• - Ukraine, Fascisme et USA...

    Par LCE (Pour avoir le texte avec les photos, téléchargez le PDF en fin d'article)

    Titre de cet article : Un préambule au nettoyage ethnique

    Avant l’entrée des troupes russes sur le territoire ukrainien au nom du droit à la légitime défense pas anticipation de la Russie, le Premier ministre français, Jean Castex avait convoqué les candidats à l’élection présidentielle.


    Jean Castex avait tenu à informer les candidats à l’élection présidentielle qu’un nouveau « virus pouvait changer l’élection présidentielle ».


    Nicolas Dupont-Aignan avait alors déclaré « Ce matin, le Premier ministre nous a réunis pour nous dire qu’il y avait un horrible virus qui allait changer l’élection présidentielle et qu’il fallait se préparer ».


    « Ils sont allés chercher toutes ces armes biologiques et ces laboratoires qui sont dispersés dans tout le pays ».


    La journaliste-Grand-reporter Lara Logan (qui couvre les conflits armés dans le monde depuis 35 ans et qui a travaillé pour CBS et Fox News) a donné une interview qui a fait grand bruit aux États-Unis.


    En effet, elle y déclare que Vladimir Poutine savait exactement ce qu’il faisait lorsqu’il est entré en Ukraine et que l’armée russe n’est pas en difficulté, mais qu’elle a appliqué une stratégie qui a consisté à « neutraliser et contrôler les armes biologiques mises au point dans des laboratoires d’armes biologiques financés par différentes agences du gouvernement fédéral des États-Unis et dispersés sur le territoire ukrainien ».

     

     

    Lors de cette interview télévisée également diffusé sur Rumble, Lara Logan rappelle que la CIA dirigée par Allen Dulles, avait accordé l’immunité totale aux nazis d’Ukraine en 1945 et 1946 lors des procès de Nuremberg et qu’il y a donc une longue histoire des États-Unis et de ses agences de renseignement qui financent et arment les nazis en Ukraine.


    Au sujet de la situation en Ukraine, elle rappelle ce que les médias en France semblent avoir totalement oublié, à savoir que :


    - La CIA a parrainé (comprendre « financé et organisé » la « révolution » en Ukraine en 2013 et 2014.


    - Victoria Nuland, secrétaire d’État adjoint de Barak Obama (celle qui a déclaré « on emmerde l’Union européenne » lors d’une conversation avec Joffrey Piat et qui a dernièrement confirmé l’existence de laboratoires biologiques en Ukraine et qu’ils craignaient que les forces russes mettent la main dessus) supervisait l’ambassadeur en Ukraine, Geoffrey Pyatt, qui décidait de qui pouvait ou non faire partie du gouvernement ukrainien.


    - Avant même qu’ils n’aient Hunter Biden, Nancy Pelosi, John Kerry et Mitt Romney et tous leurs enfants qui sont « employés » de compagnies de gaz ukrainiennes et possèdent des millions (de dollars grâce à cela) (…) Poutine a averti depuis 15 ans qu’il n’allait pas rester les bras croisés, pendant que les « globalistes » (nous les appelons mondialistes), prennent le contrôle du Monde, construisent des installations d’armes biologiques…


    - L’Ukraine a été un centre de blanchiment d’argent pour de nombreux dirigeants des États-Unis, des milliards de dollars américains ont été blanchis via l’Ukraine, et nous n’en parlons pas.


    - Vous avez un traître en la personne de Marie Yovanovitch qui était l’ambassadrice d’Obama, et qui dit aux représentants du gouvernement ukrainien (après l’élection de Donald J. Trump à la Présidence des États-Unis en 2016) « n’écoutez pas la volonté du peuple américain, n’écoutez pas les résultats des élections, nous sommes les vrais leaders de l’Amérique » ; et cette femme n’est même pas virée, elle bénéficie d’un emploi pépère à vie à l’Université de Georgetown, aux frais du contribuable américain.


    - Allez voir Éric Caramela le dénonciateur qui a travaillé pour Adam Schiff (un des leaders du Parti démocrate) et tous ces gens de l’État profond. Regardez, le « SES » (service des cadres supérieurs), lorsque cette bureaucratie a été promulguée aux États-Unis d’Amérique, c’est à ce moment-là que nous avons eu une bande de bureaucrates non élus qui tirent les ficelles en coulisse.


    Vladimir Poutine, sauveur de l’Humanité ?


    Au sujet de la remarque de Lara Logan sur la stratégie de Vladimir Poutine de vouloir « neutraliser et contrôler les armes biologiques » présentes sur le territoire ukrainien plutôt que d’aller à Kiev, Vladimir Poutine en parlait dès 2017.


    Il a très sérieusement abordé cette question lors d’une interview télévisée dans laquelle il révéla qu’une société travaillant pour l’US Air Force prélevait des échantillons biologiques sur les populations installées dans les territoires de la Fédération de Russie.


    Il déclara à ce sujet : « Savez-vous que du matériel biologique était prélevé dans tout le pays, et ce au sein de divers sous-groupes ethniques, de divers groupes de personnes vivant dans différentes régions de la Fédération de Russie ; voilà la question : à quoi cela sert-il ? Il s’agit d’une approche ciblée et professionnelle ».

    Armes biologiques ethniques : les révélations de Vladimir Poutine


    Plus proche de nous, lors d’une conférence de presse au « Valdai Discussion Club » donnée le 18 octobre 2021, en réponse à deux questions, il révéla :
    « Le développement d’armes biologiques, si c’est ce qui se passe, est très dangereux. Elles sont développées sur la base des dernières découvertes dans le domaine de la génétique. D’après les documents que j’ai vus, je ne peux que répéter que les outils qui sont développés (armes biologiques) n’affectent les gens que de manière sélective, en fonction du groupe ethnique auquel ils appartiennent. Sur deux ou trois générations, ils sont prétendument testés sur des animaux, comme les rats et les chiens, car ils ont des cycles de vie courts ; à partir des deuxièmes et troisièmes générations, les changements sont tels qu’ils remplacent totalement l’apparence originale de l’animal. Si c’est vrai, alors c’est une grande menace. Comment la combattre ? »


    « Un préambule au nettoyage ethnique »


    Ces révélations confirment celles d’un témoin du « Grand Jury THE COURT OF PUBLIC OPINION » organisé par Reiner Fuellmich.


    Il s’agit du témoignage de Shankara Chetty, médecin sud-africain fait le 14 février 2022 1 au sujet du « C19 » et de la protéine « spike » :
    Shankara Chetty – 14 février 2022
    « Alors, c’est un préambule au nettoyage ethnique, j’ai donc su à ce moment-là que j’avais probablement affaire à une arme biologique (…) dans la deuxième vague, c’étaient surtout les patients d’origine indienne qui venaient me voir, il n’y avait pas de patients noirs dans la deuxième vague, ils étaient tous d’origine indienne.


    Puis dans la troisième vague, il y avait très peu de patients noirs ou d’origine indienne, c’était surtout la population blanche et la population musulmane qui étaient touchées par cette vague.


    J’ai trouvé cela très étrange, car j’avais supposé que la population noire eût été touchée en raison de sa situation sociale. »


    « J’avais aussi dans un coin de ma tête, l’idée que cela aurait pu être planifié ».


    « Puis j’ai regardé le Monde qui m’entoure, et j’ai constaté que la même chose en Amérique, la première vague a surtout touché la population afro-américaine, la deuxième vague a ravagé l’Inde, et je n’ai eu aucun patient indien ici en Afrique du Sud, et puis dans la troisième vague elle a touché la population caucasienne dans son ensemble et l’ensemble de la population musulmane.


    Cela a donc attiré mon attention sur quelque chose de bien plus sinistre ! »
    Avec une prédisposition pour certaines ethnies…
    « Je savais que j’avais affaire à un virus fabriqué, je supposais qu’il s’agissait d’une fuite de laboratoire, mais j’avais aussi dans un coin de ma tête, l’idée que cela aurait pu être planifié.

     

    Et si vous aviez un virus, des variants différents qui semblaient affecter différents systèmes, une propension pour le système respiratoire pour le premier variant, gastro-intestinaux pour le deuxième et circulatoire pour le troisième, avec une prédisposition pour certaines ethnies.


    C’est un très mauvais signe, car si c’était planifié, c’est un préambule au nettoyage ethnique.
    C’est une compréhension de la façon d’affecter différents systèmes et de la façon d’affecter différents groupes de populations avec des mutations fabriquées dans un virus.


    J’ai donc su à ce moment-là que donc on avait probablement affaire à une arme biologique.
    Mes recherches se sont toutes dirigées dans cette direction, j’ai poussé mes recherches à arrêter de regarder le virus et à regarder la protéine « spike », et nous devions comprendre ce qu’elle provoquait parce que je savais que Pfizer et ses semblables allaient exposer la Planère entière à cet agent biologique. »


    Les amis de l’Allemande Ursula von der Leyen, d’Emmanuel Macron et de l’OTAN


    À gauche sur la photo, le drapeau de l’OTAN, au centre le drapeau du régiment Azov avec l’insigne du grade de « SS-Standartenführer » et à droite le drapeau à croix gammée de l’Allemagne hitlérienne.


    Le bataillon Azov est entraîné et financé par la CIA et les services secrets français et allemands. Cela fait depuis 2014 que ce bataillon terrorise et torture les 8 ou 9 millions de russophones qui vivent dans l’est de l’Ukraine (ce serait la raison de l’intervention russe en Crimée et surtout celle du « Oui » à son indépendance votée à 96,77 % des 1 274 096 votants qui représentaient 83,1 % du corps électoral).


    Adolf Heusinger (1887-1982), premier à gauche sur la photo, ce très proche d’Hitler a été le premier chef d'État-Major de la Bundeswehr (armée de la République Fédérale d’Allemagne) créée en 1955 et il a également été le président du Comité militaire de l’OTAN jusqu'à sa retraite en 1964.

     

    Ce grade a été utilisé au sein de la SA (« Sturmabteilung » - « section d’assaut »), de la SS (« Schutzstaffel » - « escadron de protection »), du NSKK (« Nationalsozialistisches Kraftfahrkorps ») et du NSKK (« Nationalsozialistisches Fliegerkorps ».


    L’ancien président ukrainien (2014-2019), mis en place par la CIA d’Obama, Petro Porochenko souhaite que son ami Emmanuel Macron aille à Kiev et il appelle à une « Unité transatlantique ».
    Victor Porochenko, mis en place par la CIA d’Obama.
    L’ami d’Emmanuel Macron.


    « Nos enfants iront à l’école et à la garderie, leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol ! »
    Déclaration de Victor Porochenko lors d’un de ces meetings électoraux à propos des habitants russophones de l’est de l’Ukraine :
    « Nous aurons du travail, eux non. »
    « Nous aurons des avantages pour les retraites et les enfants, eux non. »
    « Nos enfants iront à l’école et à la garderie, leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol ! »
    « Parce qu’ils ne savent rien faire ! »


    « C’est comme ça et précisément comme ça que nous gagerons cette guerre ! »


    Ce que réservait aux habitants russophones de l’est de l’Ukraine Victor Porochenko, c’est ce que réservait aux Juifs en Allemagne le parti nazi en 1930, c’est ce qu’ont réservé aux Juifs en France les politiciens professionnels et les fonctionnaires français en 1941, c’est ce que veut réserver au non-« va x inés » Emmanuel Macron et ses cliques de néonazis qui nous gouvernent.


    Ils castrent les prisonniers russes : la barbarie nazie du régime ukrainien de Volodymyr Zelensky !
    Un médecin ukrainien qui serait sur le front aurait déclaré avoir ordonné la castration de tous les prisonniers de guerre de l’armée russe.


    Ce sont ces barbares que la Commission européenne d’Ursula von der Leyen et que la France d’Emmanuel Macron financent et soutiennent. Ce n’est pas notre cas.

     

    « Prévoir la destruction totale de tous les laboratoires d’armes biologiques sur le sol ukrainien »
    Nous sommes pour une solution négociée qui prévoit la destruction totale de tous les laboratoires d’armes biologiques et de toutes les armes biologiques sur le sol ukrainien et la mise hors d’état de nuire des milices nazies et du bataillon Azov avec l’arrestation et le jugement de leurs membres et de ceux qui les ont financés.



    Message d’Adolph Hitler depuis l’Enfer à ses fils spirituels que sont Emmanuel Macron
    et Ursula von der Leyen :
    « Castrer ces salopards de Russes à cause de qui j’ai mal fini, quelle belle idée il a eu Volodymyr Zelensky. Mais qu’est-ce que vous attendez pour aller l’aider ? »---

    ---

    UNE VIDÉO : Ukraine, éviter la guerre mondiale

    Pour télécharger la vidéo :

    https://u.pcloud.link/publink/show?code=XZVBJJVZXaCz9oVMrwhHmzwmExj5jX8WwFak

     

    ---

    Pour avoir le texte intégral avec les photos...

    PDF à télécharger :

    Télécharger « 220321 PREAMBULE AU NETTOYAGE ETHNIQUE pdf.pdf »

    « - LE DOGME NAZI ET L’UTILISATION DES HORDES NAZIS AU SERVICE DU GRAND CAPITAL FINANCIER- Manolis Glézos, symbole de la résistance antifasciste n’est plus »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :