes fragiles.

    Macron tient enfin sa véritable "réforme" des retraites !

    Mais gare au retour de bâton : le peuple de France saura se souvenir de l’incompétence criminelle de ses gouvernants, plus occupés à ordonner qu’on tape sur les gilets jaunes et à faire passer en force (49/3) une loi anti-populaire sur les retraites, que de se préoccuper réellement de la santé du peuple, et en particulier de sa fraction la plus fragile, c’est-à-dire de ceux qui ont travaillé toute une vie pour une retraite bien méritée.

    Avec ces « recettes », nul doute que le coronavirus circulera bientôt largement dans nombre de pays impérialistes en déclin (France et Allemagne en premier lieu), avec aujourd’hui plus de 650 cas déclarés chacun (en hausse rapide), et le risque de la voir se propager également dans nombre de pays dépendants néo-coloniaux aux systèmes de santé indigents (comme l’Inde)...

    Et les malades ne se compteront peut-être bientôt plus en dizaines de milliers, mais en millions, avec un scandale sanitaire combiné à une crise économique, politique et sociale à la clef. On s’apercevra alors de l’exemplarité et de l’intelligence de la bourgeoisie chinoise autant que de l’incompétence criminelle de la nôtre...

    Pour suivre en direct l'évolution mondiale, par pays, cliquez ici >> https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

    Vincent Gouysse pour www.marxisme.fr, le 06/03/2020

    PDF de l'article de Vincent à télécharger ci-dessous :

    Télécharger « VG-Coronavirus_06_03_2020.pdf »

     Deux spécialistes en épistémologie donnent leur avis (PDF à télécharger) ci-dessous :

    Télécharger « la-fabrique-de-la-pandemie.pdf »

    SUR LE MÊME SUJET :

    La Chine demande des comptes aux USA ! (PDF à télécharger ci-dessous)

    Télécharger « la_chine_demande_des_comptes_aux_USA_CGTN_19_03_2020.pdf »

    COVID-19 : « AMERICA’S FIRST » ! (Oui, il y aura assurément des comptes à rendre !) (PDF à télécharger ci-dessous)

    Télécharger « COVID_19_America_s_First.pdf »

    et aussi

    D’où vient le Coronavirus ? De Chine, des États-Unis… ou d’Israël ?

    A lire ici >> http://www.france-irak-actualite.com/2020/03/d-ou-vient-le-coronavirus-de-chine-des-etats-unis-ou-d-israel.html

    et aussi

    Hystérie – Pourquoi personne n’écoute l’expert mondial des virus qui dit qu’un traitement simple contre le Covid-19 existe ?

    A lire ici >> https://monde.taibaweb.com/index.php/2020/03/03/hysterie-pourquoi-personne-necoute-lexpert-mondial-des-virus-qui-dit-quun-traitement-simple-contre-le-covid-19-existe-sante-et-bien-etre/

    et aussi

    COVID-19 : la France à la dérive !

    A lire ici >> https://monde.taibaweb.com/index.php/2020/03/16/covid-19-la-france-a-la-derive/

    et aussi

    COVID-19 : de l’ampleur de l’effondrement économique de l’Empire Atlantiste à venir… (PDF à télécharger ci-dessous) :

    Télécharger « COVID-19_ampleur_effondrement_economique_empire_atlantiste.pdf »

    « - Après le COVID-19 devrions-nous nationaliser ou collectiviser ?- Pénicaud a mis à pied un inspecteur du travail qui voulait faire respecter le droit du travail »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars à 14:38

    Il n'y a donc pas que Vincent Gouysse qui fait une lecture mécaniste de la réalité et/ou des écrits des classiques ou même de ma modeste prose...

     

    En effet >>>


    « ainsi, cette phrase est, comme toutes les phrases mécanistes, unilatérale, à moitié fausse:
    "Ce que nous montre la période suivante, essentiellement décrite par Lénine, c'est qu'une économie principalement exogène, basée sur les échanges économiques internationaux, ne peut être que soit impérialiste, soit comprador."


    Eh ben, non, l'observation de n'importe quel pays aujourd'hui, avec un certains développement capitaliste, nous montre des sociétés "impérialiste-compradore" ou des sociétés qui exportent des capitaux tout en important (en ne produissant pas chez eux) un nombre de marchandises.

    Il y a une interpénétration des investissements venant tous azimuts et personne produit aujourd'hui tout ce qu'il lui faut. »

     

    Alors que précisément je montre que la Chine est le cas atypique que le camarade Viriato évoque, ce qui ne m'empêche pas d'en analyser le caractère de classe, contrairement à la démarche qu'il fait, assez semblable à celle de Bibeau, prétendument inspirée de Rosa Luxembourg, bien que Bibeau soit évidemment incapable de m'en fournir la référence exacte, et pour cause !

     

    Il y a donc le jeu des textes qu'on s'envoie à la figure et celui, carrément, des citations « fabriquées », en réalité totalement apocryphes...

     

    Enfin il y a tout de même la possibilité d'arriver à une analyse ML qui détermine la nature de classe des types de développement économiques, et cela de manière non dogmatique.

     

    Qu'un système économique soit « composite », avec plusieurs aspects complémentaires et/ou contradictoires, cela relève de l'évolution dialectique du réel. Néanmoins, à chaque époque, dans chaque pays, il y a bien une caractérisation qui devient dominante et en fixe, même si provisoirement, la nature de classe.

     

    Donc il n'y a évidement pas d'Etat qui soit, dans sa nature de classe, à la fois impérialiste et comprador.

     

    Un état nouvellement impérialiste, et c'est donc le cas en Chine, peut encore conserver des restes d'une bourgeoisie comprador, progressivement marginalisée, sinon éliminée.

     

    Des trois tendances, à chaque époque et dans chaque pays, il y en a donc une qui domine et donne son caractère essentiel à la politique internationale de ce pays, et c'est bien de cela dont nous devons tenir compte dans nos alliances tactiques éventuelles.

     

    La caractérisation « pays du tiers-monde » est une caractérisation idéaliste bourgeoise et petite-bourgeoise, et elle n'existe pas, stricto sensu, dans la méthodologie marxiste, qui se ramène, pour les différents types de développement capitalistes, aux trois catégories principales :

     

    _Bourgeoisie nationale

    _Bourgeoisie impérialiste

    _Bourgeoisie comprador

     

    En tenant compte, donc, de façon non dogmatique, du caractère fluctuant et instable de ces situations.

     

    Bien à vous tous,

     

    Amicalement,

     

    Luniterre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :