• Ukraine : analyse d'un jour de désinformation en France

    Ukraine : analyse d'un jour de désinformation en FranceLa région de la capitale.

    Au micro, le gouverneur Odarchenko, imposé par la junte après le coup d’État.
    Les citoyens entendent, silencieux, le discours commémoratif, quand (0:30) le gouverneur commence à raconter le début de la seconde guerre mondiale et quand (min. 0:50) il compare Poutine à Hitler, les manifestants ont commencé à le huer et une dame avec un bébé dans ses bras est allée enlever le micro…

     

    On ne verra pas ces images en France :

     

    Pour voir la vidéo cliquez sur Lire la suite, plus bas...

    Par Danielle Bleitrach sur son blog :

    La vidéo :

     

    Je viens d’écouter 5 minute BMTV et Itele… stupéfiant sur BMTV une représentante du Maïdan qui fait la leçon à la France, engueule littéralement Hollande pour avoir invité Poutine et de surcroît lui vendre des Mistral… Elle est vraiment limite grossière… à côté en lucarne sans explication des images d’une bâtiment à Marioupol qui brûle… Pas un mot là-dessus à la pécore, ni sur Odessa, ceux qui l’interviewe n’y songent même pas et s’adressent au spécialiste des Etats-Unis présent sur le plateau pour lui faire confirmer que les Etats-Unis ne sont pas contents non plus, et l’échappée du MaÏdan termine en disant que tous les ukrainiens, la communauté de l’Ukraine exige une attitude plus ferme..

     

    Je zappe sur Itele, la c’est toujours un peu moins inculte, mais l’intervenant souligne que Poutine avec sa propagande (sic quand on est in situ devant la notre) manipule les souvenirs de la 2ème guerre mondiale et désigne le ruban de Saint Georges sur l’épaule de la photo de militants d’autodéfense, le même qu’en Crimée et il décrit ce ruban de feu et de cendres et explique que Poutine provoque la rébellion avec sa télévision. Il transforme les zones de l’est en lutte contre le fascisme inventée parce qu’il y aurait eu sur le maïdan des groupuscules d’extrême-droite… Fantastique quand on sait ce qui se passe et le nombre de ministres néo-nazis, en l’occurrence… On ne parle toujours pas de ce qui s’est passé à Odessa… Mais comme le gars est plus cultivé, qu’il parle russe, il nous explique combien le cœur des russes bat à ces souvenirs et il explique qu’ils ont le sourire et les larmes en écoutant le chant patriotique et en voyant des images… Lui même est ému et pourtant il fait le sale boulot qu’on attend de lui.

     

    Nous n’attendrons pas plus parler des huées qui ont salué la venue du premier ministre par intérim sur le monument de la deuxième guerre mondiale.

     

    France 2 ce soir journal de 20h… qui remarque que VV porte le même ruban que les pro-russes en Ukraine, si c’est pas une preuve ça ! … Combien ces gens là sont-ils payés pour ce boulot ? Ca fait un choc…

     

    Dans le flou savant entretenu dans les commentaires ce qui s’est passé ce dimanche à Mariupol devient : les séparatistes ont attaqué un commissariat (photo de bâtiment à l’appui), les policiers ont appelé à l’aide les militaires ukrainiens pour qu’ils viennent les délivrer. Si l’on a suivi ici depuis le début (voir le lien ci-dessous...)

    http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/05/09/pravy-sektor-recrute-les-conditions-de-lengagement/

     

    On sait qu’il n’en est rien, la police est passée du côté des fédéralistes après quelques raids des fachos et l’armée voyant qu’elle n’obéissait plus aux ordres est venu les déloger et la junte se vante d’une vingtaine de mort. Nous avons vu le matin dans la même ville un défilé de masse. Et dans la suite de la journée une opération de ce type.

     

     

     

    Voici la version du journaliste Graham Phillips qui vit à Odessa et dont la tête a été mise à prix par les fascistes de "secteur juste" et qui se trouvait sur place : 


    1 / il y a eu attaque militaire Ukraine sur des gens venus de plus de 10 km, qui s’étaient rassemblés pour la Journée de la Victoire. Des témoins font état de tireurs d’élite ukrainienne sur les toits qui selon la technique du Maidan tiraient à la fois sur des civils sans armes et sur les journalistes.

     

    2/ le chiffre des victimes est selon les médecins beaucoup plus élevé.

     

    Source : http://reveilcommuniste.over-blog.fr/article-ukraine-analyse-d-un-jour-de-desinformation-en-france-123578945.html

     

     

     

    « Non à l'Union Européenne capitaliste et impérialiste - FUCK UE - Boycott !!! Grèce : SYRIZA, “la force de réserve de gauche” du capitalisme »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :