• - USA - Comment le chantre de « l’ultra-libéralisme » est brutalement devenu le champion du Monde du protectionnisme économique, mais trop tard ! (MAJ-09-05-2020)

    Un texte indispensable de notre camarade Vincent Gouysse qui donne les éléments de compréhension de la crise actuelle tant politique, économique que sanitaire, au niveau mondial. (Avec un PDF complémentaire qui affine cette analyse)

    Un extrait :

    " « La crise c’est à la fois un danger, mais aussi une opportunité », disions nous précédemment.

    La Chine a vaincu le danger immédiat représenté par le COVID-19 sur son sol, et est indéniablement la première à être en mesure de proposer à court terme la production en masse d’un vaccin efficace, outre le fait qu’elle avait aussi fourni à une cinquantaine de pays pas moins de 3,86 milliards de masques, 37,5 millions de vêtements de protection, 16 000 respirateurs et 2,84 millions de kits de détection du COVID-19 pour la seule période allant du début du mois de mars au début du mois d’avril…

    Il ne lui reste donc plus désormais qu’à saisir les opportunités, d’une ampleur proprement inespérée, que cette crise multiforme va générer pour elle à l’échelle mondiale, que ce soit d’un point de vue économique ou géopolitique, au moment même où le bloc atlantiste en plein effondrement commence à voir son navire sombrer et sera confronté à des difficultés internes insurmontables qui le garderont suffisamment « occupé » et divisé pour limiter ses futures tentatives d’ingérences et par ricochet ses capacités de nuisance…


    La différence est flagrante entre la stratégie anti-coronavirus aussi rapide qu’énergique employée d’un côté par la Chine qui a par exemple envoyé rapidement l’APL (Armée Populaire de Libération) dans le foyer principal de la pandémie : plus de 10 000 médecins militaires et 200 000 miliciens sont venus aider les autorités locales à désinfecter les rues, à assurer l’approvisionnement en produits alimentaires et à inculquer à la population les mesures de prévention qui ont permis à la Chine d'atteindre son pic épidémique en moins de trois semaines…

    De l’autre côté, nous avons la « stratégie » employée par le bloc occidental. Celle-ci a été caractérisée par une impréparation criminelle, un défaut de dépistage, l’absence de protections individuelles pour la population, et même souvent pour les soignants, sans oublier de fausses politiques de confinement…


    La « stratégie » Atlantiste est à l’opposé des politiques adoptées par la Chine, la Russie, l’Iran, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan ou l’Italie, pays qui ont pour point commun leur extrême rapprochement avec les intérêts de l’impérialisme chinois et qui ont tout fait pour éviter la large circulation du coronavirus.

    En tant que fournisseur de gaz, de pétrole et en tant qu’alliés contre la politique coloniale occidentale en ce qui concerne la Russie et l’Iran, et en tant que fournisseurs de machines-outils en ce qui concerne le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et l’Italie.

    Sous cet angle, il est évident que l’Allemagne ne tardera pas à se placer sans réserve dans la sphère d’influence chinoise pour tenter de limiter la casse économique… Oui, le bloc impérialiste européen a bel et bien du plomb dans l’aile…

    La crise sanitaire du COVID-19 représente un véritable danger du fait de la dégradation du système de santé de nombreux pays impérialistes d’Occident, laminé par plus d’une décennie d’austérité.

    Cependant, cette crise ne sera effectivement pas la plus mortelle si on la compare aux conséquences du brutal déclassement économique et social dont elle va servir de prétexte et à ses répercussions internationales… Il faut bien comprendre que « l’économie de bazar » du bloc occidental est sur la corde raide, sous perfusion, depuis une décennie grâce aux politiques « d’austérité ». Cette crise sanitaire n’est qu’un élément déclencheur, le catalyseur d’un brutal déclassement économique qui serait inévitablement advenu sinon d’une autre façon, un peu plus tard…


    Dans les autres pays du bloc Atlantiste, et en premier lieu aux États-Unis, un déclassement économique et social d’une ampleur inédite va rapidement se profiler à l’horizon.

    La différence stratégique fondamentale dans la lutte contre le coronavirus n’est que le reflet de la défaite des élites occidentales, du mépris réel qu’elles ont pour leur propre peuple, et le fait qu’elles aient pris acte de l’inéluctabilité du déclassement économique et social des peuples de leurs propres métropoles.

    C’est ainsi que le pseudo-plan de dé-confinement (qui va suivre après un mois et demi de pseudo-confinement), a pour intérêt premier de faire plaisir au MEDEF qui trépigne de rage et presse ardemment l’attelage gouvernemental de remettre les esclaves salariés français au Travail..."

    (...)

    La reprise du boulot, certainement,… mais pas seulement ! Un autre bénéfice indirect majeur est attendu à un moment où la fronde sociale, bien qu’encore « confinée », est de plus en plus visible !

    - USA - Comment le chantre de « l’ultra-libéralisme » est brutalement devenu le champion du Monde du protectionnisme économique, mais trop tard !


    La jeune femme toulousaine à l’origine de ces messages affichés sur le mur de sa propriété a été victime d’un excès de zèle de la police politique en charge de la protection de la démocrature macroniste qui a voulu restaurer « le crime de lèse-majesté » et pris quelques « libertés »… avec les libertés fondamentales de l’intéressée, comme l’a si bien montré l’avocat engagé Régis de Castelnau.

    Mais attention à ce que le peuple de France n’exige bientôt un retour à une constitution plus démocratique et radicale, comme celle de 1793 :


    « Article 31. - Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n'a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens. (...)

    Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » Sous cet angle, il y a de toute évidence un autre bénéfice majeur à retirer de cette « stratégie » si particulière de « dé-confinement » condamnée d’avance à l’échec et mise en oeuvre sous couvert « d’ignorance » par les laquais des Rothschild qui nous « gouvernent ».


    Le second avantage de cette stratégie est en effet de s’assurer que le coronavirus continuera à circuler encore longtemps (puisque les masques et les tests de dépistage feront défaut encore bien longtemps), et tout cela en premier lieu afin d’interdire aux français le retour à une vie « normale ».

    Ceci donnera plus de temps à nos « élites » pour renforcer les mesures de surveillance et de contrôle de leur propre population, une population au demeurant bien peu satisfaite de cette « gestion de crise » pour le moins calamiteuse, sinon délibérément criminelle.

    Beaucoup sont en effet déterminés à demander des comptes à « leurs » gouvernants une fois levées les mesures de confinement… La stabilité sociale et politique risque d’en prendre un grand coup, alors même que la situation sur le front économique ira en se dégradant inexorablement.

    (...)

    Cette accumulation de « retards » et « d’erreurs » n’est donc pas accidentelle mais bien délibérée : nos pantins-politiciens doivent absolument prolonger la crise sanitaire autant que possible pour

    1° la rendre responsable de l’imminent et brutal déclassement économique et social des peuples d’Occident,

    2° se donner les moyens de renforcer les mesures de contrôle et de surveillance des esclaves salariés dont une partie significative et croissante a accumulé une profonde haine populaire à l’égard de la caste politico-médiatique dans son ensemble, et

    3° se donner le temps et les moyens de sauver ce qui peut l’être du Capital de leurs copains-milliardaires du CAC 40, et tout cela au frais de l’État bourgeois au moyen de la création accélérée de dette publique à court terme donc le fardeau retombera en définitive inévitablement sur l’épargne des masse populaires qui se trouvera alors dévaluée…

    (...)

    Alors que l’Occident en déclin est passé au sabordage économique quasi-généralisé, cela ne peut signifier qu’une seule chose : notre bourgeoisie a décidé que le temps de notre grand déclassement économique et social était venu.

    Cet excellent texte étant très long (24 pages), car allant au fond des choses, voici le PDF à télécharger :

    Télécharger « USA_le_chantre_du_libre_echange_brutalement_devenu_le_champion_du_protectionnisme_mais_trop_tard.pdf »

    Un document indispensable pour comprendre... et réagir !

    PDF complémentaires du même auteur :

    Télécharger « COVID_19_diplomatie_chinoise_vs_diplomatie_cow_boys.pdf »

    Télécharger « COVID_19_naufrage_ultime_diplomatie_et_avance_technologique_US.pdf »

    « - Le Prof. Raoult met en garde contre les vaccins- Adoption de la Loi AVIA, la dictature se dévoile aux yeux de tous ! SIGNEZ LA PÉTITION ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,