• - TABLE RONDE : OTAN- FMI, La Stratégie du Chaos et le Moyen Orient (Vidéo)

    Par ALBA MEDITERRANEAN Coord.

    Titre complet :

    TABLE RONDE : OTAN- FMI, La Stratégie du Chaos et le Moyen Orient-Analyses et perspectives- samedi 11 septembre 2021- Tunis

     

    Rapport – Table Ronde

    « L’OTAN / FMI , la Stratégie du Chaos et le Moyen Orient- Analyses et Perspectives » .

    Le 11 septembre 2021, s’est tenue à  Tunis, une table ronde sur le thème de « l’OTAN / FMI, la Stratégie du Chaos et le Moyen Orient- Analyses et Perspectives ».

    La table était composée de 17 participants et intervenants intéressés par le thème proposé par notre bureau.

    La presse était absente malgré l’importance du sujet à l’exception du journaliste Ridha Bakhlouti.

    Après un tour de table, la séance a commencé avec l’introduction de la responsable du bureau sinia benigassan, qui émit le sujet en mettant l’accent sur les 3 coups d’états du Grand capital allié au complexe militaro industriel financier énergétique USA/ UE / ISRAËL  avec le 11 septembre 1973, le 11 septembre 2001 et le 11 mars 2020 qui vont permettre les guerres d’agression au Moyen orient en version anti-russe, les offensives contre les BRICS nouveaux concurrents de la triade, et  les guerres internes contre les travailleurs – accentuant la privatisation de L’état, lois liberticides, anti sociales, état d’urgence permanent et contrôle totale des populations avec l’identité numérique - pour  l’extorsion de la plus-value (surtout des classes moyennes ) à une vitesse foudroyante.

     

    Elle a ensuite, invité les intervenants à répondre aux questions : Pouvons-nous annoncer que la phase de déclin des USA s’est manifestée en Afghanistan ? VA-T-ON vers la fin des guerres unilatérales et préemptives ? Quelle architecture politique se dessine pour le Moyen Orient ? Quel avenir pour ses travailleurs ? Certains parlent de l’obsolescence de l’Otan et d‘un repli des USA vers l’Amérique OTPA (organisation du Traité Panaméricain) avec une deuxième doctrine Monroe – Mais qu’en est-il vraiment ?

    Les intervenants présents était trois : Ismail Al jounaidi, représentant du Front populaire de libération de la Palestine, Zaki Labidi, militant et professeur tunisien, et Karizombo, ouvrier et militant comorien.

    Le militant tunisien et professeur Zaki Labidi a parlé du déclin de l’impérialisme et la mondialisation du terrorisme s’inspirant des analyses du magazine américain International Interest et de l’économiste Samir Amin « Au-delà de la décadence du capitalisme ». 

    Il a analysé les transformations stratégiques que connaitra le 21 e siècle. Tous confirment la supériorité économique de la Chine – qui aura le contrôle de 70 % des échanges commerciaux si le projet du BRI « route de la soie » se réalise , l’inéluctabilité de l’effondrement du capitalisme et l’émergence de la révolution socialiste dans les pays en développement, dû aussi au déclin de la pensée religieuse (en Égypte, Tunisie , Maroc). Il faut tirer profit dit-il de cette contradiction entre les deux superpuissances Chine- Usa pour accentuer le mouvement de libération arabe en unifiant les forces révolutionnaires et patriotiques dans un front international.

    Le militant comorien et ouvrier Karizombo s’exprima sur la lutte des contraires, les contradictions entre les pays émergents et les pays de la triade, le rôle de la Chine et la collusion – collision des USA dû à l’énormité de la dette qui date de la guerre du Vietnam, encore aujourd’hui impayée. Il a aussi rappelé que la révolution - une transformation sociale et économique - est loin de pouvoir s’organiser dans les pays du Maghreb dû à la féodalité des rapports sociaux de production.

    Le représentant du Front Populaire pour la libération de la Palestine en Tunisie, Ismail Al jounaidi, a commencé par une analyse sur les récents évènements en Afghanistan et surtout des pressions qu’exercent  la Banque mondiale sur les états du Moyen-Orient  et non L’OTAN puisque,  a-t-il souligné, elle a aujourd’ hui un rôle secondaire.

    Il a ensuite fait un rappel sur l’histoire de l’Afghanistan et ses tentatives de créer un état national depuis le 19ème siècle. Puis il a décrit sa situation stratégique (partageant les frontières avec le Pakistan, l’Iran, le chine, Ouzbékistan et Turquie) et l’importance de la nation pachtoune qui constitue 40% de la population.

    Il a aussi rappelé comment les forces réactionnaires arabes se sont mobilisées pour injecter d’énormes sommes d’argent au mouvement national islamique afghan de Ahmed Massoud contre les soviétiques et les forces progressistes afghanes. Puis ces mouvements anti nationaux ont eu recours à l’endettement auprès de la Banque Mondiale qui a détruit ces états et les a privatisés (comme aujourd’hui en Europe). Ces pressions n’ont qu’un seul but, rendre ces peuples de simples otages de la Banque Mondiale.

    L’avocat Baccar a aussi pris la parole et a exposé le travail inlassable qu’ils mènent avec ses diverses organisations, pour dénoncer sans compromis les crimes de l’OTAN en Libye auprès des instances de justice internationale afin que les responsables soient jugés.

    D’autres participants ont à leur tour pris la parole pour contredire certaines affirmations ou bien les compléter.

    Conclusion : Cette action constitue une nouvelle étape dans la diffusion informative de problèmes d’une grande pertinence tels que la crise du système “néo-libéral”- capitalisme sauvage – et le regain d’agressivité du capital militaro-financier-énergétique international en déclin  (USA, GB, FR, Entité sioniste, Allemagne… .) contre tous les peuples, nations ou États qui luttent pour leur indépendance économique, leur souveraineté nationale ou pour le socialisme .

    Bien que l’armée américaine se soit retirée d’Afghanistan, le massacre de civils par l’armée américaine et ses alliés en Afghanistan au cours des 20 dernières années doit faire l’objet d’une enquête approfondie et les meurtriers doivent être traduits en justice. Ceci vaut pour tous les pays où les USA ont commis des crimes bafouant toutes les lois internationales.

    La participation importante à cette rencontre traduit l’enthousiasme et l’intérêt grandissant des populations pour des sujets où la réalité concrète des faits est discutée, comme nous l’avons fait à Malte, à Grenade ou en Tunisie depuis des années.

    Bureau Alba Granada North Africa

    Suite de l'article après les photos...

    INTRODUCTION

    Nous avons choisi le 11 septembre car c’est une date symbolique a bien des égards et il nous semble aussi que nous sommes a un tournant dans les rapports de force internationaux.

    Notre bureau chaque année commémorent la date tragique du 11 septembre 1973 qui donna lieu à la dictature militaire et du capital au Chili, avec l’assassinat du martyr  Salvador Allende engendrant la mort de  milliers de militants et sympathisants progressistes et communistes  (la mort de 3 225 Chiliens, parmi lesquels 1 200 sont considérés disparus. et un autre milliers d’exilés. Près de 38 000 personnes ont été torturées sous la dictature d’Augusto Pinochet. Plus de 3 200 ont été tuées ou portées disparues.)

    Le Chili après le coup d’état fomenté par la CIA, deviendra un laboratoire ultra-capitaliste, dont les mesures néolibérales ( capitalisme sauvage)  vont par la suite  s’ appliquer dans toute l’ Amérique du sud, USA,  Russie, GB , Afrique puis en Europe. Aujourd’hui le peuple chilien semble avoir repris quelque peu  sa souveraineté politique  en élaborant une nouvelle constitution démocratique et participative. Il reste à voir quelles seront les transformations économiques dans un pays  où 5 familles détiennent le marché chilien lié au capital étranger, 80% dans les mains de capital étranger (à l’époque d’Allende 20 %) . 1% de la population concentre 40% de la richesse nationale, 10% est syndiqué, le cuivre ….

    Le 11 septembre c’est aussi un autre coup d’état, cette fois aux États-Unis, en 2001,  qui officiellement initiera « la guerre contre le terrorisme » – WAR ON TERROR – , mais qui de faite va justifier les guerres d’agressions impérialistes pour  le PNAC (programme pour le nouveau siècle américain) et marquer une nouvelle étape de domination de l’OTAN et du complexe militaro-industriel-financier-énergétique  avec des offensives dans plus de 60 pays, principalement en Palestine, Iran, en Libye ( 2011), en Syrie ( 2011), en Irak (2003), au Yemen  et en Afghanistan ( 2001) « cœur » du monde comme l’ écrivait le politologue Zbigniew Brezinsky. Des pays qui étaient tous des amis de la Russie.

    Le terrorisme n’est pas un ennemi, c’est une technique. Crises et guerres font partie intrinsèque du mode de production capitaliste.

    Le nombre de morts par les guerres de l’OTAN et ses crimes néo-coloniaux  ont dépassé de loin ceux de la première et deuxième guerre mondiale. Les USA ont tué plus de 20 millions de personnes dans 37 « nationsvictimes » depuis la Seconde guerre mondiale (James A. Lucas)

    Les contradictions à l’intérieur des pays de la triade USA-EU – ISRAEL-JAPON (selon les termes de Samir Amin) et la lutte de classe internationale se font de plus en plus intenses pour le capital financier et monopolistique dû a la baisse tendancielle du taux de profit.

    Nous croyons que les classes dirigeantes avec le  grand capital et la criminalité organisée (trafic de drogue, pétrole et arme, blanchiment par les banques, jihadisme narco finance)  et ses mercenaires (voir le livre très documente de Peter Dale Scott – L état profond , la finance, le pétrole et la guerre) – mènent deux féroces guerres.

    L’une contre les nouveaux pays concurrents économiquement ou militairement ( BRICS – voir l’offre au brésil de faire parti de l'OTAN en échange de l'abandon du contrat avec HUAIWEI)  et l’autre contre ses propres travailleurs accentuant l'état d’urgence permanent, militarisation de la gestion du pays, lois liberticides, anti sociales et contrôle totale (identité numérique) .

    A la suite de la proclamation de la pandémie par le secteur privé financé en grande partie par Bill Gates-OMS-Banque Mondiale  le 11 Mars 2020,  les 3 trilliards (mille milliard de milliards)  de dollars dépensés en Afghanistan se concluant par une débâcle historique, l’échec de l’occupation en Syrie et l’éminente défaite des saoudiens au Yémen, la résistance du Venezuela, de Cuba et du Nicaragua au BLOCUS et sanctions, le cordon militaire autour de la fédération de Russie, les menaces constantes à la Chine, pouvons-nous annoncer que la phase de déclin des USA  s’est manifestée en Afghanistan ? Va-t-on vers la fin des guerres unilatérales et préemptives ? quelle architecture politique se dessine pour le Moyen Orient ?  quel avenir pour ses travailleurs ?

    Certains parlent de l’obsolescence de l’Otan et un repli des USA vers l’ Amérique-OTPA ( organisation du Traité Panaméricain)

    Mais qu’en est-il vraiment ?

    S. Benigassan


     VIDÉO

    https://www.youtube.com/watch?v=Lmcjj4dQGIU&feature=emb_imp_woyt

     

    URL source de cet article >> https://albagranadanorthafrica.wordpress.com/2021/09/12/table-ronde-otan-fmi-la-strategie-du-chaos-et-le-moyen-orient-analyses-et-perspectives-samedi-11-septembre-2021-tunis-2/

     

    LIRE AUSSI :

    - Le monde de Swchab (Le Great Reset est une réalité !)

     

    Et aussi :

    - « Great Reset »: le banco-centralisme est-il un « complot pervers » ?

    >> http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/great-reset-le-banco-centralisme-est-il-un-complot-pervers-video-pdf-m-a205090176

     

    On peut aussi télécharger cet article en PDF ci-dessous :

    Télécharger « TABLE RONDE-OTAN-FMI, La Stratégie du Chaos et le Moyen Orient.pdf »

     

    « - HOMMAGE À TAMILA YABROVA- En « missionné » de puissance étrangères : Le MAK, veut-il brûler l’Algérie ? (Avec Vidéos) - MAJ 19-09-2021 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :