• - Vous croyez encore que Mélenchon est un révolutionnaire ?

    Vous croyez encore que Mélenchon est un révolutionnaire ?

    Mélenchon, (celui là même qui permit à Hollande de se faire élire en 2012 !) essaie de nous vendre une 6ième république à venir, mais...

    - Ancien trotskiste Lambertiste (Traître à la classe ouvrière)

    - Membre des Francs Maçons au Grand Orient de France (Agence du capitalisme)

    - Apparatchik du PS pendant 37 ans sans qu'il soit gêné par la fonction social-traitre de ce parti

    - Ministre sous Jospin qu'il présente comme un modèle, alors que, comme son prédécesseur Mitterrand, Jospin a mené la pire des politiques pro-capitaliste... en 2001 lorsqu’il il adopta la loi LOLF qui débuta la casse stratégique de la fonction publique ! Et en 2002 lors des Accords de Barcelone qui remit en cause (entre autres) le régime des retraites !

    - Pro-Européen et atlantiste : en 1992 qui appelle à voter pour le traité de Maastricht ! (Il a voté OUI à Maastricht !!!)

    - Pro-sioniste (Les religieux au pouvoir en Israël ne le gène pas, mais quand c'est en Iran...)

    - Néo-colonialiste (la guerre d'Algérie n'a été qu'une guerre civile... Ne s'est pas élevé contre l'intervention impérialiste au Mali par la France, son parti soutient officiellement la guerre impérialiste française en Centreafrique, etc)

    - La République sociale et laïque qu'il propose n'est qu'une version allégée du programme commun des année 70 : une république bourgeoise qui ménage le capitalisme en cherchant à le rendre "plus humain" d'abord...

    Mélenchon, un « insoumis », un « révolutionnaire» comme il dit ???. Allons donc, un politicard comme les autres...

    En fait, Mélenchon, et avec lui tous les appareils politiques qui tournent autour du Front de Gauche, est là pour détourner la colère populaire en donnant un vernis "révolutionnaire" à une gauche réformiste et révisionniste.

    Pour gagner dans les luttes sociales et plus fondamentalement, pour se libérer de l'esclavage salarié, les exploités doivent absolument en finir avec le réformisme, le révisionnisme et tous les opportunismes ! Ne pas le comprendre c'est se condamner à revivre l'Histoire, à refaire les mêmes erreurs !!!

    La tâche urgente de l'heure est de reconstruire un parti communiste sur des bases authentiquement Marxistes et Léninistes, donc qui ne renient pas l'héritage des camarades Joseph Staline et Enver Hoxa !


    Pour abattre le capitalisme, la classe ouvrière, le prolétariat, l'ensemble du Peuple opprimé, ne devront leur salut qu'à leur propres luttes pour mener LA RÉVOLUTION SOCIALISTE et avancer vers le communisme :

    - Socialisation des tous les moyens de production et d'échange 

    - Pouvoir aux travailleurs partout : entreprises, communes, quartiers, État (dictature du prolétariat = Démocratie prolétarienne)

    - Indépendance nationale (patriotique mais non nationaliste !)

    - Internationalisme prolétarien (Solidarité avec les travailleurs et les peuples du monde ! Solidarité avec tous les travailleurs étrangers qui vivent et travaillent en France !)

    - Vous croyez encore que Mélenchon est un révolutionnaire ?

    ===

     

    « - La police prédictive débarque en France- Le pouvoir veut créer une Garde nationale contre-révolutionnaire »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Karl MORE
    Mardi 12 Décembre à 17:44

    M. Jean-Luc MELENCHON (...) En tant qu'homme de gauche, je souhaiterais me tourner un instant vers certains de nos amis (l'orateur se tourne vers les travées communistes) pour leur faire entendre que Maastricht est un compromis de gauche: pour la première fois dans un traité de cette nature, des mesures d'encadrement du marché sont prévues; pour la première fois, citoyenneté et nationalité sont dissociées; pour la première fois, les syndicats vont être associés aux processus décisionnels. (Protestations sur les travées communistes. - Applaudissements sur les travées socialistes.)

    Mme Marie-Claude BEAUDEAU. Les chômeurs vont disparaître ?

    Sénat: débats parlementaires, séance du 9 juin 1992 (J.O., p. 1493)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :