• Pour le 70ème ANNIVERSAIRE de la Libération de Paris et de sa Banlieue, allons fleurir la stèle FTP/MOI au cimetière du Père Lachaise à Paris.

    Pour le 70ème ANNIVERSAIRE de la Libération de Paris et de sa Banlieue, allons fleurir la stèle FTP/MOI au cimetière du Père Lachaise à Paris.Le 24 aout 1944 la libération de Paris...

    Ces héros, ces martyrs :

    Epstein, commandant militaire des FTPF et des FTP-MOI de la région parisienne, fusillé 

    Miret-Must, créateur des premiers groupes de FTP-MOI, mort sous la torture 

    Manouchian, commandant des FTP-MOI de Paris, fusillé 

    Joseph Boczov, fusillé

    Rayman, valeureux combattant FTP, fusillé 

    Les trois frères Fontano, fusillés 

    Vasili Borik, officier de l'Armée rouge, prisonnier évadé, fusillé

    Les vingt-trois fusillés de l'Affiche rouge : Cinq Italiens : Spartaco Fontano, Antonio Salvadori, Cesare Luccarini, Rino Della Negra, Amedeo Alfonso. Deux Arméniens : Missak Manouchian et Arpen Tavitian. Un Espagnol : Celestino Alfonso. Un Polonais : Stanislas Kubacki. Douze combattants juifs de nationalités différentes : Joseph Boczov, Emerio Glasz, Thomas Elek, Marcel Rayman, Szlama Grzywack, Willy Szapiro, Maurice Fingerweig, Wolf Wajsbrot, Léon Goldberg, Jonas Geduldik, Robert Witchitz, Olga Bancic. Deux Français : Roger Rouxel et Georges Cloarec.

    Les cinquante-trois fusillés de la section communiste juive, et tant et tant d'autres.

     

    Le premier camp de concentration en France fut implanté à Gurs en avril 1939. D'autres suivirent, tels les camps du Vernet dans l'Ariège et celui d'Argelès, dans les Pyrénées-Orientales. 

     

    En 1943, alors que les Alliés reprenaient l'initiative sur tous les fronts la Résistance intérieure reçut des coups très durs :

    Jean Moulin, délégué du général de Gaulle et président du Conseil national de la Résistance, fut arrêté à Lyon avec plusieurs de ses compagnons et assassiné.

    Pierre Brossolette tomba également. Après Pierre Sémard, Gabriel Péri et tant d'autres dirigeants du Parti Communiste, ce furent Danielle Casanova, France Bloch, Arthur Dalidet, Félix Cadras qui, avec de nombreux responsables communistes, furent arrêtés, torturés, déportés, fusillés.

    En région parisienne, les compagnies FTPF dont la compagnie FTP-MOI, subirent une répression féroce.

    Depuis la Libération, un hommage mérité a été rendu en permanence aux combattants FTP-MOI.

     

    L'INSURRECTION PARISIENNE :

    Pour le 70ème ANNIVERSAIRE de la Libération de Paris et de sa Banlieue, allons fleurir la stèle FTP/MOI au cimetière du Père Lachaise à Paris.

    Après l'ultimatum adressé à la SNCF et à l'occupant, les cheminots se mettent en grève le 10 août, le 12 aout le trafic en IdF est paralysée. Ils sont  immédiatement SUIVIS par le métro de Paris. La gendarmerie se met en grève le 13 août. Les centraux téléphoniques sont enjeux de maitrise pour l'occupant mais entrent dans l'action.

    La police se soulève le 15 août, suivie des postiers le jour suivant. Ils sont rejoints par d'autres ouvriers de la ville quand la grève s'étend le 18 août.

    l'hôpital de la Pitié est pris, avec lui son dépot d'armes allemandes et 250 soldats faits prisonniers.

    C'est ausi ce jour que Patton dit à Gallois, émissaire de Rol Tanguy envoyé au DEVANT des alliés, que Paris à ce moment n'est pas dans les plans des alliés*, précisant : "prendre une ville c'est en accepter la charge.Or nous savons que le ravitaillement de Paris est désastreux...enfin l'insurrection de Paris a été déclenchée par vous pas par nous" (fin de citation). Cela montre au passage la responsabilité prise et assumée par le CPL et de son président André tollet, par  l'Etat major FFI et son chef Heri Rol Tanguy, le tapissier et le métallo.

    Ce 18 août au soir Paris et le département de la Seine, à partir des entreprises en grèves, des ouvriers encadrés par les FFI, organisés en milices patriotiques qui occupent, combattent et s'arment, sont en insurrection
    ...à suivre...

     

    *Il faudra attendre le 22 août pour que l'état-major allié, sur l'insistance de Leclerc et De gaulle donnent l'ordre à la 2ème DB de foncer sur Paris.

     

    A suivre...

    Source : http://canaille-le-rouge.over-blog.com/2014/08/il-y-a-70-ans.html

     

     

     

     

       

    Pour retourner sur notre site web Cliquez-moi... 

    « Le gouvernement français attaque Alain Pojolat, défenseur du peuple palestinienLa NSA vous surveille de près grâce à la fibre optique... »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :