• - Pour Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, l’attentat contre Charlie Hebdo est un complot

    - Pour Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, l’attentat contre Charlie Hebdo est un complotLa durée de leur fuite, des terroristes trop calmes, le manque de protection de la rédaction de l’hebdomadaire satirique, les armes des terroristes… Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, n’est pas convaincu par la version officielle.

     

    Lors de cette funeste journée du 7 janvier 2014, date marquée à jamais comme synonyme de la mort de 12 personnes lors de l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo, l’hypothèse d’un complot faisait déjà son chemin.

    Et aujourd’hui, ce n’est ni plus ni moins qu’Aldo Giannuli, experts des services secrets italiens, qui publie un article sur le blog de Beppe Grillo.

    Il est fort possible que cet attentat soit l’œuvre d’individus d’une toute autre importance… C’est très louche.

    Aldo Giannuli

    Selon lui, cette tragédie porte bel et bien la trace de l’extrémisme religieux, mais « cette affaire sent le cramé »...

    Les éléments qui le portent à penser cela ? Des papiers d’identité « oubliés » dans la voiture, à la durée importante de la fuite des terroristes, en passant par la protection très réduite de la rédaction de l’hebdomadaire satirique et les armes que possèdent les auteurs de l’attentat.

    Comme dans la plupart des grandes affaires (Kennedy, l’attentat de piazza Fontana, Olof Palme, le 11-Septembre, la mort d’Oussama Ben Laden, etc.), quelque chose cloche, et de nombreuses interrogations s’imposent. Comment est-il possible qu’un objectif aussi sensible que la rédaction de Charlie Hebdo ait été si peu protégé ? Où les auteurs de l’attentat se sont-ils procurés ces armes ? Ils les ont ramenées de Syrie ? Mais le plus important, c’est ceci : avez-vous déjà vu des terroristes qui vont commettre un attentat en prenant soin d’emmener leur pièce d’identité, et qui l’oublient ensuite dans la voiture ?

    Aldo Giannula, expert des services secrets italiens

    Des doutes auxquels s’ajoutent les suivants :

    On n’a jamais vu ça : des terroristes qui passent à l’action et perdent autant de temps durant leur fuite, après avoir participé à deux affrontements à l’arme à feu, contre une voiture de police notamment. Ils ramassent une chaussure puis oublient un gant. Et comment se fait-il qu’aucun blocage routier n’ait été mis en place dans la zone ? En plein centre de Paris, il doit y avoir de très nombreuses voitures de police. Et Paris est loin d’être une ville où la circulation est fluide…

    Aldo Giannula

    Et l’expert des services secrets italiens de conclure :

     

    Je crois qu’il s’agit en effet d’une piste djihadiste, c’est hautement probable étant donné le contexte, cette affaire date de près de 10 ans. Mais cela ne signifie pas qu’il ne puisse pas y avoir d’autres personnes impliquées dans cette affaire. Ni qu’on n’ait pas purement et simplement laissé faire les terroristes. Les services secrets s’attendaient sans doute à quelque chose, mais peut-être pas de cette ampleur. Il est également possible que les enquêteurs cachent quelque chose qui n’a rien à voir avec cette tragédie, et que ce qu’ils cachent pourrait sortir au grand jour. Et ils veulent peut-être éviter que ces informations soient révélées. Je pense qu’il est tout à fait possible que les personnes impliquées soient bien plus nombreuses, entre commanditaires, cerveaux, mercenaires, infiltrés, dirigeants ou cellules isolés.

    Aldo Giannu

     

    Source : http://www.wikistrike.com/2015/01/pour-aldo-giannuli-expert-des-services-secrets-italiens-l-attentat-contre-charlie-hebdo-est-un-complot.html

     

    L’attaque terroriste contre Charlie Hebdo porte la marque des réseaux Gladio

    - Pour Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, l’attentat contre Charlie Hebdo est un complot

    La France, en tant que pays membre de la coalition conduite par l’OTAN, a armé, aidé et financé les terroristes d’Al-Qaïda pendant des années, en Libye afin de renverser le régime de Muammar Kadhafi, et a continué jusqu’à aujourd’hui en armant et en hébergeant des terroristes de l’organisation sous fausse bannière Al-Qaïda, incluant l’Etat Islamique, cela à l’intérieur du territoire syrien et à ses frontières.

    Avec la récente attaque à Paris vraisemblablement perpétrée par des terroristes que la France a armé et soutenu au Moyen Orient et en Afrique du Nord, la responsabilité du gouvernement français est engagée. Il est en effet coupable d’avoir apporté un soutien matériel à une organisation terroriste qui vient de tuer des citoyens français, dont deux policiers, pas seulement sur le sol français, mais dans la capitale elle même.

    Dans l’article du New York Time intitulé « 12 morts dans l’attaque terroriste contre le journal Charlie Hebdo », les éléments suivants sont rapportés :

    Des hommes masqués armés de fusils automatiques ont ouvert le feu dans les bureaux d’un journal satirique français mercredi à Paris, selon la police, tuant 12 personnes avant de s’enfuir à bord d’une voiture.

    Le président François Hollande a affirmé que l’attaque perpétrée contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, était « sans l’ombre d’un doute » un acte terroriste et a relevé l »alerte nationale au risque terroriste à son plus haut niveau. Il a dit que plusieurs attaques avaient été déjouées les semaines précédentes.

    Cependant, en dépit du fait qu’Hollande feigne de se sentir concerné et outragé par cet attentat, le gouvernement français a préconisé et présidé à l’armement des groupes terroristes dans le monde arabe afin de détruire les nations les unes après les autres et remodeler la région entière selon les intérêts géopolitiques et économiques occidentaux, phénomène qui a débuté avec le « printemps arabe » de 2011.

    Le Washington Post signalait en 2011 dans un article intitulé « La France envoie des armes aux rebelles syriens » que :

    Des membres des autorités françaises ont annoncé mercredi que la France avait armé les rebelles en Libye, c’est la première fois qu’un pays membre de l’OTAN admet officiellement qu’il fournit une aide militaire directe à l’opposition au gouvernement, dans un conflit qui dure bien plus longtemps que ce à quoi beaucoup des décideurs politiques s’attendaient.

    Alors que son prédécesseur, l’ancien président Nicolas Sarkozy, a lancé le dépeçage de la Libye dans le sillage de l’intervention de l’OTAN, en fournissant des armes et une couverture aérienne aux terroristes qui commettaient des atrocités et se livraient à un véritable génocide, Hollande a continué la politique édictée sous Sarkozy en Libye mais également en Syrie.

    L’attaque a été menée par des professionnels de type « Gladio »

    Les vidéos qui sont parues de l’attaque à Paris montrent un armement lourd que les militants manipulent de manière experte, avec précision et discipline, ce qui est clairement le résultat d’une formation de type militaire. Quelques soient les relents d’Al-Qaïda qu’ils dégagent, ils sont le produit du réseau global de terroristes que l’occident a délibérément créé et perpétué jusqu’à ce jour, dans le but de mener une « guerre à la terreur » contre ses propres citoyens aussi bien que mener des guerres régionales par procuration contre ses ennemis.

    La complicité française dans l’armement des militants en Syrie spécialement, est depuis longtemps un sujet de discorde et de craintes pour certains critiques qui ont averti depuis des années des risques de retournement des djihadistes contre la France. Il est inhabituel que la France ou l’un de ses partenaires du vaste réseau d’états sponsorisant la terreur globale, n’ait pas anticipé un tel retournement dramatique et ait été incapable de prévenir une telle attaque si elle le désirait. En d’autres termes, l’attaque de Paris ressemble à une attaque menée par le réseau Gladio de l’OTAN contre les populations européennes dans le but insidieux de manipuler la perception de l’opinion publique aussi bien que le paysage politique local. Financés par les états-unis, entraînés au Royaume-Uni et maintenus sous la forme de groupes paramilitaires extrémistes à travers l’Europe durant la Guerre Froide, les réseaux « Stay Behind » de l’OTAN ont supposément été créés afin de pouvoir être activés dans le cas d’une invasion soviétique de l’Europe de l’Ouest. Au lieu de cela, ils ont été utilisés pour mener des attaques sous fausse bannière, tuant et mutilant des centaines d’européens au moyen d’atrocités attribuées à l’Union Soviétique et à ses sympathisants locaux. Les attentats et les assassinats ont été utilisés par l’OTAN pour manipuler l’opinion publique et offrir un soutien aux groupes politiques opérant sous l’influence de l’OTAN.

    De la même manière, Al-Qaïda et ses franchises, dont la plus récente et la plus connue est ISIS, sont utilisées simultanément comme une menace intérieure contre certains pays et un corps expéditionnaire de mercenaires.

    En effet, d’un côté le président Hollande condamne les attentas à Paris, alors que de l’autre il continue à appeler à l’armement et au soutien opérationnel du réseau terroriste dont est issue cette même attaque, afin de poursuivre la campagne de terreur et de violence en Syrie.

    Indépendamment de toute enquête et de ses conclusions, le fait que l’OTAN ait organisé de telles attaques par le passé contre les peuples mêmes qu’elle prétend protéger fait de l’organisation et des leaders politiques à la tête de ses états membres, les principaux suspects, à la fois incapables de mener une enquête impartiale sur l’attaque récente et incapables d’en empêcher une nouvelle, comme si ces dernières étaient conçues non pas par des forces situées à l’extérieur des frontières européennes, mais par des ennemis intérieurs extraordinairement dangereux.

    Tony Cartalucci pour Landdestroyer

    Traduction Guillaume Borel pour les moutons enragés

    Source : http://www.wikistrike.com/2015/01/l-attaque-terroriste-contre-charlie-hebdo-porte-la-marque-des-reseaux-gladio.html

     

    Un autre fait troublant : 

    Un commissaire qui travaillait sur l'affaire Charlie Hebdo s'est suicidé

     

    Lire ici >> http://www.wikistrike.com/2015/01/un-commissaire-qui-travaillait-sur-l-affaire-charlie-hebdo-s-est-suicide.html

     

    « - Montée de la haine anti-Islam : à qui profite le crime ?- Charlie Hebdo - Communiqué de "Communiste" :  »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :