• UKRAINE: Après la noce fasciste bourgeoise du Maidan, le peuple passe à la caisse !

    UKRAINE: Après la noce fasciste bourgeoise du Maidan, le peuple passe à la caisse !La presse ukrainienne a révélé ce matin le contenu du projet du ministre des finances de "plan gouvernemental de stabilisation économique". Son contenu est explosif : Iatseniouk prépare la politique la plus antisociale en Ukraine depuis son indépendance, en 1991.

     

     

     

    PHOTO : Pavlo SHEREMET

    Le maïdan qui voulait lutter contre "l'oligarchie corrompue" s'attaque aux... retraités et aux travailleurs. D'ailleurs les premières nomination du nouveau pouvoir l'ont prouvé : les oligarques restent au pouvoir. En effet, la nomination comme gouverneur de la région de Donetsk du milliardaire Sergueï TAROUTA est un signe patent de la gestion du nouveau pouvoir. Tout comme l'est le choix de l'oligarque Petro POROCHENKO comme envoyé de la Rada (le parlement ukrainien) en Crimée la semaine dernière pour essayer de négocier une marche arrière de la part des chefs de la République Autonome, avec affaires juteuses, subventions et prébendes à la clef (il est parti comme il était arrivé).

    Le programme des libéraux-fachos-oligarques est précis :

     

    - réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;

    - augmentation de l'impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;

    - augmentation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;

    - paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;

    - fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;

    - augmentation du temps de travail des enseignants ;

    - augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;

    - fin de la gratuité des établissements sportifs d'enseignement ;

    - baisse du financement des théâtres publics ;

    - instauration d'une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

     

    Sans aucun doute ce programme sera appliqué avec grande vigueur par l'ancien nomenklaturiste de la jeunesse communiste de LVOV, devenu banquier Alexandre CHLAPAK, nouveau ministre des finances du très pro-américain premier ministre d'Ukraine Arseni IATSENIOUK, dont la carrière politique a été financée par Georges SOROS et par Zbiniew DRZYMALA, milliardaire polonais ayant fait fortune dans les pièces automobiles, cherchant à transférer ses usines de Pologne vers l'Ukraine occidental et à profiter des juteuses privatisations qui se profilent.

     

    La réponse du parti communiste ukrainien (qui est menacé d'interdiction par les "démocrates" de Maïdan) ne s'est pas fait attendre : le premier secrétaire du comité régional du parti d'Odessa Evgueni TSARKOV .

     

    "Cette décision illustre l'essence carrément antisociale du nouveau gouvernement, qui, en outre, ne peut pas être appelé autrement que gouvernement du fascisme social. Les communistes ont à plusieurs reprises parlé des moyens réels de remplir les caisses de l'Etat. Nous avons appelé et le précédent et l'actuel gouvernement à imposer des taxes supplémentaires sur les riches et sur les comptes offshore, de nationaliser les grandes industries. Mais de toutes les façons possibles de réduire le déficit budgétaire, il a été choisi la plus simple : réduire les pensions de retraite."

     

    "Ce sont tous les mêmes lobbyistes des grandes entreprises qui préfèrent déshabiller retraités que de mettre la main dans la poche de leurs commanditaires milliardaires".

     

    " Et maintenant, le nouveau pouvoir , qui de toutes ses forces "se précipite vers l'Europe", à l'occasion de son triomphe, a décidé de faire un cadeau pour les retraités qui travaillent : réduire leurs pensions de moitié. je n'essaierais en aucune façon de blanchir le régime de Mrs. IANOUKOVITCH et AZAROV. Ils ont fait des folies, mais au moins les pensions de retraite, même un peu, ont été augmentées par eux. Mais le nouveau gouvernement "démocratique" a commencé son travail avec des plans pour leurs réductions "

    " Apparemment , le nouveau gouvernement en réduisant les allocations aux retraités et en augmentant les frais d'habitation (chauffage, électricité gaz...) a décidé de lancer contre eux un véritable génocide "

     

    Sources :

    http://business.vesti.ua/41458-stali-izvestny-plany-minfina-po-urezaniju-bjudzhetnyh-sredstv

    http://www.kpu.ua/evgenij-carkov-novoe-pravitelstvo-reshilo-otobrat-dengi-ne-u-bogatyx-a-bednyx/

     

    Aujourd'hui, le milliardaire George Soros a appelé les dirigeants de l'union européenne à organiser un plan d'urgence d'aide à l'Ukraine analogue au plan américain de soutien aux pays européens après la Seconde Guerre mondiale, plus connu sous le nom de « Plan Marshall ».

    Soros est l'un des hommes les plus riches du monde. Il a déclaré que l'Allemagne devrait devenir le chef de file dans l'élaboration et la mise en œuvre de ce plan, qui devrait inclure un prêt des banques commerciales européennes aux entreprises ukrainiennes, ainsi que de la formation et du conseil pour le personnel de gestion en échange d'actions dans les entreprises elles-mêmes, ou de participation à leurs profits.

    "L'Ukraine a un besoin urgent d'un "Plan Marshall" 
    moderne, grâce auquel les États-Unis avaient contribué à la reconstruction de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale. L'Allemagne doit maintenant jouer le même rôle que les États-Unis ont joué à cette époque" - écrit SOROS dans une lettre ouverte.

    Le milliardaire a également déclaré que sa fondation "Renaissance", travaillant en Ukraine depuis 1990, n'a pas été impliquée dans les troubles, mais "a agi comme un défenseur de ceux qui ont été 
    touchés par la répression gouvernementale".

    Le lecteur qui connaît le rôle joué par les fondations de George SOROS dans toutes les "révolutions" d'Europe de l'Est depuis 2000 apprécierons le cynisme avec lequel l'homme d'affaires américain rend compte de son rôle dans une enième contre-révolution fasciste.

    De plus, cette annonce tombe à pic. Car le parlement ukrainien a investit le nouveau gouvernement du pays. Le ministre du développement économique et du commerce n'est autre que Pavlo SHEREMET.

    Pavlo SHEREMET est diplomé d'un MBA de l'université Emory (USA), il a aussi fini la business school de Harvard et le centre de développement du leadership du John F. Welsh technology centre. Il est actuellement président de l'école d'économie de kiev (université privée financée par l'economics education and reserarch consortium qui regroupe des fondations américaines, des fondations d'oligarques libéraux ukrainiens, des fonds gouvernementaux d'Europe du nord et du Canada). Il a commencé sa carrière universitaire dans les années 1990 comme directeur de programme à l'open society institute de Budapest, plus communément appelé en Europe de l'est "la pouponnière de Soros".

    Bref, après avoir réussit son coup d'Etat, SOROS va prendre ses dividendes. Le programme de privatisations et d'ouverture des frontières promet d'être juteux. Si, en plus, le contribuable européen peut passer à la caisse derrière pour moderniser à ses frais ces entreprises...

    Enfin, ceci semble montrer que SOROS a décidé de jouer l'Allemagne, pour l'imposer comme leader en Europe, au détriment (ou en plus) des États-Unis. Affaire à suivre...

     

    LIRE AUSSI : 

    Ukraine : autopsie d’un coup d’Etat

    http://www.michelcollon.info/Ukraine-autopsie-d-un-coup-d-Etat.html

     

    « L'URSS de Staline comme vous ne l'avez jamais vu - VidéoDémocraties populaires : les coups d'Etat révisionnistes »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :