• - Ukraine - BHL Porte-parole de la Mort

    Dans ce conflit comme dans les autres, un simple regard de BHL sur quelque pays que ce soit charrie la mort et la puanteur de l’Occident.

    Ses prétentions à désigner le "camp du bien" ne devraient plus tromper personne. D’après les témoignages directs du terrain il apparaît bien que ce sont les ukronazis qui se servent des populations et des installations civiles, y compris les hôpitaux, comme remparts et retranchements pour leur défense, incapables qu’ils sont de lutter contre l’armée russe.

    Alors qu’il est logique de penser que les Russes n’ont aucun intérêt à s’aliéner les populations civiles.

     

    À l’origine du conflit, et déjà, bien avant 2014, le but des USA dans la région était clairement de faire basculer l’Ukraine dans le camp occidental et d’en faire une base avancée contre la Russie, notamment en mettant la main sur la base de Sébastopol, en Crimée.

    Une fois la Crimée redevenue Russe, une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN signifiait automatiquement, de par le statut même de cet organisme, une guerre généralisée de l’Occident contre la Russie.

    La non-adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, c’est la garantie de sécurité que Biden à refusé de donner à Poutine, lors de leur première entrevue à Genève, en Juin 2021. Autrement dit, Biden menaçait clairement la Russie d’une guerre en cas d’insoumission durable à ses volontés d’expansion vers l’Est, et donc, en cas de résistance persistante tout court.

    À l’issue de cette rencontre, la Russie n’avait plus qu’a se soumettre ou à préparer la guerre. Moyennant quoi elle a encore essayé de jouer toutes les cartes de la diplomatie avant d’en venir concrètement à l’action.

    Le retournement durable de la situation au Bélarus, alors que l’Occident avait provisoirement réussi à déstabiliser Loukachenko, donnait une nouvelle chance à la Russie de pouvoir renverser le rapport de forces.

    C’était donc le dernier créneau possible, pour la Russie, entre la soumission et la guerre généralisée contre l’OTAN.

    Il apparaît donc clairement, aujourd’hui, que l’ensemble du monde occidental et tout ce qui gravite autour est braqué à fond contre la Russie et déterminé à agir pour la faire plier et la ruiner.

    Mais en était-il vraiment autrement auparavant ou bien cela n’était-il pas juste un non-dit à peine dissimulé, et surtout depuis 2014 ?

    Même l’apparente "neutralité" de la Chine, qui a de gros intérêts dans l’Ukraine de Zelensky, montre à quel point ce grand pays joue en réalité double jeu et peut aussi profiter de l’affaiblissement de la Russie.

    La Russie est en réalité le dernier obstacle majeur sur la route de la mondialisation absolue "partagée" entre les USA et la Chine, déjà interdépendants, en réalité, depuis le dernier quart du 20e siècle.

    La rivalité entre les pôles banco-centralistes US et chinois existe bien, mais cela reste une relation d’interdépendance économique, financière, et surtout, monétaire, en fin de compte. Le yuan reste complètement tributaire de sa parité forcée avec le dollar, au regard des échanges économiques internationaux.

    En réalité l’affaiblissement de la Russie profiterait à la Chine comme à l’Occident US centré. La Chine ne prendra donc pas le risque d’un soutien "renforcé" à la Russie, se contentant simplement de profiter de la relative dépendance actuelle de la Russie, du fait des sanctions occidentales, en attendant de voir dans quel sens le vent va tourner, à l’échelle continentale.

    Une victoire de la Russie et une relative stabilisation de la situation en Europe centrale, suite à cette victoire, cela changerait complètement le rapport de forces à l’échelle mondiale, en créant un troisième pôle géopolitique et géoéconomique, et surtout, non-banco-centralisé. En termes de développement économique, c’est une situation qui pourrait perdurer sur plusieurs décennies et ouvrir un créneau favorable à l’émancipation des peuples et des nations, s’ils savent s’en emparer.

    Par rapport au niveau de conscience actuel des masses populaires, complètement abêties par plusieurs décennies de bourrage de crâne médiatique, c’est tout simplement une chance quasi inespérée et il n’y a que les intellos imbéciles et complètement abrutis de la gauche bobo pour ne pas la voir.

    Mais cela fait déjà plusieurs décennies qu’ils Kollaborent plus ou moins consciemment avec le système et ce n’est donc pas du tout étonnant.

    Restent quelques très rares dissidents pour ouvrir les yeux et former le noyau de la Résistance.

    Luniterre

    URL source >> https://mai68.org/spip2/spip.php?article11112

    ---

    LIRE AUSSI :

    BHL indique toujours le mauvais camp :

    https://mai68.org/spip2/spip.php?article11109  

     

    "DONBASS" par Anne-Laure Bonnel (vidéo) :  

    https://mai68.org/spip2/spip.php?article10970  

     

    En Ukraine, le bataillon AZOF est nazi mais par trop :  

    https://mai68.org/spip2/spip.php?article11087  

     

    Comment Zelensky a fait la paix avec les paramilitaires néonazis, par Alexander Rubinstein et Max Blumenthal :  

    https://mai68.org/spip2/spip.php?article11015  

     

    Nasrallah : « en Ukraine, l'impérialisme américain menace la paix mondiale » :  

    https://mai68.org/spip2/spip.php?article11008

     

    Les mondialistes ont fomenté la guerre en Ukraine pour établir la tyrannie du Nouvel Ordre Mondial.  

    Une victoire de la Russie et une relative stabilisation de la situation en Europe centrale, suite à cette victoire, cela changerait complètement le rapport de forces à l'échelle mondiale, en créant un troisième pôle géopolitique et géoéconomique, et surtout, non-banco-centralisé [PAS sous le pouvoir des banques centrales, donc anti-mondialiste].

    En termes de développement économique, c'est une situation qui pourrait perdurer sur plusieurs décennies et ouvrir un créneau favorable à l'émancipation des peuples et des nations, s'ils savent s'en emparer.  

    Choisir son camp :   https://mai68.org/spip2/spip.php?article11098

     

    « - La Fédération de Russie a le droit légitime de défendre sa propre sécurité nationale ! - LE DOGME NAZI ET L’UTILISATION DES HORDES NAZIS AU SERVICE DU GRAND CAPITAL FINANCIER »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :